AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782371022805
352 pages
Lumen (10/03/2022)
3.76/5   647 notes
Résumé :
Toute petite, Olivia Prior a été déposée sur les marches de l’orphelinat où elle vit désormais. Incapable de parler, elle n’en sait pas moins se faire respecter des autres pensionnaires. De sa mère, il ne lui reste plus qu’un journal intime relié de cuir, plein de dessins étranges et marqué par la folie, dont les derniers mots sont : « Tu seras à l’abri tant que tu ne t’approcheras pas de Gallant. »

Mais la jeune fille ne rêve que d’une chose : avoir,... >Voir plus
Que lire après GallantVoir plus
Sorciers, tome 1 : Les sources de l'Ombre par Fontaine

Sorciers

Maxime Fontaine

4.15★ (397)

3 tomes

A River Enchanted par Ross

Elements of Cadence

Rebecca Ross

3.62★ (43)

2 tomes

Le Lys de feu, tome 1 : La Prophétesse par Benson

Le Lys de feu

Jacquelyn Benson

4.13★ (883)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (199) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 647 notes
La vie invisible d'Addie Larue avait été une déception et quand j'ai entendu parler de Gallant, j'ai eu quelques « réticences » à me lancer dans l'aventure. J'ai remarqué que pour certains auteurs j'adhérais totalement quand ils écrivaient des sagas mais quand il s'agissait de one-shot, la magie n'opérait pas. Est-ce que Victoria Schwab faisait partie de cette catégorie ? Tout était la question. Ce qui m'a convaincu, en un sens, fut le fait que la cible semblait plus jeune, donc potentiellement une histoire avec un registre différent. Au final, faible que je suis, la couverture a fini par me convaincre… et j'ai sauté le pas.

J'avais à l'époque de l'annonce de la sortie du roman lu le résumé en anglais. Je n'en gardais aucun souvenir, et je n'avais pas envie de lire celui en français préférant me lancer dans l'inconnu. Parfois, cela a du bon, et ici, j'avoue que l'effet de surprise a été tout particulièrement sympathique. Je ne savais pas où je mettais les pieds, je ne savais donc pas à quoi m'attendre. Tout était intrigant. Notre héroïne, son histoire, cette étrange demeure où elle se rend, cette famille au lourd secret. Et cette ambiance lourde et brumeuse parfaite pour nous mettre dans l'état d'esprit qu'il faut pour cette lecture.

Dès les premières pages, il est clair que Gallant ne sera pas un roman solaire. Quelque chose est différent dans ce monde où toute chaleur ou couleur semblent aspirer. Victoria Schwab ne nous plonge pas dans le désespoir, au travers de ses mots le roman en soit est même une ode au combat, mais on sent comme si quelque chose voler la vie autour de nous. Sensation étrange et toute particulière. Et Olivia, notre jeune héroïne, semble être le seul élément qui n'a pas perdu espoir. Comme une lueur dans le brouillard, elle est une ancre à laquelle on s'accroche et dans laquelle nous plaçons toutes nos attentes. On ne sait pas ce qu'il se passe, mais elle doit être l'élément qui déclenchera un changement. Sans elle tout est perdu.

Comme dans La vie invisible d'Addie Larue, Gallant est un roman que l'on ressent. Onirique par certains côtés, effrayant par d'autres. Je me suis prise au jeu très rapidement même si je ne faisais aucun doute sur la conclusion de cette aventure. Il est original tout en calquant des schémas bien rôdés. Etrange et addictif. Inclassable aussi. Un petit ovni prenant que j'ai eu du mal à lâcher. L'empathie est presque immédiate pour cette famille que l'on sait accablée, et l'auteur joue sur les émotions avec délicatesse. La mince frontière que Matthew s'efforce de ne pas franchir afin de ne pas sombrer dans la folie. Grace qui elle a basculé et qui nous le fait vivre à travers ses mots. L'envie d'Olivia de trouver un endroit où elle se sentira chez elle… de nombreux destins fauchés qui ne laissent pas insensibles.

Victoria Schwab décide aussi d'exclure un peu plus son héroïne en la rendant muette. Un obstacle qu'elle parvient souvent à gravir mais qui la coupe aussi énormément des autres. de petites piques que la vie lui inflige. le choix est frustrant et en même temps, il nous fait prendre conscience de beaucoup de choses. Cette incapacité résonne de manière toute particulière à certains moments d'ailleurs mais Olivia est bien plus que cela, et c'est aussi un message très important.

Gallant a été cette découverte étrange mais parfaite à la fois. Pour moi, il se résume à un fil de lumière traversant un monde de ténèbres. Mélancolique, ne laissant pas de place à un espoir trop grand, mais criant haut et fort que lutter n'est jamais vain.
Commenter  J’apprécie          432
Un beau roman fantastique et onirique que ce Gallant. Dans l'orphelinat, Olivia ne rêve que d'une chose : avoir une famille. de ses parents, il ne lui reste qu'un journal de sa mère, tout de cuir vêtu, parsemé de dessins à l'encre noir, un journal inachevé contenant un texte qui lui est destiné, la mettant en garde sur un manoir appelé Gallant. Aussi, lorsqu'elle reçoit la lettre d'un oncle l'invitant à rejoindre la famille, à Gallant, non, elle n'hésite pas. le mot famille résonne trop fort dans son petit être. Arrivée au manoir, elle apprend que l'oncle est mort depuis plusieurs années et qu'il ne peut lui avoir écrit cette lettre. D'ailleurs, elle n'est pas la bienvenue par le cousin, Matthew. Pourtant, prise d'affection par Edgar et Hannah qui s'occupent du domaine, Olivia la silencieuse puisqu'elle ne parle pas, fera de Gallant son port d'attache. Visitant le manoir pièce par pièce, elle pénètrera au coeur de ses mystères, des non-dits et réveillera un monde comblé de noirceur et d'âmes errantes. Ou, son imagination lui joue-t-elle des tours ?
Intrigue, suspens, amour et spectres emportent le lecteur dans un monde à l'envers.
Commenter  J’apprécie          251
V.E.Schwab. Je tapote mes doigts contre le bois à la recherche d'un souvenir. V.E.Schwab. 
Ne serait-ce pas la l'autrice de la vie invisible d'Addie Larue, ce roman qui m'avait tant déçue en effleurant à peine une idée grandiose pour se rendre vers une romance insipide ? 
J'hésite. le risque d'être à nouveau déçue est contrebalancé par la promesse d'une réjouissante histoire de fantômes. 
Décidément, je ne peux jamais rien refuser à un manoir hanté me regardant en face. 


 ____________________________________


Maison pour jeunes filles de Merilance. 
Ici tout est gris, piteux, lugubre.

Olivia, assise dans le dortoir, parcourt son carnet vert rafistolé. Ses yeux suivent les mots que sa défunte mère y a autrefois tracés. Chaque ligne plus folle, plus invraisemblable que la précédente.

"Je suis à bout de forces je ne sais pas quoi faire ̶n̶o̶u̶s̶ ̶n̶e̶ ̶s̶o̶m̶m̶e̶s̶ ̶p̶a̶s̶ ̶à l'abri̶ ̶d̶a̶n̶s̶ ̶c̶e̶t̶ ̶e̶n̶d̶r̶o̶i̶t mais̶ ̶nou̶s ̶n̶e̶ ̶l̶e̶ ̶s̶o̶m̶m̶e̶s̶ ̶nulle ̶p̶a̶r̶t je̶ ̶ne̶ ̶s̶u̶i̶s̶ ̶p̶a̶s̶ là qu̶a̶n̶d̶ ̶j̶e̶ su̶i̶s̶ év̶e̶i̶l̶l̶é̶e et j̶e̶ ̶s̶u̶i̶s̶ ̶a̶ille̶u̶r̶s̶ ̶qu̶a̶nd je ̶d̶o̶r̶s̶,̶ ̶i̶l̶ ̶f̶a̶ut ̶q̶u̶e̶ ̶j̶e ferm̶e̶ ̶l̶e̶s̶ ̶y̶e̶u̶x̶ ̶m̶a̶is l̶e̶s̶ ombre̶s̶ ̶b̶o̶u̶g̶e̶n̶t̶ ̶j̶e̶ ̶l̶e̶s̶ vo̶is qua̶n̶d̶ ̶j̶e ̶n̶e̶ ̶r̶e̶g̶a̶r̶d̶e̶ ̶p̶as et j̶'̶a̶i̶ ̶p̶e̶ur ̶n̶o̶n̶ ̶p̶a̶s̶ ̶d̶'̶elles ma̶i̶s̶ ̶d̶e̶ ̶m̶o̶i d̶e̶ ̶l̶a̶ ̶v̶oix da̶n̶s l̶e̶ ̶n̶o̶i̶r̶ ̶d̶e̶ ̶to̶n̶ ̶a̶bsence̶ ̶j̶'̶ai p̶e̶u̶r̶ ̶d̶e̶ ̶c̶e̶ ̶q̶ue je f̶e̶r̶a̶i̶ ̶s̶ino̶n̶ ̶p̶e̶u̶ ̶i̶m̶p̶o̶rte je̶ ̶s̶a̶i̶s̶ ̶q̶u̶e ça̶ ̶n̶e̶ ̶p̶e̶u̶t pas ̶c̶o̶n̶ti̶n̶u̶e̶r̶ ̶j̶e n̶e̶ ̶p̶e̶u̶x pas ̶c̶o̶n̶t̶i̶n̶uer̶ ̶ je suis désolée d'avoir voulu être libre e̶t̶ ̶d̶é̶s̶o̶l̶é̶e̶ ̶d̶'̶a̶v̶o̶i̶r̶ ̶o̶u̶v̶ert la̶ ̶p̶orte e̶t̶ ̶désolé̶e̶ ̶q̶u̶e̶ ̶t̶u̶ ̶n̶e̶ ̶s̶o̶i̶s̶ pa̶s là
"
D'aussi loin qu'elle se souvienne, elle essaie de percer le mystère de ses parents à travers cet ancien journal.
Elle atteint finalement les derniers mots. "Olivia Olivia Olivia Olivia Olivia Tu seras à l'abri tant que tu ne t'approches pas de Gallant." 

Soupirant, elle repose le carnet, croisant le regard de la goule blottie sur le lit voisin. "Vas t'en" pense-t-elle de toutes ses forces, sa gorge muette ne pouvant prononcer un son. 
La goule disparaît. 
"Les rêves ne peuvent jamais vous faire de mal." Se répète-t-elle après les mots de sa mère.

Voilà qu'on l'appelle dans le bureau de la directrice. Une lettre est arrivée pour elle, elle a de la famille après tout. Qui l'attend. A Gallant
Ses valises sont faites, ses yeux emplis des questions qu'elle ne peut poser. 

Ce qui l'attend à Gallant ? Des secrets de famille murmurés par des goules silencieuses, des espoirs, des tragédies et quelque chose... Quelque chose qui l'exhorte de rentrer chez elle, une voix grave, profonde, "Olivia, Olivia, Olivia..." 

_____________________________________

Olivia est une héroïne intéressante. Privée de voix, rarement entourée de personnes sachant signer, elle s'est faite à sa solitude à peine comblée par les mots de sa mère et les goules qu'elle est la seule à voir.

Alors que Gallant - une demeure charmante, magnifiquement dépeinte par la plume évocatrice de l'autrice - sombre lentement dans le fantastique, Olivia garde la tête froide. 
Elle lève pour mon plus grand intérêt les voiles des mystères qui peuplent le manoir... Et son carnet. 
En traque les ombres. 

L'histoire ne brille pas par son originalité - on pourrait presque entendre les paroles du fantôme de la mère d'Edith Cushing "ne va pas à Crimson Peeeak" - mais est maîtrisée. 

Le journal maternel est un bel élément d'intrigue qui participe fortement à l'ambiance. 



"Je ne trouve pas de repos dans le sommeil.

Ces rêves vont finir par me tuer."



 

Commenter  J’apprécie          20
Ceux qui ont vu ma dernière liste créée savent qu'en cette période je suis à la recherche d'oeuvres à l'ambiance, sombre, brumeuse et gothique. C'est dans l'optique de retrouver tout cela que je me suis lancée dans Gallant. Et je dois dire que ce roman coche toutes les cases.
A défaut d'être vraiment original dans son intrigue (une orpheline découvre du jour au lendemain qu'elle a un oncle qui l'attend dans un vieux manoir mystérieux), ce roman nous offre une ambiance digne des plus brumeuses soirées d'automne. Nous y retrouvons donc la « trinité » d'un récit gothique. A savoir , orpheline, manoir hanté et secrets de famille. J'ai donc beaucoup apprécié cette histoire car elle a tout à fait correspondu à mes attentes, d'autant plus que la mise en forme apporte une touche d'originalité à l'ensemble. En effet des dessins tâches d'encre viennent enrichir le récit et permettent au lecteur d'être témoin des dessins que l'héroïne découvre au fil de l'histoire.
J'ai également trouvé que l'autrice était parvenue en très peu de pages à insuffler une âme aux quelques personnages du roman. Je me suis donc très vite attachée à eux, éprouvant de l'empathie quant à leur situation personnelle.
L'aspect fantastique du récit est également très réussi. L'autrice a su créer un antagoniste dont la nature profonde est mauvaise sans en faire un cliché du Grand Méchant. de même, la figure du fantôme, bien qu'effrayante dans sa description, se révélera beaucoup plus subtile au fil du récit. Nous avons donc une proposition assez adroite de roman gothique qui fait appel à quelques codes de l'épouvante sans pour autant totalement appartenir à ce genre. Mais je n'en dirai pas plus à ce sujet là afin de vous laisser le plaisir de découvrir le secret qui hante la famille Prior.
Ce roman « gothique », estampillé ado/jeune adulte, est donc celui destiné à cette tranche d'âge qui m'aura le plus convaincue à ce jour, car l'autrice installe une véritable ambiance sombre, mélancolique, voire même parfois poétique, sans pour autant jouer sans cesse sur les « jump scare » et autres visions d'horreur.
Certes, comme je l'ai déjà dit, on y trouve des pans de scénario déjà traités ailleurs une multitude de fois (un manoir peuplé de créatures étranges, un secret de famille dont on veut taire la nature…) mais l'autrice parvient à y insuffler sa touche personnelle et à créer un récit qui lui est propre et qui a réussi à me charmer.
Pour conclure, j'ai beaucoup apprécié cette histoire sombre et gothique qui, grâce aux petites touches personnelles apportées par l'autrice, parvient à se démarquer des autres publications d'épouvante destinées à un jeune public. Ici, l'ambiance générale et le développement des personnages prennent le pas sur les visions horrifiques ou l'action pure et dure. Et c'est exactement ce qui me plaît dans ce genre de récit.
Si vous êtes comme moi et que vous aimez ce type de roman, allez-y, ce n'est pas parce que l'éditeur est spécialisé dans les récits ado/jeunes adultes et que notre héroïne est une adolescente que vous n'y trouverez pas votre compte.
Commenter  J’apprécie          40
Pas un coup de coeur mais j'avoue que je le savais depuis le début. le gros plus c'est la plume de l'autrice clairement! Elle est magnifique ! Les comparaisons, les métaphores... On est servi de ce côté-là! C'est poétique et en même temps c'est simpliste mais beau à la fois.
Du côté de l'intrigue, elle est bien. C'est mystérieux, on est plongés dans l'ambiance (notamment grâce à l'écriture) directe. On est sur un conte gothique et lugubre. Ça changeait un peu de ce que je lisais d'habitude et ça m'a plutôt plu! Par contre, j'ai eu parfois du mal à avancer surtout un peu vers la fin. Ce n'est pas que ce n'était pas bien, mais je décrochais de temps en temps de ce que je lisais. J'étais impliquée mais peux être pas assez non plus? Et il y a aussi le fait que c'est un récit lent avec pas beaucoup de dialogues et pas trop d'actions. C'est pas non plus une lecture complentative, il se passe des choses, mais ça manquait de rythmme. Pourtant, j'ai passé un agréable moment et j'ai aimé ce que j'ai lu! C'est sombre et dark à souhait j'ai aimé ce coté fantastique et le fait qu'il y est cette histoire de " deux mondes". C'était intéressant à suivre!
Concernant les personnages, je me suis pas non plus attachée plus que ça! Je les ai tous appréciés, mais bon pas de quoi s'évanouir. Mais pour moi, Olivia, l'héroïne principale, sort du lot! Je l'ai trouvé très humaine. Elle est muette ce qui change des persos " normales" mais elle ne s'apitoyé pas sur son sort! Non, elle se bat et ne se laisse pas faire! Elle a du caractère et a de l'audace et du panache! Mais c'est pas non plus une Wonder woman. Elle a ses propres faiblesses mais essaie de les combattre et d'en faire une force! Bref, une fille déterminée, courageuse comme on les aime mais également patiente, gentille. Non vraiment un très bon perso!
Ce qui est bien, c'est qu'il n'y est pas dix mille personnages. On se concentre essentiellement sur Olivia, les domestiques du manoir, et son cousin Matthew. Et puis les autres " créatures" qui vivent pas loin. (je n'en dis pas plus chut)
En parlant de Matthew tiens je souligne le fait qu'au début bon, je ne l'aimais pas trop, mais il s'est révélé après donc ça va, je l'ai compris au final. Sinon, on va dire qu'après Olivia les autres sont oubliables selon moi.

Finalement, la partie orphelinat est vraiment anecdotique et ne dure pas longtemps. Ça permet évidemment de donner un passé et une histoire creusée à la jeune fille. le plus important, c'est ce qui va se passer à Gallant et ses alentours... Jusqu'à la fin, on a envie de savoir ce qui va se passer et qu'est ce qui va arriver à Olivia. Pour ça, le livre fait son travail. le suspense est bien mené!

Donc, c'est une bonne lecture et j'ai passé un bon moment, mais ça ne me marquera pas. Je garde le livre clairement pour la beauté de la couverture!!!! Non mais elle est trop belle et trop stylé!!!!! (En même temps Lumen les gars... ) Et à l'intérieur du livre, on a des extraits de journal et des petites illustrations qui aident à immerger vraiment donc un petit plus pour cette édition!
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
Elbakin.net
05 juillet 2022
Loin du récit initiatique classique de la jeune orpheline à la recherche de ses racines, on assiste ici, dans le plus pur style de Victoria Schwab, à une quête qu’Olivia aurait mieux fait de ne jamais entamer, sur un chemin qu’elle n’aurait jamais dû emprunter. Si Tim Burton s’était essayé à une adaptation du Jardin Secret, le résultat n’aurait sans doute pas été très éloigné de ce Gallant peuplé de fantômes à la fois métaphoriques et bien réels.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Ricochet
17 avril 2022
Tout est réuni dans ce récit illustré pour légèrement frissonner ou carrément passer des nuits blanches.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
Je suis à bout de forces je ne sais pas quoi faire ̶n̶o̶u̶s̶ ̶n̶e̶ ̶s̶o̶m̶m̶e̶s̶ ̶p̶a̶s̶ ̶à̶ ̶l̶'̶a̶b̶r̶i̶ ̶d̶a̶n̶s̶ ̶c̶e̶t̶ ̶e̶n̶d̶r̶o̶i̶t̶ ̶m̶a̶i̶s̶ ̶n̶o̶u̶s̶ ̶n̶e̶ ̶l̶e̶ ̶s̶o̶m̶m̶e̶s̶ ̶n̶u̶l̶l̶e̶ ̶p̶a̶r̶t̶ ̶j̶e̶ ̶n̶e̶ ̶s̶u̶i̶s̶ ̶p̶a̶s̶ ̶l̶à̶ ̶q̶u̶a̶n̶d̶ ̶j̶e̶ ̶s̶u̶i̶s̶ ̶é̶v̶e̶i̶l̶l̶é̶e̶ ̶e̶t̶ ̶j̶e̶ ̶s̶u̶i̶s̶ ̶a̶i̶l̶l̶e̶u̶r̶s̶ ̶q̶u̶a̶n̶d̶ ̶j̶e̶ ̶d̶o̶r̶s̶,̶ ̶i̶l̶ ̶f̶a̶u̶t̶ ̶q̶u̶e̶ ̶j̶e̶ ̶f̶e̶r̶m̶e̶ ̶l̶e̶s̶ ̶y̶e̶u̶x̶ ̶m̶a̶i̶s̶ ̶l̶e̶s̶ ̶o̶m̶b̶r̶e̶s̶ ̶b̶o̶u̶g̶e̶n̶t̶ ̶j̶e̶ ̶l̶e̶s̶ ̶v̶o̶i̶s̶ ̶q̶u̶a̶n̶d̶ ̶j̶e̶ ̶n̶e̶ ̶r̶e̶g̶a̶r̶d̶e̶ ̶p̶a̶s̶ ̶e̶t̶ ̶j̶'̶a̶i̶ ̶p̶e̶u̶r̶ ̶n̶o̶n̶ ̶p̶a̶s̶ ̶d̶'̶e̶l̶l̶e̶s̶ ̶m̶a̶i̶s̶ ̶d̶e̶ ̶m̶o̶i̶ ̶d̶e̶ ̶l̶a̶ ̶v̶o̶i̶x̶ ̶d̶a̶n̶s̶ ̶l̶e̶ ̶n̶o̶i̶r̶ ̶d̶e̶ ̶t̶o̶n̶ ̶a̶b̶s̶e̶n̶c̶e̶ ̶j̶'̶a̶i̶ ̶p̶e̶u̶r̶ ̶d̶e̶ ̶c̶e̶ ̶q̶u̶e̶ ̶j̶e̶ ̶f̶e̶r̶a̶i̶ ̶s̶i̶n̶o̶n̶ ̶p̶e̶u̶ ̶i̶m̶p̶o̶r̶t̶e̶ ̶j̶e̶ ̶s̶a̶i̶s̶ ̶q̶u̶e̶ ̶ç̶a̶ ̶n̶e̶ ̶p̶e̶u̶t̶ ̶p̶a̶s̶ ̶c̶o̶n̶t̶i̶n̶u̶e̶r̶ ̶j̶e̶ ̶n̶e̶ ̶p̶e̶u̶x̶ ̶p̶a̶s̶ ̶c̶o̶n̶t̶i̶n̶u̶e̶r̶ ̶ je suis désolée d'avoir voulu être libre e̶t̶ ̶d̶é̶s̶o̶l̶é̶e̶ ̶d̶'̶a̶v̶o̶i̶r̶ ̶o̶u̶v̶e̶r̶t̶ ̶l̶a̶ ̶p̶o̶r̶t̶e̶ ̶e̶t̶ ̶d̶é̶s̶o̶l̶é̶e̶ ̶q̶u̶e̶ ̶t̶u̶ ̶n̶e̶ ̶s̶o̶i̶s̶ ̶p̶a̶s̶ ̶l̶à̶
Commenter  J’apprécie          20
𝑻𝒐𝒖𝒕𝒆 𝒄𝒉𝒐𝒔𝒆 𝒑𝒓𝒐𝒋𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒖𝒏𝒆 𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆. 𝑴𝒆̂𝒎𝒆 𝒏𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒎𝒐𝒏𝒅𝒆. 𝑬𝒕 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒄𝒉𝒂𝒒𝒖𝒆 𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆, 𝒊𝒍 𝒆𝒙𝒊𝒔𝒕𝒆 𝒖𝒏 𝒆𝒏𝒅𝒓𝒐𝒊𝒕 𝒐𝒖̀ 𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒅𝒐𝒊𝒕 𝒑𝒓𝒆𝒏𝒅𝒓𝒆 𝒔𝒂 𝒔𝒐𝒖𝒓𝒄𝒆.
Commenter  J’apprécie          60
J'ai l'impression d'être une vitre, fendillée de partout et secouée chaque nuit par le vent. Les fissures s'élargissent, le verre grince sous la pression. Il va se briser. Je vais me briser. Ce n’est qu’une question de temps et je suis vraiment très, très fatiguée ̶i̶l̶ ̶e̶s̶t̶ ̶d̶i̶f̶f̶i̶c̶i̶l̶e̶ ̶d̶e̶ ̶s̶a̶v̶o̶i̶r̶ parfois je suis persuadée d’être éveillée avant de finir par rouvrir les yeux, d’autres fois je suis certaine d’être endormie avant de finir par m’assoupir de nouveau. Le temps fait des bonds, mon esprit s’égare et, quand je n’y fais pas attention, mes pieds me portent tout seuls, en un clin d’œil j’ai bougé, le soleil s’est couché tandis que la lune s’est levée et Olivia est assise là à m’observer ̶e̶t̶ ̶j̶e̶ ̶n̶e̶ ̶s̶a̶i̶s̶ ̶p̶a̶s̶ ̶d̶e̶p̶u̶i̶s̶ ̶q̶u̶a̶n̶d̶ ̶et je donnerais cher pour me reposer pour ne plus être seule pour te voir te voir et ça me donne envie de dormir, mais c’est toujours dans mon sommeil qu’il me retrouve.
Commenter  J’apprécie          40
Au-dessus de la tête de la jeune fille, le crépuscule s'est évanoui, le ciel est désormais d'un noir d'encre. Ni lune ni étoiles. Malgré tout, il n'est pas vide. Non, on dirait un lac, une vaste étendue d'eau sombre. Le jour d'obscurité qui trompe l'œil, qui fait voir des choses là où il n'y a rien et en rater d'autres qui sont bien présentes. Le genre de ténèbres qui habitent des endroits qu'il vaudrait mieux ne pas regarder, de peur d'apercevoir des yeux qui vous épient.
Commenter  J’apprécie          40
Je t'entends dans mes rêves. Chaque nuit, quand j'essaie de dormir, je me retrouve devant le mur et tu es là, à m'attendre de l'autre côté. Tu penches la tête vers la mienne pour chuchoter à mon oreille.

Voilà comment je découvre la supercherie.

Sa voix dans ta bouche, qui me susurre encore et encore de revenir, de rentrer chez moi.

Je ne trouve pas de repos dans le sommeil.

Ces rêves vont finir par me tuer.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Victoria Schwab (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Schwab
Threads of Power, de V. E. Schwab, s'offre un booktrailer avant la sortie dans pile une semaine !
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (1404) Voir plus




{* *} .._..