AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sharon


Sharon
17 avril 2017
Je ne vous cache pas que le nombre de pages - presque mille - peut refroidir les ardeurs des lecteurs. J'aime lire, mais j'ai franchement du mal avec des livres aussi épais.
Surtout, je pensais que le livre serait consacré à Tom Hagen, et uniquement à lui. Il en est à dire sur un grand reporter. Et bien non : le lecteur est invité à retourner en arrière pour découvrir la naissance d'Israël et pour suivre le destin de trois garçons, les jumeaux Jehuda et Benjamin ainsi que leur ami Arik, qui deviendra Ariel Sharon. Ces parties m'ont moins intéressées parce que j'avais lu récemment Une nuit, Markovitch d'Ayelet Gundar-Goshen et qu'il me paraît difficile de faire plus juste. Breaking news reste à mes yeux un livre essentiellement masculin, les rares personnages féminins, que ce soit Rachel ou Yaël, ne sont pas suffisamment mis en valeur. Je ne parlerai pas non plus de Leah ou Anastasia, qui n'existent que vu à travers des regards masculins, sans que l'on s'intéresse vraiment à leur motivation à elles. Il en est de même pour Inga, la stagiaire du grand Tom Hagen, qui n'a pas représenté grand chose à ses yeux.
L'auteur s'est beaucoup documenté pour écrire ce livre. On peut le voir, mais cela ne transforme pas en pensum pour autant puisque les éléments historiques sont bien intégrés dans l'intrigue. J'ai aussi pensé aux films israéliens que j'allais voir - à l'époque où j'allais encore au cinéma. Nous en apprenons beaucoup, pas seulement sur Israël, mais aussi sur les conséquences pour tous les pays qui l'entourent - ou comme une explication pour sur ce qui passe en ce moment dans cette région du monde.
Breaking news - un livre assez ardu, mais qui contient des moments véritablement prenants.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (2)voir plus