AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Doug Headline (Traducteur)Georges Goldfayn (Traducteur)
ISBN : 2258044626
Éditeur : Les Presses De La Cite (29/04/1997)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Seabiscuit
  01 septembre 2018
Richard Schickel - critique de cinéma du magazine américain Time écrit un livre mémoire où l'on retrouve la sincérité du comédien et réalisateur de renom mais également une justesse que seule une collaboration étroite avec Clint Eastwood. Une biographie vous permet de transcender la vitrine imposée par le succès et entrer ainsi dans les coulisses souvent moins roses, moins évidentes des débuts, des loupés, des ratés. Clint Eastwood est un maître. Je l'ai su avant beaucoup de crétins qui ne voyaient en lui que l'inspecteur Harry. Cela m'a d'ailleurs donné l'occasion d'être invité à un dîner de con organisé par un béotien du cinéma qui se prenait pour une lumière. J'ai éteint cette lumière en quelques mots seulement. Je l'ai visé, je l'ai shooté !
" I know what you're thinking. 'Did he fire six shots or only five?' Well, to tell you the truth, in all this excitement I've kinda lost track myself. But being this is a .44 Magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you've got to ask yourself one question: 'Do I feel lucky?' Well, do ya, punk ?
Ce livre est jalonné de mots francs d'un Clint Eastwood que nombreux de ses détracteurs devraient lire. Il en a chié. le succès et la reconnaissance de cette gueule n'a pas été aussi évidente qu'il y parait aujourd'hui. Derrière cet inspecteur ou ce cowboys à la sauce spaghetti, comme l'ombre de Lucky Luke, marchait un réalisateur libre avec la volonté d'imposer son cinéma. En 1964, je suis un bébé, il signe et tourne "Pour une poignée de dollars" fatigué de ne pas pouvoir toucher plus d'Hollywood et surtout empêché de pouvoir tourner autre chose que Rhawhide. Nul n'est prophète en son pays. C'est l'Italie, Sophia Loren et Sergio Leone qui feront d'Eastwood une star, en Europe puis au USA. Même si Eastwood tente toujours un peu d'enjoliver son histoire, ses révélations sont souvent empreintes d'un désir de franchise. Schickel le sait et l'utilise à bon escient. Grâce à ce livre, j'ai pu reconstituer le parcours du réalisateur et du comédien. le réalisateur n'a jamais cessé d'évoluer vers un cinéma plus intimiste qu'un cinéma grand spectacle. Ce livre est aussi poignant que la gueule de Clint dans "Impitoyable" lorsqu'il tient en joue tous les cowboys du saloon avec son fusil. Il donne le rythme de la vie du réalisateur qui semble rythmé par le flegme du bonhomme. Eastwood est en fait un artisan du cinéma, fort de son passé, de son combat pour la réussite, du savoir et du savoir-faire accumulé au gré des films et des rencontres. Ce livre vaut bien une poignée de dollars !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Dans la catégorie : CinémaVoir plus
>Représentations scéniques>Cinéma, radio, télévision>Cinéma (744)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre