AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791026234142
255 pages
Éditeur : Librinova (22/05/2019)

Note moyenne : 4.68/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Au pays des sorcières, entre Berry et Poitou, une petite ville thermale tranquille est le théâtre d’un meurtre répugnant. Il se passe de drôles de choses dans le milieu feutré des thermes, vous n’imaginez pas ! Commissaire de police au 36 quai des Orfèvres à Paris, je vais me retrouver parmi les curistes bien malgré moi. J’avoue que donner un petit coup de main à la brigade de gendarmerie locale, peu habituée à traquer les assassins, n’est pas pour me déplaire et va... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
livrement_ka
  09 août 2019
Titre : NE JETEZ PAS LES MORTS AU COMPOST
Auteur : Catherine SECQ
Editions : librinova
Genre : polar
Dépôt légal : 2019
Nombre de pages : 210
Prix : 14,90 €


Présentation du livre : 
C'est un livre au format moyen avec un peu plus de 200 pages.
La couverture est semi-rigide et représente en bas le dessin d'une femme (Josiane) et derrière le visage d'un homme de couleur mort dans du compost.

Résumé
Au pays des sorcières, entre Berry et Poitou, une petite ville thermale tranquille est le théâtre d'un meurtre répugnant. Il se passe de drôles de choses dans le milieu feutré des thermes, vous n'imaginez pas !
Commissaire de police au 36 quai des Orfèvres à Paris, je vais me retrouver parmi les curistes bien malgré moi. J'avoue que donner un petit coup de main à la brigade de gendarmerie locale, peu habituée à traquer les assassins, n'est pas pour me déplaire et va même me procurer un malin plaisir.
Avec l'aide de mon jeune assistant, Paul Holo, je vais mener cette enquête tambour battant, secouant au passage quelques préjugés bien ancrés. Tant pis ! Après plusieurs mois d'arrêt de travail forcé, la résolution de cette affaire me rassure : je n'ai pas perdu la main ni l'envie.


AVIS
Je vous présente mon tout nouveau livre reçu par le biais du site simplementpro.
Sur ce site on trouve vraiment de bons livres, même s'il s'agit pour la plupart de nouveaux auteurs.

Début du livre 
- Un peu de repos vous fera du bien Josiane. Et ne discutez pas, c'est un ordre.
- Mais, je vous assure, Monsieur le Divisionnaire, je vais très bien. Je suis complètement rétablie.

Et me voici replongée dans les enquêtes du Commissaire Bombardier; un commissaire vraiment pas comme les autres.
Cette cinquantenaire n'a pas le profil type du commissaire. Elle se balade avec un blouson en cuir, et des Santiags. Elle a abandonné ses pantalons en cuir qui la gênaient depuis son accident.
Et oui, quand on est sur le terrain, ce sont les risques du métier. Après avoir été brûlée sur une grosse partie du corps et notamment sur les fesses, Josiane s'est retrouvée hospitalisée pendant quelques mois.
Aujourd'hui elle est sortie de l'hôpital mais son boss exige qu'elle prenne une semaine de repos.
Cette dernière a du mal à avaler la pilule, considérant sa profession comme essentielle à sa vie.
Il faut dire qu'elle n'a plus que sa fille et sa petite fille comme famille, ainsi qu'une tante à laquelle elle décide de rendre visite durant son repos forcé.
Mais c'est sans compter le vieil âge de sa voiture qui lui fait faux bond dans une petite ville thermale entre Berry et Poitou.
Josiane se retrouve coincée dans cette région en attendant la pièce qui permettra à sa voiture de redémarrer.
Mais le corps d'un homme est retrouvé dans du compost ; il s'agit d'un employé des cures.
Josiane va pouvoir reprendre du service pendant sa semaine de congés, en épaulant la gendarmerie, peu habituée à ce genre d'affaires. Elle va même faire appel à son assistant Paul Holo.

Les personnages sont attachants et très bien décrits par l'auteure.
S'agissant de Josiane, égale à elle-même, c'est une femme forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et n'hésite pas à lancer des petites réflexions et ruer dans les brancards. Elle est peu patiente et mène ses enquêtes tambour battant. Il est quelques fois difficile de la suivre elle, et son raisonnement.
Quant à Paul Holo, son assistant, c'est un homme patient, qui sait se montrer dévoué à sa patronne et encaisse ses réflexions sans trop rien dire. C'est un très bon policier en devenir.

Le point fort de l'histoire se situe je pense dans le caractère plutôt trempé de la Commissaire Bombardier, et dans les différents thèmes abordés par l'auteure.

Le style de l'auteure :
Nous sommes dans un polar très plaisant à lire. le texte est aéré et la plume très fluide; ce qui en fait une lecture agréable.
Plusieurs chapitres assez courts, et chacun avec un titre accrocheur vont rythmer l'histoire pour la rendre vraiment intéressante.
L'auteure arrive à toucher le lecteur avec plusieurs sujets particulièrement d'actualité : comme le racisme, l'homophobie. Sans omettre les allusions au jardinage, cher au coeur de l'auteure.
En effet, que ce soit dans ce tome, ou celui d'avant, on est régulièrement plongé dans le monde du jardinage, des jardiniers.... Il est difficile de mettre de côté sa passion et on n'a qu'une envie, en distiller quelques gouttes par ci et par là. 
On va également découvrir dans cet opus, le côté plus personnel de Josiane, et son coup de coeur pour la victime. On se rend compte qu'elle est une femme comme les autres, et que ses sentiments qui sont quelques fois mis en veille pour l'exercice de son métier n'en demeurent pas moins présent comme chez toute femme.
J'aime également l'idée des petits carnets dont a besoin la commissaire, et j'aime à penser que les dessins qui apparaissent dans le livre sont des reproductions des carnets. 
On ne peut que sourire, voire rire à certains passages compte tenu de certaines situations, ou via le soupçon d'humour, (avec certaines scènes ou réflexions burlesques) , et d'ironie qui rend cette lecture légère. Comment ne pas fondre devant la réaction de certains personnages, leurs noms ou surnoms.
Mais n'oublions pas que nous sommes dans un polar, une enquête criminelle, avec une intrigue très bien ficelée et une enquête résolue de main de maître par cette femme plus que professionnelle et compétente.
Et n'oublions pas ce décor qui en ferait rêver plus d'un : La Roche Posay et ses cures. Qui n'a jamais rêver de confier son corps à des mains expertes en massages et en soins spécifiques pour retrouver le bien-être souvent oublié.

Que va t'il arriver au commissaire Bombardier dans les prochains tomes ? A quelles affaires criminelles va t'elle être confrontée ? et surtout pourra t'il un jour retrouver l'amour et enfin concilier sa vie personnelle et sa vie professionnelle avec brio ?......A suivre



Sur l' auteur : cf Babélio
Nationalité : France 
Né(e) à : AVION (62) , le 24/07/1956
Biographie : 
Ingénieur, Catherine Secq a consacré sa vie professionnelle à l'horticulture. La nature, les plantes font partie de ses centres d'intérêt.
D'ailleurs, il en est beaucoup question dans ses romans. Pourquoi pas si cela peut leur conférer un air rafraîchissant ?
Orléanaise de coeur et dégagée de ses obligations professionnelles, Catherine Secq se consacre désormais à l'écriture, son autre passion.
Elle créé une brave commissaire qui fait ce qu'elle peut et publie « Meurtre bénévole », son premier polar. Pour découvrir l'univers de la commissaire Josiane Bombardier : https://commissairebombardier.com/ 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chroniqueuse
  22 juillet 2019
Après avoir lu « Meurtre bénévole » dont vous pouvez retrouver ma chronique sur le blog, je poursuis les aventures de la commissaire bombardier avec ce nouveau livre « ne jetez pas les morts au compost »
que Catherine Secq m'a très gentiment fait parvenir au Liban.
Un livre toujours aussi pratique comme son confrère à emporter avec soi pour les vacances d'été pour passer un agréable moment de détente, car c'est un polar tout sauf noir comme le dit si bien l'auteure,
je vous préviens il est hilarant et tout me porte à croire que Catherine Secq est très douée pour construire des scénarios qui apportent une lecture non seulement plaisante, mais aussi très bénéfique dans
le sens dans lequel elle intègre des thématiques très intéressantes dans son histoire comme le racisme envers les noirs, l'homosexualité et je ne conçois pas l'idée de harceler ou d'attaquer une personne
dont les convictions s'opposent aux miennes on est tous égaux et chacun est libre de vivre sa vie comme il l'entend ce qui me mène à dire que l'auteure passe des messages essentiels pour le respect d'autrui.
D'autre part, une très bonne idée de nous faire partager son ressenti sur un centre thermal aux pouvoirs magiques qu'est La Roche-Posay ce qui nous donne envie d'aller se faire dorloter.
Et enfin sur le chamanisme que les pays d'Afrique s'emploient à utiliser comme méthode de guérison. Une pratique traditionnelle ancienne que vous connaissez sûrement. C'est pour vous dire l'intérêt
qu'apporte cette lecture sans compter je vous le garantis une séance d'humour qui vous pliera en deux.
Quand une femme comme la commissaire bombardier se retrouve les fesses meurtries après un incident pris de court qui aurait pu lui coûter la vie il lui est difficile de passer le cap facilement
tant pour son ego que pour sa féminité quelque part humiliée. Alors, elle se voit imposée par son supérieur un repos bien mérité pour se reprendre et oublier cette mésaventure qui se perçoit marquante pour sa personne.
En route pour un départ chez une cousine qui s'annonce mal, car elle bifurquer par accident (une panne de route) dans un endroit décrit idyllique qu'est ce centre de thermalisme inconnu dans son esprit
qui ne tiraille que pour le travail. Je la retrouve dans ce second livre toujours aussi grognon pour prendre des vacances, très professionnelle, mais humaine, et je rigole à pleins poumons avec cette protagoniste.
Durant ce séjour provisoire, Josiane bombardier va se retrouver à déceler le meurtre d'Omar noir masseur réputé avoir des doigts de fée… on voit bien que son attachement à cette affaire devient personnel,
car la commissaire entre les mains fabuleuses de ce bel étalon a retrouvé sa confiance en elle, il a éveillé en elle un désir de femme depuis longtemps mis sous les verrous. À ce sujet, Catherine Secq
vise à mettre en lumière ce point qu'est l'éveil des sens importants pour un bon équilibre affectif. Je vous dis l'auteure évolue à chaque fois son histoire en intégrant des sujets qui pousse à la réflexion.
On enchaine avec une enquête ficelée de toute part comme d'habitude, car l'auteure se préserve de garder le meilleur pour la fin et nous laisse travailler nos méninges pour découvrir le ou la coupable,
car les suspects ne manquent pas, chacun son mobile. Un livre qui me booste pour chercher, me planter et rechercher ailleurs avec Josiane et le fameux Paul Holo son coéquipier qui ne manque pas d'intuition.
À noter que des petits dessins accompagnent l'histoire que j'ai trouvé perspicace pour bien mener l'enquête.
Pour une deuxième lecture accomplie avec succès par Catherine Secq qui pointe toujours sur des thèmes intéressants, je la remercie pour ces quelques instants de bonheur qu'elle m'apporte par son
imagination. Un livre où le comique ne manque pas à l'appel, où le suspens vous tient en haleine, où les personnages comme la commissaire possèdent un magnétisme irréductible, où les sujets
abordés sont constructifs et enfin une belle composition laquelle sans la plume de l'auteure ne peut aboutir.
Hâte de voir une nouvelle aventure débarquer prochainement !
Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
christelle28300
  05 septembre 2019
Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur pour son service presse et sa confiance envers mon blog.

C'est parti pour une nouvelle enquête du commissaire BOMBARDIER. Cette fois, nous l'avons suivi dans une petite ville thermale entre le Berry et le Poitou.
À la base, Josiane était en route pour des vacances. À la suite d'un accident lors d'une enquête où elle a été brulée sur une partie de son corps, son supérieur ne lui a pas laissé le choix, elle doit se reposer. Malgré ses réticences, le commissaire a cédé et au cours du chemin elle est tombée en panne.
Du coup, elle va se retrouver à enquêter sur le corps d'un homme retrouver dans un compost.
Elle fera équipe avec la gendarmerie de la ville et ceux-ci ne vont pas être déçus, n'oubliez pas le caractère bien trompé de notre commissaire qui n'a pas tendance à se laisser impressionner.
Bien sûr, son assistant, PAUL HOLO, sera de la partie. J'adore le contraste entre lui et Josiane. Ils sont tellement opposés que souvent ils se retrouvent dans des situations cocasses qui vous feront forcément rigoler.
Ce second tome rentre dans la lignée du premier, un polar sur ton humoristique, avec un fond d'actualité. Cette fois-ci, elle a abordé le thème du racisme et de l'homophobie avec toujours autant de discrétion.
Elle va également nous parler des plantes, car l'auteur, à une très grande connaissance sur ce domaine et c'est fort agréable lors de la lecture.
Nous retrouvons également les croquis dans le broché. Ça égaie les pages et je trouve cette idée très singulière et du coup j'avoue que je l'attendais sur ce nouveau tome.
L'enquête est parfaitement ficelée et réaliste. Une plume très mature qui vous emmènera vers un texte d'une grande qualité. le côté humoristique représente le fun de l'histoire qui pour moi reste une valeur sûre.
Bon je vais me répéter, mais lisez-le, cette deuxième enquête est aussi palpitante que la première. Personnellement j'ai déjà dévoré l'enquête 3 de notre super commissaire hors service presse, tellement je suis devenue fan de Josiane et Paul Holo.
Je vous en reparle le mois prochain, dans un nouveau post !!!
Un énorme coup de coeur pour cette nouvelle enquête et notre commissaire si atypique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chroniquesparmilliers
  10 décembre 2019
Je tiens encore à remercier l'auteure pour sa confiance, sa gentillesse et l'envoi de ce service presse papier. C'est donc le second roman de l'auteure que je lis et où nous allons suivre notre chère commissaire Bombardier que l'on apprécie tant, dans une enquête mystérieuse et bien plus complexe qu'au premier abord. Je dois dire que ce second roman m'a encore plus conquise que le précédent, bien que j'avais beaucoup aimé Meurtre Bénévole précédemment. J'ai beaucoup aimé l'originalité que l'auteure nous partage avec l'environnement des cures thermales dans ce petit village bien éloigné de son petit train-train quotidien au 36 à Paris, les jardins et entretiens des plantes. La commissaire est priée de prendre des congés forcé suite à son accident (que l'on découvre dans le premier opus), c'est alors qu'elle va vouloir se rendre chez sa cousine, mais sur le chemin elle va rencontrer des soucis avec sa fidèle coccinelle. Ayant affaire à un garagiste aussi long que désagréable dans sa façon de parler à la troisième personne, Josiane est bloqué à la Roche-Posay et va apprendre à passer du bon temps en se laissant prendre au jeu des soins proposé par cet établissement, bien que réfractaire elle va se laisser aller aux mains d'Omar le masseur. Mais le travail n'est jamais très loin, alors que tout semble paisible et que les maîtres-mots sont bien-être, soins et repos, le pire est alors découvert dans un tas de compost dans les jardins des thermes, le corps d'un homme est retrouvé sans vie. La commissaire va tout naturellement reprendre du service avec cette enquêtrice qui tombe à pic pour une férue de travail comme elle.
Quelles sont les causes du décès ?
Qui a bien pu tuer cet homme pourtant si sympathique et sans problème apparent ? Quel est le mobile ?
Encore une fois, j'ai trouvé cette intrigue vraiment bien tourné et recherché par l'auteure du début à la fin tout est bien cohérent et plausible. On tourne les pages sans s'en rendre compte, car le récit est prenant, fluide et bien écrit sans fausse note. Catherine Secq a une plume bien à elle, fluide, net, clair, j'aime vraiment beaucoup cette écriture à la fois recherché dans le thème, les enquêtes et le suspense mais aussi de savoir integrer de l'humour et de la légèreté dans son personnage de commissaire qui lui est plus sombre. On apprécie vraiment Josiane pour sa personnalité fort sympathique et franche. Elle est attachante même dans son style brute de décoffrage. On se laisse très vite embarquer sans aucun mal dans l'enquête et on mène nos propres suspicions quant au coupable de ce meurtre. Les potentiels suspects sont interrogés, les alibis vérifiés, enquête de voisinage bien que l'on soit dans un petit village où tout se sait. L'enquête piétine un moment puis enfin une éclaircie apparaît dans cet amas de suspects.
J'ai eu un coup de coeur pour ce roman dont les cures thermales m'ont vraiment bien plu, car jamais vu, j'ai aimé être transporté dans cet environnement-là et l'auteure nous a encore concocté une enquête aux petits oignons avec brio. Je me languis de lire le troisième volet de la commissaire Bombardier qui nous manque très vite.
Chers Lecteurs, si vous aimez les enquêtes bien menées avec du suspense, le tout conté par une plume agréable et humoristique qui nous fais passer un super moment, n'hésitez plus il faut que vous lisiez celui-ci.
● NOTE :  5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐
❤ Coup de coeur ❤

Lien : https://www.facebook.com/Chr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fihi72
  21 novembre 2019
De nouveau merci à Catherine Secq et Simplement pro poiur ce SP.
Et nous revoilà aux côtés de la commissaire Josiane Bombardier; je l'adore, car elle ne fait pas dans la dentelle.
Là, elle vient de subir un accident qui l'a tenue éloignée du 36 pendant plusieurs mois; en effet, elle a testé la fonction barbecue et son fessier en a subi les conséquences.
Mais ça va mieux et Josiane va rendre visite à sa cousine et malheureusement, sa voiture tombe en panne et il faut la faire réparer au garage du coin, à La Roche Posay; bon, il va falloir quelques jours d'attente et du coup, Josiane en profite pour apprécier les bienfaits des thermes et se fait masser par Omar, sous le charme de qui elle tombe, comme bon nombres de curistes féminines.
Dommage, Omar se fait trucider peu de temps après et voilà Josiane qui prête main forte à la gendarmerie locale et appelle son assistant Paul Holo, dit Polo.
Encore une fois, beaucoup de monde est suspect et le coupable n'est pas celui que l'on attend.
Une enquête rondement menée et comme toujours, des explications sur un sujet donné, là, les plantes; ou l'auteure connaît bien son sujet, ou elle est bien documentée et c'est appréciable.
Maintenant, je sais comment faire un bon compost.
Une belle écriture, une bonne enquête, des explications et une bonne dose d'humour, aucune déception
Quand on fait la connaissance de Josiane Bombardier, on en peut plus s'en passer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CSecqCSecq   06 septembre 2019
Cela fait maintenant deux ans que le jeune inspecteur effectue son apprentissage aux côtés de la commissaire. Il se plie en quatre (et avec sa grande taille, il a du mérite !) pour la satisfaire. Au début, la collaboration s’est avérée plutôt compliquée, mais les collègues l’avaient prévenu.
— Tu vas voir. La patronne, elle est plutôt du genre « rentre dedans » ; elle va te secouer. Ce n’est pas pour rien que ses assistants, on les surnomme « Orangina ». Mais si ça colle entre vous, tu vas apprendre beaucoup de choses. La commissaire Bombardier, elle tient du bouledogue et du fox-terrier. Elle fonce et ne lâche rien.
Paul Holo s’est adapté. Plus conciliant qu’un labrador, il évite de la contrarier et essaie de devancer tous ses désirs. Il a remarqué combien elle adore ça. Ainsi, le jeune inspecteur a œuvré pour garder le lien, pendant que sa patronne était à l’hôpital, pour qu’elle ne se sente pas exclue à cause de son handicap physique. Cela les a sérieusement rapprochés tous les deux. Et puis, ce pot- surprise à son arrivée tout à l’heure. Ça aussi, c’est son idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CSecqCSecq   10 juin 2019
— J’ai bien réfléchi, Marcel. La piste du mari jaloux est tout à fait plausible. Je pense qu’on tient quelque chose. Que fait Polo ? Il lui en faut du temps pour nous le ramener le lascar.
— Euh, Josiane, je me suis permis de convoquer les deux masseurs, comme on avait dit ce matin. Ils sont arrivés. Tu veux que l’on reporte ?
— Non, non. Tu as bien fait Marcel. On ne va pas rester à ne rien faire. Voyons ce qu’ils ont à nous dire.
C’est Tony, l’Italien du Sud, qui arrive le premier. Il reconnaît la patiente dont il a massé le postérieur, trois jours plus tôt. Un peu déstabilisé au début, il reprend rapidement ses esprits et, s’il reconnaît devant les enquêteurs avoir eu du mal à accepter la différence de traitement de salaire avec Omar, il nie farouchement avoir eu un quelconque différend avec son collègue qu’il respectait pour son professionnalisme. À l’heure du crime, Tony était encore chez lui ; sa colocataire peut le confirmer et lui fournit ainsi l’alibi nécessaire. Quant au troisième kinésithérapeute, Dan, lui aussi réfute vigoureusement toute implication. À l’heure présumée du crime, il s’entraînait dans une salle de sport et plusieurs personnes peuvent en témoigner.
— Bien, conclut la commissaire. Nous venons d’écarter deux suspects. C’est déjà ça. Faire du tri est une façon d’avancer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LectureChronique2_0LectureChronique2_0   03 janvier 2020
Tu vas voir. La patronne, elle est plutôt du genre "rentre dedans" ; elle va te secouer. Ce n'est pas pour rien que ses assistants, on les surnomme "Orangina". Mais si ça colle entre vous, tu vas apprendre beaucoup de choses. La commissaire Bombardier, elle tient du bouledogue et du fox-terrier. Elle fonce et ne lâche rien.
Commenter  J’apprécie          10
alexandrapapiersmachesalexandrapapiersmaches   11 novembre 2019
Non, non. je suis de l'avis de l'inspecteur. je vous félicite pour votre sang froid et votre maîtrise de la situation, mon adjudant-chef. Merci à vous. Qui sait ce qui aurait pu arriver sans votre courageuse intervention.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Meurtre bénévole" de Catherine Secq.

Sur quoi la commissaire prend-t-elle des notes sur l'enquête ?

un grand tableau blanc
un ordinateur portable
un cahier à grands carreaux

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Meurtre bénévole de Catherine SecqCréer un quiz sur ce livre
.. ..