AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226102065
42 pages
Éditeur : Albin Michel (02/09/1999)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Un jour, le prince Mangassar rencontre Anaït, la fille du potier. Elle est si belle qu'il décide de l'épouser. Mais quelle surprise lorsqu'elle répond ainsi à sa demande : "Fils de roi n'est pas un métier. Je ne t'épouserai que lorsque tu auras appris un vrai métier."
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
kanarmor
  11 mars 2014
Un conte plein de sagesse, comme l'indique la collection auquel il appartient, et dans lequel on découvre qu'apprendre un métier peut être salutaire, même pour un prince. Celui-ci tombe amoureux de la fille d'un simple potier au grand dam du roi. Or la donzelle ne veut pas épouser un homme qui n'a pas de « vrai » métier ! le prince apprend donc le métier de tisserand et devient un maître au bout d'un an. Face à la sagesse de la demoiselle et la ténacité amoureuse de son fils, le roi s'incline. le prince devenu roi à la suite de son père, décide de se mêler au peuple sur les conseils de sa jeune épouse, pour savoir comment le peuple vit sous sa gouverne. Mais il est enlevé par un brigand qui exploite les pauvres diables qui tombent entre ses griffes. Les talents de tisserand du roi lui permettront d'envoyer un message à sa femme et donc d'être libéré.
Un conte agréable et intelligent issu de la tradition arménienne, qui nous emmène dans un univers coloré et plein de vie.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   11 mars 2014
Le ministre n’était pas très fier de ramener une telle réponse. Le roi ne s’est pas fâché, au contraire, il a ri et a dit :
- Voilà une bonne chose ! Comme ça, mon fou de fils comprendra ce qu’est une fille du peuple. Il renoncera à ce mariage. Apprendre un métier ! Ce que les femmes peuvent inventer, quand même !...
Mais Mangassar n’a pas sourcillé :
- Anaït nous donne un conseil. On est roi et puis on devient esclave, cela s’est déjà vu. Je vais apprendre un bon métier, je sais lequel. Je vais devenir tisserand.
Du coup, son père n’a plus rien dit. Pour qu’un prince accepte de travailler de ses mains, il faut que l’amour le tienne bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : arménieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3821 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre