AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Deshusses (Traducteur)
EAN : 9782869305496
137 pages
Éditeur : Payot et Rivages (01/04/1992)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Ces aphorismes sont tirés du cinquième volume des oeuvres complètes d'Arthur Schnitzler et font suite au premier recueil déjà publié en français dans cette collection sous le titre Relations et Solitudes. Schnitzler pourrait être un rebelle. Mais il est trop viennois et trop homme de théâtre pour ne pas savoir que les masques ne cachent pas de vérités. Anatomiste du couple, pourfendeur des hypocr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Albounet
  01 mai 2015
"Secoue un aphorisme, il en tombera un mensonge et il restera une banalité" est l'un des aphorismes de cet ouvrage et je dois bien avouer que pour la banalité, Schnitzler se débrouille plutôt pas mal.
J'ai l'impression que tant Chamfort que Wilde ont dit 90% de ses propos avant lui (bien que Wilde et lui aient vécu à la même période).
Il s'empare même directement d'un aphorisme de ce dernier :
Version Oscar Wilde : "Les hommes veulent toujours être le premier amour d'une femme. C'est là leur vanité maladroite. Les femmes ont un sens plus sûr des choses. Ce qu'elles aiment, c'est être le dernier amour d'un homme."
Version Schnitzler : "Les femmes veulent toujours être notre dernier amour, et nous leur premier"
Sans pour autant s'ennuyer, on ne peut pas dire que l'auteur de Mademoiselle Else nous déroute . Loin de là.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
missK78missK78   30 juin 2012
A la base de notre rapport avec la vérité, il y a une erreur, une fiction, on serait tenté de dire un mensonge qui nous la fait considérer comme souhaitable, comme l’expression d’une perfection morale, ce qui n’est pas du tout le cas. La vérité, dans la mesure où elle n’est que de l’exactitude n’a
aucune signification morale.
Commenter  J’apprécie          140
dahudahu   02 octobre 2012
Ce ne sont pas les imbéciles qui causent le plus de dégâts dans le développement de l'humanité, mais toutes ces personnes intelligentes ou trop intelligentes qui, sans véritable hypocrisie ni mensonge et suivant l'avantage qu'elles peuvent en retirer sur le moment ou simplement pour leur confort, ont la merveilleuse faculté de mettre arbitrairement leur jugement en veilleuse, comme on le fait avec l'éclairage d'une pièce que l'on souhaite assombrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Wertheimer05Wertheimer05   05 janvier 2014
Notre existence, et même la possibilité de poursuivre cette existence sans être ridicule à nos propres yeux ou devenir fou, repose en fait sur trois hypothèses très problématiques: la première, c'est que l'humanité est le centre du monde, la seconde, que le Moi est le centre de l'humanité, la troisième enfin que ce Moi est habité par une libre volonté toujours agissante. Et aussi douteuses que puissent nous paraître ces suppositions, nous ne pouvons que les accepter comme des faits prouvés et intangibles, sinon nous serions obligés d'abandonner complètement notre travail, nos aspirations, nos lois, notre haine, notre amour, notre conscience, tout ce qui est nous-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lanardlanard   20 août 2012
Aussi longtemps que subsistera une possibilité de guerre, c'est-à-dire aussi longtemps qu'il y aura des professions pour spéculer sur la possibilité d'une guerre, et même aussi longtemps qu'il subsistera un seul homme à pouvoir augmenter ou constituer sa richesse par la guerre tout en ayant assez de pouvoir ou d'influence pour provoquer une guerre, aussi longtemps que cela durera, les guerres durerons. C'est de cette façon qu'il faut aborder le problème de la paix dans le monde, et pas autrement. Laisser tomber les raisons religieuses, philosophiques ou morales. Celles-ci ne jouent absolument aucun rôle. Invoquer la raison, la pitié ou l'honneur n'a pas la moindre chance de succès. Il s'agit uniquement de transformer l'ordre du monde, de telle manière que personne, absolument personne, ni dans un camp ni dans l'autre, n'ait la moindre chance de tirer profit d'une guerre. Impossible? Aussi longtemps que cela sera impossible, le mouvement pour la paix n'aura aucune chance d'aboutir. Ce n'est pas avec des bons sentiments que vous toucherez le coeur des diplomates ou des pourvoyeurs des armées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Wertheimer05Wertheimer05   05 janvier 2014
La politique est un sujet tout trouvé pour les incultes et les bavards, la religion un sujet tout trouvé pour les débiles dépourvus d'idées. Professionnellement, la politique est faite pour les irresponsables sans cœur, la religion pour les pauvres d'esprit et les hypocrites.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Arthur Schnitzler (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Schnitzler
Eyes Wide Shut (Best Scene)
Dans la catégorie : Mélanges littérairesVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Mélanges littéraires (189)
autres livres classés : littérature autrichienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre