AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782100759675
208 pages
Dunod (11/01/2017)
3.54/5   13 notes
Résumé :
La quatrième révolution industrielle ne ressemble à rien de ce que l’humanité a connu par le passé. Avec les nouvelles technologies, la fusion des mondes physique, numérique et biologique porte autant de promesses que de dangers potentiels. Par sa rapidité et sa globalité, cette révolution nous oblige à repenser notre politique, notre économie, et le sens même de notre humanité.
Depuis plus de 40 ans, Klaus Schwab, Fondateur et président exécutif du World Eco... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Osmanthe
  04 mars 2017
Blockchain, Big data, Bio-impression, IdO ne vous disent rien ? Ce sont pourtant quelques-uns des vecteurs de la quatrième révolution industrielle, qui comme nous le démontre Klaus Schwab, fondateur du forum économique mondial de Davos, est en marche. Cette révolution, c'est celle du tout numérique. Le maître-mot de l'auteur pour qualifier ce phénomène est "disruption". Et on voit en effet déjà s'opérer sous nos yeux incrédules (et on n'a encore rien vu !) une véritable explosion de toutes nos certitudes. Le numérique remet notamment en question le rapport de l'homme au travail, mais aussi à la santé, à son mode de consommation.
La démonstration de Schwab est très bien structurée. Sur le fond, il met en avant les formidables opportunités pour l'homme de se transcender, de s'élever peut-être pour le meilleur en améliorant son expérience et son efficience de vie, tout en sollicitant moins les ressources de la planète. Et si l'auteur est clairement favorable au développement de ce nouveau monde, il ne cache rien des risques et dangers que l'hyper-technologie nous fera courir. Sa démonstration de la première partie de l'ouvrage met en lumière une double conséquence contradictoire du phénomène : une montée des valeurs positives comme la performance, l'autonomie, la sécurité, l'économie des ressources, bref cela pourrait ressembler à une montée des possibilités d'épanouissement individuel et du bien-être collectif...mais leur corollaire pourrait bien être une surveillance permanente et implacable des individus par les Etats, les multinationales, ainsi qu'une terrible vulnérabilité de chacun aux cyber-attaques lorsque tous les domaines de sa vie seront sous l'empire du numérique. Enfin, à l'instar des révolutions industrielles précédentes, la quatrième connaîtra sa part de laissés pour compte.
La deuxième partie du livre est d'une grande pertinence, car elle vient éclairer par des exemples concrets les mutations qui nous attendent, et qui devraient révolutionner nos vies d'ici simplement une dizaine d'années. L'auteur en recense 23. Si jusque-là vous avez trouvé mon propos un peu imprécis ou obscur, c'est le moment d'expliciter, en citant quelques unes de ces mutations qui paraissaient encore inconcevables il y a peu :
- des technologies implantables dans le corps humain (puces permettant des traçabilités et mesures de toutes sortes)
- l'internet des objets (IdO) : tous les objets ou presque seront munis de capteurs permettant là encore de tracer, mesurer, sécuriser...
- des maisons connectées, ultra-sécurisées et auto-régulées pour l'énergie, l'entretien.
- des villes intelligentes, où les transports seront totalement régulés et fluidifiés sans feux tricolores dont on n'aura plus besoin, et où les technologies permettront de réduire voire d'éradiquer les pollutions et déchets.
- des voitures autonomes, sans conducteur, permettant à ses passagers de consacrer son temps à d'autres usages.
- l'intelligence artificielle, y compris sur des tâches administratives (audits par exemple) et la robotique
- le bitcoin et la blockchain, dématérialisation et sécurisation des transactions ou de la perception des impôts
- l'impression 3D, qui va encore gagner du terrain non seulement pour des produits de consommation, mais aussi gagner la sphère bio, puisqu'on imagine des os imprimés en poudre de titane, ou encore des greffons (foies imprimés en 3D pour faire face au manque de donneurs !)...et peut-être à terme des corps entiers...
- la montée des neurotechnologies, qui pourrait conduire à éradiquer la maladie d'Alzheimer par l'implantation de memoire artificielle, ou "l'injection" d'heureux souvenirs dans le cerveau d'individus dépressifs...
En conclusion, un livre assez fascinant, synthétique, assez clair compte tenu du sujet ardu, et dont on peut à la fois espérer et craindre qu'il ne préfigure un avenir dont on voit tous les jours qu'il s'esquisse, comme tiré de romans de SF...De quoi faire rêver ou cauchemarder, quand l'humanité peut trouver la clé pour se sauver et sauver la planète, ou se perdre, se diluer dans une conscience et un corps devenus artificiels.
Un grand merci à babelio et à Dunod pour cet envoi dans le cadre de masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
BVIALLET
  11 août 2022
La quatrième révolution industrielle sera celle d'un monde totalement informatisé, connecté et même hyper-connecté. L'informatique sera partout, dans nos maisons (domotique), dans nos villes (smart towns) et jusque sous notre peau (puce RFID) ou dans notre cerveau (ajouts de mémoire, de capacités physiques ou intellectuelles). L'être humain devra réinventer sa manière de vivre, de travailler, de consommer et même de penser. L'ensemble de la société dans laquelle nous évoluerons sera différente de celle que nous connaissons aujourd'hui. Parti du statut préhistorique de chasseur-cueilleur, l'être humain est devenu sédentaire et agriculteur avant de voir arriver la révolution de la vapeur, puis celle de l'électricité. Il se retrouve devant la « fabuleuse » perspective du tout numérique. Mais tout bouleversement de ce genre entraine obligatoirement des destructions d'emplois. Ainsi, à la fin du XIXᵉ siècle, l'agriculture américaine employait environ 90% de la population active alors que de nos jours, elle ne représente plus que 2% des emplois. Il produit également des restructurations sociétales avec la désertification des campagnes et l'afflux des populations dans les villes. Schwab nous annonce benoîtement que très rapidement des tâches professionnelles aussi différentes que celle des avocats, des analystes financiers, des enseignants, des médecins, des pharmaciens, des journalistes, des comptables, des assureurs et des bibliothécaires seront totalement ou partiellement automatisés. Soit 47% d'emplois menacés au total. le numérique créera des emplois, mais en beaucoup moins grand nombre…
« La quatrième révolution industrielle » est un essai de prospective technologique bien documenté et relativement honnête. le gourou de Davos, le Monsieur Loyal du mondialisme triomphant, s'est livré au difficile exercice du devin, celui d'imaginer l'avenir en prolongeant les courbes des tendances actuelles. Pour chaque avancée technique (IA, internet des objets, blockchain, imprimante 3D, homme augmenté, etc.), il a tenu à présenter les aspects positifs, mais aussi les aspects négatifs, toute découverte étant biface par nature. Il reconnaît que 1% de la population détient la moitié de la richesse mondiale alors que la moitié de la partie la plus pauvre de la population ne possède collectivement que moins de 1% de la richesse mondiale. Et avec les destructions d'emplois à grande échelle, le monde va se retrouver avec une montée en flèche des inégalités sociales pour ne pas dire à une explosion de pauvreté et de violence. C'est un des défis majeur, reconnait-il sans préciser quelles sont les solutions à y apporter. le lecteur devinera que tout cet édifice reposera sur un traçage total des individus (contrôle social à la chinoise) et sans doute une chute drastique de la démographie. Pour lui, l'alternative sera soit de robotiser l'humain, détruire l'identité, la famille, la communauté et le travail soit accéder à « une conscience collective nouvelle ». Celle de la fourmilière sans doute. Il faut lire cet ouvrage si l'on veut comprendre en quoi consiste la « disruption » (horrible néologisme globish que l'on peut traduire par « chaos ») que nos maîtres nous préparent. Tout en se rappelant que « science sans conscience n'est que ruine de l'âme » et que jamais l'humain ne pourra se résumer à une suite de données numériques. En fin de compte, la machine sera-t-elle au service de l'homme ou l'inverse ? That's the question !
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
tiben
  05 mars 2017
Reçu dans le cadre de la dernière masse critique, j'ai pris un grand plaisir à lire La quatrième révolution industrielle de Klaus Schwab.
Difficile de faire une chronique d'ailleurs de cet ouvrage car il est davantage éducatif que littéraire. Qu'est ce donc que cette fameuse disruption, mot barbare si célèbre aujourd'hui? Tout le monde en a déjà entendu parler, l'auteur va nous aider à y voir plus clair.
Je souligne d'emblée d'ailleurs le côté très didactique, très "volonté de faire comprendre" les nouveautés industrielles de l'auteur. C'est un vrai plaisir de parcourir les chapitres et d'apprendre à propos de la Blockchain, du Big Data ou autre IoT (IdO en français pour internet des objets).
Point besoin de lire les chapitres dans l'ordre même si c'est toujours préférable.
J'ajoute tout de même que le propos reste technique et ne sera donc pas forcément à la porté de tous.
Désolé pour le caractère généraliste de cette chronique, mais si le sujet vous intéresse, je ne peux que vous inciter à vous procurer cet excellent ouvrage.
Je suis à votre disposition pour échanger sur tel ou tel domaine.
Un grand merci à Babelio pour l'octroi de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
baladin
  18 février 2017
Ce livre m'a été offert dans le cadre d'une opération masse critique. L'auteur, Klaus Schwab, fondateur du fameux World Economic Forum de Davos, se fait ici le chantre de la technologie, essentiellement numérique, qui, nous promet-il, nous mènera à la quatrième révolution industrielle. Son analyse est assez fine et il nous met à plusieurs reprises en garde contre les effets pervers possibles de cette révolution sur les humains. J'ai un regret cependant : il passe sous silence les freins éventuels qui pourraient mettre à mal cette idée de quatrième révolution industrielle, notamment la fin probable de la loi de Moore, lorsque les technologies de la micro-électronique se heurteront d'ici quelques années au mur de l'atome. La crise qui pourrait en résulter est ici complètement ignorée.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   18 décembre 2020
la révolution numérique est à la racine de la révolution actuelle qui combine diverses technologies, entraînant un changement de paradigme sans précédent dans le domaine économique et social, dans le monde des affaires, mais aussi sur le plan individuel : ce ne sont pas seulement le « quoi » et le « comment » de notre manière de faire qui se trouvent bouleversés, mais également « qui » nous sommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
baladinbaladin   18 février 2017
Le logiciel Watson d'IBM, célèbre pour ses prouesses dans le jeu télévisé Jeopardy!, a montré qu'il était capable d'établir un diagnostic beaucoup plus précis pour le cancer du poumon que les humains, 90% contre 50% pour certains test. Pour quelle raison ? Les données. Se tenir au courant des plus récentes informations médicales pourrait prendre aux médecins 160 heures par semaine. Les docteurs ne peuvent évidemment pas absorber la totalité des idées nouvelles qui leur permettraient d'établir un diagnostic à la pointe de la connaissance. Les chirurgiens s'appuient déjà sur des systèmes automatisés pour les procédures faiblement invasives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MimimelieMimimelie   18 décembre 2020
Cet ouvrage condense, de manière didactique et riche en exemples concrets, une réflexion tous azimuts sur la plus formidable révolution industrielle : la quatrième du nom – celle d’un monde connecté.
Par bien des aspects, la science-fiction d’hier a résolument pénétré l’ensemble de nos activités, qu’elles soient quotidiennes, augmentées ou virtuelles. Cette accélération fulgurante, loin de se résumer à une différence de degré, constitue un véritable changement de nature – un nouveau référentiel pour l’homme, qui doit réinventer sa manière de vivre, de travailler, de consommer et de faire société.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
baladinbaladin   18 février 2017
En 1985, le Cray-2 était l'ordinateur le plus rapide au monde. L'iPhone 4, lancé en juin 2010, a une puissance égale à celle du Cray-2; cinq ans après, l'Apple Watch a une vitesse équivalente à celle de deux iPhone 4s.
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLETBVIALLET   11 août 2022
Jamais l’humanité n’a connu d’époque à la fois si prometteuse et si dangereuse.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Klaus Schwab (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Klaus Schwab
What is the Fourth Industrial Revolution? by Prof Klaus Schwab
autres livres classés : technologieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus