AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Manon des sources (BD) tome 1 sur 2

Serge Scotto (Autre)Eric Stoffel (Autre)Christelle Galland (Autre)
EAN : 9782818974797
72 pages
Bamboo Edition (26/08/2020)
4.36/5   21 notes
Résumé :
Dix ans après la mort de Jean de Florette, le père de Manon, Ugolin a récupéré le domaine des Romarins. Il y a installé son exploitation d'oeillets, une entreprise prospère grâce à l'eau d'une source volontairement cachée. Alors que son grand-père le pousse à se marier, Ugolin tombe sous le charme de Manon qui vit dans les collines et attend de venger la mort de son père.
Que lire après Manon des sources, tome 1 (BD)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
En ce qui me concerne, le duo Serge Scotto et Eric Stoffel et leurs adaptations de l’œuvre de Pagnol sont devenus des incontournables de ma BDthèque personnelle.

Dans cette première partie de « Manon des Sources », nous nous plongeons à nouveau dans la Provence et la magie de Pagnol, sur les pas de la fille de « Jean de Florette », devenue presque adulte. Manon, mystérieuse et sauvage, fait l’objet de bon nombre de discussions au village et suscite bien des passions, celle du nouvel instituteur mais surtout celle d’Ugolin qu𠆞lle déteste. le jour où elle apprend que tout le village connaissait la source que son père a cherché jusqu’à en mourrir, son chagrin de mue en désir de vengeance...

A nouveau, le dessin coloré, vivant, dynamique, réaliste accompagne à la perfection le texte de Pagnol. Les paysages sont magnifiques, on sentirait presque la chaleur du soleil et le pèbre d𠆚ï et on entend presque l�nt chantant du Midi et le chant des cigales dans la garrigue. L�ptation est fidèle au roman, « L�u des collines » que Marcel Pagnol avait écrit après le tournage du film « Manon » (incarnée à l’écran par son épouse, la très belle Jacqueline Bouvier).

Il ne reste plus qu’à attendre avec impatience le deuxième volet de cette BD pour que soit complète la saga.
Commenter  J’apprécie          100
Dix années sont passées depuis la mort de Jean de Florette. Sa fille Manon est désormais une jolie fille de 16 ans qui mène ses chèvres dans la garrigue. Ugolin pendant ce temps fait fortune avec sa plantation d'oeillets.

C'est une adaptation très réussie qui retrace le destin de deux familles.
Dans ce tome, Manon est devenue un peu sauvageonne mais sa fraîcheur et la blondeur de sa chevelure vont faire chavirer le coeur d'Ugolin. Sauf que ce dernier est l'instrument de l'échec de son père.
Le pauvre Ugolin me fait un peu pitié : sincèrement amoureux d'une jeune fille qui le hait, il paie ses mensonges datant de 10 ans.
Le dessin est assez frais et les couleurs chaudes et lumineuses traduisent bien le sud.
Commenter  J’apprécie          130
Pour Ugolin Soubeyran, la trentaine approche à grands pas et... c'est le dernier Soubeyran encore en âge de perpétuer le lignage de cette famille respectable et respecté.
Ce n'est, en effet, pas son "papet" qui risque de rajouter une branche à leur arbre généalogique, donc ça doit bien faire dix ans que ce dernier le bassine pour qu'il se marie et fonde une famille.

Mais voilà, qui pour se marier avec Ugolin, timide et qui ne sait même pas par où commencer pour ne fut-ce entamer une conversation.

À part son braconnage et sa culture d'oeillets... c'est vrai que les sujets de conversation risquent de vite être épuisés.
Mais pour son papet, ce ne sont que des excuses, quand on s'appelle Soubeyran, ça rime avec argent, alors n'importe quelle fille sera intéressée pour l'épouser son Ugolin, même si celui-ci se trouve un physique des plus ingrats.

Mais tout fini par arriver, et Ugolin est frappé par un coup de foudre, celui de la jeune bergère, sauvage, qui se tient bien à l'écart du village et que quasi personne n'a jamais vu, même si elle doit avoir dans les 16, voir 18 ans.

Manque de chance, cette bergère ne serait autre que Manon des Sources, la fille du bossu, Jean de Florette, qu'Ugolin et son père ont mené tout droit au cimetière en le privant d'eau, tout en se gardant bien de le lui dire.
Ils l'ont de fait bien regardé s'épuiser à essayer de récolter quelque chose sur son lopin de terre aride avant qu'il ne finisse par en mourir.

Par contre, ils ne se sont pas gênés pour se saisir de sa maison, de sa terre tout en envoyant sa pauvre femme et sa fille trouver refuge dans la grotte du planteur, le tout, dans une absence totale de confort.

Pas sûr donc que Manon, qui se souvient très bien de lui, l'"ami" de son père, accepte ses avances ou ne soit intéressée par son argent.

Et puis il y a aussi un autre problème, ce jeune blanc-bec d'instituteur, Bernard Olivier, l'a vue dans les collines et n'est visiblement pas insensible à son charme....
Commenter  J’apprécie          40
Premier tome consacré à Manon des sources après la parution des deux consacrés à Jean de Florette. Il ne faut pas oublier que le film a précédé le roman pour cette oeuvre et qu'à l'origine, Manon des sources n'a pas été composé comme une suite mais comme une oeuvre complète en soi, avec des flash back permettant de revenir sur l'histoire de son père.
Le scénario est conforme au roman et bien découpé. On s'arrête au moment où Manon apprend la vérité sur le comportement des villageois à l'égard de son père. le roman nous décrivait. le roman nous décrivait un Ugolin fou d'amour pour Manon. Pas facile à mettre en BD où l'espace narratif est restreint. de ce point de vue, on perd un peu en intensité quand même. le dessin quant à lui n'est pas mauvais, mais il manque parfois un peu de rondeur.
Cela reste un très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          50
Ugolin, qui fait parti de la famille la plus riche de son village, fait à son tour de formidables affaires en s'engageant dans la culture des oeillets.

Cette réussite est rendue possible principalement par la découverte d'une source, celle-là même que le père de Manon a cherché en vain et qui en quelque sorte entraînée sa perte.

Mais Ugolin s'éprend de Manon qui vit simplement et librement avec sa mère dans un coin retiré des collines avec son chien et ses chèvres.

Or la jeune fille se souvient très bien de ce soi-disant ami de son père...

Une bande dessinée qui nous replonge dans le monde de Pagnol.

J'ai aimé retrouver l'histoire et les personnages ainsi que l'ambiance de la Provence.

Les dessins sont agréables et réalistes et le texte fidèle à l'oeuvre originale.

J'ai été captivée par le récit de cette implacable vengeance qui se dessine au sein de ce village à travers plusieurs générations et dans lequel la liberté s'oppose à l'argent.

À découvrir !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LigneClaire
24 août 2020
Un premier volume qui remet en place les personnages, cadre l’action et prépare une suite sans appel. Le dessin est cadré sans fausses notes.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
- Et je vais te répondre comme d'habitude : ce n'est pas de ma faute ! C'est le destin !
- C'est pas vrai ! Le destin, ça n'existe pas ! C'est ceux qui sont bons à rien qui parlent du destin ! (pp.33-34)
Commenter  J’apprécie          30
Ce n'était pas contre les forces aveugles de la nature, ou la cruauté du destin, que son père s'était si longuement battu...
Mais contre la ruse et l'hypocrisie des paysans stupides, soutenus par le silence d'une coalition de misérables, dont l'âme était aussi crasseuse que les pieds. (pp.66)
Commenter  J’apprécie          10
On les a tellement écrasés, que j'aurais vergogne de leur faire payer la tournée... ils ont trop souffert, c'est moi qui offre !
Commenter  J’apprécie          30
DÈS qu’il reçut la grande nouvelle, Attilio n’hésita pas une seconde, et il vint d’Antibes pour diriger en personne les premiers travaux.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Serge Scotto (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Scotto
Dans le 175e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente la trilogie marseillaise qui regroupe les trois albums Marius, Fanny et César, adaptation des ouvrages de Marcel Pagnol par Eric Stoffel et Serge Scotto avec Sébastien Morice, Amélie Causse, Winoc et Victor Lepointe pour le dessin et c’est édité chez Grand angle. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l’album Retour à Lemberg, adaptation en bande dessinée du livre de Phillipe Sands que l’on doit au scénario de Jean-Christophe Camus, au dessin de Christophe Picaud et c’est édité chez Delcourt - La sortie de l’album L’imprimerie du diable que l’on doit au scénario de Virginie Greiner, au dessin d’Annabel et c’est édité chez Les Arènes BD - La sortie de l’album Coccinelle, chercher la femme, album que l’on doit à Gloria Ciapponi pour la partie scénario, Luca Conca pour le dessin et c’est édité chez La boite à bulles - La sortie de l’album Truman Capote, Retour à Garden City que l’on doit au scénario de Xavier Bétaucourt, au dessin de Nadar et c’est édité chez Futuropolis - La sortie de l’album Les ennemis du peuple que l’on doit au scénario d’Emiliano Pagani, au dessin de Vincenzo Bizzari et c’est édité chez Glénat - La réédition dans la collection La bibliothèque de Daniel Clowes, qu’édite la maison Delcourt, de Caricature, titre que l’on doit à Daniel Clowes
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (50) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5257 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..