AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782267031874
500 pages
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (09/01/2020)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Tout commence par une découverte : un petit garçon de cinq ans erre seul dans l’aéroport d’Hambourg. De toute évidence, il a été abandonné par ses parents. Pourquoi ?Pour résoudre ce mystère, il nous faut retourner dans le temps et s’attarder sur un autre destin : celui de Vollie Frade, dit « Le Volontaire », un homme âgé vivant au Nouveau-Mexique et au passé lourd de secrets. Bien des années plus tôt, il s’est engagé pour la guerre du Vietnam, dans le but de se per... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MozzaBasilic
  09 février 2020
Tout commence par l'abandon d'un enfant letton en Allemagne à l'aéroport d'Hambourg en 2010.
A côté de ça, on va suivre bien des années plus tôt le destin de Vollie Frade (alias le Volontaire alias Dwight E. Tilly). Il est un enfant né de parents « vieux », né sur le tard d'un couple de fermiers installé dans l'Iwoa. Il s'engagera dans l'armée et sera projeté au Vietnam, puis volontairement il signera à nouveau pour 3 ans.
S'ensuit une ribambelle d'aventures, un road trip à travers les Etats-Unis même au-delà.
Vous l'aurez compris, l'auteur nous fait voyager ! et j'adore ça, en plus il le fait très bien. C'est aussi un voyage au sein du moi intérieur. En traversant plusieurs générations, plusieurs décors, on observe l'évolution des moeurs et des mentalités rien n'échappe à cette plume inspirée, poétique et cocasse.
Car oui Salvatore Scibona a beaucoup d'humour, tout en subtilité, en finesse mais ne lésine pas non plus sur de belles provocations au travers de ses personnages.
Commenter  J’apprécie          102
carolitne
  21 février 2020
C'est l'histoire d'une disparition.
La disparition d'un homme.
Un effacement volontaire pour un vide nécessaire.
La déshumanisation comme promesse de paix par la libération de l'esprit.
Disparaître de soi-même pour pouvoir disparaître aux yeux des autres.
Rester visible pour mieux s'évanouir.
L'effacement de la réalité soumis à la réalité de l'effacement.
L'évanouissement du moi intérieur indispensable à la disparition du monde extérieur.
L'évanouissement de l'être extérieur soumis à la permanence de l'identité intérieure.
Quand l'âme disparaît, reste un nom, marque indélébile d'une vie passée, matérialisation permanente d'une identité refoulée. D'une histoire révolue.
C'est l'histoire d'une disparition.
Une disparition de l'histoire.
La disparition d'une vie dans un tunnel, entre rêve et réalité.
Quand l'âme soumise à la temporalité par un principe de réalité terrestre cherche à s'envoler vers les cieux.
Cherche à s'échapper par des visions de dématérialisation vers un Paradis Céleste.
Une vie entre deux mondes.
Une réécriture de l'histoire conjuguée au conditionnel. Un mensonge aux autres. Un mensonge à soi-même.
Une histoire ne vivant dans le corps et la mémoire de personne.
Une vérité inventée pour une nouvelle identité.
Une réécriture de l'histoire , narration d'un passé, avenir fictionnel.
Un dédoublement de réalité pour une existence intérieure mystique en opposition à la réalité extérieure profane.
C'est l'histoire d'une disparition.
La disparition d'un père.
L'abandon d'un fils.
Incipit du récit.
Une histoire de filiation sur plusieurs générations qui questionne la paternité que l'auteur aborde sous un angle métaphysique teinté d'une couleur quasi biblique. La notion d'identité est au centre dans le roman, abordée sous l'angle du choix, les personnages évoluant entre deux mondes , en quête permanente d'échappement à une réalité qui leur est imposée et qui les rattrape fatalement. Une réalité terrestre qui fait souvent figure d'enfer en opposition systématique à un paradis céleste. le lecteur aussi fera ses choix, navigant dans les symboles et métaphore au sein d'une écriture exigeant, lyrique et onirique. Au sein d'un roman dense, profondément américain dans sa construction, son écriture et les thématiques abordées.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Givry
  12 février 2020
Un petit garçon de cinq ans est abandonné dans l'aéroport de Hambourg, sans papiers, avec 263 $ en poche, il ne parle pas l'allemand. Il s'appelle Janis.
Puis nous changeons d'époque et de lieu pour suivre Vollie, le volontaire, surnom donné par ses parents dans les années cinquante au fin fond d'une ferme américaine. Par défi vis à vis de de son père, il s'engage sur le front de la guerre du Viêt Nam. Il rempile trois fois. Impossible de comprendre ce qui le motive, mais il va jusqu'au bout de ses forces. Fait prisonnier dans un tunnel, il ne revoit le jour qu'après plus d'un an d'enfer. Sorti du trou, il est considéré comme déserteur par l'armée américaine.
Ce n'est que le début de l'épopée du volontaire, personnage extraordinaire au sens propre, qui s'est construit tout seul, sans l'amour de ses parents, sans référence avec pour toute richesse sa force mentale et physique hors normes. D'ailleurs, l'argent ne l'intéresse pas, voire il s'en méfie. Il résiste à tout, ressent très intensément les situations et les gens sans rien en laisser paraître. Rien n'est prévisible dans son parcours, l'imagination peut déborder.
Rares sont les livres avec une si bonne histoire et un héros pareil. Pour aller plus loin, cette fiction amène à réfléchir sur la filiation, la place de l'argent, l'absurdité de la guerre, le besoin d'amour … Scibona s'amuse parfois à changer son style en fonction de la situation, à nous offrir des dialogues surréalistes.
En bref, c'est brillant et plein d'humour. Rêve de lectrice.
Lien : http://objectif-livre.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
puchkina
  28 février 2020
Vollie Frade aka Dwight Tilly aka le Volontaire est le personnage central de ce roman qui associe son destin à celui de deux autres personnages masculins, Elroy Heflin que Vollie adoptera et Janis dit Willy, le fils qu'Elroy abandonnera. Mais c'est la vie de Vollie qui est le fil conducteur de ce roman difficile, au style parfois elliptique, volontairement brumeux et énigmatique comme Vollie, un homme qui ne laisse pas facilement deviner ses sentiments. Il m'est arrivé de décrocher, de ne plus savoir qui parlait, où se déroulait l'action mais je raccrochais toujours grâce à des scènes visuelles et criantes de vérité comme les conditions d'emprisonnement de Vollie au Cambodge ou des personnages toujours bien campés comme le plaisant Lorch ou le bon prêtre allemand. Si la lecture du Volontaire est exigeante, elle en vaut finalement la peine. Un roman sur la solitude des hommes et la difficulté de trouver un sens à sa vie.
Masse Critique Babelio
Lien : https://puchkinalit.tumblr.c..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MozzaBasilicMozzaBasilic   09 février 2020
La question de savoir qui resta en suspens comme une araignée tissant sa toile entre eux, l'un voyant son envers, l'autre son endroit. Sous certains angles, cette toile était invisible, et chacun des deux hommes ne voyait la créature se mouvoir dans le vide que selon un cheminement né de sa propre imagination.
Commenter  J’apprécie          30
MozzaBasilicMozzaBasilic   09 février 2020
Lizzy ôta l'épingle qui maintenait la pivoine pour la rajuster, cela sans que son corps bougeât hormis les bras et les mains. Elle travaillait son regard fornicateur.
Commenter  J’apprécie          20
MozzaBasilicMozzaBasilic   04 février 2020
La table était dressée pour des convives du genre de ceux qui n'avaient jamais à faire la plonge.
Commenter  J’apprécie          40
jmquentinjmquentin   17 mars 2020
La ferme aussi lui manquait, le goût de l’eau de ses robinets. Il avait évacué depuis belle lurette toute l’eau bue à la maison. Si un corps était principalement composé d’eau, il était désormais presque en totalité un étranger.
Commenter  J’apprécie          00
MozzaBasilicMozzaBasilic   04 février 2020
J'ai la gorge plus serrée que la chatte d'une veuve, monsieur.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Salvatore Scibona (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Salvatore Scibona
Salvatore Scibona - La fin .À l'occasion du Festival America 2012, qui s'est déroulé du 20 au 23 septembre à Vincennes, Salvatore Scibona vous présente son ouvrage "La fin" aux éditions LGF et Christian Bourgois.http://www.mollat.com/livres/salvatore-scibona-fin-9782253157410.htmlhttp://www.mollat.com/livres/salvatore-scibona-fin-9782267020793.htmlNotes de Musique : 2 Bernstein/ Symphonic Dances From West Side Story - Prologue
autres livres classés : réécritureVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Salvatore Scibona (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1379 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre