AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791090772199
Éditeur : Les Editions Nergal (01/01/2013)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 11 notes)
Résumé :
A 27 ans, il est grand temps pour Liam de prendre son envol. Lorsque le jeune homme se voit offrir une promotion qui l’enverra bien loin de la maison familiale, il n’hésite pas et se met en quête de son premier appartement.

Sise au « 28, allée des Ormeaux », sa nouvelle demeure lui paraît idéale. Jusqu’à ce qu’il se rende compte que ses voisins ont un sérieux penchant pour le suicide.

Est-ce une coïncidence ? Quel mystère plane sur le «... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Salyna
  14 juillet 2013
Je suis déçu. le résumé et l'histoire étaient prometteurs, mais un tas de petits détails font que je n'ai pas adhéré au livre.
Tiffany Schnewly a un style simple et fluide à lire, les descriptions sont bien, on se représente les personnages, mais quelques rappels par-ci par-là n'auraient pas été de trop. L'histoire en elle-même est simple : c'est une maison hantée.
Dès la première page, j'ai tiqué : si le personnage a eu son diplôme en Suisse, personnellement ça me parait logique que l'histoire se passe en Suisse… alors, pourquoi le ré-préciser avec une note en bas de page ? Je trouve que donner ce genre d'informations en bas de page est une faute. On ne précise pas le lieu de l'action de cette façon ! Je n'ai pas compris pourquoi il n'y avait pas une phrase pour préciser que ça se passait chez nos voisins helvètes. Je trouve que l'auteure fait « tombé » le suspense trop vite, dès les premiers chapitres, elle dit que c'est le petit garçon qui prend le contrôle des gens… bref on comprend de suite que c'est lui qui les force à se suicider ! Dommage, car je m'attendais à plus de suspense avec toujours le doute sur la « réelle » présence ou non du fantôme. Là plus aucun doute possible.
Ensuite, certains événements ne font pas crédibles ou font comme s'ils étaient là pour le déroulement de l'histoire, mais qui au final ne sert à rien. Par exemple le chien, il n'a là que pour grogner contre le fantôme… mais un chien en appart c'est des contraintes : jamais il n'est nourris, jamais il n'est sorti… bref on oublie presque ça présence. Les filles sont toutes belles et séduisantes et amoureuses à en faire pâlir Cupidon… Là on entre purement dans l'opinion personnelle. J'avoue aussi que j'ai trouvé certains passages d'une nian-nian… Nathalie plaque sa passion (sa passion hein !) pour son compagnon et la glorification presque à outrance de la maternité pour une femme amoureuse… moi ça me soule. Puis la scène où elle se fait retirer le bébé du ventre, je suppose que ça été écrit avec une idée d'horreur suprême… mais voila, la sauce n'a pas pris. Je n'ai pas du tout été touché par cette « atrocité », j'ai beaucoup plus été touché par la mort d'Élisa. Puis aussi quelques incohérences : la gamine de 10 ans fuit la maison en hurlant et se réfugie chez le voisin, mais les parents ne s'inquiètent pas ? Puis le stéréotype du gamin de 12 ans insupportable, hyperactif et qui tyrannise sa petite soeur…
Après je n'ai pas compris le « 28 »… pourquoi 28 ? 8 j'aurai compris ? Mais 28 non… Ce n'est pas compréhensible… le prix à payer avec les intérêts ?

Il y a aussi un « ? » qui traine au milieu d'une phrase…… petite coquille.
Un roman peut-être un peu trop « simple » pour moi, on a quand même l'impression d'être un peu « chez les bisounours » malgré les éléments « sensés » être glauque. Avec tous ces petits éléments, je n'ai pas réussi à accrocher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeslecturesdeLily
  17 juillet 2013
Mon avis :

Oh la la mais quel livre !

J'ai découvert la plume de Tiffany Schneuwly lorsque j'ai lu son roman (très très touchant) « le requiem d'un soupir », j'avais adoré ce livre ! Je vous conseille de vous le procurer lors de sa réédition en fin d'année, c'est une petite perle !
Du coup, j'avais vraiment hâte de la lire de nouveau et surtout dans un nouveau registre. Je n'ai pas été déçue sur « 28, allée des Ormeaux », qui est un roman étonnant !

Bon j'avoue, je suis un brin pétocharde, et pour le coup j'ai quand même un p'tit chouïa flippé en lisant ce roman.
Il y a aussi quelques scènes un peu gores, notamment celle de Nathalie ! (d'ailleurs attention âmes sensibles s'abstenir!)

Bref... Je trouve que Tiffany Schneuwly a été sur ce coup très audacieuse et elle a eu raison car c'est payant et elle prouve ses talents d'auteur. C'est merveilleusement bien écrit, ce roman est prenant et surprenant. J'en redemande !

Je vous fais un petit résumé :

Liam, 27 ans, personnage principal ( au passage, j'adore ce prénom) part de chez papa et maman pour la première fois de sa vie. Après quelques recherches d'appartement non loin de son nouvel emploi, il tombe sous le charme d'un appart situé « 28, quai des Ormeaux ».
Le jour de son emménagement, une très mauvaise surprise va l'accueillir et ce n'est que le début, car Liam n'a pas fini d'avoir des sueurs froides...

Mes ressentis :

Comme je le disais plus haut, ce roman est vraiment très plaisant, mais j'ai quand même une petite critique à faire. Je m'attendais à être surprise jusqu'à la dernière ligne, mais j'ai perdu de l'enthousiasme au fur et à mesure de mon avancement. Il m'a manqué un petit quelque chose pour discerner ce roman des autres.
L'intrigue n'est pas innovante, elle est même très commune à ce que l'on peut lire dans d'autres romans avec un thème similaire.
S'il n'y avait pas eu ce point négatif, je l'aurais mis dans mes coups de coeur.
J'ai aussi un autre point à souligner. Je sais que les livres coûtent cher en général mais là, je trouve que le prix est quand même drôlement élevé, 19€ pour 153 pages ! D'accord c'est un roman de qualité mais quand même !

Les personnages :

Liam est plutôt assez commun. Je ne me suis pas attaché à lui, pas plus qu'aux autres personnages d'ailleurs, mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça puisque je pense que ce roman à une histoire tellement intéressante et prenante, qu'on n'a pas besoin de s'identifier à un des personnages pour aimer ce livre, l'histoire est géniale et prend le dessus.

Pour conclure :

Je suis pratiquement convaincu que lorsque vous aurez commencé ce roman, vous ne pourrez plus le lâcher. Ça a été mon cas. Je l'avais pris en seconde lecture et finalement, c'est devenu ma lecture principale et je l'ai dévoré en à peine une journée.
C'est un chouette roman qui vous donnera des frissons, je vous le conseille vivement même si le coup de coeur n'est pas au rendez-vous !

Lily

Lien : http://leslecturesdelily.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carolivra
  05 décembre 2015
Édité d'abord chez Nergäl, ce petit roman l'est depuis peu aux éditions Lune Ecarlate. Il était dans ma wish-list depuis un sacré moment. C'est donc avec beaucoup d'impatience mais aussi d'attentes que j'ai lu ce petit récit. Au final, ma lecture s'avère plutôt mitigée!
Liam est un jeune homme qui a 27 ans vit encore chez ses parents bien qu'il travaille. Il est grand temps pour lui de prendre enfin son indépendance quand sa boîte lui offre un job à l'autre bout du pays. C'est sa mère qui lui trouve son futur logement du 28 allée des Ormeaux qu'il devra louer. Dès le départ, les choses commencent mal. Alors qu'il emménage dans son nouvel appartement, la voisine du dessus se suicide en se jetant du balcon après avoir étouffé son mari dans son sommeil. Les morts s'enchaînent d'ailleurs de façon suspecte. Après la voisine, c'est le voisin, certes spécial, qui met fin à ses jours. Liam pense d'abord à des coïncidences morbides mais lorsqu'il apprend par ses collègues que son immeuble est maudit, il se pose des questions…
L'intrigue tourne donc autour de ces morts suspectes, qui passent pour des suicides, mais qui demeurent en elles-mêmes très violentes. Rapidement, on connaît l'origine des problèmes rencontrés par les habitants de l'immeuble. Je m'y attendais beaucoup. le mystère est somme toute assez classique et je n'ai pas été impressionnée plus que ça. Finalement, le suspens ne nous tient pas en haleine. Les choses se déroulent de manière très classique. Seule la façon dont les choses sont racontées méritent de l'intérêt. L'auteur n'y va pas de main morte et peut se montrer assez « gore » à certains moments.
Je n'ai malheureusement pas eu cette petite étincelle qui fait que j'ai eu très peur. C'est dommage car c'est exactement ce que j'aurais aimé ressentir avec cette lecture. C'est peut-être le style de l'auteur qui finalement ne m'a pas convaincue. Je l'ai trouvé assez simple voire lourd à certains endroits. Elle se perd dans des détails qui n'apportent rien à l'histoire et qui laissent un goût très « scolaire » au roman.
28, Allée des Ormeaux ne m'a donc, hélas, pas captivée. J'ai passé un agréable de moment de lecture mais je n'ai malheureusement pas accroché au style de l'auteur bien trop plat.
Lien : https://carolivre.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sorcier
  22 mars 2017
Connaissant depuis quelques temps la plupart des écrits de Tiffany Schneuwly (Le requiem d'un soupir notamment m'avait énormément touché), c'est avec entrain que je me suis plongé dans celui-ci, d'autant plus que je l'attendais depuis longtemps !
L'intrigue démarre pied au plancher, se parant d'une ambiance inquiétante et d'une première scène troublante. Peu à peu, les mystères et autres joyeusetés vont être de plus en plus grands.
Ce qui m'a plu d'emblée est que le roman, par son histoire, se révèle rapidement addictif, donnant envie d'en savoir plus sur les mystères entourant cette fameuse demeure. le rythme est donc soutenu, et Tiffany va à l'essentiel concernant la description des lieux.
Le huit-clos est sans doute un exercice plus difficile qu'il n'y parait, et je trouve que Tiffany s'en est bien sortie, car elle arrive à chaque instant à semer le trouble dans l'esprit du lecteur, tout en distillant une angoisse constante et des rebondissements bien amenés. J'appréhendais souvent ce qui allait arriver, et certaines choses sont plus dures que je ne le pensais.
Pour revenir sur l'histoire proprement dite, elle est très intéressante. J'ai aimé le fait que le lieu soit chargé d'histoire, cela rend l'intrigue plaisante à suivre. L'élément fantastique, bien que classique, parvient à être tout de même intéressant grâce à la touche personnelle de Tiffany, qui lui apporte une émotivité et une sensibilité que je reconnais bien. Son écriture y est aussi pour beaucoup. J'adore cette dernière, toujours teinté de cette sensibilité et de cette légèreté que j'aime tant retrouver chez elle, alliées à un certain humour (à petite dose, hein) dans les dialogues.
Le petit bémol concerne les personnages. S'ils ne sont pas déplaisants, je ne les ai pas trouvés forcément attachants. Si des bribes de leur passé sont évoqués, j'aurais aimé que Tiffany aille plus loin dans leur psychologie. le fait que le livre soit très court y est sans doute pour quelque chose.
La fin du livre est bouleversante en plus d'être inattendue, j'avoue qu'une certaine tristesse m'a submergé.
28 allée des Ormeaux est donc un bon thriller fantastique, que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire, même si je m'attendais à mieux sur certains points. Cela dit (l'intéressée ne sera pas d'accord), je persiste à dire que Tiffany Schneuwly est une auteure très talentueuse, que je continue de suivre avec plaisir, car elle n'a sans doute pas fini de me réserver de belles surprises.
Lien : http://for-ever-dreamer.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Xian_Moriarty
  19 juillet 2013
Un livre assez sympathique à lire, mais qui souffre de défaut.

Pour commencer, le livre est bien écrit. L'auteure narre très bien son histoire avec une écriture fluide et agréable.
L'histoire de base n'est autre que la maison hantée. Mais même si on sait très vite qui est le fantôme qui perturbe la maisonnée, le récit se tient bien. Cependant, rester plus dans l'ambigüité aurait donné plus de charme à cet ouvrage. Surtout qu'il y avait un petit côté Hammer modernisé.
Donc si on a de bonnes choses de base, ce qui fait perdre ses atouts à ce livre, c'est tout un tas de petit détail. Je suis désolée, même si l'auteure adore les chiens, un chien dans un appart c'est un risque énorme ! Car l'animal ne sert à rien si ce n'est à aboyer pour signaler le Mort. Mais surtout, c'est un chien qui ne sort pas ! Ou plutôt qui n'impose aucune contrainte à son maitre. Je sais que c'est un petit détail, mais un chien, ça se sort. Là, pas un mot sur la chose. Bien que cliqué, un chat noir aurait été bien plus utile dans le rôle.
Ensuite, une gamine de 10 ans qui sort en hurlant de chez elle pour aller chez son voisin sans que les parents ne s'inquiètent… Je dis qu'il y a quand même un problème.
Bref, ce sont ce genre de petites choses qui font perdre au récit sa crédibilité.
Outre cela, la fin… WHAT THE FUCK ? J'avoue que les raisons qui poussent le spectre à commettre ses actes m'ont laissé bouche bée. Ce n'est pas logique ! Vraiment, s'il y a une chose que je n'ai pas aimée dans ce livre c'est cette fin.
Même si la fin n'était pas bonne (selon moi), ce roman aurait pu très bien… Mais il y a la foule de détail qui gâche l'ensemble.
Un livre donc assez décevant par rapport à ce que je m'attendais, mais qui reste très agréable à lire.

Lien : http://xian-moriarty.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
vanyevanye   28 septembre 2013
"Mon chéri, que se passe t-il?"
Pour toute réponse, Florent s'approcha d'elle d'un pas mou et lent qui contrasta avec son geste sec. Il planta un long couteau dans le ventre de sa femme. Sous le choc et la douleur, Natalie s'effondra. Il la rattrapa de justesse et l'étendit sur le sol avec une tendresse déplacée. [...]

Il agrandit alors l'entaille qu'il avait commencée en la poignardant et écarta la chair en deux. Il vit sa descendance, bien calé dans son petit cocon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SalynaSalyna   09 juillet 2013
-C'est vrai, j'avais oublié que ton père et moi sommes déjà deux épaves, ironisa la mère.
-Ne t'en fais pas, on trouvera certainement un musée qui pourra s'occuper de vous en temps voulu.
-Je te remercie pour cette douce attention, mon fils. On s'en souviendra lorsqu'on rédigera notre testament, ton père et moi .
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tiffany Schneuwly (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tiffany Schneuwly
Une table ronde en compagnie des jeunes écrivains Benjamin Mercerat, Tiffany Schneuwly, Romain Deblüe, pour débattre de la publication.
Modération : Marilyn Stellini
autres livres classés : maison hantéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
558 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre