AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253182613
Éditeur : Le Livre de Poche (20/08/2014)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Après quelques années de vie commune, Marianne et Georges ne se supportent plus : elle regrette le Georges amoureux naïf des premiers temps, lui désire une femme plus pimentée. Grâce au docteur Galopin, spécialisé en électromagnétisme, ils vont chacun être mis en face de leur rêve. Et devront le cacher à l'autre ! Le cauchemar commence. D'un appartement parisien jusqu'à l'ambassade de Batavia, les portes claquent devant l'hystérie de six personnages qui se fuient et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pachy
  13 octobre 2014
Georges Feydeau, 1862-1921, a laissé son nom à la postérité. Chacun a entendu, au moins une fois, son nom, de la même façon que l'on connaît celui de Courteline.
Auteur de vaudevilles dont l'humour grinçant provoque le rire du spectateur. On retrouve, des beaux exemples, des repères inoubliables : les Zébrides, le vase de nuit…
E.E.Schmitt a choisi, encore une fois, d'opposer ce génial auteur à son double, personnage joueur, flambeur, qui fréquentait le monde de la nuit, le monde de chez Masim's. Ses deux mondes du jour et de la nuit , étaient le ciment de son inspiration
Ce « George et George est un fouillis iconoclaste où se croisent des personnages hauts en couleur, embarqués dans des quiproquos hirsutes, des frasques qui ne sont qu'un condensé de l'oeuvre de l'auteur de « La dame de chez Maxim's », d' « On purge bébé »,
Donc, c'est clair, ce « Georges et Georges » est une biographie à la manière de Faydeau qui se termine comme Faydeau, l'ami de Guitry.
Commenter  J’apprécie          10
Jall
  03 mars 2015
Quiproquos en série, situations imprévues, portes qui claquent : c'est clair, on est dans le vaudeville.
Autour du personnage central de Georges Feydeau, Eric-Emmanuel Schmitt écrit une pièce "à la manière de". Même la môme crevette s'y retrouve avec sa gouaille parisienne.
Ce n'est pas toujours fin, le 3e acte est décevant (mais on explique pourquoi à la fin, EE Schmitt est toujours très pédagogue !), cependant, le rythme est là, on ne s'ennuie pas, et bien jouée, cette pièce doit constituer un spectacle agréable et amusant.
Commenter  J’apprécie          20
ValCar
  28 février 2016
J'ai passé un excellent moment en lisant cette pièce de théâtre, sans connaître le personnage de Georges Feydeau et sans comprendre toutes les allusions faute de culture théâtrale.
C'est pièce est donc abordable et appréciable pour tous et j'aimerais tellement la voir jouée...
C'est vif, c'est gai, comique, des noeuds, des quiproquos s'enchaînent et le dénouement inattendu. Je n'en dis pas plus...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
etoilensoletoilensol   05 décembre 2016
Post face : Des tragédies à l'envers...
Le sujet de Feydeau est la folie, son oeuvre une exploration de la démence.Qu'entend-on par folie ? L'inadéquation entre la pensée et la réalité : le fou ne perçoit pas le monde tel qu'il est mais tel qu'il l'imagine. Quelle traduction pour le mot "folie" en langage théâtral ? Le quiproquo. (...) Le plaisir de Feydeau consiste à dynamiser l'ordinaire, à attaquer l'ordre coutumier, à produire l'incongru, la confusion, et à s'en repaître. Son ravissement évoque celui de Néron qui, depuis sa terrasse, se régale de Rome en flammes : l'apocalypse dispense un spectacle inouï. Feydeau dépasse Néron. (...) On a le sentiment qu'en palpant l'incohésion, Feydeau rejoint l'essence même de la vie. Un vertige métaphysique. Une jouissance ontologique. Son oeuvre s'apparente à celle de Samuel Beckett parce qu'elle proclame la disparition du sens. Si, selon Beckett, tout aboutit au silence, selon Feydeau tout aboutit au bruit : dans les deux cas, les sons n'ont plus de signification.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
etoilensoletoilensol   05 décembre 2016
Postface : Des tragédies à l'envers.
Cessons de nous fier aux apparences : Feydeau aimait détruire, pas construire. (...) Comment ne pas voir dans son oeuvre théâtrale un duel entre Feydeau et le hasard ? Dans l'acte I, Feydeau ne lui accorde aucune place ; dans l'acte II, il lui laisse le champ libre ; dans l'acte III, il tente de le dominer. N'est-il pas troublant de noter que Feydeau, à mesure qu'il perd de l'argent au jeu, perd le contrôle e ses pièces ? Au point, un jour, de renoncer à produire des vaudevilles en 3 actes, l'aléatoire l'ayant définitivement emporté sur le prévisible et la volonté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ValCarValCar   28 février 2016
- Bon, j'attendrais que tu sois passé sur le fauteuil du Docteur Galopin et que tu aies retrouvé tes esprits...
- Oh, mes esprits...un seul déjà me suffirait...
Commenter  J’apprécie          50
ValCarValCar   28 février 2016
- Il n'y a que dans les courts instants où la femme ne pense plus à ce quelle dit qu'on peut être sûr qu'elle dit vraiment ce qu'elle pense.
Commenter  J’apprécie          50
ValCarValCar   28 février 2016
- Heureusement qu'y t'reste l'amour ! Quoique...
Quand on a des soucis, l'amour, ça fait pas plus d'effet que la pluie sur le crâne d'un chauve : trop tard, ça ne pousse plus.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Eric-Emmanuel Schmitt (80) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric-Emmanuel Schmitt
Eric-Emmanuel Schmitt - Félix et la source invisible
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

la vie rêvée d'Hitler...

Par quoi commence le récit et la vie d'Adolf H.?

par sa réussite au concours d’entrée à l’Ecole des Beaux-Arts de Vienne.
par son mariage avec Sarah
par son coming out

9 questions
407 lecteurs ont répondu
Thème : La Part de l'autre de Eric-Emmanuel SchmittCréer un quiz sur ce livre