AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070651509
Éditeur : Gallimard Jeunesse (01/10/2015)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 183 notes)
Résumé :
Ezra Faulkner, dix-sept ans, sportif, beau, brillant, appartient à la clique branchée du lycée d'Eastwoood High, en Californie. Mais un soir d'été un drame survient et sa vie bascule. Son année de terminale ne se passera pas comme prévu, Ezra ne sera plus le roi de la promo qu'on attendait...Brisé, il déjeune désormais à la table des losers. Parmi eux, il y a une nouvelle, excentrique et fascinante : Cassidy Thorpe...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (74) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  23 décembre 2013
Ezra Faulkner était né pour briller, élevé aux produits bio par sa mère et à la gagne par son avocat de père. Au lycée d'Eastwood, la petite ville de Californie où il a grandi, il est le capitaine de l'équipe de tennis, le pilier de toutes les soirées, le petit ami de Charlotte, la belle pom-pom girl. Tout bascule lors d'une fête chez un ami, à quelques jours de la soirée hawaïenne qui devait clôturer son année de première. Après une énième dispute avec Charlotte, il part en colère, prend sa voiture et se fait percuter par un véhicule noir qui prend la fuite. Cet accident bouleverse sa vie et ses projets d'avenir. Exit le tennis, la petite amie, les copains de beuverie. Après un été en solitaire, entre l'hôpital, les séances chez son psy et la rééducation, la rentrée en terminale s'annonce difficile pour ce jeune homme brillant mais diminué qui ne trouve plus sa place dans le petit monde où il évoluait jusque là en leader.

Bienvenue dans l'univers très codifié d'un lycée américain. A Eastwood High, il y a les sportifs, beaux, grands, musclés, sûrs d'eux. En cours, ils en font le moins possible, de toute façon, ils intégreront l'université de leur choix grâce à leurs résultats sportifs. Ce n'est pas important. Tout se joue à l'heure du déjeuner, là, ils occupent la table la plus en vue, passent leur temps à se faire des blagues débiles, à se moquer des élèves moins gâtés par la vie, une bimbo sur les genoux. Ou encore les week-ends, lors des fêtes bien arrosées où seuls les VIP sont invités. A l'opposé, moins beaux, moins grands et pas du tout musclés, les membres du Club de débats, des losers sans prestige, des nerds sans intérêt. Après son accident, privé de tennis et marchant avec une canne, Ezra ne se sent plus à sa place à la table des sportifs. Il a été remplacé à la tête de l'équipe de tennis et au bras de Charlotte. Alors pourquoi ne pas intégrer le club de débats? Ne pas renouer avec Toby Ellicott, son ami d'enfance, abandonné après un sombre drame impliquant une tête coupée ? D'autant que l'intrigante Cassidy, nouvelle au lycée, fait partie du club et a attiré son attention. Au contact de Toby et Cassidy qui assument leur originalité et leur différence, Ezra découvre qu'il peut être plus qu'un sportif décérébré, qu'il a en lui plus de force et de détermination que dans son revers.
Raconté sur un ton enlevé, drôle et sarcastique, par un Ezra qui ne craint ni l'auto-dérision ni le second degré, ce tournant dans une vie se lit comme on regarderait une série pour adolescents -mais haut-de-gamme ! Amitiés, amours, trahisons, questionnements...tous les ingrédients d'une vie de lycéen avec un drame fondateur qui permet prise de conscience et passage à l'âge adulte et à la maturité. On ne s'ennuie pas une seconde, on s'attache à Ezra, Cassidy et leurs amis, on suit avec plaisir l'évolution de ce "héros" sympathique et on s'immerge dans le monde si cruellement stéréotypé des lycées américains (fête de rentrée, fête de fin d'année, élection du roi et de la reine du bal, opposition winners/losers...).
Une lecture agréable, rafraîchissante, légère mais pas superficielle.
Un grand merci à Babelio et à Gallimard jeunesse pour cette découverte et ce bon moment de détente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
PiertyM
  18 février 2015
C'une agréable lecture avec Coeurs brisés, têtes coupées, un livre auquel s'applique le proverbe africain "la calebasse se casse au seuil de la porte", on assiste à la chute d'une destinée prometteuse qui s'apprêtait juste à prendre son envol, une courbe qui se décline avant même d'avoir amorcé sa montée. En effet, Ezra Faulkner, dix-ans, victime un accident à la sortie d'une soirée entre amis, voit ses privilèges dont ils disposaient déchoir dans sa vie. Enfant d'une bonne famille et d'une bonne éducation, beau, sportif et talentueux, de surcroît capitaine de son équipe de Basket-Ball, Ezra assiste tout impuissant à l'écroulement de tous ces avantages car son corps affecté gravement par l'accident ne peut plus lui permettre d'en bénéficier....
On plonge dans la vie des lycées américains où la compétition n'est pas toujours focaliser sur le travail, ni sur les résultats de classe, mais elle s'étend encore plus dans l'apparence, dans le nom de famille, dans les performances physiques et même dans le frivolités, un monde malsain où les tendances s'opposent à tout point de vue, ou on est dans l'une ou on est dans l'autre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Nymphea
  16 juin 2016
En apparence, une romance insipide et banale que l'on voit partout dans ce genre. Il est vrai que ce roman n'est pas transcendant (très dur de se démarquer dans cette catégorie !), avec tous les clichés de la vie d'un lycéen américain et une trame très classique, prévisible.
Pourtant, deux aspects ont révélé une certaine originalité à mes yeux (et c'est ce dont je me souviendrai) : tout d'abord un humour que j'ai trouvé DRÔLE - combien de fois ai-je lu des dialogues censés êtres amusants mais qui n'ont même pas réussi à m'arracher un léger sourire ? Réponse : trop. Surtout dans le YA américain. Deuxième point : une fin assez inattendue, pas spécialement happy-end (cela dépend du point de vue duquel on regarde).
Je ne saurais écrire de critique plus longue car pour moi, il n'y a rien à dire de plus. Ce livre est pas mal dans son genre... mais j'insiste : DANS SON GENRE. A vous de voir si vous voulez le lire, sachez tout de même que le cas échéant vous n'aurez pas raté votre vie.
Commenter  J’apprécie          200
Laviniaa
  15 novembre 2013
J'ai tout de suite eu envie de lire ce roman, à peine après avoir lu pour la première fois le résumé. J'en attendais beaucoup et je n'ai nullement été déçue, il a répondu à toutes mes attentes.
C'est une histoire un peu clichée. Ezra est un golden boy: beau, riche, capitaine de l'équipe de tennis, président des élèves et tout le blabla qui va autour. Malheureusement, après une soirée, il se fait écrabouiller dans sa voiture par un énorme SUV qui brûle un stop. Fini le tennis, il devra dorénavant marcher avec une canne et revoir entièrement sa façon de gérer sa vie, d'imaginer le futur.
Etrangement, ce ne sont pas ses amis populaires qui changent mais bien lui. Il n'est plus le même et finit par se tourner vers son vieil ami d'enfance, un nerd du club de débat, Toby. Toby qui lui ouvre un nouveau monde, un nouveau monde plus honnête, plus intéressant, plus.. loyal. Ezra découvre alors l'amitié, la vraie.. Et Cassidy. Cassidy, une nouvelle élève qui ne ressemble à aucune autre fille avec ses fringues vintage et son incroyable intelligence. Ezra, grâce à eux et à leur groupe, apprendra à se connaître lui-même, à trouver qui il est vraiment.
Pleins de clichés, pas vrai? Et pourtant je n'ai nullement été dérangée par cette ambiance américaine digne d'MTV et ce grâce à l'écriture de l'auteure et au ton donné à notre héros qui partage tout ça dans un récit très intime. Je ne peux m'empêcher de comparer cette façon de faire, l'histoire ainsi que le style d'écriture à Qui es-tu Alaska? de John Green. J'y ai trouvé beaucoup de similitudes ce qui est positif étant donné que j'avais adoré ce dernier. Et comme celui-ci, si je n'avais qu'une petite chose à lui reprocher, ce serait certains petits évènements ou dénouements trop prévisibles même si cela est sans aucun doute dû à l'âge du lectorat visé.
"- Alors Ezra, m'a-t-elle lancé, ça fait quoi d'être un jeune vampire?
Toby a pouffé de rire et Cassidy a ricané, la bouche pleine de gâteau.
- Oh ça va, a insisté Phoebe. On dirait que tu le fais exprès. Teint de cachet d'aspirine, fringues noires, rien à manger, et une tronche d'enterrement en permanence? C'est à mourir de rire. Tu devrais te couvrir le corps de gel pailleté et te jeter sur une élève de troisième.
- Carrément! s'est exclamée Cassidy. Dis-lui que tu es une créature dangereuse.. Et que tu es irrésistiblement attiré par l'odeur de son sang!
- Si elle a ses règles, je risque de me prendre une baffe, ais-je répondu. "
Comme on peut le voir dans cet extrait c'est bourré d'humour et de second degré. Notre héros a un ton très caustique tout à fait.. charmant. C'est vraiment ce côté que j'ai adoré et qui m'a fait sourire constamment. Mais cela ne concerne pas qu'Ezra, il s'agit de tous ceux qui l'entourent qui sont juste attachants au possible. de plus, l'auteur parsème par-ci par-là des références qui m'ont tout particulièrement touchée, si je puis dire. Une petite citation de la stratégie Ender, une jeune fille qui se rend à un débat déguisée en Gryffondor.. C'est un peu ma génération, étrangement.
Ces références, l'humour et surtout les sentiments très forts de tous les personnages m'ont fait passé un excellent moment, ni plus ni moins. Je ne parlerai quand même pas de coup de coeur mais ça n'en est pas loin. En l'ouvrant, c'est exactement ce roman que j'attendais et je suis ravie de ne pas m'être trompée. Aussi le conseillerais-je aux amateurs de littérature jeunesse, vraiment!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
IreneAdler
  09 novembre 2013
Ezra est beau, populaire, capitaine de l'équipe de tennis d'un lycée californien. Il sait qui il est. Tout cela explose lorsqu'il st victime d'un accident de voiture qui lui détruit le genou. Il se retrouve à la table des losers. Mais qui sait si cela n'est pas sa chance ?
Ah, ces lycées américains et le culte de la popularité et des élections de rois et reines ! Et surtout ne pas faire montre de curiosité ou d'avoir une personnalité différente du celle du groupe, surtout si vous êtes de la meute des dominants.
En revanche, si vous faites partie de l'équipe de débat ou du journal... Soyez vous-même, voila ce que semble dire la table la moins cotée de la cour de récré ; et que va découvrir Ezra, que le lecteur découvrira plus complexe qu'un simple beau gosse superficiel sortant avec la pompom girl en chef. Il va se libérer des non dits, s'exprimera, refusera les compromis pour découvrir une vie plus riche et plus imprévisible (et si une certaine rousse n'y était pas tout à fait étrangère... ?) Ce ne sera pas facile, c'est même une lutte de tous les instants, mais n'est-ce pas ce qui fait le sel de l'existence ? Ne pas se fondre dans la masse ?
Et si finalement les plus pitoyables étaient les "winners" ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

critiques presse (2)
HistoiresSansFin   25 avril 2014
Coeurs brisés, têtes coupées ne se contente pas d'être souvent intelligent et globalement bien écrit, c'est aussi drôle parfois et touchant . Vraiment. Alors, ne tergiversez plus: ce livre vous plaira. On en met notre tête à couper..
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Ricochet   24 janvier 2014
S'il s'agit bien d'un roman d'adolescence, d'un roman d'apprentissage, il sait promener sa petite musique originale, désenchantée, tout du long de son histoire, laissant le lecteur un peu assommé.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
nightsreadingsnightsreadings   20 décembre 2015
« J'essayais de me la jouer gentleman, gêné de partager le même lit qu'elle en caleçon sous prétexte que j'avais mal fait ma valise, mais elle a secoué la tête et a repoussé la couette.

- Allez, grimpe.



J'ai mis mon téléphone à recharger sur la table de nuit, geste qui me paraissait hyper mature avec une fille allongée dans le lit. Et j'ai senti sa main sur ma jambe.

- C'est encore douloureux m'a-t-elle demandé en touchant mon genou.


- Non, ai-je menti.


Elle a effleuré ma cicatrice. De toute évidence, elle ne me croyait pas.




- Si jamais tu me donnes des coups pendant la nuit ou quoi... t'inquiètes pas pour moi.


- Mais il n'en est pas question.


Elle s'est redressée sur un coude.


- Je veux que tu me serres contre toi pour éviter ça.


Et sur ces mots, elle a éteint la lumière. [ ... ]


Si je m'étirais, nos bras se touchaient. J'étais électrisé par la pensée que nos peaux se rencontrent, sous les draps. Je me demande si elle pensait la même chose. Puis je l'ai entendu soupirer.

- Quoi ?


- Chut, m'a-t-elle murmuré en venant se blottir contre moi, tu vas tout gâcher. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
PiertyMPiertyM   18 février 2015
Je me dis parfois que chacun d'entre nous a une tragédie qui le guette. Que ces gens qui sortent acheter du lait en pyjama ou se curent le nez au feu rouge sont peut-être à deux doigts de vivre une catastrophe. Que notre existence à tous, aussi médiocre et banale soit-elle, est vouée à connaître un point de basculement extraordinaire - une simple rencontre qui, à elle seule, provoquera tous les évenements importants de notre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
PiertyMPiertyM   19 février 2015
Si les choses finissaient toujours par s'arranger, comme les gens l'affirment, le bonheur pourrait se mesurer sur un tableau graphique. Il suffirait de tracer l'abscisse et l'ordonnee, de marquer une croix pour chaque chose positive et le tour serait joué. Mais c'est de la connerie. Parce que le bonheur n'est pas quantifiable.
Commenter  J’apprécie          180
LizouzouLizouzou   03 février 2014
Dans une sorte de grand geste symbolique, j'ai sorti les livres de sous mon lit et les ai rangés sur mes étagères. Je n'avais pas l'intention de tous les lire, loin de là, mais j'aimais pouvoir les contempler en imaginant que je le ferais. J'aimais pouvoir me dire qu'une infime partie de ma chambre représentait enfin quelque chose de ma personnalité, et que j'étais un type qui n'avait pas peur de montrer ses bouquins dans sa bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
PiertyMPiertyM   19 février 2015
Pour moi, garder le silence était une façon de me protéger. Les mots peuvent vous trahir si vous avez le malheur de ne pas choisir les bons, ou ne plus rien exprimer si vous en utilisez trop.
Commenter  J’apprécie          230
Videos de Robyn Schneider (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robyn Schneider
Vidéo de Robyn Schneider
autres livres classés : accidentVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3502 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..