AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Stéphanie Lux (Traducteur)
EAN : 9782742782130
155 pages
Éditeur : Actes Sud (30/03/2009)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 103 notes)
Résumé :
Toute une famille fut assassinée en 1920 dans un hameau en Bavière. L'affaire n'a jamais été résolue. Andrea Maria Schenkel, à la manière de Truman Capote dans De sang froid, combinant plusieurs témoignages, reprend cette sinistre histoire pour la placer dans les années 1950. Vaches qui s'agitent à l'étable, vent qui balaie les flocons, coins sombres derrière les granges, brouillard pesant... Tous les ingrédients de l'inquiétude sont là, dans une région catholique t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  06 août 2018
Bon,moi,je cherchais un livre léger, agréable,sympa,assez court....Mon libraire m'a fait cadeau de cet ouvrage,tout cela parce que j'avais acheté deux "poche".Un cadeau étant un cadeau fait par une personne compétente, me voici,profitant de la canicule,lancé dans ce que je crois être un aimable divertissement.Et...Ou la la,"ça pique",comme on dit au rugby.
Noir,c'est noir et même plus.Une ferme isolée, un père incestueux,avare,rusé, une fille soumise,une grand mère bigote à l'extrême ,une fille de ferme,des petits enfants,...tous tués. de potentiels coupables,mais....
Les témoignages se succèdent pour "parler de cette affaire",tout le monde y va de son couplet mais personne n'a rien vu...Et ce qu'on dit n'est pas flatteur...Et,oui,c'est la campagne et tout le monde connait tout le monde....
C'est noir,glauque,désespérant ,inquiétant. Un roman noir de haute lignée ,habilement présenté par cette succession d'avis dont on peut toutefois douter de la véracité .
Sortie d'un fait divers,cette affaire nous touche au plus profond de nous -même. Tous les travers les plus retors de l'âme humaine sont présents.
C'est terrible et le récit est glaçant.
Vous qui cherchez une lecture de plage,passez votre tour.Ne faites pas comme moi...Enfin,faites ce que vous voulez mais je vous aurai prévenus ,ce roman,c'est du lourd en matière de déprime et retourner au boulot déprimé, c'est pas terrible.Moi qui suis retraité ,j'envisage de ne pas reprendre à la rentrée , c'est vous dire....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
sandrine57
  10 mars 2015
Un petit village de Bavière. Une ferme isolée. Un massacre.
Qui a tué les Danner, le père, la mère, leur fille, leurs deux petits-enfants et la fille de ferme ? Au village, les langues peu à peu se délient. Tous ont quelque chose à dire sr cette famille d'originaux qui ne se mêlaient pas aux autres. La mère : une dévote qui subissait les violences du maître de maison en priant Dieu. La fille : abandonnée par son mari, enceinte une deuxième fois sans qu'on sache vraiment qui est le père. le père : un despote qui régissait sa ferme et sa famille avec poigne, qui avait fricoté avec les nazis pendant la guerre, qui aimait se vanter de ses richesses auprès des ouvriers agricoles.
Alors qui a tué les Danner ? Un cambrioleur ? Un amoureux éconduit ? Un vengeur surgi du passé ?

S'inspirant d'un fait divers réel qui a secoué l'Allemagne des années 20, Andrea Maria SCHENKEL raconte sous forme de reportage journalistique le massacre d'une famille de paysans dans la Bavière de l'après-guerre. L'ambiance est glauque, malsaine, les témoignages font preuve d'une certaine indifférence et même le temps, brume et neige, semble se liguer contre les victimes. Ceux-ci ne sont pas décrits sous leur meilleur jour. On découvre une famille repliée sur elle-même qui vit dans la violence au quotidien : coups, pression psychologique, inceste...Le drame sordide, sanglant, barbare, semblait inévitable, tant la haine et la jalousie semblaient entourer les fermiers.
Même si les témoignages alignés de la sorte semblent un peu artificiel, la tension monte au fur et à mesure de l'avancement de l'histoire. On se noie dans les sentiments les plus vils de l'âme humaine, on suffoque devant tant de noirceur et on ne reste pas sur sa faim puisque l'auteure nous livre un coupable, ce qui n'a pas été le cas dans la réalité, l'affaire n'ayant jamais été résolue.
Une plongée dans l'horreur, accentuée encore par le contexte historique d'un pays qui se relève à peine d'une guerre perdue dans la honte. Pas indispensable mais un bel hommage à Truman CAPOTE.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Crossroads
  05 décembre 2019
MacDonald a une ferme.
Oui, bon, pas de quoi en faire une chanson. E-I-E-I-O !
Danner aussi possède une ferme.
Enfin, possédait.
Il est mort, le vieux.
Massacré, lui, et toute la p'tite famille.
La ferme du crime porte plutôt bien son nom, en y réfléchissant.
Mais c'est qui qu'a commis le cas causal, du coup ?
Le sympathique petit livre noir que voilà.
Mériterait de recevoir le prix Friedrich-Glauser, tiens.
Ah ? C'est fait ?
Au temps pour moi.
Andrea Maria Schenkel qui, pour des raisons évidentes de commodité, portera désormais l'affectueux acronyme d'AMS, délivre ici un honnête divertissement policier à base d'hémoglobine généreusement dispensée et d'angles d'attaque des plus originaux.
Une ferme aux noirs secrets.
AMS ne fait pas dans l'enquête basique mais s'appuie sur moult recoupements issus de voisins, d'amis, de témoins et autres personnages ayant eu maille à partir avec l'ancêtre qu'était pas franchement abonné à "ma thérapie par le rire", ni à "droit de la famille pour les nuls", soit dit en passant, comme ça, sans avoir l'air d'y toucher.
Une charretée de personnages dans sa besace, une ambiance bien plombée, et c'est sans ennui aucun qu'AMS déroule un récit plutôt bien huilé mais sans véritable surprise terminale, de p'tit what the phoque! que Bibi escomptais pour qualifier ce ping-pong verbal de partie d'anthologie.
Bon moment, pas transcendant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
missmolko1
  08 avril 2019
Je découvre ici Andrea Maria Schenkel et je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce roman très noir. Elle s'empare ici d'un fait divers qui a touché l'Allemagne dans les années 20 et se le réapproprie. Nous sommes dans les années 50 et toute une famille dans une ferme isolée est assassinée.
Les chapitres sont courts et cette famille nous livre quelques secrets mais c'est surtout par le biais de témoignages de gens du village qu'on apprend à les connaitre : le grand-père incestueux, la grand-mère battue et bigote, la fille victime, les petits-enfants qui n'ont rien demandé et la fille de ferme qui vient juste d'arriver.
Ça se lit vit, c'est un récit « coup de poing » et on sent le suspense monté au fur et à mesure. La fin m'a surprise et prouve encore à quel point les personnages sont bien plus complexes qu'ils n'y paraissent. Je suis conquise par cette première lecture de l'auteure.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
Commenter  J’apprécie          290
cmpf
  26 janvier 2015
L'auteur nous offre un très court roman policier relatant à travers les témoignages de certains habitants du village, un crime ayant décimé toute une famille plus la fille de ferme en 1950. Ambiance glauque à souhait avec outre les meurtres, une longue période incestueuse dans cette charmante famille repliée sur elle-même.
J'ai un peu de mal à comprendre ce qui lui a valu d'être classé à sa sortie en Allemagne meilleur roman criminel du moment. Non pas qu'il soit mauvais, mais il n'est à mon avis pas exceptionnel non plus. Premier reproche tenant au récit lui-même je n'ai pas trouvé une grande différence dans la façon de s'exprimer des divers intervenants et j'ai parfois trouvé certains termes recherchés par rapport à l'ensemble du discours. Problème de traduction ?
Deuxième reproche tenant cette fois à l'édition, je n'ai pas compris non plus, sauf éventuelle volonté d'appater, la nécessité de la référence au crime de 1920, qui est rédigée de façon à laisser entendre que l'auteur a à son tour interrogé les personnes. Étant donné que le livre a été apparemment écrit dans les années 2000, elle aurait dû en sortir pas mal de leur tombe. A moins d'avoir travaillé à partir des notes des policiers ayant enquêté en 1920. Mais pourquoi cette ambiguïté ?
Conclusion un livre pas désagréable à lire, mais qui aurait gagné à n'être présenté que comme oeuvre de fiction. Les auteurs s'inspirent bien de quelque chose de toute façon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
JeanfrancoislemoineJeanfrancoislemoine   06 août 2018
Marie est venue m'aider à la maison parce que je tenais plus sur mes jambes.Mes jambes,ça fait longtemps qu'elles me portent plus.Quand on se fait vieux,il y a beaucoup de choses qui ne veulent plus,pas seulement les jambes.Comme le répétait ma mère, c'est moche de vieillir,croyez-moi,c'est moche. (P 22)
Commenter  J’apprécie          270
AliceWAliceW   26 octobre 2013
J’ai passé le premier été d’après-guerre chez des parents éloignés, à la campagne.
Au cours de ces semaines, le village m’était apparu comme un îlot de calme. L’un des derniers lieux épargnés par cette violente tempête que nous venions de traverser.
Des années plus tard, alors que la vie était revenue à la normale et que cet été n’était plus qu’un heureux souvenir, j’ai retrouvé mon village dans les pages d’un journal.
Il était devenu le « village meurtrier » et , dès lors, je n’ai plus cessé de penser à ce qui était arrivé.
En proie à des sentiments mêlés, j’ai décidé de m’y rendre à nouveau. Ceux que j’y ai rencontrés ont accepté de me parler du crime. De parler à quelqu’un d’à la fois étranger et familier. Qui ne resterait pas, qui écouterait puis repartirait comme il était venu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sylsolsylsol   07 avril 2013
Pourquoi quelqu'un tue tout le monde ? Pourquoi il tue ce qu'il aime ? Anna, on ne peut tuer que ce qu'on aime.
Tu sais toi, Anna, ce qui se passe dans la tête des gens ? Tu le sais ? Est-ce que tu peux voir dans les têtes, dans les coeurs ? Moi, je suis resté enfermé toute ma vie, enfermé.
Et tout d'un coup, un nouveau monde s'ouvre à moi, une nouvelle vie. Tu sais ce que c'est ?
Je te le dis, on est tout seul toute sa vie. On naît seul et on meurt seul. Et entre les deux, j'étais prisonnier de mon corps, prisonnier de mon désir.
Je te le dis, il y a pas de Dieu dans ce monde, il y a juste l'enfer. Et l'enfer, il est sur terre, dans nos têtes, dans nos coeurs.
Le démon est en chacun de nous et chacun peut le faire sortir à tout moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BMRBMR   01 février 2014
[…] Quand Loïs et mon mari sont revenus à la ferme, ils ont rien eu besoin de me raconter. De loin déjà, à la façon dont ils marchaient, j’ai compris qu’il avait dû se passer quelque chose de terrible. Quand ils se sont assis dans la salle à manger, tous pâles, j’en ai été convaincue. On pouvait lir l’horreur sur leurs visages. Dans les nuits qui ont suivi, mon mari s’est souvent réveillé en sursaut. La vision de ces morts ne lui laissait pas de répit.
On a du mal à imaginer qu’une chose pareille arrive chez nous. Mais que Danner soit pas mort dans son lit, ça m’étonne pas plus que ça.
Il faut pas dire du mal des morts, c’est pour ça que j’aime pas parler d’eux. Vous savez, on vit dans un petit village. les commérages vont bon train, je préfère pas trop en dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ADAMSYADAMSY   08 septembre 2016
Elle a toujours été "une fière", et son père aussi. Ils parlaient qu'avec ceux qui leur revenaient. Ca m'étonne que quand ils allaient à l'église, le dimanche, les saints leur aient pas tourné le dos.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Andrea Maria Schenkel (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrea Maria Schenkel
Interview mit Andrea Maria Schenkelam 24.09.2007 in München
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1894 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..