AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235087401X
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (09/03/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Belgrade, années 2000. Deux soldats de la Garde d’élite serbe sont retrouvés morts dans de mystérieuses circonstances. Alors que le tribunal militaire conclut à un double suicide, la commission indépendante d’experts en balistique ne semble pas du même avis. Que cherche-t-on à étouffer ? Milena Lukin, criminologue, spécialisée dans la répression des crimes de guerre en ex-Yougoslavie, décide de mener l’enquête. Au cœur de la capitale serbe, ses questions dérangent a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Galirad
  13 mai 2017
Schünemann et Volic, un homme, une femme, deux auteurs pour "Couleur bleuet", qui à partir d'un fait réel survenu à Belgrade en Serbie, tisse un roman policier sombre et complexe. L'histoire est à mi-chemin entre une enquête journalistico-policière à la Stieg Larson et le roman d'investigation symbolisé par le « Dalhia Noir » de James Ellroy. Cependant il n'est ni facile d'embrigader le lecteur dans une folle addiction de lecture comme savait le faire le suédois, ni évident de faire ressurgir un évènement criminel du passé pour en extraire plus que ses secrets, jusqu'à virer à l'obsession, tel le célèbre yankee.
Le départ de l'intrigue : deux soldats de la Garde d'Elite de l'armée serbe sont retrouvés morts aux abords de leur caserne, l'affaire ne fit pas grand bruit en son temps et fut classée sans suite avec la conclusion « double suicide ».
Milena Lukin, criminologue et double littéraire de l'auteur, ressort de l'ombre cette affaire trop vite enterrée et, avec un ami avocat, Sinisa Stojkovic, décide de mettre en lumière toutes les incohérences qu'elle recouvre, au risque d'ébranler la tranquillité retrouvée dans ce coin particulièrement explosif des Balkans.
Certes la narration ouvre plein de pistes, mais ces pistes ne sont pas toujours suivies d'effets. Certes de nombreux détails sur la vie à Belgrade, son histoire et ses déambulations au quotidien sont évoqués, mais trop souvent, nos auteurs se perdent dans des détails inutiles nuisant au déroulé de l'enquête. Ces deux écueils participent à cette impression diffuse de flou permanent attribué, soit à un défaut de conception, soit à un manque d'éléments structurels. le dernier détail qui participe à cette sensation de confusion générale est cette question qui hante toute l'enquête, comment Milena, qui n'a rien d'une « Tomb Raider », parvient-elle à infiltrer tous ces organismes d'état ultra protégé, sans jamais être inquiétée ? Des pouvoirs, quels qu'ils soient, qui n'ont pas hésité à supprimer deux de leurs soldats des forces spéciales, laisseraient enquêter impunément une simple enseignante serbe au risque de dévoiler des secrets ultra confidentiels, capables d'ébranler les plus hautes instances de l'état serbe ? Toutes ces questions nuisent à la crédibilité de l'ensemble et, à mon grand regret, ne m'ont pas fait passer une nuit blanche avec ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64
Enell
  28 mai 2017
Couleur bleuet
Couleur de la Garde d'élite dans l'armée serbe. Là où deux jeunes soldats ont été retrouvés morts.
Garde d'élite admirée de tous mais pourtant pas toujours admirable.
A partir d'un fait divers réel, les auteurs nous introduisent dans la Serbie d'après la guerre des Balkans grâce à une histoire qui m'a tenue en haleine jusqu'au dernier mot.
Milena, criminologue, et Sinisa, avocat, cherchent la vérité sur la mort des deux soldats qui est présentée par l'armée comme la conséquence d'un drame passionnel. Leur enquête est prétexte à nous faire connaître les conséquences humaines de la guerre : existence de groupes néofascistes qui agissent dans l'ombre, existence de nostalgiques d'une Serbie toute puissante, existence d'un sentiment d'humiliation après une défaite difficilement acceptée et de l'opprobre internationale, existence chez les moins jeunes de la nostalgie d'un mode de vie yougoslave définitivement disparu.
Chaque personnage est construit progressivement dans toute sa complexité : les bons ont leur faiblesse, les méchants ont leurs blessures. Ainsi, les auteurs trouvent les mots justes pour décrire Pawle et ses tourments : pas d'excuses, de l'empathie.
Dans sa forme, le roman, avec sa double narration, donne la parole aux deux parties protagonistes. Cela permet de comprendre les motivations de chacun, cela permet aussi d'entrer naturellement dans la complexité de ce pays en reconstruction.
Pour renforcer l'humanité des personnages, des petits détails du quotidien, délicatement et précisément décrits parcourent le roman. Petits cailloux qui permettent d'ancrer cette enquête dans la réalité de la vie serbe.
Je ne suis pas une lectrice avertie de polars mais j'ai été conquise par ce roman haletant que j'ai lu sans pouvoir m'en détacher. Et j'ai été surprise, en refermant le livre, d'avoir appris autant de choses sur la Serbie du XXIème siècle.
Pour résumer, beaucoup de raisons de lire ce roman : parce que c'est un bon polar, parce que c'est un roman bien documenté, parce que c'est un texte bien écrit, parce que les personnages sont intéressants, parce que sa lecture est très agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Blandine80
  27 décembre 2017
J'ai acheté ce livre au salon Quai du polar à Lyon en avril. Si vous êtes adepte du genre n'hésitez pas, allez-y.
Ce livre nous entraîne dans l'ex Yougoslavie ou une spécialiste des crimes de guerre cherche à élucider la mort de deux soldats. de questions en rencontres elle dérange.
Les auteurs posent également le problème de la reconstruction de ces pays éclatés, souvent rattrapés par l'opacité de leur histoire.
J'ai apprécié
Commenter  J’apprécie          10
JoyeuxDrille
  10 mars 2017
A partir d'un fait divers véritable, les auteurs imaginent une intrigue qui met en évidence toutes les blessures non cicatrisées qui enflamment toujours les Balkans, mais aussi la difficile reconnaissance des crimes de guerre en Serbie (comme ailleurs). Milena Lukin, parfaite antihéroïne, parcourt Belgrade, personnage à part entière, pour comprendre et découvrir l'impossible et dangereuse vérité.
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : littérature serbeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Christian Schünemann (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre