AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de gouelan


gouelan
  27 mars 2018
Et si les Ottomans avaient vaincu à Vienne en 1529 et conquis l'Europe ?

L'Espagne, la France et l'Angleterre perdent leur élan. Pas de renaissance, pas de révolution culturelle, pas de découvertes scientifiques et industrielles. Au contraire, l'empire Ottoman connaît une formidable ascension et devient, au fil des siècles, une démocratie invincible, enviée et copiée dans les pays à la traîne.

Esteban vit à San Juan de Moya, en Castille. Là-bas les paysans pauvres subissent les attaques de l'Émirat de Grenade voulant atteindre les terroristes qui se cachent parmi la population. La colère gronde. La frustration de ne pouvoir se défendre, l'humiliation, la certitude que la vie d'un enfant castillan écrasé sous un bombardement, vaut moins que celle d'un enfant de Dubaï tué dans un attentat, entraînent haine et violence.

Iskander est un adolescent de Dubaï qui jouit de conditions de vie confortables. Son père est immigré francilien de deuxième génération. Athée et parfaitement intégré, il fait partie de l'élite européenne. Pourtant le regard que portent sur lui les Orientaux aux lendemains des attentats va remettre en question sa vision de la société dans laquelle il évolue.

Combat d'un père pour sauver son fils de l'endoctrinement des chrétiens radicaux, de son enrôlement au sein de la Sainte Croix, organisation terroriste qui ne sait que cracher la haine et la violence.
Aveuglement d'un adolescent en quête d'identité.
Combat d'un jeune castillan qui ne sait pas quel chemin emprunter pour défendre la liberté des siens, sans se laisser prendre au piège de la haine.
Les bons et les méchants se confondent et la Bible est une vision tellement simpliste et archaïque de la réalité, qu'il est dangereux de prendre ses messages au pied de la lettre.

Uchronie troublante. Un monde inversé de notre réalité. Et si nous étions les opprimés ? Et si on se mettait dans la tête d'un terroriste ?

Toutes les guerres sont des défaites, pour le vaincu comme pour le vainqueur. Elles traînent derrière elles des messages de haine, de violence, de rejet de l'autre.
Au nom de Dieu il y a eu les Croisades, au nom d'Allah, on se fait sauter dans les villes. Le Coran ou la Bible comme prétexte pour envahir et écraser les cultures étrangères. La culture celte, ou la culture ottomane ont pourtant autant de valeur l'une que l'autre, autant à apprendre l'une de l'autre.

Pourquoi le terrorisme ? Que cache-t-il ? Il faut chercher dans le passé, dans l'Histoire pour tenter de comprendre comment certains en arrivent à de tels actes de barbarie, comment des jeunes personnes se laissent endoctriner et manipuler par ces chrétiens radicalisés, sans conscience.

Je remercie les Éditions Ker éditions et Babelio pour ce premier roman de Bertrand Scholtus. Il m'a donné envie de me plonger dans la vraie histoire de l'Empire ottoman, la Reconquista et la chute de Grenade.


Commenter  J’apprécie          391



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (36)voir plus