AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Terres Creuses tome 1 sur 3
EAN : 9782731612899
72 pages
Les Humanoïdes associés (01/01/1998)
3.8/5   44 notes
Résumé :
Les premières histoires racontées par Schuiten, parues dans Métal hurlant à partir de 1977.
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  14 juillet 2022
🎶On t'a dit que trouver sa place c'est dur
Qu'on se forge une carapace pour affronter le futur
Qu'à tous les endroits du monde c'est pareil
Que tu payes cher ta place au soleil
Mais moi j'te dis que le rêve c'est réel
Que l'on s'élève à la moindre étincelle🎶
-Tryo-2021-
---🎵---🦋----🦏----🦋---🎵---
Envol des Fanelles,
979 Périodes 76 lombes /
fréquence 179
Nouveau temps universel !?
Plongée dedans les Terres Creuses
Débandade astronomique
Êtres quasiment mythiques
Fanelles vaut race
D'homme-oiseau
Elles, comme un insecte sur le dos
Sous le poids, ne pas rester de glace
Quand leurs ailes se froissent
Belles aux abois et la Carapace...
Passer à une matérialisation auréole
Pour chaque copulation en plein vol...
Ne point faire comme les gens d'avant
Mais refaire les gens.com
Entre le faire et l'enclume
Être ici ou t'ailleurs de brume
La nature entière est notre lit
Je m'ensevelis en pleine nuit
Sous la brume durcie...
Aux 4 coins de leur Univers fantastique
Les frères Schuiten se font les dignes horlogers d'un rêve des plus scénographiques
Fanelle = emblème de St Raphaël
villégiature au pied de l'Esterel
🎵tu payes cher ta place au soleil
Mais moi j'te dis que le rêve c'est réel
Que l'on s'élève à la moindre étincelle🎵
C'est si dur pour trouver sa place
Que vouliez-vous que j'en fasse !?
Les carapaces, si épaisses qu'elles soient, ne nous protègent que de l'extérieur. En aucun cas de ce qui bouillonne au fond de soi.
Exode pour un ninosairosse aux pas sages
Vous montrer les dessous de sa carapace. 🦏
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          882
Myriam3
  22 décembre 2016
On reconnaît bien, ici, l'univers de Schuiten. Cette fois-ci, ce sont les deux frères, dont l'un est architecte et ça se voit!, qui imaginent les Terres Creuses, un ensemble de petites planètes toutes très différentes les unes des autres. Point commune, les fanelles, femmes-oiseaux que l'on retrouve d'un monde à l'autre dans leur migration.
Dans Carapaces, on lit une succession de petites histoires difficiles à appréhender mais très esthétiques. Ce sont des mondes imaginaires à la fois merveilleux et inquiétants, peut-être dans le futur, peut-être dans un temps parallèle.
je vois cette bande dessinée surtout comme une expérience artistique, intéressante, fascinante, mais très, trop confuse pour moi malgré tout.
Commenter  J’apprécie          160
Meygisan
  25 décembre 2017
L'incursion dans l'univers de Luc et François Schuiten n'est pas chose aisée. C'est très imagé, symbolique, surréaliste et les textes y sont épisodiques. Cette bd fait plus penser à une première expérience pour nous plonger dans un univers. Les histoires ne sont pas vraiment des histoires. Elles sont avant tout portées par les images, et certains ne tiennent que sur 3 pages.
Aussi est il nécessaire de ne pas s'attacher aux mots, mais de se laisser porter par ce que les images nous évoquent. Comme si on survolait, à la manière des Fanelles, seul point commun à chacune des histoires présentées ici, plusieurs histoires, qui semblent intemporelles. En effet, il est impossible de pouvoir les relier entre elles, encore moins de les situer les unes par rapport aux autres. Là n'est pas le but recherché je pense.
Nos seuls repères sont nos sensations, nos impressions.
Toutes les histoires, exceptée la dernière, tournent tout de même autour du corps humain, des sensations tactiles, du toucher, voire du plaisir charnel. La question du corps est très présente et semble y être traitée de manière différente, ou du moins, elle semble véhiculer ou être le sujet central de chaque histoire. C'est particulièrement le cas dans les suivantes : Carapaces, qui donne son nom à l'ouvrage, Crevasse et Tailleur de pierre.
J'ai considéré la lecture de cette bd comme une chouette expérience, un bon moyen de découvrir l'oeuvre de Schuiten, un test de sensibilisation, une première approche qui confirmera ou non ma découverture de son oeuvre. À priori, j'ai bien envie de me laisser tenter...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Erik_
  02 décembre 2020
Les univers de Schuiten sont toujours aussi fascinants. Il y a véritablement une construction géométrique comme dans Les Cités obscures. Les dessins paraissent réellement de toute beauté.
Ce premier tome des terres creuses est constitué de 4 nouvelles différentes sans aucun lien entre elle. La première s'intitule comme carapace ce qui a donné le titre de l'album. J'ai trouvé qu'il y avait des idées vraiment géniales comme une nouvelle façon de faire l'amour dans un monde dévasté au milieu de ces petits insectes mystérieux.
La seconde nouvelle "la débandade" est réalisée tout en aquarelle ce qui tranche singulièrement avec la précédente d'un point de vue graphique. On voit que les gens et les objets flottent dans l'air comme s'il y avait une espèce d'attraction totalement différente. Les images sont presque des gravures directement inspirées des tableaux du génial peintre Dali.
La troisième nouvelle "crevasse" ressemble à un déjeuner sur herbe pour fêter un mariage. La nature entière semble être un lit pour les jeunes mariés qui vont subir quelques frayeurs souterraines. C'est une expérience presque sensuelle d'un autre monde.
Echantillon est la plus courte des nouvelles. Un cavalier qu'on dirait provenir du Moyen-Age est projeté dans une autre dimension en tombant dans un grand vide...
Et enfin, la dernière nouvelle le tailleur de brune nous plonge dans une ville régit par un système écologique perfectionné et visionnaire. Cependant, il s'agit de lutter non seulement contre ses propres sentiments pour une femme mais également contre la nature avec cette brume mystérieuse.
Bref, on parcourt cette bd comme un rêve éveillé dans un monde merveilleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64
Vexiana
  13 juin 2018
Avec cette BD nous sommes plongés dans des univers fantastiques, oniriques dont les limites et les règles sont très floues.
Les frères Schuiten nous mènes dans différentes histoires aux liens ténus.
Les dialogues et le texte sont rares, les dessins revêtant la majeure partie de la narration. Ce dessin est très travaillé, à la fois structuré et éthéré. Les visages, les corps sont emprunts d'une grande douceur contrastant avec des éléments plus durs et plus structurés.
Je dois avouer que j'ai eu du mal à rentrer dans certaines des histoires mais la première est particulièrement réussie. Les jeux de contrastes et la chute narrative seront ce que je retiendrai avant tout de cette BD qui a tout de même un peu vieilli mais reste très représentative de l'époque à laquelle elle a été créée.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   21 octobre 2013
-Tes vrais yeux. Ta bouche ! C'est dégoûtant et tellement fascinant...
-Je veux aussi voir tes yeux ! Tes lèvres ! Tu te rends compte cette peau si fine toujours cachée... que je touche pour la première fois... si intense que cela fait presque mal.
Commenter  J’apprécie          30
Erik_Erik_   02 décembre 2020
C'est l'histoire d'un poisson sans écailles, d'une tortue sans carapace, d'une princesse de pacotille qui ne pouvait renoncer à sa douleur.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Luc Schuiten (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Schuiten
Entretien avec l'architecte Luc Schuiten.
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4633 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre