AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842717686
Éditeur : La Musardine (24/03/2016)

Note moyenne : 4.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Dans la veine des Monologues du Vagin, 16 femmes écrivent des lettres émouvantes, drôles, fortes, militantes... à leur utérus.

La dernière différence entre les hommes et les femmes tient à un organe : l'utérus.
À notre époque, les femmes peuvent faire de la politique, épouser des femmes, détester le ménage, avoir ou non des enfants, présider le FMI ou être championnes de lap-dance. En quelques décennies, la condi tion féminine a plus évolué qu'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
AudreyMarie
  08 juillet 2017
Tout d'abord je tiens à remercier vivement les éditions La musardine et la qualité de son service presse pour cet envoi.

Ce livre commence par une préface bourrée d'humour, légère et drôle. J'ai apprécié l'ouverture du livre par un point de vue masculin, sur cet organe typiquement féminin.

S'en suivent seize lettres. Courtes, simples et accessibles. Tellement bien écrites, qu'on a simplement l'impression d'être assise en terrasse avec chacune de ces femmes à bavarder, comme des copines de sujets intimes, tabous et trop souvent pris à la légère et méconnus. (Cf : L'avis des médecins, souvent de sexe masculin...).

Dans leur lettre, ces femmes -qui d'ailleurs ne sont pas toutes nées physiologiquement parlant "femme"- se confient sans retenue. Elles font sauter toutes les barrières, la bienséance n'a qu'à bien se tenir !

Les lettres peuvent être tristes, douloureuses, mais aussi remplies de joies et de bonheurs, ou encore de surprises et d'humour. Elles demeurent toutes, en tout cas, touchantes et bouleversantes.

Le livre se conclu par une postface, dont l'auteur est un homme. Et si la préface se voulait légère et drôle, celle-ci termine le livre sur une note de sensibilité, mais également sur une évidence : L'utérus, n'est pas le sujet le plus intéressant aux yeux de la science. Et il est vrai, qu'en tant que femme, après avoir lu se livre, j'ai la vague impression que mon utérus a été vaguement oublié et mis de côté.

De mon côté j'ai trouvé ce livre très introspectif. Et je pense qu'il devrait être une lecture obligatoire, aussi bien pour les femmes que pour les hommes.
Il permet de mettre des mots sur les maux, de mettre en évidence ce qui est caché ou tabou : non les règles ne sont pas bleues. Non l'utérus n'est pas soit Sexualité, soit Maternité. L'utérus ne devrait pas être mis en avant uniquement au moment de la maternité d'ailleurs, rappelons qu'il est le seul organe qui font de nous des femmes. Et définitivement : Oui il faudrait que le monde ait une plus grande ouverture d'esprit, l'utérus mérite qu'on se penche sur ses caractéristiques.

Ce livre est officiellement, ma plus belle surprise littéraire de l'année.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
vali81360
  02 mai 2016
Je remercie tout d'abord les éditions Musardine pour ce service presse dans le cadre de notre partenariat.
La première fois que j'ai entendu parler de cet ouvrage, c'était sur France 5 dans l'émission des Maternelles, et ça avait titillé ma curiosité, aussi quand l'opportunité s'est présenté de le découvrir, je l'ai prise. Comme toute femme, j'ai connu des déboires avec mon utérus, cet organe discret et travailleur de l'ombre du corps féminin. Je n'aurais jamais pensé à une correspondance de la sorte, et j'avoue avoir adoré le concept du livre en lui-même.
Ces 16 lettres aussi diverses que variées sont à la fois des hommages, des constats, des témoignages.
Toutes les lettres sont précédées d'une présentation succincte de son auteur, ce qui nous permets d'anticiper le style du courrier que l'on va lire et c'est aussi ce qui fait son originalité. Des univers différents, des styles différents pour un même but, parler d'un utérus.
J'ai eu beaucoup de plaisir à les découvrir, elles sont touchantes, émouvantes, pleines d'un humour décalé, philosophiques et tellement conscientes de la réalité du quotidien des femmes dans le bon sens comme dans le mauvais, dans le bonheur, comme dans la douleur. Que de sentiments divers sont décrits, on ne peut pas y être indifférente. On se retrouve toute un peu dans un texte ou un autre de par nos expériences personnelles.
Mon top 3 des courriers : celui de Géraldine Durand, j'ai été bouleversé et émue dans son histoire, avec celui de Juliette Speranza, j'ai trouvé de la gaieté dans son écrit tout en poésie, et que dire de celle de Cassia Carrigan optant pour la mise en retraite, un texte drôle et frais.
Mention spéciale pour celui de Delphine Philbert, dans son analyse homme-femme et la position de cet organe vis à vis de la société, elle touche du doigt une réalité à laquelle moi-même je n'aurais pas pensé et pourtant existante !
Enfin, quelle merveilleuse idée d'avoir fait intervenir des hommes dans la préface et postface, beaucoup d'humour et de belles métaphores.
Je recommande vraiment ce recueil à toutes les femmes et ce, pourquoi pas dès la puberté, car sans non plus effrayer, il peut désamorcer les craintes des jeunes filles (enfin, il faut faire une sélection préalable évidemment) tout en notifiant la réalité du monde de la femme.
Lancez-vous dans sa lecture, vous ne serez pas déçu.
Lien : http://bookstoshare-plaisird..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sami33
  24 mai 2016
Seize personnes se sont prêtées au jeu d'écrire une lettre à leur utérus ou pas !
La préface est ouverte par Stéphane Rose, la postface par Cédric Bruguière. Ces hommes ont deux façons différentes de voir l'utérus et c'est ce qui rend cet ouvrage intéressant : la perception de chacun.
Quand aux seize personnes qui ont écrit ouvertement à cette "matrice" cachée à la vue de tous, ce sont dévoilées très intimement et nous amène à nous poser des questions.
Pour ma part, je me suis reconnue dans certaines situations évoquées par les auteurs, j'ai trouvé intéressant d'avoir le point de vue d'une personne extérieure sur une situation complexe et soucieuse que peut causer l'utérus à la femme !
Je me suis demandée à la fin de ma lecture si j'aurai eut le courage de faire comme toutes ses femmes, d'écrire une lettre ouverte à tous, à mon utérus. Et bien, figurez-vous que oui ! Parce que je pense que ça peut être utile voire aider les personnes qui pourraient se poser des millions de questions sans jamais oser en poser ne serait-ce qu'une seule. Il faut parler de cet organe inconnu ! Et pourquoi pas le faire à travers une lettre, c'est moins rébarbatif qu'un cours de biologie.
Cet ouvrage nous amène à beaucoup réfléchir et ce n'est pas parce qu'il est question d'utérus que la gent masculine ne puisse pas jeter un coup d'oeil dessus ! Bien au contraire, ils comprendraient un peu mieux la condition de la/sa femme, que la vie d'une femme n'est pas long fleuve tranquille...
Si vous avez lu "La revanche du clitoris" et que vous avez apprécié votre lecture, "Lettres à mon utérus" devrait vous plaire davantage ! C'est un ouvrage que je vous recommande fortement de lire, je l'ai dévoré assez rapidement pour ma part !

Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pie-Coquette
  24 mars 2016
Ce livre me tentait beaucoup. Je suis une femme qui connait son utérus mais peut-être pas parfaitement ?! J'étais curieuse de savoir ce qu'on pouvait raconter à un utérus.
À travers 16 lettres écrites par des Femmes, on apprend ce qu'elles aiment ou non chez cet organe. Tantôt celui de leur mal-être, tantôt celui de leur bonheur, … Chaque lettre se distingue par son petit truc en plus. Je suis passée du rire aux larmes. Chacune de ses femmes répondent à des questions parfois très philosophiques. de part leurs choix de vie, elles nous expriment ce que représente l'utérus au sein de leur corps.
La lettre la plus drôle de ce recueil est, à mon sens, celle de Nadia Daam, ancienne chroniqueuse aux Maternelle sur France 5. Les comparaisons qu'elle utilise sont remarquables et tordantes à souhait. En réalité, j'ai vraiment beaucoup aimé découvrir toutes les lettres. Mais je n'en dirais pas plus pour ne pas gâcher votre découverte.
Ce recueil exclusivement féminin est préfacé et post-facé par deux hommes ! Eh oui, eux aussi peuvent être curieux. La préface est signée par Stéphane Rose, et est truffé d'humour. La post-face est écrite par Cédric Bruguière et il conclut parfaitement l'ouvrage avec une comparaison intelligente avec la lune.
Pour conclure, ce recueil est écrit pour toutes les femmes souhaitant se familiariser avec cet organe très peu connu. Un recueil touchant, drôle mais toutefois émouvant. Une lecture très intéressante !
Lien : https://lenvoldepiecoquette...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
vali81360vali81360   02 mai 2016
On dit toujours qu'avoir une bonne sante, ce n'est pas sentir son corps. A ce titre, cher utérus, nos rapports sont cordiaux : tu m'a quasiment toujours foutu une paix royale, ce que j'estime t'avoir bien rendu. Tu auras sans doute passé toute ta vie reproductive sous médication pour ne pas me reproduire, mais au-delà de ça, je te situe entre le pancréas et la rate sur l'échelle des organes auxquels je ne pense jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AudreyMarieAudreyMarie   08 juillet 2017
Oui, toi, mon cher utérus inconnu [...] tu es, sans le réaliser, la cause indirecte de la plus grande discrimination jamais subie par des êtres humains avec son lot de millions de mortes, de millions de violées, de millions de rabaissées, de millions d'ignorées, de millions interdites de plaisir sexuel, de millions de considérées comme inférieures, [...].
Commenter  J’apprécie          00
AudreyMarieAudreyMarie   08 juillet 2017
Cher utérus,
À la télévision tes règles sont bleues.
Comment s'étonner, dès lors, que des millions de jeunes filles soient surprises qu'un flot de sang dégouline de leur culotte? Elles pensaient voir un délicat produit fluide et facilement absorbable, elles se retrouvent avec l'équivalent d'une hémorragie dans Grey's Anatomy ...
Commenter  J’apprécie          00
AudreyMarieAudreyMarie   08 juillet 2017
Un jour d'échographie, où je me plaignais des intenses bouffées de chaleur que générait mon traitement hormonal, un médecin indélicat a pris ça à la rigolade : "Ça vous habituera pour la ménopause. "
J'ai trente ans, j'ai pleuré. Il s'est sans doute dit que c'était un coup des hormones.
Commenter  J’apprécie          00
AudreyMarieAudreyMarie   08 juillet 2017
T'as inauguré les règles en mode shuffle. Le random des ragnagnas. Des règles de quatorze jours, après rien pendant six mois. T'attends que je prenne bien la confiance, que je porte un jean blanc ou que je me mette au lit avec un garçon, et paf, attentat suicide de la muqueuse utérine.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Marlène Schiappa (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marlène Schiappa
Pour en savoir plus : https://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences-humaines/sciences-politiques/first-lady_9782738148872.php
C?est le jour de l?investiture. Florence gravit les marches du palais de l?Élysée. La voici, avec Jérôme, l?homme de sa vie, élevée aux plus hautes fonctions de l?État.
Mais l?euphorie est de courte durée. le soir même, la Première dame est plongée dans la tourmente. Très vite se pose la question de sa place et de sa liberté.
Juliette et Marianne, la fille et la meilleure amie du Président, sont elles aussi aux premières loges. Cette victoire est un peu la leur. Elle va bouleverser leurs vies.
Trois destins mêlés. Trois héroïnes qui vont devoir se dépasser. Et finalement se battre pour sauver le Président... ou se sauver elles-mêmes.
Ce roman à thèse, écrit par une mère et sa fille, explore du point de vue féminin le lien entre pouvoir, amour et liberté ? tout en nous entraînant dans une intrigue au suspense haletant.
?Coralie Miller, auteure de documentaires et metteuse en scène de théâtre, a notamment adapté la célèbre pièce Les Monologues du vagin, dont elle a dirigé une lecture avec trois femmes politiques : Marlène Schiappa, Roselyne Bachelot et Myriam El Khomri.
Dominique Miller, psychologue clinicienne, psychanalyste, a enseigné à l?université Paris-VIII et a été directrice du Collège freudien. Elle est notamment l?auteure chez Odile Jacob de la Psychanalyse et la Vie.
+ Lire la suite
autres livres classés : intimitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
116 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre