AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Franco Volpi (Éditeur scientifique)Éliane Kaufholz-Messmer (Traducteur)
ISBN : 2020562553
Éditeur : Seuil (09/03/2004)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Le livre que nous présentons fait partie d'une série réalisée par le professeur F. Volpi : à partir de divers écrits, notamment posthumes, il propose des anthologies thématiques de la pensée et de la pratique de Schopenhauer. L' " insulte " que Schopenhauer le misanthrope défend théoriquement dans divers écrits, il en fut aussi un pratiquant assidu, au sens le plus large. Il en résulte ce petit ouvrage qui ne fut jamais écrit, mais qu'on pourrait aussi consi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
GuillaumeTM
  27 juillet 2015
Cet opuscule, au titre un peu exagéré, constitue en fait une compilation de textes issus de différents ouvrages d'un des grands philosophes de son siècle : Arthur Schopenhauer.
Inutile de préciser que l'auteur tire à boulets rouges sur toutes les choses qu'il abhorre en ce bas monde. Des choses du genre : la barbe (symbole de barbarie et d'animalité selon lui), la femme, les allemands, les anglais, les français, le « philosophastre » Hegel, le judaïsme, etc... Presque tout le monde est visé à l'exception des animaux qui sont bien les seuls à trouver grâce à ses yeux. A cause de son penchant à tout critiquer, il finit même par se brouiller avec sa mère.
Si sa plume avait été une arme, on pourrait être sûr qu'elle aurait fait plus de morts que le massacre de la St Valentin durant la prohibition aux Etats-Unis.
On peut noter dans le contenu, une phrase qui aurait été digne de Cioran : « L'unique bonheur consiste à ne pas naître. »
Une attaque en règle contre l'Hégélianisme et ses disciples : « Aussi les voit-on aujourd'hui encore errer, parler un répugnant jargon hégélien, louer leur maître et s'imaginer très sérieusement que des phrases comme 'La nature est l'idée dans son être autre' signifient encore quelque chose. »
« Lire, c'est penser avec une tête étrangère au lieu de la sienne. »
Il faut dire qu'après tant d'invectives contre la quasi totalité de l'humanité, on reste saisi par cette fureur qui gronde et cette langue maniée avec brio. Ce livre est très plaisant à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LeLitteraireOfficiel
  02 avril 2016
La raille­rie et le juron ont beau être du côté de « l'animalité », du « droit du plus fort », ou encore rame­nés au modèle des « pro­ces­sions reli­gieuses qui tou­jours reviennent à leur point de départ », c'est tou­jours avec jubi­la­tion que le colé­rique Scho­pen­hauer se penche sur leurs méca­nismes. Tant de piques où la viru­lence fiel­leuse le dis­pute à la noir­ceur d'âme assomment plus qu'elles ne diver­tissent à la longue, mais ces vitu­pé­ra­tions san­guines (qu'on eût aimé lire dans un texte bilingue) attestent aussi qu'un phi­lo­sophe, c'est avant tout un homme. Eh oui...
Lien : http://www.lelitteraire.com/..
Commenter  J’apprécie          00
CHARIDA
  12 avril 2015
livre tjrs d'actualité
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
gaillard1gaillard1   21 mars 2014
Ce qui, par-dessus tout, contribue le plus directement à notre bonheur, c'est une humeur enjouée, car cette bonne qualité trouve tout de suite sa récompense en elle-même. En effet, celui qui est gai a toujours motif de l'être par cela qu'il l'est.
Commenter  J’apprécie          70
GuillaumeTMGuillaumeTM   27 juillet 2015
Ce serait bien d'acheter des livres si l'on pouvait acheter aussi le temps de les lire, mais on confond le plus souvent l'achat des livres avec l'appropriation de leur contenu.
Commenter  J’apprécie          60
YorahYorah   10 décembre 2017
Pour celui qui étudie afin de parvenir à la connaissance , les études et les livres ne sont que les barreaux de l'échelle qu'il gravit pour atteindre le sommet de la connaissance : dès qu'un barreau I'a élevé d'un pas, il l'abandonne. Par contre les autres, nombreux, qui étudient pour remplir leur mémoire , n'Utilisent pas les barreaux de I'echelle pour monter, mais ils les démontent et les chargent pour les emporter en se réjouissant du fardeau de plus en plus lourd. Ils resteront éternellement en bas, car ils portent ce qui aurait dû les porter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GuillaumeTMGuillaumeTM   27 juillet 2015
La mémoire est une chose capricieuse et versatile, comparable à une jeune fille. Il arrive qu'elle refuse de façon tout à fait inattendue ce qu'elle a cédé cent fois et le propose tout naturellement plus tard, quand on n'y pense plus.
Commenter  J’apprécie          20
GuillaumeTMGuillaumeTM   27 juillet 2015
Les cartésiens et la conscience des animaux

Si un cartésien se trouvait pris entre les griffes d'un tigre, il percevrait très précisément la nette différence qu'un tel animal fait entre son moi et son non-moi.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Arthur Schopenhauer (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Schopenhauer
"Arthur Schopenhauer, franc-tireur de la Philosophie", une émission de radio diffusée sur France Culture, en 1988, dans la série "Une vie, une œuvre".
Dans la catégorie : Allemagne et AutricheVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie occidentale moderne>Allemagne et Autriche (278)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Woody Allen ou Schopenhauer ?

"Les uns croient au communisme, les autres en Dieu, les autres à la psychanalyse, mais à la fin, on termine tous dans une tombe."

Woody Allen
Schopenhauer

11 questions
113 lecteurs ont répondu
Thème : Arthur SchopenhauerCréer un quiz sur ce livre