AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B08N5GVTDJ
353 pages
Pierre Schreiber (09/11/2020)
4.35/5   10 notes
Résumé :
Pensez-vous vraiment qu’un homme puisse se cacher à jamais ?

Axel Clark parcourt la planète aux commandes d’un avion de ligne. Dans un bar perdu de la jungle thaïlandaise, il croise un homme qu’il croit reconnaître. Un homme que toutes les polices du monde recherchent… pour de vrai. Parce que cette énigme fascine la France depuis de longues années. Parce qu’elle fait douloureusement écho à sa propre histoire, à la disparition tragique de la femm... >Voir plus
Que lire après Quelqu'un saitVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Quelqu'un sait a été une lecture très agréable, prenante et originale. Les enquêtes parallèles menées par Axel aux quatre coins du monde, l'une à la recherche de Xavier Dupont de Ligonnès, l'autre sur la disparition de sa compagne Léna, donnent un très bon rythme tout au long du roman. L'affaire XDDL est une affaire que je connais plutôt bien mais je pense que quelqu'un qui la connaitrait mal pourrait beaucoup apprécier cette lecture également car l'affaire est très bien expliquée au début.

Les personnages sont attachants, en particulier Axel et Yacine. J'espère les revoir un jour dans un autre livre de Pierre Schreiber (surtout au vu de la fin de Quelqu'un sait).

C'est la première fois que je lis un livre qui explore l'utilisation de l'intelligence artificielle, du Machine Learning et du Big Data pour trouver un criminel. C'était extrêmement intéressant et fascinant de voir tout ce que les personnages accomplissent grâce à des algorithmes. (C'est aussi un petit peu lié avec ce que j'étudie donc ça fait plaisir.) A ce sujet-là aussi j'ai trouvé que tout était expliqué de manière très accessible.

J'ai également beaucoup aimé en apprendre plus sur le métier de pilote d'avion exercé par Axel.

Je lirai avec plaisir d'autres romans de cet auteur (dont le patronyme est un aptonyme :).


(critique également disponible sur mon compte Insta @roselys_thebibliotaph)
Commenter  J’apprécie          10
Hello les lecteurs compulsifs !

Un coup de ❤❤❤❤❤

J'ai vraiment adoré " QUELQU'UN SAIT " de Pierre Schreiber.

L'histoire est vraiment crédible où l'auteur imbrique avec brio 2 histoires parallèles. Une qui existe réellement, l'affaire Dupont de Ligonnes à une fiction, la disparition de la compagne du personnage principal. Je me suis laissée entraîner dans ces quêtes de vérité et prêtér à une distorsion de la réalité, il faut dire que je me suis plongée dans l'histoire à 100 % ! Sans temps mort, je ne me suis pas ennuyée une seule minute. Un véritable page turner.

J'ai pu suivre les interrogations et les divers discernements des personnages principaux ainsi que leur travail de recherche, d'investigation et de réflexion qui sont très intéressants et instructifs.

Ce roman est une source d'information qui éveille une certaine curiosité. J'ai vraiment adoré et pris plaisir à le lire. Tout est décortiqué avec minutie sans pour autant être redondant et ennuyeux.

L'histoire est maîtrisée, très bien écrite. Un suspense bien présent.
La plume est fluide et plaisante à lire, dotée d'un brin d'humour et emplie d'émotions.

Franchement à découvrir ! Merci beaucoup Bea et Valérie pour cette belle découverte.

Bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
J’avais besoin d’être seul plutôt que de me forcer à débiter des platitudes sans borne à cette fille qui devait entendre à peu près la même chose tous les soirs. J’étais célibataire, adulte et vacciné, aussi rien ne m’empêchait de profiter de cette forme d’hospitalité ; je détestais pourtant ces soirées, plus par conviction qu’elles débouchaient sur un monceau de problèmes que par retenue morale.
Je cherchai une excuse pour rentrer me coucher lorsqu’un étrange manège attira mon attention : au fond de la salle, dans une alcôve surmontée d’une enseigne lumineuse vantant les mérites d’une bière thaïe, un homme se livrait à un curieux rituel. Il faisait défiler les filles une par une, leur parlait quelques secondes, puis leur signifiait de s’éloigner et en appelait une autre. C’était une étrange manière de choisir une partenaire pour la nuit, et je me demandai ce qu’il pouvait bien leur dire en si peu de temps.
Commenter  J’apprécie          00
Rien ne m’attirait chez ces Thaïes peinturlurées. Je détestais ce côté de la Thaïlande. Le commerce du sexe, la prostitution, et ces pauvres filles à la recherche de quelques dollars pour faire vivre leur famille, ne provoquait chez moi que dégoût et répulsion. Je n’étais ni naïf ni prude, mais je trouvais pathétique de profiter de son pouvoir économique pour s’offrir une partie de jambes en l’air sous couvert de « après tout, elles sont consentantes et ça leur permet d’échapper à la misère ! ».
Commenter  J’apprécie          00
Je me suis souvent demandé comment un homme pouvait tuer toute sa famille… Qu’est-ce qui pouvait faire dégoupiller un individu au point de le pousser à faire du mal aux siens ? Les journaux sont pleins de faits divers dans lesquels un homme, ou plus rarement une femme, passe à l’acte, comme disent les psychiatres, et raye de la surface de la Terre une sous-population d’individus qui se trouve constituer sa famille. En règle générale, il se suicide juste après, une fois qu’il réalise l’horreur de son geste.
Commenter  J’apprécie          00
C’est fou le nombre de personnes qui disparaissent chaque année, pensai-je, et qu’on n’a aucune chance de retrouver par le biais d’affichettes en papier apposées dans les gares et les commissariats de leur pays d’origine… Vers la troisième page, je m’arrêtai net, attiré par la couverture jaune d’un livre au titre troublant : Le disparu. Écrit par une journaliste française, Anne-Sophie Martin, il relatait une fascinante affaire criminelle : l’histoire de la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès.
Commenter  J’apprécie          00
Mon esprit me jouait certainement des tours, trop content de penser qu’en deux verres avec une prostituée thaïe et trois clics sur Google, Axel Clark allait résoudre une affaire sur laquelle la police française se cassait les dents depuis des années.
La coïncidence était néanmoins frappante. Je me promis de faire des recherches sur cette affaire, une fois rentré chez moi.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : true crime storyVoir plus


Lecteurs (33) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2786 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}