AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234085993
Éditeur : Stock (09/05/2018)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Telle une Madame de Sévigné moderne, Marlène Schiappa écrit à ses filles dès qu’elle part en déplacement.
On découvre une femme combative sur tous les fronts : une mère dévouée à ses enfants et passionnée par ses engagements.
Aux confins de l’intime et du politique, ce récit à la fois exceptionnel et universel nous dévoile le coeur d’une mère au service du gouvernement à l’heure où la parole des femmes se libère dans le monde entier.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  20 juin 2018
Si souvent éloignée de vous de Marlène Schiappa m'a été envoyé (à ma demande) par les éditions Stock et net galley.
J'étais curieuse de le lire car je me demandais ce qu'elle allait pouvoir dire à ses filles.
L'idée est intéressante, envoyer des lettres à ses filles alors qu'elle est à fond dans la campagne et fait ensuite partie du gouvernement.
Idée sympathique donc mais je me suis rapidement posée une question : à qui s'adresse t'elle ?
A ses filles, vraiment ?
Le ton n'est pas celui d'une maman, en tout cas pas toujours ! Les "conseils" donnés par moment m'ont laissés perplexe...
Par moment le ton est assez mièvre, alors qu'à d'autres moments c'est très adulte. Ce n'est pas pour des enfants ça, je vois mal à l'heure actuelle ses filles lire ça ! Dans quelques années pourquoi pas...
Actuellement, ce qui est écrit ne le serait t'il pas tout simplement pour les électeurs actuels ou futurs ?
Certains passages sont intéressants même si j'ai parfois eu l'impression de lire une Ode à Monsieur Macron ! Elle manque clairement d'objectivité.
Je trouve que cet ouvrage ne tient pas ses promesses, certes il est intéressant de découvrir son point de vue sur la campagne, sur son arrivée au gouvernement...
Ce qui me dérange c'est qu'elle sous titre ça Lettres à mes filles car le ton n'est pas toujours (pas souvent ? ) celui d'une mère à ses enfants.
Je ne savais pas quoi m'attendre en l'ouvrant, j'ai été déçue, perplexe et j'ai terminé ma lecture en diagonale.
Je mets deux étoiles, je trouve que ça ne vaut vraiment pas plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Meps
  19 août 2018
Merci tout d'abord à NetGalley et aux éditions Stock qui m'auront permis de découvrir ce livre.
Si souvent éloignée de vous est un recueil de lettres d'une maman qui travaille beaucoup à ses deux filles de 6 et 11 ans pour leur dire ce qu'elle n'avait pas le temps de leur dire en son absence. Frappée par le syndrome de Shéhérazade qui est celui de vouloir tout dire, tout écrire avant de mourir, l'auteure se dévoile dans ses lettres comme si elle ne s'adressait pas uniquement à ses filles mais à toutes les filles, à toutes les soeurs en France et dans le monde.
Notons également qu'à travers ce livre, l'auteure a voulu atteindre plusieurs objectifs : le premier, comme le rappelle le sous-titre « Lettres à mes filles » consiste à déclarer à ses filles son amour maternel et son combat féministe pour justifier ses absences répétées. Ses arguments ? le récit de sa vie de femme fragile et battante à la fois, l'énumération de ses actions politiques en faveur de l'égalité homme/femme mais également et surtout, son combat en faveur de l'élection de son héros, Macron et du « sourire irrésistible de « l'éternel féminin » » de son épouse. Ainsi, susciter l'adhésion au macronisme fait bien partie de ses objectifs d'écriture…mais je ne me sens pas forcément concerné par cette propagande.
Malgré cette proposition étrangement argumentée d'adhérer au macronisme dans une correspondance entre mère et filles et entre femmes, avouons que l'auteure avance des idées intéressantes sur les femmes et sur la vie complexe et compliquée des mères qui travaillent mais qui se battent chaque jour pour vaincre le sentiment de culpabilité d'être si souvent éloignées de leurs enfants. Ce livre vient en effet faire tomber l'angoisse qui est cette « barrière entre la réalité et le « c'est que du bonheur » des pubs où une maman sans cernes embrasse un bébé sans couche. ». Ce livre vient nous dire à travers la figure d'une mère angoissée mais pas coupable d'exister, qu'une femme investie dans les droits des femmes peut très bien concilier vie professionnelle et vie familiale quand elle a l'ambition de proposer à ses filles un monde meilleur, un monde où l'égalité entre les sexes, le travail et la maternité sont des valeurs sacrées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Peluche0706
  07 juillet 2018
On pourra retenir une chose de ce livre : c'est qu'il aura fait parlé de lui. Les critiques de la presse ont été assez virulentes à l'égard de Marlène Schiappa à la sortie de ce livre. C'est donc avec beaucoup d'a priori, et aussi beaucoup de curiosité que je me suis plongée dans ce livre.
J'ai un avis mitigé sur ce livre, autant le dire tout de suite. Mais cela n'empêche pas que je suis en désaccord avec pas mal de critiques de la presse.
Ce livre se veut être avant tout des lettres d'une mère à ses filles. Mais, être secrétaire d'état, ce n'est pas courant. Encore moins, d'être secrétaire d'état chargée de l'Égalité femmes-hommes. Le livre est donc naturellement "orienté" et va bien sûr évoquer sa vie professionnelle et ses convictions politiques. Rien ne me choque là-dedans. Marlène Schiappa a d'ailleurs reconnu dans l'émission d'On n'est pas couché du samedi 30 juin 2018 que ce livre n'est pas seulement destiné à ses filles mais est aussi destiné aux lecteurs. Elle a bien sûr un message à faire passer. Le thème de l'Égalité femmes-hommes va donc être traité à plusieurs reprises dans son livre. Mais, ce n'est pas seulement ça. Ce sont bien des lettres qu'une mère peut écrire à ses filles pour que lorsqu'elles seront en mesure de le comprendre, ses filles puissent le lire. En tout cas, c'est bien l'interprétation que j'en aie. Lorsque ses filles seront assez grandes, leur mère ne sera plus au gouvernement (mais qui sait ?). Il est normal que sa mère leur laisse un témoignage de ce qu'elle vit.
Ce livre est en fait le reflet de la culpabilité d'une mère sur son absence. Elle travaille et est souvent absente de chez elle. Elle essaye d'adapter son agenda en fonction de ses filles mais parfois elle ne peut pas se libérer. Ce qui fait qu'elle se rend coupable sur pas mal de choses. C'est ce que l'on ressent au travers de beaucoup de lettres.
J'ai trouvé ce livre intéressant dans le sens où je découvre le féminisme au yeux de Marlène Schiappa. J'avoue avoir été surprise par pas mal de passages sur son avis à ce sujet, qui à mon avis vont trop loin. Les hommes sont à plusieurs reprises malmenés. En même temps, j'ai trouvé qu'il y avait quelques passages assez drôles au sujet de ses filles. Par exemple, l'une de ses filles doit partir en colonies de vacances. Elle se pose des milliards de questions sur cette colonie dont celle de savoir si le lac qui se trouve sur le camp est aux normes européennes ou non. Ou la scène où elle prend l'avion avec ses filles et elle demande à une steward quel est le bruit "bizarre" qu'elle entend ... la steward qui lui répond que c'est le moteur de l'avion... Bref, j'ai souri à plusieurs reprises et on reconnaît bien là les angoisses d'une mère vis-à-vis des ses enfants.
En bref :
Une lecture intéressante pour apprendre à connaître la vie de mère et de secrétaire d'état à l'Égalité femmes-hommes malgré certains propos et avis que je ne partage pas. Les angoisses d'une mère et la culpabilité dû à son absence sont prégnants dans ce livre.
Lien : https://letempsdelalecture.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Prilla
  29 juin 2018
Je remercie Babelio et les éditions Stock de m'avoir envoyé ce roman dans le cadre d'une opération masse critique. J'été intriguée par ce livre, dont j'avais entendu parlé, surtout en mal pour être honnête, alors j'ai voulu me faire mon propre avis.
Mme Schiappa écrit à ses filles alors qu'elle est souvent éloignée d'elles à cause de son travail au sein du gouvernement de Mr Macron. Elle leur parle de son travail, de ses convictions, de son enfance, et de sa relation avec elles. Mais, à certains moments, je n'avais pas la sensation qu'elle écrivait à ses filles, mais plutôt qu'elle s'adressait directement à nous, lecteurs.
Certains passages étaient touchants, et montraient vraiment l'amour de cette mère pour ses filles, et la douleur qu'elle peut parfois ressentir car elle ne peut pas toujours être avec elles. C'était également les passages concernant sa famille en général, et des souvenirs de son enfance. En lisant ces passages, j'avais l'impression de rentrer dans l'intimité de cette famille, de lire quelque chose de vraiment privé, qui me mettait un peu mal à l'aise.
Mais une grande partie du livre est une exposition du travail de Mme Schiappa et de ses idées. Elle montre et explique tout ce qu'elle a fait, et comment. Et dans ces passages, je me sentais un peu mal, car je me sentais indirectement jugée. La façon dont elle détaille les faits, explique son parcours, les mots utilisés me donnaient l'impression que Mme Schiappa voit d'un mauvais oeil tous ceux ne faisant pas comme elle. N'ayant pas les capacités ou l'envie de faire comme elle. Mais d'autres passages sur ces mêmes sujets étaient également inspirant, et me donnaient de l'espoir, en me montrant que quand on veut vraiment, on peut.
Je suis donc un peu partagée quant à mon avis général sur ma lecture. Certains aspects m'ont plus, d'autres moins. J'ai tout de même apprécié cette lecture rapide, malgré les passages que j'ai moins aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chahrazed11
  20 août 2018
Lorsqu'on s'intéresse à l'histoire du féminisme, on sait en général que les féministes de tous les temps se sont toujours révoltées contre leurs gouvernements souvent injustes envers les femmes. Ce qui m'a le plus frappé à la lecture de Si souvent éloignée de vous c'est de lire une féministe louer l'appareil idéologique de l'État (AIE) dans lequel elle a évolué jusqu'en l'an 1 après MeToo. Ici, et dans ce cri d'amour d'une mère-féministe à ses filles, aux femmes, à sa République et à son président, c'est la cohésion entre la volonté politique et la volonté féministe qui frappe celles qui croient comme l'auteure « que les institutions religieuses ne doivent obliger aucune femme, nulle part, jamais, à rien. ».
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Chahrazed11Chahrazed11   20 août 2018
La douleur a longtemps été considérée comme allant avec la féminité : accoucher dans la douleur, souffrir pour être belle…Je n’ai aucune envie ni d’enfanter dans la douleur, ni de faire brûler les poils de mes jambes, ni de déformer mes orteils à force d’ampoules parce que « les talons de 12 cm affinent la silhouette » ! C’est simple : si ça fait mal, c’est mauvais pour toi. Peut-être que si on répétait cela aux petites filles dès leur plus jeune âge au lieu de leur marteler que souffrir est nécessaire et inhérent à leur sexe, elles seraient plus nombreuses à quitter immédiatement celui qui leur fait du mal !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chahrazed11Chahrazed11   13 août 2018
C'est parce que la République française est laïque qu'elle refuse les mariages forcés, ou arrangés, et les mariages d'enfants. C'est parce que la République française est laïque qu'elle affirme que l'excision est une mutilation gravissime, jamais une coutume ni une tradition...
Commenter  J’apprécie          20
Chahrazed11Chahrazed11   13 août 2018
Puisque le féminisme, c'est trouver intolérable pour les autres femmes ce que l'on trouve intolérable pour soi-même, je suis une militante laïque et féministe parce que je crois que les instituions religieuses ne doivent obliger aucune femme, nulle part, jamais, à rien.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marlène Schiappa (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marlène Schiappa
Marlène Schiappa - 9 mars 2019 On n'est pas couché #ONPC
On n'est pas couché  9 mars 2019 Laurent Ruquier avec Christine Angot & Charles Consigny  France 2 #ONPC
Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-est-pas-couche/
Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel
Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
autres livres classés : relations mère-filleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'aventure continue en homophonie...Et en alexandrins. (2)

Après Sceaux me voici dans le Vaucluse au.....

tore
thor
taure
tord

7 questions
8 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre