AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Spirou de... tome 11 sur 20
EAN : 9782800164021
64 pages
Dupuis (20/01/2017)
3.48/5   41 notes
Résumé :
La suite (et fin) de ''La femme-léopard'' !
Spirou et Fantasio (et Spip) ont décidé d'accompagner Aniota au Congo pour rapporter le fétiche à la tribu des femmes-léopards. Sur leur route, ils croiseront une reporter très sexy de Life, un missionnaire liégeois qui parcourt le pays avec ses films éducatifs de Pili-Pili et Mata-Mata (les Laurel et Hardy africains), des savants atomistes pas encore tout à fait dénazifiés... et des tas d'animaux sauvages. Ils devr... >Voir plus
Que lire après Le Spirou de..., tome 11 : Le Maître des hosties noiresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Spirou et Fantasio ont accompagné Aniota au Congo belge, afin de remettre le fétiche au peuple des femmes léopards. Mais pour cela il faut encore se rendre en Urugondolo alors que cette région est à la main des rebelles. Ceux-ci sont de mèche avec un sorcier, le maitres des hosties noires, en entendent bien atomiser la Belgique grâce à leur équipe de savants nazis.
Niveau dialogue s'est truffé de patois belge et congolais avec des expressions pittoresques à tire larigot. Au départ c'est sympa mais des fois c'est quand même un peu de trop...

La suite tant attendue de la femme-léopard (tome 7 du Spirou de... d'ailleurs on pourra remarquer le numéro de tome n'apparait plus. Embrouille totale dans l'ordre chronologique!!!)
Nos héros on donc quitté le sol de leur chère Belgique pour se frotter, comme tintin, à la nature congolaise. Et surtout aux sorciers locaux.
Si Spirou n'a pas une place très active (il dira lui même que "pendant toute cette aventure, j'ai été aussi actif qu'une nouille froide ballotée dans un évier et aspirée par le siphon"), laissant une belle part au duo Fantasio-Aniota, il reste que ce tome se lit de manière agréable. Les auteurs nous offre une belle transition entre la jeunesse de groom de Spirou et ses premières aventures et découvertes.

Le dessin est sympathique. Une belle ligne claire et colorée qui offre de multiples détails. C'est un plaisir de regarder les arrières plans et de chercher quelques clins d'oeil et références!
Commenter  J’apprécie          120
Il aura fallu attendre trois ans pour connaître la suite de "la femme léopard".
Le résultat est plutôt attrayant. Olivier Schwartz, grand nostalgique de la ligne claire nous réalise une superbe opus, avec de grandes illustrations colorées dans le style ligne claire, avec un petit côté rétro. le scénario est bourré de clins d'oeils, au fameux "Tintin au Congo" entre autre, mais aussi à L Histoire, avec un apprenti dictateur accoutré à la manière de Mobutu par exemple. L'action et les rebondissements se succèdent sans nous laisser le temps de respirer, les personnages sont très vivants et le ton finalement assez ironique, la colonisation et autres clichés des années 50, sur la femme par exemple en prennent pour leur grade . Et surtout, Schwartz et Yann jouent subtilement avec le caractère de nos deux héros, on reconnait vraiment les héros de la série et les petites entorses du premier volet se justifient finalement.
Commenter  J’apprécie          140
Mais le temps es fétiches et des crucifix est révolu... pourquoi ne pas laisser les gens décider par eux-mêmes de leur propre destin, sans leur tremper la cervelle dans l'eau bénite ou la secouer dans la calebasse du sorcier ?

Spirou et Fantasio sont au Congo. Ils ont décidé d'accompagner Aniota, la jeune femme léopard du tome précédent. Ils vont y faire des rencontres étonnantes. Leur vieil ennemi nazi est toujours actif et aide un ambitieux Congolais qui se veut devenir le président de l'Afrique noire en atomisant Bruxelles. Ils vont aussi s'allier à un vieux et loufoque père blanc originaire de Liège et affronter de dangereux féticheurs...

Dernier tome de ce Spirou de... Yann et Schwartz, suite tant attendue du Groom Vert-de-gris et de la Femme Léopard. Les auteurs nous offre un trait classique digne de l'école belge et sont même assez fidèle au trait de Franquin. le scénario est un peu complexe, parfois confus mais il nous offre pleins de rebondissements. Les auteurs semblent parfois nostalgiques du temps heureusement révolu des colonies mais c'est pour mieux mettre en valeur toute l'inégalité que cette époque générait. Parfois, c'est plein de clichés sur l'Afrique mais là encore, c'est pour mieux faire passer ce message en toile de fond. La suprématie des colons, la naïveté du peuple africain et sa soumission, l'hégémonie des pères blancs et de la toute puissante église catholique. Bref, le scénario se veut assez politique mais il est jalonné d'humour, de suspens, de philosophie et au final, sans vouloir spolier la fin de l'histoire, les auteurs qui ont merveilleusement su rendre Spirou et Fantasio "adultes", nous offrent une belle émotion.
Commenter  J’apprécie          100
Suite et fin de l'aventure débutée à Bruxelles, mettant le duo de choc aux prises avec un dictateur congolais à toque léopard recrutant des scientifiques (principalement d'anciens nazis) pour d'obscures expérimentations.

Le fétiche des femmes-léopard revient au Congo. Spirou, Fantasio et Aniota (sans oublier Spip) recrutent un petit ket de Léopoldville pour les guider dans leur long périple. Aniota rentre "au pays", elle va retrouver sa grand-mère. On en apprend davantage sur les plans de ce dictateur (clone de Mobutu). Une bombe A doit être lancée sur Bruxelles... c'est sur cela que travaillent les scienfiques nazis. On croise un missionnaire liégeois qui filme un duo d'artistes noirs façon Laurel et Hardy.

En fait, on retrouve globalement tous les ingrédients du premier tome. La mégalomanie du dictateur, les gorilles-robots, la journaliste blonde américaine, etc. Mais c'est un peu plus "serré", cohérent, homogène. Un bon tome d'aventure, exotique, exalté. On lorgne bien souvent vers l'univers de Blake et Mortimer aussi. La science est bien présente, les complots aussi.

Et c'est engagé. Car le propos lorgne du côté des albums de Fournier, bien davantage que de ceux de Franquin. C'est politiquement engagé. Il est question de colonialisme (à mon avis, mal abordé dans le premier tome), de guerre, d'uranium, de nazisme... Mention spéciale pour les deux dernières pages où Spirou retrouve Audrey (en vrai ou en rêve) de retour des camps de concentration.

Dessin OK, très ligne claire années 60.
Commenter  J’apprécie          60
Le deuxième tome de la femme léopard. On a les réponses sur les robots-gorilles et le koso.
Une suite dans le même esprit, un hommage à Spirou un peu déjanté. L'humour peu subtil un peu trop répétitive m'a parfois un peu gâché la lecture (je n'étais pas trop d'humeur non plus).
Cette fois-ci on part au Congo. On découvre la culture de cette colonie belge et celle plus sauvage des femmes léopards. On a d'ailleurs derrière une belle moralité sur cette époque et le racisme sans trop en faire.
Une multitude d'intrigues qui se recoupent, un travail bien fait qui fait une lecture agréable, distrayante mais approfondie.
On retrouve tous nos personnages et des nouveaux qui apportent tous un petit quelque chose. Spirou et Fantasio, un duo qui fonctionne toujours bien avec un bon équilibre. Et le troisième de ce duo, Spip, la voix off, toujours un mot pour rire avec sa touche "trop mignon".
Les dessins sont simples mais assez fidèles aux vieux Spirou, aux couleurs vives.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (3)
BDGest
28 février 2017
Impressionnant, imposant, mais finalement étouffant et quasiment vain, Le maître des hosties noires est victime de son dessein de ne laisser aucune feuille de bananier (ou cornet de frites) retournée.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD
06 février 2017
C’est un des ouvrages les plus singuliers qu’il nous ait été donnés à lire ces dernières années, un hommage à l’Afrique et à la Belgique.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario
23 janvier 2017
Beaucoup de potentiel dans cet univers dépeint avec habileté par Yann et Olivier Schwartz, peut-être trop, pourrons nous dire, mais franchement cela donne un récit foisonnant et captivant !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Mais le temps es fétiches et des crucifix est révolu... pourquoi ne pas laisser les gens décider par eux-mêmes de leur propre destin, sans leur tremper la cervelle dans l'eau bénite ou la secouer dans la calebasse du sorcier ?
Commenter  J’apprécie          80
-Hé?! Tu veux aller jusqu'en Urugondolo, monsieur? Avec ce "tétanos" (* véhicule déglingué) pourri?
-"Tétanos"?... Oufti! Tu parles de ma superbe "Zazoumobile", morveux?! Tu cherches quoi, loustic? De l'argent? Déguerpis avant que je me fâche!
-Hé! Te mets pas la colère en boule! Je déambulais, simplement, sans but lucratif!
Commenter  J’apprécie          50
Maudite culture des blancs ! Elle transforme les Congolais « évolués » en Belges barbouillés de cirage noir !
Commenter  J’apprécie          90
bah ! Qu'il aille leur régler définitivement leur compte à ces enquiquineuses de sorcières déguisées en minous ! Je m'en tamponne joyeusement le ouistiti avec une grosse plume d'autruche !
Commenter  J’apprécie          30
On attrape le singe avec une banane, le coq avec du riz, la fourmi avec du sucre, le Belge avec de l’ivoire et la jolie fille avec de l’argent !
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Olivier Schwartz (II) (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Schwartz (II)
Spirou & Fantasio 56
autres livres classés : congoVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (95) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5149 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..