AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mome35


Mome35
21 juillet 2017
Les correspondants de guerre sont drogués à l'adrénaline. Tom Hagen est l'un d'entre eux. Mais est-il le personnage principal de ce pavé de 1000 pages que nous a pondu Frank Schätzing ? Il en est de toute évidence le fil rouge. Partout où des bombes éclatent, des maison s'effondrent, des dommages collatéraux s'installent, il traîne sa veste reporter kaki, son PC portable, son Nagra et sas rangers.
Ainsi débute « Breaking News » (les dépêches urgentes) en Afghanistan en 2008 avec une tentative de reportage pour retrouver des otages d'une ONG enlevés par les Talibans. Tentative, car la mission se terminera par un fiasco sanglant. Téméraire au-delà de l'insconcience, Tom Hagen y perd une collègue (sa compagne du moment), un ami (son fixeur). Talentueux, reconnu parmi les meilleurs de sa partie, il est alors placé au ban de la profession. Il se retrouve plusieurs années durant à piger pour un site internet, sur tous les théâtres des conflits mondiaux, en Libye notamment avant d'atterrir en Israël où il retrouve son ex-photographe de l'époque afghane.
C'est le début d'une aventure qui ira de Charybde en Sylla. Instruit de l'existence de CD renfermant des secrets brûlants sur le passé politique récent du pays, il y voit la possibilité de retrouver la lumière et son lustre d'antan. Il va convaincre ses anciens employeurs d'acheter cette mine d'or. Dès lors, la machine s'embraye. Les services secrets, les nationaux-religieux, tous les partis et personnages qui ont tout intérêt à ce que ces informations ne soient pas dévoilées sur la place publique partent à la chasse aux CD et donc à Tom Hagen. Avec, là encore, tous les dommages collatéraux que cela implique.
En l'espace de moins de deux ans, cet énorme volume est le 3e que je dévore (bien qu'il m'ait fallu quelques semaines pour le lire) après le Cartel de Don Winslow et les Pukhtu 1 et 2 de Doa. Aucun rapport entre eux, sinon peut-être, l'hémoglobine qui s'échappe des pages et la personnalité de nombreux acteurs qui font que l'on s'accroche à un scenario qui compte, tout de même, comme dans les ouvrages cités, quelques longueurs qui auraient pu être évitables.
Néanmoins, ce roman de guerre, également thriller est aussi une fresque historique (on remonte en 1928 de la création de l'état d'Israël, à son extension par les colons aux territoires occupés, durant les guerres successives contre les voisins arabes, puis au conflit palestinien) ; une saga familiale (on suit à travers plus d'un demi-siècle deux familles d'immigrés, devenus des colons déracinés) ; et plus encore une formidable intrigue mêlant des grands noms de la politique de cette région poudrière qu'est la Palestine et Israël. A telle enseigne que face à l'imagination bouillonnante de l'auteur, on ne sait pas (plus) qu'elle peut être la part de vérité et de fiction qui s'en échappe ? Qui a dupé qui ? Qui sont les responsables ?
Il est toutefois certain qu'avec son extrapolation de l'histoire, Frank Schätzing a mis à jour une évidence : l'extrémisme religieux va à l'encontre de tous ses préceptes, aliène ceux qui y adhèrent et que, de fait, le conflit palestino-israëlien n'est pas prêt de s'éteindre.

Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (1)voir plus