AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234083907
Éditeur : Stock (03/05/2017)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Los Angeles, aujourd'hui. La cérémonie des Oscars va commencer. Plus de trois mille personnes dans la salle. Soudain, une explosion. Au coeur du chaos, très vite, les rumeurs courent. Julia Roberts, Steven Spielberg, Al Pacino ? Qui est mort, qui est blessé ? Dans cet Hollywood qui pleure ses icônes, Angie, une jeune réalisatrice française, Russ, un vieux producteur californien, et Burt, un humoriste new-yorkais, se croisent pendant quelques jours. Entre amours perd... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  24 juillet 2017
Un soir de grande messe du 7ème art au Dolby Theater, tout le gratin d'Hollywood, Meryl Streep, Brad Pitt, Léonardo di Caprio , Julia Roberts, Al Pacino ) sont présents pour assister à la cérémonie des Oscars qui va débuter ..
Hélas, une bombe explose dans la salle et fait d'innombrables victimes.
Ce n'est pas le tragique destin des stars qu'on va suivre mais celui de trois personnages de fiction, Angie, une jeune réalisatrice française, Russ, un vieux producteur californien, et Burt, un humoriste new-yorkais qu'Ann Scott va faire vivre durant les quelques jours qui suivent ce terrible attentat .
"Je voudrais plus de la vie que le souvenir de ce qu'elle était avant."
Ann Scott questionne notre rapport au cinéma, et se demande ce qu'il resterait-il si les Dieux de cet olympe cinématographique étaient décimés, pour disserter sur le monde moderne et, en particulier, sur le rôle de l'image et d'Internet dans notre vie quotidienne. avec un regard souvent lucide, parfois désabusé mais toujours plein de force . le travail formidable des secouristes est également bien mis en avant et on ne peut s'empecher de penser pendant toute la lecture aux tragiques attentats récents qui ont décimé les villes européennes.
Un bien beau roman que ce "Cortex" qui sonde ce que devienne un monde sans ces stars légendaires qui nous servent de modèles et nous questionne sur la société du spectacle en géneral, avec un style ciselé et élégant.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
isabelleisapure
  13 septembre 2017
La première chose qui m'a attirée vers ce livre est la couverture avec Hollywood, le mot magique pour tous les amoureux du cinéma et les palmiers sur un ciel uniformément bleu. Mais, comme chacun sait : l'habit ne faisant pas le moine, j'étais curieuse de découvrir l'histoire.
Ann Scott nous emmène à Los Angeles, dans le temple du cinéma où la profession va récompenser les meilleurs avec la traditionnelle cérémonie des Oscars.
Soudain, une explosion retentit. L'impensable vient de se produire, malgré un service de sécurité quasiment infaillible.
Il y a des morts, des blessés, des noms circulent. Les secours peinent à arriver.
A partir de là, l'auteure met en lumière trois rescapés de la catastrophe, Angie réalisatrice française qui vient de retrouver l'amour avec un ami de jeunesse, Russ, réalisateur, veuf inconsolable et Burt, un comique quasi inconnu du grand public.
Ces trois destins vont se croiser et se découvrir avec leurs failles, leurs chagrins, leurs espoirs.
Je ressors totalement bluffée par cette lecture. le sujet était risqué. Les attentats ont été traités dans une foultitude de romans brillants.
De plus, faire mourir sous les décombres des personnalités de premier plan, telles Meryl Streep, di Caprio ou Robert Redford, il fallait oser.
Et Ann Scott l'a fait intelligemment, sans tomber dans l'excès avec une écriture précise et élégante.
Ce livre est bien sûr un hommage au monde du cinéma et nous interroge sur notre rapport à l'image et à la célébrité.
Pouvons-nous vivre sans ces visages connus et admirés, catalyseurs de tous nos rêves est la principale question posé dans ce roman.
J'y ai vu également une réflexion sur le deuil, à travers le chagrin de Russ qui n'en finit pas de pleurer une épouse aimée.
Le chagrin est-il moins lourd lorsqu'il devient planétaire pour pleurer les stars de Hollywood ?
Cortex est un livre envoutant, dérangeant, brillant, parfaitement maîtrisé. Une belle découverte pour laquelle je remercie NetGalley et les Editions Stock.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Ariane84
  26 juin 2017
J'attendais beaucoup de ce livre d'Ann Scott, auteure que je n'avais jamais lue mais pour laquelle j'ai un certain attachement, et je ne sors pas déçue de ma lecture.
Ce roman est un bel hommage au cinéma américain des années 1950 à nos jours, bourré de références toujours justes.
C'est également, et surtout je dirais, une critique incisive des médias, des réseaux sociaux et notamment de la course permanente aux "likes".
Les trois personnages principaux sont attachants et questionnent leur vie de façon pertinente, au lendemain de la catastrophe survenue lors de la cérémonie des Oscars au début du roman.
Un livre intéressant, à l'écriture directe mais non dénuée de style.
Une réussite.
Commenter  J’apprécie          130
Kathleene
  17 juillet 2017
Angie, réalisatrice, Burt humoriste, et Russ, producteur et responsable de la production des "Oscars" à Los Angeles, inconnus les uns des autres, voient leurs vies se croiser suite à la déflagration de la salle ou à lieu la cérémonie des Oscars, en présence de trois mille invités.
La dynamique de l'écriture nous projette au coeur de la perception de cet événement terrible. Sans l'avoir (heureusement) vécu, j'ai eu l'impression d'avoir été réellement plongée dans cet espace temps improbable et dans la peau des personnages.
Perdus dans leurs ressentis, leurs perceptions, leurs pensées, ces moments tragiques font ressortir pour chacun d'entre eux, des souffrances anciennes enfuies ou des douleurs si récentes qu'elles n'ont pas encore pu être acceptées.
Hébétude devant l'inconcevable, désarroi devant le pire et la cruauté, leurs réflexions se paralysent et butent sur les images qui restent gravées malgré eux dans ces souvenirs visuels impossible à oublier.
La sensation d'être extrait de la réalité et de marcher à côté de ce qu'a pu être leur vie avant cette déflagration qui vient, et qui va continuer à la bouleverser, les pousse à réfléchir à ce qui, au final, est le plus important pour eux, mettant en avant des évidences qu'il est bon de rappeler afin de de se souvenir de ne surtout pas les oublier.
L'atterrement et le chagrin laissent petit à petit la place au cynisme, ultime défense devant ces détresses multiples, et qui s'avère être au final le révélateur de ce à quoi ils aspirent.
Critique du star système, de la sur-médiatisation à tout va, du culte de la personnalité, de la part prédominante que prend le virtuel au détriment du réel, ce récit montre magistralement la dérive qui peut s'insérer insidieusement dans la vie de tout un chacun, si l'on y prend pas garde.
Puissant dans ses descriptions, intense dans les émotions décrites, ce livre est un petit bijou dans lequel que je vous invite à vous plonger.
Coup de Coeur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DominiqueTerrier
  09 juin 2017
La cérémonie des Oscars. Une bombe éclate, faisant des centaines de victimes parmi les stars de l'écran. Le destin de trois survivants va se jouer durant les quelques jours qui suivent. Ann Scott utilise un terrifiant fait divers pour disserter sur le monde moderne et, en particulier, sur le rôle de l'image et d'Internet dans notre vie quotidienne. Cortex est aussi un hommage vibrant et chaleureux au cinéma. L'auteur décrit à la perfection les souvenirs de films gravés dans la mémoire de chacun d'entre nous et l'admiration, parfois irrationnelle, que nous portons aux acteurs et aux actrices, des personnes dont l'immortalité se révèle subitement factice.
Commenter  J’apprécie          120
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
BazartBazart   24 juillet 2017
Du quinzième étage, l'horizon était incendié de grosses traînée spresque rouge vif sous le vaste ciel bleu marine, brûlante, et elle songeait que finalement, sa vraie force face à sa solitude continuelle n'était pas de supporter de se coucher et de se réveiller seule tout l'année; c'était d'encaisser seule la violence presque insoutenable de cette splendeur dévorante, même si Jeff se tenait à côté d'elle, parce que faute de savoir si ce miracle de l'avoir retrouvé allait durer, ellene pouvait pas se permettre de commencer à partager des émotions qui feraient se sentir à deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   27 mai 2017
En quoi pouvoir lire l'info en temps réel et être au courant des horreurs du monde à chaque seconde enrichit la journée ?
Commenter  J’apprécie          40
SharonSharon   27 mai 2017
Est-ce que les gens ont conscience de maintenant tout faire en tapotant avec le doigt comme les bébés ?
Commenter  J’apprécie          30
BazartBazart   24 juillet 2017
Je voudrais plus de la vie que le souvenir de ce qu'elle était avant.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Ann Scott (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ann Scott
Chronique de Cortex, d'Ann Scott. Editions Stock
Retrouvez toutes les vidéos ici : http://goo.gl/23DkUZ
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
4551 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre