AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226109625
Éditeur : Albin Michel (02/09/1999)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 150 notes)
Résumé :
Aucun client ne sait comment il est arrivé à l'Hôtel des deux mondes.
Personne ne sait quand il pourra en repartir, ni vers quelle destination. Dans ce lieu étrange, tout est possible, même les miracles. Les infirmes recouvrent l'usage de leurs membres et les menteurs disent la vérité. L'énigmatique docteur S. chargé d'accompagner leur séjour ne fait que rendre plus aiguës les questions de ses hôtes. Un suspense métaphysique entre rêve et réalité, vie et mort... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
lecassin
  26 février 2013
L'amour, la mort, la vie…
Et pour relier tout cela : l' « Hôtel des deux mondes » et son ascenseur qui apporte les clients et les remporte… Vers le haut, ou vers le bas, c'est selon…
Selon que vous serez vivant ou mort…en bas…
Un hôtel où cohabitent un vieux Mage, un Président, un jeune homme quelque peu cynique, une jeune femme au coeur faible, et une femme de ménage.
La Direction/Réception ? le Docteur S. (E.E. Schmitt, lui-même ? certains le pensent…) et ses deux assistants muets ; des anges peut-être, allez savoir, vu la localisation de l'établissement…
Une pièce en un acte qui se lit comme un roman. le texte, d'abord : c'est du Schmitt. Un vocabulaire simple qui va droit au but. Les thèmes, ensuite, chers à l'auteur : la vie, la mort, l'amour, la vanité de l'être…Et de nombreux didascalies pour articuler tout ça.
Une heure et demie de lecture qui ouvre de nombreuses pistes de réflexion…
La pièce fut donnée en 1999 pour la première fois avec Francine Berger dans le rôle du Docteur S et fut citée sept fois dans le cadre des récompenses de « La nuit des Molières » 2000.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
dupuisjluc
  27 décembre 2014
Lire une pièce de théâtre me paraissait un exercice un peu rébarbatif. C'est donc un peu à reculons et sur la recommandation express de ma femme que je me suis attelé à ce livre.
Quelle surprise, j'ai tout de suite été happé par l'histoire et par ces rebondissements. La forme met un certain rythme au récit. Les thèmes abordés, bien que profonds puisque l'on y disserte de l'au-delà, le sont avec légèreté et humour, ce qui n'en enlève en rien la saveur. Les dialogues ont stimulé ma propre réflexion sur le sens de la vie et ce qui nous attend après.
Un excellent livre écrit de main de maître par l'auteur (comme à son habitude), une lecture prenante bien que fort brève. Qui me laissera, je pense, pendant encore un bon moment un souvenir bien présent.
Commenter  J’apprécie          60
Coraline2205
  01 avril 2017
[...] Son immense talent m'a tout de suite sauté aux yeux dès les premières pages. Je connaissais bien Eric-Emmanuel Schmitt romancier, pour avoir dévoré bon nombre de ses romans, mais je n'avais jamais lu ses pièces de théâtre. Such a shame ! J'ai donc ouvert le livre pour réparer ce grand tort, et j'ai découvert un fabuleux dramaturge. [...] Pour être plus exacte, je n'ai pas ouvert le livre, je me suis véritablement plongée dedans après seulement quelques phrases. D'emblée, Eric-Emmanuel Schmitt sait capter notre attention avec une foule de questions qui se posent : Julien (et les autres) est-il mort ou vivant ? Quel est cet endroit ? etc. L'auteur prend un malin plaisir à laisser ses personnages (et ses lecteurs !) faire des hypothèses plus invraisemblables les unes que les autres. Avec une intrigue qui n'est pas sans rappeler Et si c'était vrai d'un certain Marc Levy (mais séparons tout de même le bon grain de l'ivraie, d'autant plus que L'Hôtel des deux mondes a été écrit bien avant), l'auteur nous offre une histoire tout en finesse, où tout est savamment amené avec beaucoup de subtilité et de tendresse, et qui donne matière à penser. Une certaine tension qui s'installe, des passages terriblement touchants, des questions qui restent en suspens … Tout, absolument tout, dans ce livre nous tient en haleine et on ne peut que retenir notre souffle jusqu'au point final. Rien n'est relâché jusqu'au dénouement qui, soit dit en passant, est extrêmement frustrante (à tel point que c'en est devenu insoutenable pour moi). Mais je vous laisse le soin de découvrir ce qu'il en est par vous-même … L'Hôtel des deux mondes est un lieu étrange. Les personnages, avec leur histoire souvent incroyable et touchante qui pèse sur leurs épaules, se croisent, se rencontrent, se quittent … mais surtout attendent. Attendent dans l'angoisse ou la sérénité de vivre ou mourir, ce qui m'a rappelé Réparer les vivants de Maylis de Kérangal avec le côté captivant qui lui manquait. Et au milieu de ce chaos étonnamment calme où les personnages se résignent et se révoltent en même temps, on parle aussi d'amour et d'espoir. Comme quoi, tout est possible dans cet espace figé entre la vie et la mort, la réalité et le rêve, l'attente et l'accélération … [...]
La suite sur : https://lesmarquespagedunecroqueusedelivres.wordpress.com/2017/04/01/lhotel-des-deux-mondes-eric-emmanuel-schmitt/

Lien : https://lesmarquespagedunecr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Scara
  21 mars 2011
Lire une pièce de théâtre est toujours un exercice frustrant, il faudrait la voir animée par le jeu des acteurs pour en goûter tout le sel.
Histoire sympathique et personnages attachants, même si le noeud de l'affaire se devine assez vite, mais cherche-t-il à se cacher, après tout ce n'est pas un polar.
Illustration plus profonde aussi du mystère de la vie et de son corolaire la mort, instants suspendus au câble de l'ascenseur, dont on ne sait jamais s'il va monter ou descendre.
Le rôle exact du Docteur S... reste encore nébuleux : elle accueille, elle rassure, elle explique, mais elle ne peut rien empêcher ni prédire. Illustration de notre impuissance, peut-être.
Commenter  J’apprécie          21
sylvie2
  17 décembre 2012
Une escale entre le mande d'en bas et le monde d'en haut... Entre la vie et la mort, entre entre le désarroi et la confiance. C'est étrange mais très beau avec des thèmes très sérieux abordé avec beaucoup de tact et de positif.
Vaut vraiment la peine d'être vu ou d'être lu.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
lecassinlecassin   26 février 2013
Les souvenirs qu’on garde d’un enfant mort sont comme enfermés dans un sanctuaire, protégés par la peine ; ils n’ont pas la même étoffe que les autres souvenirs. Infroissables. Intouchables.
Commenter  J’apprécie          180
lecassinlecassin   09 février 2013
LE PRÉSIDENT : La vérité est nécessairement l'une ou l'autre chose mais pas les deux. Ou bien. Ou bien. Ou bien vous avez raison et j'ai tord. Ou bien j'ai raison et vous avez tord.
LE MAGE : Votre vérité ne peut tolérer la mienne ?
LE PRÉSIDENT : Évidemment.
Commenter  J’apprécie          121
bettyhoubrakbettyhoubrak   27 février 2016
JULIEN. Docteur S…, si Laura et moi nous nous retrouvons sur terre, croyez-vous que nous nous reconnaîtrons ?
LE DOCTEUR S… Je le crois. Sitôt sorti de l’ascenseur, vous oublierez tout mais il existe sur terre une mémoire inconsciente de ce qui s’est passé en dehors de la Terre, une mémoire profonde, tapie dans les replis de l’esprit et qui se réactive au premier regard que deux individus s’adressent et qui les fait se reconnaître. Cela s’appelle le coup de foudre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bettyhoubrakbettyhoubrak   27 février 2016
LE MAGE. […] L’arme des faibles et des inquiets, les convictions. Même les convictions négatives valaient mieux qu’un doute. J’avais besoin qu’on me dise : c’est comme ceci, pas comme cela.
LE DOCTEUR S… Puis vous avez appris à vous contenter d’hypothèses.
LE MAGE. Comme c’est bon ! Jouer avec les hypothèses comme avec des bulles de savon. Et lorsqu’on ne sait plus, imaginer encore.
Commenter  J’apprécie          50
bettyhoubrakbettyhoubrak   27 février 2016
LE MAGE. C’est extraordinaire. J’ai longtemps pensé que les personnes qui se confessaient développaient une grande conscience morale, et, au lieu de cela, je m’aperçois que certaines se confessent comme on vomit, pour se décharger et puis recommencer.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Eric-Emmanuel Schmitt (80) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric-Emmanuel Schmitt
Eric-Emmanuel Schmitt - Félix et la source invisible
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

la vie rêvée d'Hitler...

Par quoi commence le récit et la vie d'Adolf H.?

par sa réussite au concours d’entrée à l’Ecole des Beaux-Arts de Vienne.
par son mariage avec Sarah
par son coming out

9 questions
406 lecteurs ont répondu
Thème : La Part de l'autre de Eric-Emmanuel SchmittCréer un quiz sur ce livre
.. ..