AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330027612
58 pages
Éditeur : Actes Sud (05/02/2014)
3.62/5   36 notes
Résumé :
Les confidences rêvées d’un futur père à son enfant. Zacharie n’a que dix-neuf ans et n’a pas fini ses études.
Il exprime pourtant sans détour son désir de paternité. Il remonte le fil de l’histoire, celle de sa rencontre avec Katell, leur relation, jusqu’à l’attente du test de grossesse. Il dit le poids du rôle qu’il s’apprête à endosser et sa fierté lors de l’annonce de la nouvelle à ses parents, à ses proches.

Un texte qui mêle tendresse et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,62

sur 36 notes
5
5 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

trust_me
  18 mars 2014
C'est un père de 19 ans qui parle à son enfant. Un enfant pas encore né mais auquel il raconte son coup de foudre avec Katell, la maman.
Leur première fois.
Le test de grossesse (« Les deux barres sur le test. J'ai poussé un cri, mais un truc indéfinissable de rage et de plaisir. A partir de là, je voulais que tout le monde le sache. […] Que tout le monde sache que t'étais pas un accident »).
La première échographie (« En revenant je crois que j'ai chialé […] des larmes dégoupillées pour l'explosion, des larmes d'un bruit assourdissant. […] Rien à voir avec la tristesse. Ne crois pas. Mais plutôt… avec Katell… c'était là qu'on changeait vraiment. Sur la quatre voie et dans nos vies »).
L'annonce aux amis et à la famille.
L'avenir...

Un monologue qui semble sortir d'une traite. Pas une plainte non, ni une crainte. Une certitude plutôt : « Je voulais un enfant ». « Ça ne m'a même pas fait peur comme désir. Je pourrais trouver que je suis inconscient. Que c'est une vraie connerie, la pire de toute ma vie et que je vais foutre mes études en l'air. En fait, non… je crois que j'ai de la chance. D'avoir confiance en moi, c'est une chance ». La conclusion ne pouvait que s'imposer d'elle-même, limpide : « On y est. Tu vas arriver. Tu vas naître. Et tu vois comme t'es attendu… tu vois, t'es attendu. »

C'est beau parce que c'est à la fois sincère et naïf. C'est beau parce que ce n'est pas du tout cucul. Bien sûr ce ne sera pas un long fleuve tranquille et au fond, il se doute que ce bébé va aussi lui faire vivre quelques moments difficiles (écrit celui qui vient de passer une nuit quasi blanche à cause d'une vilaine poussée dentaire). Mais je retiendrai avant tout de ce texte sa justesse de ton. Un cri d'amour, un cri du coeur pas dégoulinant pour deux ronds, une sorte de soliloque nécessaire, pour s'affirmer et se rassurer. Un superbe petit roman, vraiment.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
orbe
  25 février 2014
Un jeune homme de 19 ans parle à son bébé qui va naître. Il évoque sa rencontre avec Katell, âgée de vingt quatre ans et les liens qu'ils ont tissé et qui les ont amenés à choisir de garder l'enfant. On entend sonamour pour cet enfant qui est déjà là dans son esprit, mais aussi les doutes de son entourage. 19 ans n'est-ce pas trop tôt ? Surtout quand on est étudiant... Mais le futur père n'a aucun doute, il a "confiance".
Un texte de la collection d'une seule voix, "des textes à dire, à partager avec soi et le monde". Un hymne à la vie que l'auteur porte avec joie. Un joli texte au final...

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          190
lirado
  20 avril 2014
La plupart des romans que j'ai eu l'occasion de lire non jamais eu le culot de Thomas Scotto quant à la question de la parentalité à un âge à peine sortie de l'adolescence. Dans les nombreux livres que j'ai pu lire, ce sont presque toujours des filles-mères qui sont seules face à leur ventre, leur enfant à venir, leurs doutes. le père, plus ou moins jeune aussi, lui, est dans la majorité des cas, une absence. Il est vrai que dans la réalité, c'est souvent le cas.
Pour autant, Thomas Scotto dans Ma Tempête de neige, imagine quelque chose de plutôt novateur en littérature jeunesse sans que cela paraisse peu crédible. Ainsi, dans son roman, Zacharie, 19 ans et encore étudiant, veut élever cet enfant que sa petite amie attend. Elle, n'est pas une fille-mère, elle a 24 ans, un travail, un équilibre.
Si Zacharie dans son monologue est déterminé, il a aussi des doutes et des peurs, qu'il cache sous sa volonté de bien faire avec cet enfant à venir. Il raconte à son enfant son histoire, les discours préjugés qu'il entend mais aussi son amour pour ce bébé, sa détermination, ses désirs et aspirations.. Ce monologue est un cri d'amour à cet enfant à naître, un père qui malgré sa jeunesse ne tourne pas le dos à l'enfant qui va débouler dans sa vie. Au contraire, Zacharie, lui est fier de cette nouvelle.
J'ai bien aimé ce nouveau regard sur les jeunes pères que nous propose Thomas Scotto dans Ma Tempête de neige. Un regard rare, qui change donc de ce que j'ai eu l'habitude de lire, un regard qui change aussi notre perception sur les jeunes pères. Non ce n'est pas toujours un accident, non le père ne part pas forcément sans rien dire de la vie de la fille qu'il a aimé et a qu'il a donné un enfant.
Le style de Ma Tempête de neige, vindicatif, combattif et fait de soubressauts, nous plonge avec justesse dans les pensées de Zacharie. On passe parfois du "coq à l'âne", comme pour mieux coller avec le cheminement de sa réflexion. Plus de cinquante pages d'un dialogue à sens unique, qui nous émeut.
Lien : http://www.lirado.fr/tempete..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Shan_Ze
  20 novembre 2014
Zacharie est un jeune homme de 19 ans et pourtant, il va être bientôt papa. Il a rencontré Katell, la future maman et c'est le grand amour. Il décrit avec beaucoup de justesse les sentiments qu'il ressent face à ce prochain événement, un événement de taille ! Il souhaite que chacun voit sa joie, il compare la future naissance à une tempête de neige.
C'est très touchant cette lettre ouverte, j'ai été émue par une telle allégresse. La jeunesse de Zacharie pourrait surprendre mais il dégage une telle maturité à travers ses mots que ça ne devient que secondaire. Et ça ne l'empêche pas de vouloir avancer dans la vie, au contraire. C'est parfois un peu maladroit mais c'est sincère : un hymne à la vie, à la détermination mais à lire avec discernement.
(Ce livre fait partie de la collection D'une seule voix d'Actes Sud, qui donne la voix à un jeune adulte.)
Commenter  J’apprécie          80
Anarya
  10 juin 2014
Zac, étudiant de 19 ans, va être père. Bientôt, un enfant va entrer dans sa vie, ainsi que dans celle de Katell, plus âgée que lui, infirmière. Dans ce texte très court, il exprime sa joie, ses doutes et, surtout, son désir de paternité. Quoiqu'on dise, quoiqu'on pense. Il évoque sa relation avec la mère de son enfant, avec sa famille, ses amis... Tout cela avec force, conviction, presque rage. Thomas Scotto nous offre un superbe texte, sur une thématique que l'on lit très rarement - ou pas du tout. Ici, nous avons un garçon, qui nous parle de son excitation à devenir père, de sa certitude de faire les choses bien, juste comme il faut, même si les autres ne sont pas d'accord, ou lui disent qu'il fait une ou plusieurs erreurs. On se laisse entraîner dans cette joie à venir, cette exultation qui couve dans les mots, cet incroyable désir de découvrir son enfant à naître. Une voix magnifique à écouter !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   24 février 2014
Tu vas naître et... putain tu vas naître...Tu vas naître et, pour moi, t'auras déjà tout ce passé là. Impossible à raconter. Des déroulés de secondes rien qu'à toi. Ton aventure intérieure. Et moi, dans tout ça, "déjà" je suis ton père ? Avant que tu arrives ? Oui c'est ça, forcément. C'était "déjà" certain dès qu'on t'a vu sur l'échographie de la première fois, de toute façon. C'était y a longtemps maintenant mais, sur tout l'écran, il n'y avait bien que toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NadaelNadael   06 décembre 2017
« J’ai dix-neuf ans et je t’attends. Katell? Vingt-quatre et elle t’attend. C’est pas de la méthode Coué mais je l’ai répété un nombre de fois… c’est pas calculable. Alors, c’est peut-être de la méthode Coué, oui. Juste je voudrais te le dire et pas trembler : Tu es attendu. Sans trembler? J’y arrive pas aussi bien que ça, bien sûr. Pour les frissons, Ben j’ai des frissons. Et puis le sang qui se vide, comme avant de combattre un lion à mains nues ou de plonger du haut d’une falaise, j’imagine. «
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
boumabouma   07 juin 2016
Y’en a qu’on le vertige juste au-dessus des fleuves. Mais ils y sont. On y est. Tu vas arriver. Tu vas naître. Et tu vois comme t’es attendu… tu vois t’es attendu.
Commenter  J’apprécie          50
NadaelNadael   06 décembre 2017
« Mais ça devait se passer de cette manière-là. Moi et Katell. Toi qui va arriver. Je suis tellement certain… oui, on a des trucs inscrits juste sous la peau, dans le corps entier. Je ne sais pas, des écritures, des bruits qui n’en finissent pas depuis qu’on est tout petit. On n’en connaîtra jamais toutes les possibilités, tous les échos mais parfois, si on nous effleure… moi je ressens une brûlure, comme les jours de fièvre. «
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NadaelNadael   06 décembre 2017
« Un jour, un jour on fera une bataille de boules de neige, ou d’algues, les bien vertes et bien gluantes qui sont gonflées d’eau de mer. Tu crieras « Beurk, c’est dégueulasse! » et je te dirai que ça se dit pas. Moi aussi, je penserai « Beurk, c’est dégueulasse! » mais « Non, on dit dégoûtant. »Je n’arrive pas à croire que je passerai par les punitions, les engueulades, pardon, les disputes. »
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Thomas Scotto (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Scotto
Rencontre avec Thomas Scotto autour de la collection 3pourqoui pas la terre.
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

As-tu bien lu "Tu as perdu ta langue"?

Comment s'appellent le frère et la soeur?

Victor et Roxane
Romain et Roxane
Victor et Agathe
Romain et Agathe

6 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Tu as perdu ta langue ? de Thomas ScottoCréer un quiz sur ce livre

.. ..