AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782918490050
328 pages
Éditeur : Wildproject Editions (19/08/2010)
4.25/5   4 notes
Résumé :
« Nous proposons d’écouter le monde comme une vaste composition musicale – une composition dont nous serions en partie les auteurs. »

Murray Schafer a forgé la notion de paysage sonore pour désigner notre environnement acoustique, la gamme incessante de sons au milieu desquels nous vivons. Depuis l’apparition du tout premier bruit – celui de la mer –, le paysage sonore n’a cessé de s’enrichir des sons du monde vivant : oiseaux, insectes, langage... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
psycheinhell
  29 juillet 2012
Cet ouvrage, c'est toute la richesse d'une révolution, une révolution sensorielle, révolution sensible, réflexive aussi, et architecturale, urbaniste, plus : humaniste et écolo. Scientifique, et toujours à l'écoute du mythe et des lectures symboliques de l'univers. A l'écoute de la nature, aussi, surtout, bien sûr, avec assez de sensibilité pour qu'on se prenne un fix d'embruns lorsque sont évoqués les rythmes et sons de l'océan.
On travaille depuis bien longtemps à ne plus être aveugle, aux gens, aux enjeux, aux animaux, au monde. Il s'agit ici, tout simplement, de n'être plus sourds. S'ouvrir à la bio-diversité sonore, et jusqu'à la beauté du silence – cet espace dont on n'a que trop meublé de bruit blanc le dépouillement sacré – pour « étendre le champ de notre conscience à l'univers et à l'éternité ».
C'est très riche, et c'est tout simple. Avec toute son érudition, vaste comme un répertoire de sons du monde entier à travers les siècles et les oeuvres d'art, avec toute sa maîtrise technique portant sur de nombreux domaines reliés, de l'acoustique à la musique en passant par l'architecture et le design sonore, le livre se lit, se ressent comme un souffle d'air pur dans un environnement vicié, l'évidence d'une brise transportant et plantant ses petites graines. La coulée limpide d'une révolution naturelle.
Qu'est-ce qu'il nous dit, m'sieur Murray Schafer, compositeur et fondateur du World Soundscape Project ? Qu'il faut rééduquer notre oreille, faire entrer le son dans les programmes éducatifs, repenser l'architecture moderne et l'environnement urbain. Que les sons dessinent une ville dans son charme singulier, participent du portrait d'une société. Que les oiseaux ne disparaîtraient pas si facilement, si nous étions attentifs à leur place dans le paysage musical de notre monde, si nous savions identifier leurs chants, leur accorder la reconnaissance du nom. Que nous avons laissé le paysage sonore se dégrader jusqu'à devenir inhumain, hostile à l'oreille, écrasant le bruissement du vivant – jusqu'à, même, glisser hors du champ de compréhension des mythes, nous faisant perdre certaines clefs anciennes, essentielles [...]
Impression de lecture développée sur Psychopompe :
Lien : http://psychopompe.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
psycheinhellpsycheinhell   11 octobre 2010
"La destruction du calme de l'hiver nordique dans le vacarme des chasse-neige et des scooters des neiges est l'une des plus grandes transformations du paysage sonore du XXIe siècle. Ces engins détruisent l' "idée du Nord" qui a forgé le tempérament des peuples septentrionaux et engendré une mythologie puissante du monde. L'idée du Nord, d'austérité, d'espace et de solitude à la fois pouvait facilement imprimer la peur au coeur de l'homme (Dante n'avait-il pas réfrigéré le centre de son enfer ?), mais elle évoquait une terreur intense, pure, sans tentation possible et silencieuse. Les technocrates du progrès n'ont pas compris qu'en introduisant dans le Nord toutes ces machines, ils tronquaient l'intégrité de leur propre esprit, noyant les mystères et leurs pouvoirs d'évocation dans les postes à essence, réduisant les légendes à des poupées de plastique. Le silence chassé du Nord signifie la fin des mythes. Il devient plus difficile de comprendre les Eddas et les sagas, et beaucoup même de ce qui est au coeur de la littérature et de l'art russe, scandinave et esquimau."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
psycheinhellpsycheinhell   21 janvier 2011
"On se rend compte avec tristesse que l'homme moderne a oublié jusqu'au nom des oiseaux. "J'ai entendu un oiseau", me dit-on souvent en ville lors des promenades d'écoute.
"Quel oiseau ?
– Je ne sais pas."
La précision linguistique n'est pas seulement question de lexicographie. Nous ne percevons que ce que nous pouvons nommer. Dans un monde dominé par l'homme, lorsqu'un mot disparaît, ce qu'il désigne est exclu de la société, et sa propre existence se trouve elle-même en danger."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
psycheinhellpsycheinhell   21 janvier 2011
"Lorsque l'environnement, comme aujourd'hui, atteint une dégradation telle que la voix humaine y est masquée ou submergée, nous avons produit un environnement inhumain. Lorsque les sons violentent l'oreille au point de lui faire, physiquement, courir un danger ou de l'affaiblir psychologiquement, nous avons produit un environnement inhumain."
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : SonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
747 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre