AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anne-Sylvie Homassel (Traducteur)
EAN : 9782017134190
640 pages
Hachette Jeunesse (03/03/2021)
3.96/5   120 notes
Résumé :
Le Kaiser a tué la mère de Theodosia quand celle-ci n’était encore qu’une enfant. Après dix ans de torture et de privations, Theodosia s’est relevée, décidée à reprendre sa place de reine. Alors qu’elle vient de fuir la cour du Kaiser, emmenant en otage le prince héritier, la jeune reine du feu fait face à son destin de femme de pouvoir : évitant les pièges de ses ennemis, elle va devoir fédérer autour d’elle un royaume moribond et éclaté.

Pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 120 notes
5
9 avis
4
10 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

jade1708
  20 mars 2021
ATTENTION POSSIBILITÉ DE SPOILERS :
Le premier mot qui me vient à l'esprit est : déçue. Je dois avouer que je suis vraiment déçue face à ce deuxième tome. le premier tome partait vraiment bien avec une histoire intéressante... mais le deuxième était... long ! Très long. J'ai eu beaucoup de mal à le finir et je dois avouer que j'ai survolé les 30 dernières pages tellement je n'en pouvais plus.
Theodasia a eu le don de me mettre en rogne tout le long des 100 premières pages avec sa manière de dire “je suis reine, plus rien ne me résiste”. Parfois je trouve qu'elle se sent supérieure. Ce qui au début passait pour de la confiance en soi, à vite fini par ressembler à un ego surdimensionné. de plus le triangle amoureux dont Elle est le centre, ne fait que la rendre encore plus exécrable. Elle hésite tout au long du bouquin, dit je t'aime à un puis à l'autre, nie ses sentiments puis l'embrasse... fin bref. On se rend compte vers la fin du roman qu'elle devient puissante certes, mais on en a marre d'attendre que madame la reine se décide à ne plus cacher ses pouvoirs. Donc bon. Son personnage engendre en moi des sentiments assez contrastés qui dépendent du moment.
Le personnage de Soren me fait vraiment de la peine. Il s'est tellement entiché de Theo qu'il est prêt à tout pour elle. Mais elle ne fait que le repousser tandis que lui a renié sa famille, son peuple, son amour propre uniquement pour elle. Il est prêt à donner sa vie pour cette fille dont le coeur balance entre deux prétendants. Dans le premier tome Soren était vraiment attachant car conservait une certaine fragilité. Et même si cette fragilité est encore présente dans le second tome, je trouve que son personnage devient par moment fade. Il est toujours silencieux ou si il parle il ne révèle rien qui nous permettrait de s'attacher réellement à lui. Je trouve ça vraiment dommage car je pensais qu'il avait du potentiel.
Parlons de Blaise. Alors je ne sais par où commencer car son personnage est très déroutant. Pour commencer je l'appréciais. Mais au fur et à mesure de l'aventure je me trouve à hésiter. Il veut jouer les preux chevaliers au prix de sa vie alors que ce n'est pas nécessaire. Il n'arrête pas de demander à tout le monde de le tuer si ses pouvoirs lui échappent, mais personne ne le fera, il faut arrêter de se leurrer mon coco. Il veut protéger Theo ce que je comprends car il a lui aussi l'air épris d'elle, mais il n'est pas d'une grande utilité dans l'histoire. Il lui dit je t'aime, mais en tant que lectrice je ne savais pas s'il le disait disait de manière amicale ou romantique. Ses intentions ne sont pas toujours claires. de plus le fait qu'il s'exile tout seul alors que theodasia essai de trouver une solution a eu le don de m'exaspérer.
En bref ce triangle amoureux est ennuyeux. Il n'y a aucune passion ou sentiments forts. Je trouve ça dommage.
Pour continuer les personnages d'art et d'Heron sont attachants mais sans plus. L'histoire d'amour se profile entre Erick et héron ce qui est mignon. Art est froide mais apprend à se dégivrer au fil de la lecture. Néanmoins un personnage qui m'a irrité tout du long est Dragonsban. À mes yeux c'est une lâche qui ne cherche qu'à combler ses intérêts personnels. Même si à la fin on entrevoit enfin son côté compatissant. J'ai eu beaucoup de mal à accrocher.
A la fin du Roman on assiste à la mort tant attendue du kaiser... cette mort était si inintéressante que cela m'a choqué. Dans le premier opus on apprend à détester cet homme qui ne connaît pas la lumière. Mais à la fin du deuxième tome, cress le tue en un éclair. Cet homme qui incarne le mal est tombé comme une mouche face à sa nouvelle femme... pourquoi pas ? Mais je trouve cette mort bâclée. Il inspire la peur aux 4 coins du monde et meurt en a peine 1page...
pour résumer, ce livre m'a foncièrement déçue. Je ne pense pas lire le troisième tome tellement je suis détachée des personnages. L'intrigue ne m'intéresse malheureusement plus vraiment car je trouve qu'elle s'est essoufflée. le seul personnage qui mérite encore ma compassion serait Soren. Donc je ne pense pas continuer un livre pour une seule personne qui plus se retrouve être kidnappée.
Encore une fois dommage car cette saga était bien partie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Khalya
  02 février 2021
Je ne sais plus qui ou quoi m'a induit en erreur, mais j'étais persuadée qu'il n'y avait que deux tomes à cette histoire.
Du coup, je termine ma lecture terriblement frustrée de ne pas avoir le fin mot de l'histoire, mais en même temps je suis contente d'avoir encore un tome à passer avec les personnages parce que je n'avais pas très envie de les quitter si vite.
Dans ce tome, Theodosia a fort à faire.
Si elle est reine d'Astrée, à son âge elle est considérée comme une enfant et bien trop de personnes semblent penser qu'ils vont pouvoir diriger à travers elle.
Si Theodosia marche un peu sur des oeufs et évite de dire le fond de sa pensée au risque de perdre tous ses alliés potentiels, elle n'a pas survécut dix ans aux mains du Kaiser pour être réduite au silence à présent qu'elle s'est évadée.
En revanche, elle est un peu naïve en ce sens où elle semble penser qu'elle peut mener cette guerre sans rien sacrifier.
Si je n'aime pas les manières de sa tante, celle-ci n'en dit pas moins les choses comme elles sont : il y aura fatalement des morts et peut être parmi ses proches que ce soit ceux qu'elle appelle toujours « ses ombres » ou le prince Soren qui ne cesse de passer du statut d'allié à celui de prisonnier.
Theodosia évolue beaucoup dans ce tome, ce qui est normal au vu des circonstances.
Elle a du mal à faire une croix sur Cress et pourtant leur dernière entrevue ne laisse guère de doute sur la manière dont va finir leur relation. Malgré ses réticences, je crois que Theodosia en a pleinement conscience.
Si elle est libre, Theodosia n'est pas hors de danger pour autant. Comme on peut s'en douter, le Kaiser est prêt à tout pour la récupérer et l'allié chez qui elle trouve refuge ne me parait absolument pas digne de confiance.
Theodosia est entourée de requins qui complotent tous pour leurs propres intérêts et cherchent le meilleur moyen de tirer profit d'une alliance avec la reine.
Ils m'ont d'autant plus exaspérés que s'ils se réunissaient tous sans chercher systématiquement à entuber les autres, le Kaiser ne tiendrait pas une semaine face à une telle coalition.
J'ai bien aimé que le sujet de la maladie des mines soit développer et qu'on voit ainsi que les choses sont bien plus complexes que tout ce que Theodosia et son entourage aurait pu imaginer.
Theodosia elle-même sent que quelque chose est en train de changer en elle, en rapport avec le feu.
J'ai hâte de voir comment ce don naissant va se développer et comment est-ce qu'il va influer sur les actes de Theodosia dans la reconquête de son royaume.
La fin nous laisse vraiment dans l'expectative avec un personnage dans une situation dangereuse et une Theodosia qui semble sur le point d'embrasser son destin.
Et je pense que ça va faire tout drôle à tous ceux qui s'obstinent à la traiter comme une enfant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesFantasydAmanda
  01 octobre 2019
--- Des débuts ratés ? ---
Ayant beaucoup apprécié Ash Princess, j'étais enthousiaste à l'idée de me plonger dans ce deuxième opus, d'autant plus que la fin du premier laissait présager des aventures… de pirates !
À mon plus grand désespoir cependant, les débuts de Lady Smoke m'ont considérablement déçue ; le comportement des personnages manquait de cohérence et les tentatives de manipulation ne tenaient pas la route. Sincèrement, la suite s'annonçait très mal…
--- Une intrigue qui se répète ? ---
Je n'en dirai pas plus par peur de vous spoiler, mais ceci m'a beaucoup étonnée. Sans pour autant tourner en rond, le scénario emprunte en effet des chemins similaires au tome 1. Heureusement, comme j'adore les intrigues de cour, j'étais plus que ravie de retrouver cette ambiance propice aux complots et trahisons, même si je comprends que cela ait pu en refroidir certains.
De plus, nos héros nous entraînent avec eux dans une nouvelle contrée qui dispose de ses propres codes et, surtout, de ses propres puissances politiques. Cette découverte fut un véritable régal !
--- Alliances et tromperies, encore ! ---
Vous l'aurez compris à la lecture du point précédent, j'ai rapidement retrouvé ce qui faisait le talent de Laura dans la seconde partie. Les manigances sont légion, les rebondissements imprévus et les conséquences irréversibles, ce qui m'a permis de savourer l'histoire à sa juste valeur, bien qu'il m'ait fallu un peu de temps avant d'entrevoir le potentiel de cette nouvelle intrigue. Celle-ci débouche en vérité sur un enchaînement d'actions, au point que je tournais les pages avec une avidité croissante.
Alors, c'est sûr, Lady Smoke ne révolutionne pas le genre de la fantasy politique YA mais, personnellement, je ne m'en lasse pas !
--- Quand chacun sert ses propres intérêts ---
Si l'on excepte l'entourage proche de Theodosia – qui m'a laissée complètement indifférente -, la plupart des personnages suivent un plan bien défini, destiné à leur conférer plus de pouvoir ou à les enrichir, si ce n'est les deux. Et ce sont justement ces intérêts divergents qui mettent le feu aux poudres, en particulier lorsque les antagonistes tardent à dévoiler leur jeu.
Vous l'aurez compris, Theodosia sera entourée de vipères, ce qui la poussera à agir comme une reine même si, dans l'intimité de ses pensées, elle doute en permanence. Je l'admets, j'aurais préféré qu'elle gagne en assurance, mais cette faiblesse fait partie intégrante de sa personnalité.
Quant à Dragonsbane, elle est à la fois une alliée de choix et un adversaire de taille pour Theodosia, et ce paradoxe se révélera à l'origine de quelques désaccords…
--- Là où ça coince… ---
La romance, bien sûr ! Enfin, plus exactement, le triangle amoureux. Inutile. Exaspérant.
Alors, c'est vrai, dans le premier opus, il ne me dérangeait pas outre mesure. Mais dans Lady Smoke, il m'a littéralement tapé sur les nerfs pour une raison évidente : les relations qu'entretient Theodosia avec les deux protagonistes concernés ne se différencient pas l'une de l'autre, ce qui donne une impression de déjà-vu (et même de déjà-déjà-vu !). Je m'explique : les deux amoureux agissent tous deux comme de preux chevaliers, prêts à tous les sacrifices pour sauver leur reine, et son pays. Pas un ne semble révolté à l'idée que cette dernière puisse le jeter à tout moment, au profit de l'autre…
--- Ce final ! ---
Une fois encore, Laura Sebastian nous offre un beau cliffhanger, histoire de nous inciter à poursuivre la saga, ce que je ferai sans hésiter. Et oui, en dépit des bémols cités précédemment, j'ai envie de connaître le dénouement. Néanmoins, si la lecture de Ash Princess ne vous a pas franchement emballée, je vous déconseille Lady Smoke, qui s'inscrit dans la même lignée.
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
valentbarbero
  10 novembre 2020
Hello ! Comment ça va vous ? Moi ça va tranquillement, je continue les cours à distances.
Aujourd'hui on va parler trilogie et d'une trilogie que je viens de terminer : la saga Ash Princess et je peux vous dire qu'elle fait partie de mes sagas préférées, c'est un coup de coeur. Elle est de Laura Sebastian et publié chez @albinmicheljeunesse
On suit l'histoire de Théodosia qui est prisonnière de son propre palais depuis que son pays a été annexé lorsqu'elle avait 6 ans. Depuis 10 ans, elle vit avec les assassins de sa mère et subit des humiliations, des punitions : elle vit dans la terreur depuis qu'elle a tout perdu même son identité puisqu'elle s'appelle désormais Thora. Et puis un jour, tout change, elle décide ne plus se laisser faire, la révolution est en marche.
J'aime beaucoup cette série pour l'univers développé : l'histoire, les légendes, les dieux et surtout la magie. J'adore la magie proposée dans ce roman car elle se base sur les éléments et c'est une des formes que je préfère.
J'aime aussi beaucoup la plume qui est très agréable. Mais je déplore qu'il y ait parfois des longueurs dans la lecture notamment dans le livre 2. Au contraire j'ai adoré le 3 où l'action ne cesse de s'enchaîner nous tenant continuellement en haleine.
J'ai adoré la dimension politique présente dans ce roman.
Et dernier point, j'aime plutôt les personnages même si souvent Thora m'a agacé mais j'aime beaucoup son évolution entre le 1 et le dernier tome : elle est devenue une vraie reine. Un des personnages que j'aime le plus est Artémisia parce qu'elle est trop cool, elle se laisse pas faire et elle a vraiment une force moral que j'admire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pixies51210
  04 avril 2021
Après un premier tome qui m'a conquise dans tous les thèmes , je me vois un peu plus mitigé sur ce second tome ...
Commençons par ce que j'ai grandement apprécié ! La diversité de l'univers qui ne se contente plus à Astrée et aux Kalovaxiens ! J'ai adoré découvrir de nouveaux peuples et de nouvelles cultures bien que certaines laissent un peu à désirer niveau façon de penser !
L'intrigue est plus développée niveau politique et ça m'a énormément plus. J'en suis la première surprise car d'habitude je trouve que ça traine en longueur.
J'ai aussi été très surprise aussi par l'évolution de certains personnages comme Art , Blaise ou Soren.
Dragonsbane reste une énigme pour moi , je n'arrive toujours pas à savoir si je l'apprécie ou non ... à voir dans le prochain tome !
Théo quant à elle m'a un peu déçu notamment vis à vis à de la romance. Elle m'a agacé lors de certains passages et retournement de situation dans la dernière partie du roman. J'ai eu beaucoup de mal à la comprendre. J'espère voir une amélioration dans le dernier tome !
Et enfin dernier petit point négatif, je n'ai pas retrouvé l'ambiance que j'attendais lors des scènes de combat.

Autant vous dire que j'attends le dernier tome au tournant ! J'espère que les points qui m'ont déplu ici s'amélioreront avec la suite. En tout cas j'attends avec impatience de découvrir le dénouement de cette trilogie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
alapagedesuziealapagedesuzie   14 septembre 2019
Avec tes yeux qui scintillent, ta couronne de cendre et ta mère qui fut reine du feu. Tout le monde t'appelait Lady Thora, mais pour moi tu étais Lady Smoke, dame Fumée. Je savais qu'il suffisait de quelques années, quelques mois, pour que la braise s'éveille en toi, pour que tu te remettes à brûler avec assez d'ardeur pour lui échapper.
Commenter  J’apprécie          50
BellesEndormiesBellesEndormies   18 juin 2019
J’expose à Søren ce que j’ai de plus laid. Lâcheté, ruse, goût de la manipulation. Il le voit, il le comprend. Il s’absorbe en moi comme si j’étais son roman favori, lu et relu des dizaines de fois. Il en connaît tous les secrets mais y revient sans cesse.
Commenter  J’apprécie          50
LesLecturesDuCrepusculeLesLecturesDuCrepuscule   04 novembre 2020
Tout le monde t'appelait Lady Thora, mais pour moi tu étais Lady Smoke, dame Fumée. Je savais qu'il suffisait de quelques années, quelques mois, pour que la braise s'éveille en toi, pour que tu te remettes à brûler avec assez d'ardeur pour lui échapper
Commenter  J’apprécie          40
marielou166marielou166   22 avril 2021
Nous avons à Goraki une légende qui parle d’un oiseau de feu, le phiren. Il ne meurt jamais. Il est fait de braises, qui se mettent à luire, éclatantes, avant d’exploser. Le phiren brûle de tous ses feux pendant des années mais les flammes s’éteignent toujours. Alors il devient oiseau de fumée, ténu, sombre. Il demeure toujours ainsi pendant quelques temps, parfois dix ans, parfois dix siècles, mais le jour revient toujours où une braise en lui se réveille et lui redonne vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JumaxJumax   03 août 2019
Tu as peut-être juste ce qu'il faut de courage et d'imprudence pour triompher.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Laura Sebastian (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laura Sebastian
Découvrez trois sorties littéraires immanquables de septembre dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - La Coupure de Fiona Barton : http://bit.ly/2oNBkxH - Lucky boy de Shanthi Sekaran : http://bit.ly/2QcsZQn - Ash Princess de Laura Sebastian : http://bit.ly/2NmlmZe
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables de septembre : http://bit.ly/2M5Oak2
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

ash princess

A quel age Thora va elle être être enlevé par le Theyn lors de l'assiégement?

3ans
10 ans
6 ans
12 ans

13 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Ash Princess, tome 1 de Laura SebastianCréer un quiz sur ce livre

.. ..