AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745926039
Éditeur : Milan (11/01/2007)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Maman dit que tu es parti faire un long voyage,
Papa dit qu'il ne faut pas pleurer.
Moi, je ne pleure jamais.
Sauf si j'ai du sable dans l'œil,
bien sûr...

Après avoir écourté de longues études de lettres à Tours, Thomas Scotto commence à écrire des livres et nouvelles pour les enfants à partir de 3 ans. Il anime également des ateliers d'écriture de la maternelle au collège. Il vit en Normandie.

Éric Battu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
milamirage
  19 septembre 2012
Sa maman lui a dit qu'il était parti pour un long voyage... Son papa lui a demandé de ne pas pleurer. Assis sur un mur de pierres au milieu du désert, le mur de pierres de celui qui lui manque tant, un petit garçon parle intérieurement à "son absent". Alors, il lui dit sa tristesse, mais sa colère aussi ; il lui dit ses regrets et la peur qui l'habite. Il lui parle de ce vide intense qu'il ressent...
Mon avis : Je crois qu'en ce qui concerne ceux qui me connaissent un peu je vais donner l'impression de me répéter, mais cet album, très utile s'il en est, porte les étiquettes " absence " et " deuil " alors il me semble important de le signaler. Je pense sincèrement qu'une histoire peut-être d'une très grande aide quand un enfant est en souffrance : ne pas y aller tout à trac, ne pas le brusquer avec des questions insistantes et pleines d'inquiétude ; lui lire un album qui va peut-être lui permettre de déclencher le dialogue, lui donner l'opportunité de se dire en parlant d'un des personnages rencontrés, sans avoir l'air d'y toucher mais en permettant à l'adulte d'entrer dans ses ressentis. Nous avons ici affaire à un texte dit réticent : il laisse sous silence l'identité du personnage principal et de son absent. L'enfant étant le narrateur, il est le "je", le disparu auquel il confie son désarroi est le "tu". L'auteur a choisi le désert comme cadre de la réflexion de l'enfant ; le désert qui évoque à la perfection l'idée du vide. C'est là que l'enfant entretient un dialogue imaginaire avec celui qui lui manque, qu'il met des mots sur ses maux, pour pouvoir faire son travail de deuil. Les illustrations sont un peu naïves et enfantines, les couleurs sont vives et chaudes et tranchent bien avec le noir plus ou moins présent sur chaque planche. Sur les pages de gauches, celles où le texte se détache en grosse police, style large vision, on trouve des tâches qui nous offrent un fragment de l'illustration qui lui fait face, un peu comme si le livre avait été refermé avant que toute la peinture soit sèche, ou comme si l'enfant l'avait refermé sur quelques larmes. Dernier détail important, on ne peut s'empêcher de penser au Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry : bien sûr des détails au coeur des illustrations et de l'histoire comme le dessin gardé précieusement par l'enfant jusqu'à ce qu'il le perde, les fleurs, les étoiles, le désert, un réverbère. Mais plus que cela encore, une phrase :
« J'ai pensé, quand on ne voit plus les choses, on les oublie. »
Comment ne pas entendre en écho :
« On ne voit bien qu'avec le coeur, ……. L'essentiel est invisible pour les yeux. »
Public : à partir de cinq – six ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
SophieLesBasBleus
  31 janvier 2013
Le magnifique texte de Thomas Scotto nous dit l'attente et la douleur de la perte. Les sables mouvants du désert enfouissent les souvenirs et esquissent un futur sans cesse remodelé au gré des vents. Echos du Petit Prince de Saint-Exupéry, adieux à l'enfance et à ses pouvoirs de création et d'imagination, le texte énigmatique laisse le lecteur s'abandonner à une rêverie accompagnée par les illustrations d'Eric Battut. La prière que l'enfant adresse à l'absent évoque le deuil, le désir d'un retour impossible et toutes les questions sans réponse de la condition humaine. Un album foisonnant d'indices et d'interprétations, d'une intertextualité signifiante mais qui laisse l'émotion submerger le lecteur. Une source inépuisable !
Commenter  J’apprécie          60
Valplan
  12 septembre 2016
Très bon roman qui est plein d'émotion et qui traite de sujets délicats avec lucidité et intelligence sans qu'on tombe dans la sensiblerie. A lire!
Commenter  J’apprécie          10
MarwaneBill2015
  25 janvier 2016
Il avait un petit garçon qui voudrai voyager dans le désert,mais ces parents le laissent pas
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
milamiragemilamirage   13 septembre 2012
L'autre jour,
Je suis allé voir si ton mur de pierres
tenait encore debout.
Un peu penché,
planté en plein désert,
les deux pierres dans le sable
et la poussière vers les étoiles.

C'est très solide, un mur de pierres.
Je me suis assis dessus.
Et je t'ai attendu.
Commenter  J’apprécie          160
milamiragemilamirage   14 septembre 2012
Alors, comme j'étais en colère contre toi,
oui, contre toi,
j'ai gratté le sable toute la journée,
je l'ai poussé pour que ça fasse une montagne
encore plus haute que ton mur.
J'ai pensé, quand on ne voit plus les choses, on les oublie.
[.......]
Un peu de sable est entré dans mon œil,
c'est juste pour ça que j'ai pleuré.
Commenter  J’apprécie          120
milamiragemilamirage   14 septembre 2012
Moi, je ne pleure jamais.
Sauf si j'ai du sable dans l’œil,
bien sûr.
Au fait,
je fais tout ce que tu m'as dit :
je soigne les fleurs du jardin
et je fais bien attention de rire un peu
tous les matins.
Commenter  J’apprécie          180
Videos de Thomas Scotto (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Scotto
Dans les petits papiers de… Thomas Scotto
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

As-tu bien lu "Tu as perdu ta langue"?

Comment s'appellent le frère et la soeur?

Victor et Roxane
Romain et Roxane
Victor et Agathe
Romain et Agathe

6 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Tu as perdu ta langue ? de Thomas ScottoCréer un quiz sur ce livre