AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,7

sur 1250 notes

Critiques filtrées sur 3 étoiles  
Gwen21
  29 octobre 2019
"La nostalgie de l'ange" est un roman un peu étrange ; normal, me direz-vous, puisqu'il s'agit à la fois d'un thriller et d'un récit paranormal. Véritable best-seller plébiscité par le public anglo-saxon, il semble un peu moins réputé côté francophone.

Susan est une enfant de quatorze ans assassinée et découpée en morceaux par un serial killer. Un pitch dévoilé dès l'incipit et qui peut étonner mais pas longtemps quand on découvre que l'action se situe aux Etats-Unis.

Le réalisateur Peter Jackson ne s'est pas trompé quand il a flairé le potentiel cinématographique de ce roman qui lui a permis de tourner "The lovely bones" : une famille américaine standard, une zone pavillonnaire aux pelouses impeccablement tondues avec des vélos renversés qui y traînent et des niches à toits tuilés, un pavillon dont la cuisine embaume les effluves d'une délicieuse apple pie tout juste sortie du four et un étage qui résonne des chamailleries d'une fratrie turbulente. La petite Susie aura donc été spoliée de son american dream par un psychopathe, l'occasion pour Alice Sebold de construire un roman autour des interactions entre les morts et les vivants. Entre les lignes, la quête de justice, l'envie de retrouver et de châtier le coupable, le besoin de savoir où est désormais la défunte se profilent en développements plus ou moins heureux.

J'ai globalement apprécié la lecture de "La nostalgie de l'ange" mais je reproche à l'auteure les stéréotypes facilement employés ainsi que le dénouement à l'américaine. le monde du paranormal mérite mieux à mon avis qu'un scénario pré-mâché même si, au final, les pages se tournent toutes seules. J'ai aussi trouvé quelque peu macabre son insistance à vouloir décrire les sévices subis par Susie, un manque de subtilité que je juge racoleur.

Le réel intérêt de ma lecture est le questionnement amené par cette question : comment survit-on à la perte d'un enfant ? A plus fortes raisons dans des conditions criminelles ? Le roman traite ce sujet mais de façon trop superficielle à mon goût, le tort d'Alice Sebold est peut-être d'avoir voulu juxtaposer du suspense à l'approche psychologique ?


Challenge MULTI-DÉFIS 2019
Challenge PLUMES FÉMININES 2019
Challenge USA
Challenge BBC
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
musaraneus
  18 juillet 2019
Décembre 1976, Susie Salmon, 14 ans, quitte le collège pour rentrer chez elle. Dans le champs de maïs qui jouxte le lotissement, elle croise George Harvey, ce voisin étrange qui fabrique des maisons de poupées. Il veut lui montrer l'abri sous terrain qu'il a construit dans le champ. Sans se méfier, Susie consent à le suivre dans ce qui deviendra le lieux de son assassinat.
Dans son paradis, la jeune fille observe la vie sur terre : le chagrin de sa famille et de ses amis, la difficulté à accepter sa mort, à reprendre le cours de leur vie.
Un beau roman sur le deuil, avec un portrait assez fin des banlieues résidentielles américaines en toile de fond.
Commenter  J’apprécie          341
rubisblue
  24 février 2013
Ayant adoré l'adaptation de Peter Jackson, je me suis attaquée au livre.
The Lovely Bones (en français "La nostalgie de l'ange") est un très beau roman pour un thème aussi sombre.
Si le film ne fait état que d'un meurtre sans plus de détails, le livre lui délivre un chapitre très cru dédié aux détails du viol et du meurtre de l'enfant. Chapitre qui pourtant décrit avec justesse les émotions que cette jeune fille de 14 ans a pu ressentir. Il faut également noter que l'auteure ayant été violée à 18 ans avait déjà exorcisé ses démons via un livre intitulé "Lucky" en référence à la remarque qu'un policier lui ferra face au fait qu'elle n'a pas été tuée.
The lovely Bones est un magnifique ouvrage qui dépeint à merveille les différents état d'acceptation de la colère vus par l'héroïne séjournant dans "l'Entre-deux" avant de pouvoir partir au Paradis sa rancune une fois envolée. Ce livre est également un très beau prétexte pour présenter l'espoir d'une famille suite à la disparition de leur fille, puis l'accablement et la gestion de la douleur vus par un petit frère bien trop jeune pour comprendre, une petite sœur qui finit par être plus grande que son ainée, une mère qui veut oublier et un père qui veut absolument que justice soit faite et s'entête à trouver le responsable -qui, ironiquement, n’est autre que le voisin d'en face-.
Les seuls reproches que l'on peut faire à ce livre est qu'il est un peu lent, et que l'univers digital construit par Peter Jackson pour "l'Entre-deux" est infiniment plus poétique pour ce qui est présenté un peu comme une colonie de vacances dans le livre.
(Il faut aussi bien avouer que la performance de Stanley Tucci en psychopathe est angoissante et épaisse au possible. La scène du piège est également brillamment bien pensée... Nominé à l'oscar du meilleur second rôle, c'est malheureusement pour lui Christoph Waltz qui a remporté le prix pour son rôle excellemment interprété dans Inglorious Basterds de Tarantino.)
J'apprécie aussi que le livre nous fasse comprendre dès le départ que le corps ne sera jamais retrouvé là où le film laisse planer le doute (ce qui rend très bien à l'écran avec toute l'anxiété du psychopathe à se débarrasser du corps), The lovely bones n'est après-tout pas un thriller.
Que dire d'autre ? L'oxymore un peu incompréhensible du titre représente avec une extrême justesse toute la poésie de ces belles connections (double sens de "bones") qui lient les personnages autour d'un souvenir si macabre et inattendu.
Bref, si le livre et le film offrent tous les deux une poésie d'une finesse toute particulière, le film porte néanmoins l'avantage d'être plus léger et accessible... Rare qu'une adaptation soit meilleure que le livre original n'est-ce pas ? Je conseille très fortement le film. Le livre lui n'est pas un "must".
p.s: critique basée sur une lecture en anglais, 'aucune idée de ce que donne la traduction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
lemillefeuilles
  06 octobre 2015
J'ai vu le film réalisé par Peter Jackson y a un moment déjà, et j'avais adoré. Je l'avais trouvé très bien réalisé, triste, et d'une infinie beauté. Quoi de mieux que de découvrir le point de départ, le livre ?

Bien que connaissant déjà l'histoire, j'ai pu me ré-imprégner du déroulement des choses, des différents personnages, car je n'ai vu le film qu'une seule fois, il y a au moins deux ans... Eh, bien sûr, comme c'est une adaptation cinématographique, il manque de nombreuses passages (ce n'est nullement un reproche, le film est vraiment bon).

Nous suivons donc Susie Salmon, une jeune fille de quatorze ans, qui va avoir la malchance d'être tombée au mauvais endroit, au mauvais moment... Elle va tomber sur un violeur, un assassin, un pédophile. Après l'avoir violée, il va l'assassiner, laissant ainsi les proches de Susie dans une tristesse incomparable. Durant tout le roman, nous écoutons la narratrice, Susie, qui nous raconte la suite des évènements, vu du ciel. de "l'Entre-Deux". Elle continue à voir sa famille, mais pas eux. Elle les voit tenter de faire leur deuil, vouloir découvrir ce qui a bien pu lui arriver...

J'ai été émue à plusieurs reprises, et j'ai même versé quelques larmes, surtout au début du livre. C'est en effet une histoire très dure et émouvante, dans laquelle on va suivre une famille en deuil, qui refuse d'admettre que leur enfant a été tuée, un frère trop jeune pour comprendre ce qui se passe, et une soeur suffisamment grande pour le comprendre et souffrir de la perte.

Le début de l'histoire est très violent, avec le viol et le meurtre de Susie. Son meurtrier est inquiétant, dérangé, détestable. Quant à Susie, j'ai trouvé que c'était un personnage attachant, et ce qui lui est arrivé est d'autant plus triste que ça arrive à bien des enfants... Dans le film, bien que nous sommes au courant du viol et du meurtre, il n'y a pas tous les détails, alors qu'ici, un chapitre entier y est consacré, avec la peur et les émotions ressenties par la jeune fille.

C'est un très bon roman qui parle des différentes étapes du deuil, le déni, la tristesse, la colère, l'envie de vengeance... J'ai énormément aimé le livre comme j'avais adoré le film, j'aurais cependant apprécié avoir une fin différente.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


Sirrah
  27 janvier 2019
Cela faisait plusieurs années que j'avais visionné le film "Lovely Bones" et voilà qu'une amie me propose sa lecture.

Quelques difficultés à me plonger dans l'histoire. Mais au fil des chapitres, l'histoire devient plus émouvante.
On y découvre, à travers les yeux de Susie, comment les proches "survivent" à une telle tragédie.

Au delà de l'enquête et des soupçons pesant sur le meurtrier, ce livre relate plutôt de l'Amour d'une famille à travers la mort.

Une lecture émouvante.
Commenter  J’apprécie          70
Hanta
  11 novembre 2015
Ce livre est classé parmi les best-sellers aux Etats-Unis et j'ai été tenté de le prendre. En refermant les pages, mon avis reste très partagé. le thème abordé par l'auteur nous laisse l'occasion de réfléchir : comment faire le deuil d'une personne ? Comment vivre après la perte d'un être cher ? le deuil, ici est d'autant plus difficile car personne (sauf les lecteurs) ne sait ce qui est arrivé à Susan. C'est terrible de voir leur attente, cette lueur d'espoir dans leurs yeux à chaque nouvel indice, ce rêve fou de voir la porte s'ouvrir et de voir Susan rentrer en courant. Puis, petit à petit, les gens admettent sa mort surtout lorsqu'un chien découvre son coude mais la cause de son décès reste toujours inexpliquée. On observe aussi comment chaque membre de la famille surmonte la douleur à sa façon : l'oubli, le silence, la fuite...C'est cet aspect du livre que j'ai le plus apprécié et qui est très émouvant.
Néanmoins, je trouve qu'il y a certains éléments qui diminuent la qualité de cet ouvrage. Tout d'abord, les petites anecdotes de Susan sur sa vie au "paradis" sont assez puériles: c'est vrai qu'à l'heure actuelle, personne ne peut dire ce qui se passe après la mort. Mais, pour moi, ajouter des détails aussi superflus tels que "je pense à une glace et y a un champ de glace qui apparaît " est trop enfantin et ne cadre pas trop avec l'histoire. Etait-ce pour mettre un peu de légèreté dans l'histoire et nous faire rêver d'une vie meilleure après la mort ?
Certains passages du livre ne sont pas très clairs : j'ai eu du mal à démêler les souvenirs de Susan et sa vie au "paradis". L'écriture est assez inégale, peut-être à cause d'une mauvaise traduction?
En tout cas, malgré ses points négatifs, ce livre reste très touchant c'est pourquoi je lui donne une note plutôt correcte.
Lien : http://leslecturesdehanta.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
elodiepompey
  28 décembre 2016
La nostalgie de l'ange: drôle de traduction pour le titre original qui est "Lovely bones"! du coup, je ne sais pas ce qui est le plus approprié. En anglais, on comprend mieux peut-être que le fond est le meurtre.
La nostalgie de l'ange centre le propos sur Susie et son expérience dans l'au-delà.
Le titre m'a interpelé, comme souvent. Je n'ai pas trouvé que la couverture reflétait vraiment le propos. le fond bleu évoque sûrement le ciel, ce qui fait cliché.
J'ai franchement été influencée par les critiques élogieuses au dos : "Roman sans limite", "roman fantastique"...
Ce livre m'a fait froid dans le dos, surtout les premières scènes. Cela m'a paru presque insoutenable, mais il faut dire que j'ai habituellement horreur de ce genre de livre. La violence est vraiment présente dans les mots.
Puis, l'histoire change. L'enjeu véritable du roman est de montrer comment chacun vit cet événement de la perte violente d'un enfant.
Il y a Ruth qui ressent la présence des mots; Ray le premier amour de Susie qui sera aussi le dernier; le père qui ressent instinctivement qu'un truc cloche avec le voisin; la mère qui lave le chagrin dans l'adultère...
Je me suis mise à espérer que le "salaud" se fasse prendre... Mais ces pages ne sont définitivement pas faites comme les autres. Je n'ai pas été déçue par le fin, mais je ne suis pas prête à relire un roman de ce type de sitôt (justement parce que celui-là est si réussi qu'on a du mal à dormir la nuit ensuite!)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BenoitD
  13 juin 2012
La Nostalgie de l'ange est l'histoire d'une adolescente de 14 ans, Susie, qui, après avoir été violée et tuée, observe depuis le ciel sa famille. Eux,sur terre, tentent de continuer à vivre. Susie, elle, essaie d'accepter sa propre mort.

Comment dire les choses simplement? Et bien, je n'ai pas du tout aimé ce roman dans son ensemble.

Le style d'abord m'a beaucoup dérangé; les paragraphes s'enchaînent parfois sans queue ni tête et sont par moments si peu clairs qu'il m'a fallu les relire plusieurs fois. Certains sont même restés totalement obscurs pour moi.

L'histoire ensuite m'a plus convaincu en ce qui concerne les réactions suite à la mort de Susie. le père accepte d'abord la mort de Susie, essaie de rassurer son épouse et ses deux autres enfants, puis il envisage et essaie de se venger et finalement capitule et continue à vivre. La mère, quant à elle, finit par s'enfuir pour essayer d'oublier. le frère et la soeur auront chacun des comportements différents et c'est ce qui m'a le plus plu dans ce livre. Chacun réagit à sa façon et finira ou pas par "accepter" le deuil. Ceux qui ont déjà vécu un décès se retrouveront ici dans les attitudes si différentes vis-à-vis de la mort.

Par ailleurs, certains épisodes sont restés pour moi mal exploités ou incompréhensibles: l'enquête n'est suivie qu'au tout début de la disparition et ensuite plus rien; Ruth vit apparemment une bizarre expérience avec l'esprit de Susie; Harvey le présumé assassin disparaît puis réapparaît... Je n'ai pas accroché.

Même la narration, assurée par Susie depuis son paradis, semble changer au fil des pages. Au début, c'était clair, Susie nous parlait de ses parents et de ce qu'elle "vivait" au paradis avec Franny, son guide et Holly, son amie là-haut. Ensuite, j'avais l'impression que ce n'était plus Susie qui racontait mais l'auteur; il n'y avait plus cette implication qu'avait évidemment Susie quand elle racontait les souffrances de sa famille.

Bref, une grosse déception pour moi malgré toutes les bonnes critiques qui entourent ce roman.
Lien : http://guidelecture.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jostein
  15 novembre 2010
Le sujet du livre, la disparition et le meurtre d'une petite fille, est évidemment très émouvant. Mais l'auteur a choisi de faire raconter cet évènement par la victime elle-même, depuis le paradis.

Ce biais est en effet original et donne toute sa dimension au livre. Ce point de vue permet ainsi d'avoir plus de détachement par rapport à cet acte barbare et d'éviter le mélodramatique.Toutefois le récit est très pudique et moins profond. La jeune fille nous donne aussi une version un peu idyllique du paradis.

J'ai aussi trouvé intéressant de suivre la manière de réagir des différents membres de la famille et amis.Dans ce cas, il est difficile d'affronter la réalité et chacun assume le drame comme il peut.

Le père, inconsolable, s'investit dans l'enquête. Il veut trouver le coupable.

La mère fuit dans une relation adultère. Il lui faut trouver une issue vers le bonheur.

La soeur est sûrement le personnage le plus adulte de l'histoire puisqu'elle à la fois le besoin de trouver la vérité, de venger sa soeur qui lui manque énormément mais aussi celui de vivre sa vie.

Le petit frère, que tout le monde veut protéger, même Susie depuis le paradis, se réfugie auprès de son père.

Quant à la grand-mère, c'est l'occasion pour elle de reprendre pied dans le concret, d'abandonner sa frivolité au profit de cette famille en détresse.

Puis, il y a les réactions des amis, des voisins et surtout celui de Ruth, une jeune fille un peu médium qui ressent les choses différemment.

Le style littéraire est classique et sobre. Je n'ai pas été insensible à l'histoire mais j'aurais aimé une version plus intense.
Lien : http://surlaroutedejostein.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
steph5977
  19 juillet 2022
Beaucoup de tristesse et d'émotions avec ce livre, lu en quelques heures. Et pourtant ça ne sera pas un coup de coeur, j'ai beaucoup aimé les passages où les membres de la famille parle à la fillette, par contre j'ai trouvé certaines longueurs dans les monologues de cette demoiselle, et le passage dans le corps de Ruth complètement farfelu. J'aurais aussi aimé que l'enquête du tueur en série soit aboutie, un happy end n'aurait pas été du luxe et aurait permis la reconstruction réelle de la famille et la paix pour ce petit ange.
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La nostalgie de l'ange" d'Alice Sebold.

Comment s'appelle la responsable des nouveaux arrivants au paradis ?

Anny
Patty
Franny
Nanny

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : La nostalgie de l'ange de Alice SeboldCréer un quiz sur ce livre