AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714473903
Éditeur : Belfond (17/08/2017)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Dans un village de la banlieue d'Amsterdam, au bord de la mer, de nos jours.
Jonathan, la trentaine, sort de prison. Dans le bus qui l'emmène chez sa mère, il se répète ce que le psychologue lui a enseigné : s'il organise rigoureusement ses journées, il sera un homme meilleur. Jonathan se le promet : il va s'occuper de sa mère, faible, asthmatique, retourner travailler à l'usine de poissons, promener le chien, aller à la pêche. Il restera seul, il ne parlera ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
diablotin0
  28 mai 2018
L'auteur Inge Schilperoord, nous décrit avec beaucoup de talent la lutte de Jonathan tout juste sorti de prison après avoir été condamné pour pédophilie Dès le début du roman on se retrouve dans la tête de Jonathan et on souffre avec lui. On vit avec lui le cheminement intellectuel , le travail méthodique, l'effort constant qu'il met en oeuvre pour résister à ses pulsions.
Aucun moment n'est laissé au hasard, il tente de tout maitriser, d'organiser chaque heure de sa journée et ce combat devient celui du lecteur qui se trouve rapidement sous pression. On redoute le moment où tout va basculer à moins que le travail incessant de Jonathan ne paie ?
L'atmosphère , dans tous les sens du terme, est lourde, il fait chaud, très chaud, pas d'air et on a du mal à respirer tout comme la mère de Jonathan qui a de plus en plus de mal à vivre sans son inhalateur tout comme la tanche pêchée par Jonathan qui se meurt dans l'aquarium .
Ce livre au sujet dérangeant montre les faiblesses de la justice mais aussi nous incite à essayer de comprendre ce qui peut se passer chez les personnes malades comme Jonathan, chez ces pédophiles qui nous font frémir d'horreur rien qu'on prononçant le terme.
C'est un roman dur, le sujet n'est pas facile mais traité avec beaucoup de finesse et de psychologie.
.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          483
Annette55
  12 octobre 2017
Jonathan sort de prison et retrouve son quotidien d'une banalité triste, fait d'isolement, de mise de côté au sein de la société , d'extrême solitude, de craintes oppressantes, lancinantes...à cause de pulsions malsaines qu'il est bien incapable de maîtriser...

"Maintenant , je dois faire bien attention."se dit-il, "J'ai le temps maintenant.."
"J'ai tout mon temps,"Tout va changer", changer, je serai un homme meilleur", "il se le promet "
Jonathan, pédophile a été libéré faute de preuves.
L'auteur, une psychologue judiciaire ( Néerlandaise), traite ce sujet tabou, difficile, en interpellant le lecteur en tentant de lui faire comprendre le processus insidieux de la névrose.

Le récit est à la fois dense, prenant, quoique assez lent, l'atmosphère moite, la chaleur exaspérante, : une maison misérable de laideur, une maman affaiblie , asthmatique, vivant isolée avec son fils, des gestes répétitifs, un quotidien calqué sur des habitudes, des rituels avec grand soin afin d'éviter de trop penser....Jonathan tente de se reconstruire en mettant en pratique le programme thérapeutique initié à la prison, afin d'éviter à tout prix la récidive ....
N'en disons pas plus .
Un sujet sombre, dérangeant , qui interpelle et questionne traité avec précision, délicatesse , doigté et une grande intelligence .
Jonathan oscille sans cesse entre ses pulsions malsaines, et l'envie de les anéantir, d'en finir avec elles, ce n'est pas lui qui est mauvais , ce sont ses actes.
L'angoisse saisit le lecteur surtout dans les dernières pages.
L'auteur entre dans la tête de Jonathan, nous aussi.
Il se regarde penser, agir, fantasmes fous, scènes mentales intenables, imaginaire exacerbé , une lecture choc mais utile! Sans cesse Comprendre, Comprendre , pas excuser mais Comprendre, on pourrait résumer ce roman par cette phrase ! Un livre troublant mais nécessaire !
Ce n'est que mon avis , bien sûr .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
Marple
  27 août 2018
De même que la tanche est un drôle de poisson, ce livre est un drôle de livre. J'en suis sortie assommée, et même assez déprimée, et pourtant je le recommanderais sans hésiter.
Il nous emmène dans la tête d'un pédophile, manifestement pas bien futé mais plein de bonne volonté, qui se bat contre ses pulsions pour la fillette d'à côté.
C'est incompréhensible, évidemment répréhensible, dérangeant et tragique... mais profondément humain. Car, aussi malade et pervers qu'il soit, Jonathan est humain, et ce passage dans sa tête et son coeur nous le fait sentir.
L'auteure est apparemment une psychologue judiciaire qui a rencontré beaucoup de Jonathan au cours de son travail, et s'en est inspirée pour créer celui-ci. Cela sonne donc parfaitement juste, et c'est d'autant plus dérangeant et déprimant.
Je n'ai pas compris la fin, je n'ai pas compris Jonathan, je n'ai pas compris sa mère, je n'ai pas compris ce qu'il aurait fallu faire... mais j'ai compris que j'avais aimé ce livre.
Commenter  J’apprécie          334
Myriam3
  29 mai 2018
Ancienne psychologue judiciaire, Inge Schilperoord décrit avec une grande sensibilité les rouages qui se mettent en place dans la tête d'un pédophile sortant de prison.
Jonathan, la petite trentaine, échappe à la condamnation faute de preuve, mais a suivi des séances de rééducation avec un psychologue et sait qu'il doit s'entraîner contre un fort risque de récidive.
Il y met du coeur et de la volonté, mais la présence d'une petite fille dans le voisinage le met à l'épreuve.
Les idées et sentiments de Jonathan évoluent subtilement tout au long du roman dans un coin sauvage et abandonné des Pays-Bas dont le paysage inquiétant ajoute une note de thriller à ce récit en vase clos. Sans en dire plus, l'intrigue se termine en climax tragique et empli de poésie, malgré le thème difficile de ce livre.
Sans jamais prendre position, l'auteure nous amène dans les souffrances que peuvent vivre les pédophiles, humains victimes eux aussi.
Pas étonnant que ce livre ait été récompensé par de nombreux prix aux Pays-Bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          326
tynn
  04 septembre 2017
Un homme sort de prison grâce un non-lieu et retrouve son quotidien étriqué de solitude, d'isolement social, et de craintes de pulsions immaîtrisables.
Aborder un sujet aussi délicat que la pédophilie est un enjeu en soi, prenant en compte les affaires judiciaires dramatiques qui y sont liées et le ressenti de la société en compassion exclusive envers les victimes (à raison)
Inge Schilperoord dirige néanmoins la focale vers un autre angle, partant du postulat pathologique de l'individu pédophile et ouvrant alors un autre champ d'investigation psychologique. S'appuyant sur son métier de psychologue judiciaire elle traite ici un sujet difficile, destiné à interpeller le lecteur et lui faire comprendre le processus névrotique.
Par une écriture dense, le récit peut apparaitre descriptif, voire répétitif. On attend dans l'angoisse un éventuel événement. L'atmosphère est lourde : une maison épuisée, une mère toute aussi épuisée vivant en autarcie avec son fils, des gestes quotidiens, un planning journalier élaboré pour éviter de penser. La solitude de l'homme est patente, sa quête de rédemption à fleur de peau, son combat intérieur de tous les instants. Son seul espace de liberté et de sécurité avec lui-même est la pêche au fond des marais. Et évidemment, la tentation est au coin du jardin par une petite fille solitaire. L'occasion de mettre en pratique le programme de thérapie initié par la prison, tenter de repousser les démons et éviter la récidive.
Un sujet qui tient en haleine et qui met en avant la part d'humanité de l'individu, fut-il coupable et inexcusable. Difficile de dire que cette lecture fut un plaisir.
Une chose certaine : ceci dérange et questionne.
(Remerciements à NetGalley et aux Editions Belfond)
Rentrée littéraire 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241

critiques presse (2)
LaLibreBelgique   21 novembre 2017
"La tanche", le livre très troublant d’Inge Schilperoord, nous fait partager la lutte contre ces pulsions interdites. Le roman d’une ancienne psychologue judiciaire hollandaise.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeJournaldeQuebec   16 octobre 2017
Un roman-choc qui a fait un tabac en Hollande, son antihéros nous obligeant à regarder de près les très noirs dessous de la pédophilie.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
GaouletteGaoulette   29 avril 2018
Les membres du club doivent toujours etres gentils les uns envers les autres. Ils ne doivent jamais se faire des méchancetés. Ils n’ont pas le droit de se pousser. Ils ne doivent jamais se dire qu’ils puent.
Commenter  J’apprécie          90
sweetiesweetie   21 août 2018
Ils étaient debout l'un en face l'autre, en silence, dans la petite arrière-cuisine, épiés d'en haut par la statue en pierre de Marie, accrochée là depuis son enfance. En silence, elle lançait derrière ses paupières mi-closes un regard oblique vers le sol. Elle semblait chercher quelque chose qu'elle ne trouvait pas. Comme toujours, son regard passait juste à côté d'eux, sa mère avait beau la prier et dépoussiérer ses pieds avec amour, jamais elle n'avait posé les yeux sur eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tynntynn   04 septembre 2017
Ce qui est mauvais, ce n’est pas la personne qui a commis les actes, mais ce sont les actes qui transgressent les limites. Nous apprenons ici à maîtriser ces actes.
Commenter  J’apprécie          60
Annette55Annette55   12 octobre 2017
"Les gens ne tenaient pas à le fréquenter.
Il en avait toujours été ainsi."
Commenter  J’apprécie          130
GaouletteGaoulette   29 avril 2018
La solitude peut produire un drôle d’effet sur quelqu’un, Jo. Ce n’est pas pour rien que la Bible dit que nous avons besoin les uns des autres.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : pédophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
286 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
.. ..