AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371022515
Éditeur : Lumen (03/10/2019)
4.02/5   62 notes
Résumé :
C'est la deuxième fois que Victor Vale revient à la vie – et, il faut bien le dire, ce n'est pas le genre de chose qui devient plus facile avec le temps...
Terrible ironie du sort : cinq ans après le féroce affrontement qui a opposé les EO les plus puissants que Merit ait jamais connus, les rôles se sont totalement inversés. C'est le tour d'Eli de croupir en prison quand Victor, lui, trace son chemin macabre de ville en ville, entraînant dans son sillage sa p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 62 notes
5
12 avis
4
12 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

florencem
  20 novembre 2020
Je ne suis enfin décidée à lire Vengeful ! J'avoue que quand j'ai appris que ce n'était pas le dernier tome, je ne me suis pas jetée dessus... Allez savoir pourquoi, mais j'ai enfin sauté le pas, et j'ai bien fait car ce second tome est vraiment très chouette. Je l'ai beaucoup plus apprécié que le premier même si la découpe chronologique m'a un peu perturbée au début. Mais j'y reviendrai.
Nous retrouvons donc Victor, Sydney et Mitch suite aux événements plutôt chaotiques qui ont permis l'arrestation d'Eli. le trio est à la recherche d'un remède pour remettre notre Victor sur pied mais la tâche s'avère plus compliquée que prévue, surtout qu'une organisation commence à traquer les ExtraOrdinaires et qu'une nouvelle EO très puissante fait son apparition. Disons le simplement : la vie de nos héros va très vite devenir un bordel sans nom.
Et à cela s'ajoute ma fameuse découpe chronologique de Vengeful… Je vais être franche, je ne comprenais rien au titre des chapitres. On ne connait pas le point de départ, le moment de référence. On retourne cinq ans en arrière, puis trois ans, deux jours, une semaine, de nouveau cinq ans… Au fur et à mesure, on prend le pli, mais j'ai carrément abandonné l'idée de lire les titres. Cela m'a fait un peu grincer des dents au début, surtout que dans Vicious, je n'avais pas été très fan des flashbacks. Et puis quand on se rend enfin compte que c'est une sorte de compte à rebours… nous arrivons quasiment à la fin. le principe était sympa, mais clairement, les titres pas du tout.
Mis à part ce détail, j'ai vraiment passé un très bon moment. Et je pense que c'est en grande partie parce que Victoria Schwab prend le temps de nous expliquer pourquoi ses personnages sont devenus qui ils sont. Cela n'excuse rien, certes, mais le passé d'Eli ne pouvait que le conduire sur une mauvaise pente. Marcella et June ont toutes les deux subi un traumatisme qui explique leurs actions. Dom et Syd essayent de se racheter. Seul Victor reste encore un mystère. Je comprends son comportement vis-à-vis d'Eli, ainsi que sa soif de vouloir l'égaler, voire le surpasser. Son besoin de vengeance également. Mais pourquoi avons-nous en face de nous cet homme torturé, si ambitieux, froid et en même temps qui tient à sa nouvelle famille. Je cherche le point de basculement, et j'ai l'impression de ne pas l'avoir encore trouvé. Peut-être dans le prochain tome, je l'espère.
J'ai aussi beaucoup apprécié que l'on sorte du cercle Victor/Eli dans Vengeful. L'auteur nous montre plus d'EO, mais également comment ils commencent à être perçus par la société. Une menace sans surprise, alors que beaucoup d'entre eux ne souhaitent que vivre la vie qu'on leur a pris à un moment ou à un autre. Victoria Schwab nous montre un monde cruel, sanglant, dénué de scrupule. Et à côté de cela, nos anti-héros, cette « famille » qu'on ne peut qu'aimer malgré tout ce qu'il se passe. C'est étrange de ressentir de la sympathie pour un criminel dont la conscience est assez biaisée. Mais on voit au-delà du « monstre ». Il n'y a pas de blanc ou de noir. On approuve pas, mais l'on comprend, en quelque sorte.
Le rythme du roman ne nous laisse d'ailleurs pas tellement de temps pour se focaliser sur les actes. On suit le parcours de nombreux personnages, dont les destins s'entrecroisent pour finir par se télescoper. Il y a une excellente dynamique, qui manquait cruellement dans Vicious pour moi, et l'on sent que tout va crescendo. La fin d'ailleurs est percutante. Elle marque un point de non retour qui n'annonce rien de bon, mais elle est tellement fidèle à l'ambiance et aux personnages. Et j'ai hâte de savoir ce que la suite de Vengeful va nous réserver. Il y a un gros potentiel avec cette saga qui sort de l'ordinaire en faisant la belle part à un criminel. Bien que je ne vois pas de conclusion très joyeuse, il n'en reste pas moins que je suis curieuse et fascinée en même temps. Et je veux voir jusqu'où Victoria Schwab ira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Miney
  14 mai 2020
Hormis le plaisir de retrouver la bande à Victor, Sydney, Mitch et même Eli, je trouve que ce second tome n'apporte pas grand-chose au premier opus qui se suffit largement à lui-même.
On met du temps à en venir au fait. Passé l'introduction de Marcella, il faut près de 150 pages pour que l'intrigue démarre vraiment. Ensuite, lorsque les pièces du puzzles sont mises en place, le rythme m'a paru plus entraînant à suivre, d'autant que la plume de Victoria Schwab est toujours aussi efficace, mais rien à voir avec la tension présente dans Vicious.
Alors que j'avais apprécié la chronologie éclatée du tome 1, elle m'a semblé ici artificiellement alambiquée, avec beaucoup de fils temporels qui se mêlent sans autre but que rendre le récit moins linéaire. Idem pour les fils narratifs, dont certains m'ont donné l'impression d'être inutiles ou d'aboutir sur un résultat moyennement satisfaisants. Ils appesantissent davantage l'intrigue principale qu'ils ne l'enrichissent et certains n'auraient rien changé au résultat final s'ils avaient été absent ou plus brefs.
Concernant les nouveaux personnages, j'étais toute prête à apprécier Marcella.
Femme de mafieux tabassée à mort par son mari, elle découvre que sa résurrection lui offre davantage que l'occasion de se venger : celle de sortir de l'ombre. Elle est belle, elle est puissante, elle le sait et elle est fatiguée de faire semblant d'être faible pour mendier une place dans son monde, fatiguée d'être sous-estimée parce qu'elle est une femme. Il est temps que les autres le sachent aussi et elle les réduira tous en poussière s'il le faut. Bref, elle a un petit côté « woman power » qui avait de quoi me plaire, sauf que j'ai trouvé que c'était traité de façon gros doigt, et son penchant pour la grandiloquence a fini par me lasser.
Je suis restée sur ma faim concernant June, c'est un personnage vite attachant à suivre, mais on en apprend trop peu sur elle et elle apparaît un peu « de nulle part » dans l'histoire.
Pour ce qui est des anciens personnages, on approfondit la psychologie d'Eli que j'avais trouvé un peu caricatural aussi dans le tome 1, mais aussi celle de Sydney, ce que j'ai apprécié. Quant à la résurrection de Victor, j'ai été contente de voir qu'elle s'accompagnait de pas mal de désagréments et je m'attendais à ce que ce soit un obstacle dans ses plans, mais finalement j'ai été un peu déçue que ça n'ait pas tant d'incidence que ça.
J'ai trouvé de bons côté à Vengeful, mais il est quand même loin d'égaler Vicious.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Annabelle19
  08 mai 2019
J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver les personnages de Vicious, plusieurs années après une lecture coup de coeur qui m'avait particulièrement marquée.
Vengeful nous fait traverser, plus ou moins dans l'ordre, les quatre années qui ont séparé la fin de Vicious du début de cette suite. Qu'est-il advenu d'Eli après son arrestation ? Qu'on fait Victor, Sydney et Mitch, maintenant que le but ultime de Victor a été atteint ?
L'histoire se repositionne rapidement sous forme de dualité entre Victor et Eli. Ils ont beau être dans une situation complètement différente, avec peu d'espoir de se revoir un jour, chacun est sans arrêt dans les pensées de l'autre. Ils sont comme des aimants qui s'attirent et se repoussent à la fois, et leur relation est fascinante.
Vengeful nous offre quelques flash-backs au sujet d'Eli pour nous aider à comprendre qui il est et répondre à des questions laissés en suspends dans Vicious (je pense à la provenance des cicatrices sur son dos).
On rencontre de nouveaux personnages, comme la shapeshifter June, qui va tisser un lien intéressant avec Sydney, et évidemment Marcella, autour de qui toute l'intrigue va tourner. J'ai eu du mal, au début, avec ce personnage, surtout parce que j'ai trouvé sa mise en place trop longue. Tous ces flash-back sur sa vie avant "l'incident" qui la rend EO n'étaient peut-être pas nécessaires. Au début du roman, on a envie d'en voir plus au sujet de Victor et ELi, et moins au sujet de Marcella.
Heureusement, à mesure que les choses avancent, l'intrigue se rééquilibre. Marcella se trouve liée à tout le reste, et force et d'avouer qu'elle est un personnage fort et charismatique, que le pouvoir rend complètement badass.
N'oublions pas le retour de Stell, le policier de Vicious qui dirige maintenant une unité spécialement chargée de capturer les EO. Je trouve ce personnage assez important dans l'univers de ces romans parce qu'il est le seul qui conserve un sens moral, le seul qui soit encore là pour nous rappeler ce qui est bien et ce qui est mal. Il est un peu le point d'équilibre entre Eli et Victor.
En résumé, un super roman, tout de même en dessous de Vicious au niveau de la force de l'intrigue et des personnages, mais Vicious mettait la barre très haut. le jeu du chat et de la souris entre Victor et Eli fonctionne toujours aussi bien, et c'est un plaisir de voir s'étendre l'univers autour de la notion d'EO, même si ce roman reste clairement plus centré sur le développement des personnages que sur le renouvellement de son intrigue après le tome 1. Je ne sais pas si une suite est prévue, mais je l'espère assez, parce que la fin de ce roman ne m'a pas semblé satisfaisante en tant que "vraie" fin (contrairement à la fin de Vicious, pour le coup).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
theannashaw
  15 février 2020

Après avoir lu et adoré le premier tome de la série Evil par Victoria Schwab, je me suis enfin décidée à me replonger dans l'univers des ExtraOrdinaires, ces êtres qui ont connu une expérience de mort imminente et en sont revenu avec des pouvoirs particuliers. Une suite qui s'est révélée largement à la hauteur du premier tome.
Cinq ans se sont écoulés depuis qu'Eli et Victor se sont affrontés, et ironie du sort, c'est à présent Eli qui croupi en prison pendant que Victor, revenu à la vie pour la seconde fois, voyage de ville en ville avec sa petite famille d'adoption. Mais pendant que chacun d'eux se débat avec ses démons, une nouvelle menace pointe le bout de son nez avec un seul but : prendre le contrôle de la ville. Qu'ils le veuillent ou non, il semble que les chemins d'Eli et Victor, mais aussi de certaines de leurs vieilles connaissances communes, soient amenés à se recroiser : pour le meilleur et aussi pour le pire.
Une nouvelle fois j'ai vraiment adoré ce roman qui cette fois-ci se découpe en plusieurs histoires et parties. Il est important de bien prêter attention aux indications chronologiques pour suivre au mieux les différents événements. Ces changements d'arcs narratifs et temporalités permettent aux lecteurs de suivre en parallèle les histoires des nombreux protagonistes. Nous en apprenons par exemple plus sur le passé d'Eli dans ce second tome.
Et encore une fois l'autrice réussi le tour de force de nous faire aimer les personnages malgré leurs actes pas toujours très moraux, voire carrément atroces. Une nouvelle fois on comprend les motivations de Victor bien que dans ce tome celles d'Eli semblent un tant soit peu justifiées par des raisons plus nobles. Quant à Marcella, la nouvelle joueuse dans la partie d'échecs grandeur nature que jouent Eli et Victor, sa logique est moins imparable mais certaines de ses raisons d'agir sont tout à fait compréhensibles bien que parfois totalement monstrueuses.
J'ai été ravie de retrouver les personnages auxquels je m'étais attachée dans le premier tome : Victor qui bien que franchement flippant a un côté protecteur qui m'a touché ; Eli qui se révèle plus humain et faillible dans ce tome et donc plus facile à aimer ; Mitch toujours aussi géant-au-coeur-tendre ; Sydney qui grandi et mûri de la manière la plus intéressante qui soit. J'ai également adoré la mystérieuse et fascinante June qui semble cacher de nombreux secrets, même à la toute fin du livre.
L'ambiance de ce tome est aussi folle, si ce n'est plus que celle du tome précédent. du début à la fin le lecteur ressent comme une tension, un bourdonnement pareil à celui qui court sous la peau du personnage principal. Et ce ne sont pas les nombreux rebondissements en tous genres qui nous obligent à retenir notre souffle bien plus souvent que nécessaire qui aident à apaiser cette tension.
Si l'on retrouve dans ce second volet des thématiques inhérentes à la série entière comme le lien ténu qui existe entre les bonnes intentions et les pires décisions ou des questions philosophiques, scientifiques et théologiques, d'autres sujets sont également abordés. L'apparition de deux nouveaux personnages féminins permet notamment d'évoquer des sujets comme les violences faites aux femmes, quelles soient physiques, morales ou sexuelles.
Un second volet aussi génial que le premier et qui se clôt avec suffisamment de questions et de mystères pour nous donner envie de faire une troisième incursion dans l'univers des ExtraOrdinaires. Et ça tombe bien car il parait qu'un troisième volet est en préparation. Ne reste plus à présent, comme Eli et Victor, à prendre notre mal en patience en attendant le moment le plus opportun.
Lien : HTTP://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AliceNeverland
  12 octobre 2019
Vicious est un roman qui m'avait pas mal dérangée et déstabilisée. Mais ce véritable petit OVNI de la littérature young adult m'avait assez intriguée pour être curieuse de découvrir quelle suite Victoria Schwab allait pouvoir nous proposer.
Contrairement à mon habitude, je ne vais pas vous parler de l'intrigue. Car ceux qui savent, savent. Non. Par contre, je vais vous dire pourquoi, à l'instar du premier tome, je suis incapable de dire si j'ai adoré ce bouquin, ou si j'ai juste été scotchée par l'intrigue de Victoria Schwab.
Il faut dire l'auteure a une idée précise derrière la tête. Mais il est impossible pour le lecteur de deviner vers quoi elle se dirige. Ce qui fait que j'ai été perdue durant un long moment, avant que tout réussisse à s'imbriquer dans ma tête et que je crie au génie. Mais il y a, une nouvelle fois, beaucoup de personnages, beaucoup d'intrigues secondaires. J'avais l'impression que c'était voulu, comme si l'auteure voulait me perdre dans les méandres de son univers avant de me projeter là où elle le voulait, sans pour autant vérifier si j'étais toujours là. Et, oui, j'ai failli décrocher à plus d'une reprise.
Mais Vengeful a ce goût de reviens-y. Ce qui m'avait dérangé dans le premier tome, ce côté malsain que l'on prend plaisir à aimer, est encore plus présent ici. L'histoire est toujours menée tambours battants, avec des rebondissements et des scènes brutales qui m'ont fait écarquiller les yeux comme pas possible. Mais tout cela à un côté assez ambigüe, propre aux personnages que l'on a du mal à cerner. Sans compter cet univers fantastique toujours aussi sombre, où la mort côtoie les pouvoirs extraordinaires, et où la moralité se fait parfois la malle.
La psychologie des personnages est toujours aussi complexe et travaillée. Victoria Schwab est l'une des rares auteurs qui arrive à me faire aimer les méchants, et à me faire détester les gentils, avant de retourner la situation. de toute façon, il est impossible de mettre des étiquettes sur qui est qui ? tant leurs motivations et leurs actions fluctuent au gré de leurs envies.
D'ailleurs, mes sentiments envers les personnages sont très inconstants : je les aime autant que je les déteste, ils m'horripilent autant qu'ils me fascinent. Je crois que c'est ce qui fait que cette série m'attire malgré tout : je ne peux pas m'empêcher de penser encore à Eli, Marcella, Vikcor & co bien longtemps après avoir tourné la dernière page, sans réussir à déterminer qui j'ai apprécié ou non.
En définitive, avec Vengeful, je n'arrive toujours pas à déterminer si j'aime ou non cette série. Je ressors, encore une fois, assez perturbée par ma lecture, que j'ai pourtant trouvée géniale sur certains points, mais qui me déstabilise sur de nombreux autres. L'histoire est sombre, pleine de manipulation et de vengeance, et la tension monte crescendo avant de nous laisser stupéfaits, complètement sur le carreau avec ce final haletant.
Je ne sais pas encore si l'auteure a prévu un troisième tome, bien que j'ai l'impression qu'elle se laisse une porte ouverte. Dans tous les cas, je pense que cette série continuera à me fasciner, même si je n'aime pas la façon dont l'histoire me déstabilise à chaque fois.
Lien : https://aliceneverland.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet   27 octobre 2020
Malgré le fait que ce roman soit tout à fait palpitant et passionnant, il pâtit d’une chronologie un peu plus difficile à suivre que son prédécesseur, car on peine à avoir une vue d’ensemble de l’enchainement des événements.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
BellesEndormiesBellesEndormies   26 novembre 2019
Elle était dans la plus grande salle, ses cheveux noirs attachés, vêtue d’un chemisier de soie qui laissait voir ses omoplates. Même si elle tournait le dos, il n’avait aucun doute sur la personne. Non qu’il l’ai déjà vue en photo mais sa posture dégageait la grâce nonchalante d’une prédatrice. Où qu’il soit, Victor avait l’habitude d’être le plus puissant. Il trouva à la fois familier et troublant de sentir la même assurance émaner de quelqu’un d’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   22 décembre 2019
Au cours des dix années précédentes, la vengeance avait obsédé Victor. Il n’avait jamais vraiment songé à l’« après ». Or, voilà qu’il avait atteint son objectif : Eli croupissait dans une cellule et lui-même était encore là. Toujours en vie. Cette quête l’avait absorbé tout entier, si bien que son absence le laissait à présent mal à l’aise, insatisfait.
Et maintenant ?
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   22 décembre 2019
— Tu penses que j’agis comme Eli ? Que je me prends pour Dieu ? D’accord, alors à toi de jouer, Sydney. À toi de décider qui devrait rester en vie. Eux ou nous ?
Les cils perlés de larmes et les yeux rivés sur la chemise de Victor, elle remua les lèvres pour former un mot silencieux.
— Tu peux répéter ? demanda-t-il.
Cette fois, il l’entendit distinctement.
— Nous.
Commenter  J’apprécie          00
LounimaLounima   19 décembre 2020
Le problème avec les erreurs, c’est qu’elles ne sont pas toujours grosses, ni évidentes. Parfois, il ne s’agit que de bévues toutes simples. Insignifiantes. Par exemple, la décision de continuer d’avancer, de tourner à gauche plutôt qu’à droite, de faire quelques pas supplémentaires dans la même direction.
Commenter  J’apprécie          00
JaynegagneJaynegagne   04 juin 2020
Tout le monde a une certaine idée de la douleur. On croit connaître la sensation et ses effets, mais au fond, on n'en sait rien. Car quand la douleur devient concrète, c'est une tout autre histoire.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Victoria Schwab (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Schwab
Dans ce roman qui revisite avec brio le mythe du pacte faustien, V. E. Schwab imagine une héroïne touchante et vibrante condamnée à une éternité d'oubli. Née dans la France de la fin du XVIIe siècle, Adeline sait que son destin est de devenir une épouse, de fonder un foyer et de s'étioler en quelques années, usée par une maternité non désirée et les rigueurs de la vie à la campagne au crépuscule du règne de Louis XIV. Désespérée, au soir de son mariage, elle formule le voeu d'obtenir davantage de temps et de liberté. Un souhait qu'elle n'aurait peut-être dû jamais formuler… Désormais immortelle mais maudite, libre mais condamnée à la solitude, Addie sera oubliée de tous ceux à qui elle s'adresse, dès lors qu'elle tourne les talons et disparaît de la vue de son interlocuteur…
L'autrice des séries à succès Shades of Magic, Evil ou encore Cassidy Blake est de retour avec un roman plus mature, plus personnel, sur lequel elle travaille depuis le début de sa carrière. Véritable tour de force oscillant entre une narration chronologique du parcours tricentenaire d'Addie, et sa vie à New York en 2014 où son destin va basculer, le récit est une réécriture audacieuse du motif éternel du pacte avec le diable. V. E. Schwab brode de très belles pages sur l'immortalité, la mémoire et la création. En filigrane se dessine une question douloureusement universelle : notre vie a-t-elle toujours un sens si nous ne laissons pas une trace sur le monde, et sur les autres ?
+ Lire la suite
autres livres classés : vengeanceVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1875 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre