AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268057275
Éditeur : Les Editions du Rocher (23/02/2006)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Editions du Rocher, 24*16 cm, 315 pages
Gerda Taro est morte à l'âge de vingt-sept ans en 1937, écrasée par un char art cours d'un combat pendant la guerre civile espagnole. L'année précédente, reporter photographe sur les lignes du Front les plus exposées, elle avait fourni le monde en clichés " sensationnels " souvent pris avec le photographe hongrois Robert Capa, son compagnon. Elle fut saluée par la presse comme la première photographe de guerre morte sur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
tynn
  17 septembre 2013
Cette intéressante biographie de Gerda Taro, dresse le portrait d'une jeune femme attachante, moderne et émancipée, ayant très tôt développé une conscience politique, dans une époque de transformations culturelles et sociales de l'Europe des années 30/40.
Sa personnalité extravertie, son intelligence et son charme seront des atouts dans une Europe semée d'embûches pour qui est juif et exilé.
Cet exil l'entraînera vers Paris, dans les milieux allemands antifascistes, survivant dans un quotidien faits d'expédients et vivant les espoirs du Front Populaire. Elle y rencontrera André Friedmann, qui deviendra son compagnon, et qu'elle aidera à devenir Capa, par son soutien et ses conseils.
Courageuse, téméraire, elle deviendra la première femme photographe de guerre, couvrant en étroite association professionnelle avec R. Capa, la guerre civile espagnole.
Son décès tragique à 27 ans d'un accident de char durant un combat, fut quelque peu récupéré politiquement, et donnera lieu à des manifestations funèbres grandioses, contribuant ainsi à forger l'image mythique de cette jeune femme passionnée.
Document très intéressant pour l'approche historique de l'Europe d'avant guerre, pour la compréhension des engagements politiques très forts et l'éclairage de cette partie de vie du photographe de guerre, Robert Capa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Galirad
  30 janvier 2015
Gerta Pohorylle, de son nom public Gerda Taro, a eu une carrière de photographe bien courte. Morte, à vingt-sept ans à peine, écrasée sous les chenilles d'un char en pleine guerre civile espagnole, elle n'a guère eu le temps de laisser beaucoup de souvenirs derrière elle. Les rares initiés qui l'ont approchée, elle, et le peu de documents ayant pu être conservés la concernant clament au génie, haut et fort.
Irme Schaber a effectué un véritable travail de fourmi pour présenter au public un livre digne de ce nom.
Le résultat est plus qu'honorable même si contrairement à ce qu'elle avance, il n'est pas certain que cette mort prématurée ait arraché la belle reporter à une gloire annoncée. Notons que dès août 1937, son image fut immédiatement utilisée pour incarner à la fois la lutte anti-fasciste en Allemagne et l'image martyre du parti communiste en France. La récupération politique est plus que marquée !
L'autre point qui me paraît indispensable à signaler est que les interprétations qui ont été faites suite à sa liaison avec André Friedman, également photographe habile, et répondant au surnom de Robert Capa.
Il est indéniable que le travail de l'un ait nourri le travail de l'autre. Mais de là, à affirmer comme le fait notre auteur, que c'est Gerda qui fabriqua Capa ou à contrario comme Hemingway qui ne vit en elle que la femme fatale tournant la tête de son ami hongrois, l'interprétation n'est pas loin.
Sur ce genre d'annonce, la crédibilité et l'impartialité de l'historienne bas de l'aile.
Si le sujet est intéressant, il ne me semble, cependant, pas assez fédérateur et par conséquent ne devrait malheureusement pas toucher une frange féminine suffisamment importante et lui assurer une large diffusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Oona
  24 juillet 2016
Une biographie (presque) parfaite sur une des premières femmes photographes de guerre!
Des explications claires, passionnantes et un portrait sans concession de cette femme incroyable que fut Gerda Taro.
Très longtemps oubliée ou juste assimilée à son compagnon Robert Capa, Gerda possédait un courage, une ambition, une rage de vivre et de combattre le racisme, le fascisme et le nazisme à la mesure de son talent de photographe...
Voici quelques raisons de lire ce remarquable bouquin...
Commenter  J’apprécie          20
Villebard
  17 avril 2015
On n'est pas la muse de Capa par hasard!!!!
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : guerre civile espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1572 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre