AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253112275
Éditeur : Le Livre de Poche (09/02/2005)

Note moyenne : 3.03/5 (sur 16 notes)
Résumé :
L e battement d’ailes d’un papillon au pays du Matin calme provoquant un ouragan à l’autre bout du monde ; la rupture d’une « manille à cinquante balles » à l’origine de catastrophes en chaîne : au cœur de ce roman, le jeu du hasard et de la nécessité fait basculer le destin de trois hommes. Trois naufragés, chacun à sa manière. Roscanvel, jeune ingénieur brillant et marin d’exception, rescapé du naufrage d’une course en solitaire, hissé à bord d’un cargo « poubelle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Griselda20116
  04 mars 2017

Voilà un roman qui ne m'a pas convaincue. Son titre évoque le battement d'aile d'un papillon qui, d'un bout du monde, peut provoquer un ouragan à l'autre bout. Déjà ça...
J'avais vu plusieurs films de cet auteur qui était aussi réalisateur. Ils m'avaient captivée: "Diên-Biên-Phu", "Le Crabe-Tambour", "L'Honneur d'un Capitaine" et "Là-Haut". Oeuvres engagées. Je n'avais jamais lu les romans dont certains de ces films furent tirés.
"L'Aile du Papillon" est son dernier roman, il date de 2003.
Ce qui m'a particulièrement rebutée, c'est le vocabulaire "marin" qui m'est quasi inconnu. Je comprends bien que c'était un homme de la mer mais ce n'est pas le cas du lecteur moyen comme moi. Je trouve ennuyeux de devoir aller chercher dans le dictionnaire à chaque paragraphe. Je ne l'ai pas fait et donc une partie du texte m'a semblé assez obscure. L'histoire en elle-même est celle d'un écrivain retraité, vivant en Bretagne, à qui son neveu demande d'écrire l'histoire de son propre naufrage. A cause d'une défectuosité dans son matériel, son "multicoque" va sombrer; il est seul à bord, participant d'une grande course autour du monde. Il est recueilli par le capitaine d'un vieux rafiot qui, dans une fausse manoeuvre, détruit totalement le multicoque. Il reviendra sain et sauf mais sera "obligé" de prendre les commandes du cargo en pleine débâcle et menacé par la tempête.
Un récit dans le récit donc, raconté par l'un et revisité par l'autre.
Le tout sur fond d'une autre tempête, celle qui surgit dans le petit port du Finistère où vit le vieil oncle.
Tout cela m'a laissé une impression terriblement conventionnelle, voire caricaturale. le temps gris, la mer déchaînée, la vie périlleuse des pêcheurs, les petits cafés, les ivrognes... et sur le cargo, pareil: un capitaine monstrueux, un équipage abruti, de pauvres Noirs dans les cales, etc...
On dirait un collage d'extraits de romans classiques, Moby Dick entre autres et les Bretons vus par le reste de la France au XIXème siècle...
Je pense sincèrement que cet ultime roman n'ajoute rien à la gloire littéraire et cinématographique de cet auteur, qui a été récompensé de multiples fois et à juste titre. En France il est considéré comme un héros national (voir Wikipédia)
Me reste à lire ses autres romans!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CeCedille
  08 octobre 2012
Un roman de mer, de notre temps. Il s'agit du naufrage d'un multicoque, dans l'atlantique nord. le skipper est sauvé, mais par un cargo poubelle, dont le capitaine ne vaut pas mieux que son bateau. On ne dira pas ce qui se passe lors de ce sauvetage, car il y a un vrai suspense. le récit de cette aventure mémorable trouve une "plume" chez l'oncle du skipper, qui va tenter, tout au long du livre, de reconstituer les faits. le vent souffle en tempête sur ce bout de Bretagne où le l'ouvrage s'écrit, tant bien que mal, de bistrot en bistrot, de bric et de broc, à la fantaisie de ce vieux militaire, grognon et humaniste, qui ressemble comme un frère à Schoendorffer. L'alcool aidant, le style se hisse vers l'épopée et le lyrisme, abondamment soutenu de citations latines et de références à la bible. On se laisse emporter par cette écriture à la manière d'Antoine Blondin, par cette construction d'une habileté un peu diabolique -puisque le Malin n'est jamais loin, même des mécréants- et l'on ressort glacé, rincé et ravi de cette aventure maritime, la dernière de ce grand auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
carrecarre   06 juillet 2012
Ce matin, relisant mon texte, j’ai éprouvé une sorte de gêne. (C’est une expérience commune à beaucoup d’écrivains !) Une insatisfaction. La cruelle lucidité des petites heures !... Je ne sais plus si j’ai foi en ce que je veux conter !
Commenter  J’apprécie          170
Lire un extrait
Videos de Pierre Schoendoerffer (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Schoendoerffer
Le voyage en Amérique de Pierre Schoendoerffer. Entre la Guerre d’Indochine et son retour en France en 1955, Pierre Schoendoerffer s’est offert « un tiers » de tour du monde durant lequel sa détermination à faire, un jour, du cinéma, s’est maintenue. Après l’expérience des combats, caméra sur l’épaule et l’enfer de Diên Biên Phu, il retourne à la vie civile en faisant au gré de son voyage de fabuleuses rencontres : témoignage sur ses années d’insouciance pendant lesquelles il découvre une Amérique qui lui paraît familière grâce au cinéma américain dont il était un spectateur boulimique, bien avant de poser un pied sur le fameux continent.
+ Lire la suite
autres livres classés : mutinerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre