AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,7

sur 1250 notes

Critiques filtrées sur 5 étoiles  
darkmoon
  14 mars 2014
Déchirant. Dévastateur. Magique. Epuisant. Voilà les mots qui me viennent en tête quand je pense à La nostalgie de l'ange.

Immortalisée par son âme d'adolescente de 14 ans, Susie Salmon observe, depuis un paradis façonné à l'effigie de ses rêves d'antan, sa famille en deuil et son redoutable assassin. Sur ces bases narratives simples, La nostalgie de l'ange entremêle les intrigues, superpose les enjeux dramatiques et multiplie les personnages. le travail d'Alice SEBOLD est à ce titre impressionnant dans son jusqu'au-boutisme, quasiment chaque dénouement étant mis en perspective avec un autre. Une manière inconsciente, sans doute, de relier directement le monde des morts et celui des vivants. Les tous premiers passages de la nostalgie de l'ange sont particulièrement émouvants, ils montrent les disponibilités observatrices, émotionnelles et réactives d'une jeune adolescente dont le destin terrestre bascule suite à un abus de curiosité. de l'autre côté une vision d'ensemble de tous les êtres vous ayant choyés ou terrorisés s'avère révélatrice. L'entre deux mondes permet de capter tout en délivrant des passages magnifiques dont certaines significations restent à définir la détresse, l'angoisse et la sensibilité à l'état pure de ceux que l' on perçoit toujours mais dans un monde virtuel. Un nouvel état révèle le pain béni des philosophes, le retrait. Celui permettant de s'imprégner à distance dans un contexte encourageant la soif de continuer un monde vous ayant brutalement congédié.

La nostalgie de l'ange s'éloigne très vite des livres de fantôme traditionnel; pas des draps en mouvement ici, ou des portes qui claquent dans la pénombre. Susie communique émotionnellement avec ses proches, et ses propres états d'âme (tout ce qui lui reste, en somme) influent tacitement sur leurs agissements. Affichant un goût prononcé pour le surréalisme, Alice SEBOLD a l'audace de ne pas poser de mot précis sur les phénomènes ici relatés, et signe comme si de rien n'était le roman fantastique le plus plausible qu'on ait pu lire depuis longtemps. de fait, l'argument fantastique en lui-même n'est pas ici le principal centre d'intérêt de l'auteur. Car La nostalgie de l'ange a choisi de souligner le basculement d'un rêve américain idéalisé vers une société consciente de sa propre déchéance, appelée à se complaire du jour au lendemain dans une relation d'amour-haine avec la figure du serial killer. Pertinente, l'auteur confronte tout au long de la nostalgie de l'ange deux imageries antinomiques, jusqu'à balader son "ange" dans les souvenirs macabres de son croquemitaine. Il était pourtant tentant, dans ce contexte, de pencher pour un roman d'enquête conventionnel ou bien un drame pur et simple. Mais Sebold n'avalise aucune de ces options, ou plutôt les avalise toutes deux simultanément, un genre nourrissant l'autre de manière souvent imprévisible.

En ce qui concerne les personnages, c'est sans doute Jack Salmon, le père de Suzie, qui m'a le plus touché. Depuis la mort de sa fille, il fait tout pour retrouver le corps de sa fille et par la même occasion son meurtrier. Jack, meurtri par ce drame, n'a plus que Suzie en tête et se morfondre sur lui-même.
La soeur de Suzie est aussi un personnage incroyable. Après le drame, elle devra subir le malheur de son père, devra en quelque sorte prendre la place de Suzie - irremplaçable dans le coeur de son père, pense-t-elle - et être identifiée aux yeux de tous comme "la soeur de Suzie SALMON". Mais malgré tout ça, elle aimait sa soeur et est prête à tout pour retrouver son meurtrier. C'est ce qui d'ailleurs, la rapproche de son père.

Pour ce qui est du style d'écriture, je dirais qu'il impose chez le lecteur un certain malaise, une angoisse profonde et persistante, c'est tendu et assez frustrant, à l'image de la scène où Harvey invite Susie à visiter son "coin pour enfants", le théâtre de sa destinée fatale. On sait d'avance ce qui va se produire, et on est là, impuissant devant cet événement horrible, tragique qui va bouleverser sa vie ainsi que celle du monde qui l'entoure.

J'ai trouvé qu'il y avait certains moments de vide dans le roman. Mais Sebold a su exploiter en quelque sorte ce vide, le remplir avec des phrases en suspens, des murmures, des sous-entendus... Elle est là la merveille : elle a rempli du vide avec du vide. Et puis ces phrases qui marquent : "Salmon, comme le saumon, prénom : Susie" "Tu es la fille Salmon, c'est ça ?" "Tu es magnifique, Susie Salmon". C'est étrange, c'est beau, c'est poétique. Un roman d'une élégance rare et d'une finesse exemplaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          544
gouelan
  05 janvier 2020
Suzie petite fleur
salie par le voisin
en pluie rouge sous la terre
tes pétales déchirées

La neige morte
silence ton cri
dans le champ de maïs

Tes cahiers éparpillés
laissent échapper un mot doux
plié en quatre
origami d'un avenir amoureux
broyé

Suzie
tu t'envoles
dans l'entre deux
entre ciel et terre
comme sur le dessin de ton petit frère

Tu souffles la nostalgie de l'ange
faisant tinter ton bonnet clochette
dans le coeur de tes proches

Tu frôles la vie
d'une blessure de cristal
coquelicot ou bleuet

« - le soupçon d'un père...
- ... a autant de force que l'intuition d'une mère. »

Ton absence
tapage le silence
cogne les nuages
aussi fort que les lierres
qui enserrent « entre coeur et pierre »
à l'ombre
du temps perdu
éclaté


« Parce que l'horreur sur terre est réelle et quotidienne. C'est comme une fleur ou le soleil, rien ne peut l'empêcher d'être. »

Un jour tu choisiras de t'éloigner
séparée des tiens
par la porte des anges
si fragile
que tu entendras encore
bruisser leurs coeurs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
verobleue
  17 avril 2015
« La nostalgie de l'ange » d'Alice Sebold, est un récit fantastique à une voix : celle d'un ange : Susie, disparue tragiquement à 14 ans.

La nostalgie, c'est ce qu'elle ressent lorsqu'elle tourne les yeux vers la terre, depuis l'antichambre du paradis, là-haut, celui où elle erre désormais en tentant d'accepter sa mort, en prenant conscience qu'elle doit dire adieu à tout ce qu'elle était. Elle observe depuis le ciel les évènements sur terre, sa famille et ses amis, qui tentent de continuer à vivre sans elle. Chacun évolue différemment, tente de surmonter ce terrible décès. Cette évolution touche également Susie qui, au paradis, mûrit.

Parce Susie est morte violée et assassinée. Parce qu'elle laisse derrière elle, un père anéanti, une mère déboussolée, une soeur inconsolable sans parler du petit frère. Et tous doivent apprendre à surmonter l'horreur, la douleur et la peine pour réapprendre à vivre. Elle aussi, doit faire la paix afin de trouver sa place dans ce nouvel univers et devenir un ange serein et apaisé.
Le lecteur partage ses visions, ses souvenirs et ses réflexions, tout ce que le monde lui inspire, toute une palette d'émotions : peine, déni, joie, sérénité, peur et émerveillement.

Un douloureux apprivoisement du deuil, plus violent encore, lorsque la mort, comme dans ce cas, est certaine alors qu'aucun corps n'a été retrouvé. Il y a une enquête, qui piétine pendant des années, autour d'un meurtrier psychopathe et qui permet au lecteur d'approcher son machiavélisme horrible.

Sans violence ni sentimentalisme déplacé mais avec douceur, empathie et une touche d'humour, Alice Sebold aborde le travail de deuil d'une manière sensible et simple, avec la légèreté des mots d'une adolescente.
Une belle histoire sur la difficulté du deuil et le combat pour la vie de ceux qui restent car un tel drame fait tellement de victimes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
Neneve
  24 septembre 2017
Magnifique !!! C'est le seul mot qui me vient en tête en songeant à cette lecture ! Un livre sensible, déchirant, troublant... le genre de livre qui nous tient longtemps encore après l'avoir lu ! Un vrai coup de coeur, que je partagerai avec mon entourage, en insistant sur la nécessité de le lire !!!
Commenter  J’apprécie          254


cascasimir
  23 février 2019
"Je me suis sentie bouleversée, c'était le seul mot qui convenait." pensait Susie.

Susie qui a les bonnes joues de l'enfance et la grâce de l'adolescence. Susie, du ciel, peut vivre, les petites et les grandes émotions, de sa famille et de ses amis...

Elle devine que sa mère va s'enfuir, car le père se mure dans sa peine. Que son petit Buckey est en âge de comprendre pourquoi elle n'est pas là. Que Ray, le garçon qui l'a embrassée, va tomber amoureux de sa meilleure amie. Que Lindsey, sa cadette va grandir et attirer tous les regards.

Lindsay qui a pénétré dans la maison du voisin suspect, pour rechercher des indices, risque gros... car l'autre vient de rentrer.


C'est bouleversant, car Susie peut voir aussi ce que voit son meurtrier, deviner ses pensées, et fouiller parmi ses souvenirs... car, il a déjà tué ! C'est un ange tendre et mélancolique qui devra rompre le lien ténu, avec ses proches, afin de pouvoir s'envoler.


"J'ai vu un ange dans le marbre, et j'ai seulement ciselé, jusqu'à le libérer". Michel Ange
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
melul38
  28 juillet 2017
SUBLIME!!!
Susie est assassinée par son voisin, elle se retrouve direct au Paradis où elle va pouvoir observer sa famille et son tueur .
Très belle lecture, qui interroge sur nos liens avec les proches décédés, de l'évolution de nos sentiments avec ceux ci.
A lire et relire!
Commenter  J’apprécie          240
nodreytiti
  06 juin 2010
Il y a des livres qu'on va lire, qu'on va aimer, mais qui au bout de quelques temps, on va oublier. Et puis il y a quelque livres qui malgré les années, resterons dans notre esprit. Et bien je pense que pour moi, ce livre fera partie de la deuxième catégorie.



Le thème de ce livre est affreux : le viol et le meurtre d'une adolescente de 14 ans. Cependant, malgré certains passages d'une grande tristesse, c'est un livre qui parle de la famille et surtout, de l'amour qui unit les membres d'une même famille. Il parle de la vie d'une adolescente ordinaire grâce aux nombreux flash-back que nous révèle Susie sur sa vie d'avant.



Ce livre est écrit selon le regard de Susie, qui depuis son paradis, observe sa famille est ses proches.

Elle regarde son père qui tombe dans le désespoir et qui essaye par tous les moyens, de faire comprendre aux policiers qui est l'assassin de sa fille, leur voisin.

Elle regarde sa mère qui peu à peu, s'éloigne et quitte sa famille.

Elle regarde sa grand-mère maternelle qui dans ses souvenirs est une grand mère un peu loufoque qui a tendance à être trop portée sur la bouteille, mais qui se révèle être une personne sur qui l'on peut compter pour essayer de faire revivre cette famille.

Elle regarde son petit frère qui n'avait que 4 ans lorsqu'elle est morte et qui ne comprenait pas ce qui se passait autour de lui.

Elle regarde son premier et unique amour et le regrette énormément.

Elle regarde une ancienne camarade de classe, avec qui elle est unie et qui a un don de sentir les morts.

Et surtout, elle regarde sa soeur de 13 ans, Lindsey, et à travers elle, elle va vivre son adolescence et sa vie de femme.



C'est un livre formidable sur la compréhension des liens unissant une famille. Mais aussi, un livre sur une adolescente qui aurait aimé pouvoir faire tout ce que sa soeur vie et qui parfois, envie la place de sa soeur, ce qui est tout à fait normal et ce qui prouve que malgré tout, elle reste une adolescente normale.

C'est aussi sur l'histoire de Lindsey, la fille vivante qui vit dans l'ombre de sa soeur et qui vit très mal cette séparation.



L'écriture est vraiment très fluide, et malgré des moments difficiles, ce livre n'est pas un mélodrame. L'auteur a vraiment su trouver les bons mots pour exprimer ce que ressent chacune des personnes de l'entourage de Susie.
Lien : http://auplaisirdelirechezno..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
soleil23
  07 décembre 2014
Je savais que ce roman serait émouvant autant que le film que j'ai adoré ! J'ai repoussé cette lecture bouleversante à maintes reprises afin d'être dans de bonnes ''dispositions'' pour lire et se faire mal…car ''La nostalgie de l'ange'' est une blessure ouverte qui ne cicatrise jamais.
C'est vrai que je savais d'avance l'intrigue et les événements qui ont eu lieu mais je voulais plus. Je voulais lire les mots et me perdre dans la douleur de Susie et des siens et ce, après que les images se soient ancrées dans mon esprit. Cette histoire a quelque chose de magique puisque Susie est là, un ange gardien qui n'a de cesse de veiller sur sa famille et suivre la vie des autres. Ses yeux scrutent un bonheur défendu et un monde sans elle. Son coeur palpite comme un petit papillon pris, trop tôt, dans un filet
Qui des deux est meilleur ? le film ou le roman ?
A vous de voir mes chers Babeliotes !
Commenter  J’apprécie          190
peneloppe277
  23 septembre 2019
Sur-prenant
L'écriture est assez simple, Néanmoins, l'histoire est originale, et le point de vue adopté est pour le moins étonnant.
C'est la victime d'un meurtre qui assiste, impuissante, à la survie de sa famille après sa mort. Une famille qui mettra du temps à se reconstruire, presque autant qu'il lui en faudra, à elle, pour accepter de ne plus faire partie des vivants. J'ai aimé ce livre, qui se lit très facilement - ...
Susie sait tout ce qui s'est passé, mais ne peut aider personne à retrouver les preuves nécessaires pour que justice soit faite... et, sans vouloir trop en dévoiler, tout de même, quelle injustice !!
Commenter  J’apprécie          162
saphoo
  04 juin 2016
Un livre difficile à classer, j'ai du mal à parler de cette histoire qui ni un polar ni un livre commun, il mêle fantastique et ce qui pourrait être faits réels. Ce qui est émouvant au delà du meurtre de Susie et de toutes les autres filles, c'est comment une famille se trouve anéantie par ce drame. Comment chaque membre de cette famille réagit. La vie continue, certes mais plus du tout comme auparavant. On a beau faire comme si, il manque Susie, ce vide, ces questions incessantes : pourquoi, qui, comment et où est le corps. Difficile d'avancer sans certaines réponses aussi dures soient elles. Puis vient, le temps de passer à la fuite, se réfugier dans un gouffre quelconque pour ensuite revenir à la lumière. L'acceptation en demi teinte, poursuivre sa route en sachant qu'il y a aussi les vivants même si les disparus ne sont jamais très loin.
un récit bouleversant, narré par la défunte qui se veut présente pour sa famille, la nostalgie d'une jeunesses arrachée sans avoir eu le temps d'accomplir ses désirs. Croire ou pas y croire aux anges la question ne se pose pas à cette lecture, c'est une évidence, dans la réalité, chacun vit, ressent les choses différemment.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La nostalgie de l'ange" d'Alice Sebold.

Comment s'appelle la responsable des nouveaux arrivants au paradis ?

Anny
Patty
Franny
Nanny

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : La nostalgie de l'ange de Alice SeboldCréer un quiz sur ce livre