AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782364743014
336 pages
Thierry Magnier (28/08/2013)
3.61/5   81 notes
Résumé :
La rumeur dit que sur l'île de Blessed, les habitants ne vieillissent pas, qu'il n'y a plus de naissances. En s'y rendant pour un reportage, Eric ne sait pas encore qu'il va être l'acteur involontaire d'une tragédie qui plonge ses racines dans la nuit des temps. Destins liés à travers les siècles, Merle et Eric, tour à tour amants, frère et sœur, mère et fils se retrouvent au cœur d'aventures saisissantes. Inexorablement, la malédiction antique s'accomplit, sept foi... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 81 notes

Cela fait quelques temps que je l'ai dans ma PAL (2016) et je n'arrivais jamais à l'en sortir. La couverture m'a toujours attiré par sa simplicité et son originalité. Je l'avais découvert en furetant sur Priceminister.

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours cru que ce roman se déroulait dans le passé alors que pas du tout. Quoique en vérifiant les dates des différentes parties, on ne reste pas longtemps à la même époque. Dans la première partie, nous découvrons un journaliste parti sur une île entourée de mystères pour y faire un reportage sur les curieuses rumeurs qui l'entourent. L'auteur a utilisé une curieuse construction pour son roman. Il change d'époques et donc de personnages à chaque partie, c'est à se demander où il veut nous amener. Les phrases sont courtes, les chapitres aussi et ils s'enchaînent donc très vite. C'est suffisamment intrigant pour maintenir mon attention. Curieux roman donc où l'auteur nous retrace l'histoire de 3 personnages emblématiques d'une île du Grand Nord au fil des siècles et des réincarnations. C'est original mais les personnages sont finalement assez peu approfondis à cause des parties très courtes. La seule entité que l'on découvre réellement est l'île sur laquelle toutes les histoires se passent car nous la voyons changer au fil du temps et des habitants qu'elle a eu. Tout finit par se recouper entre le début et la fin de ce roman mais quelle histoire étrange nous conte là l'auteur. Même si je m'en aperçois maintenant que le résumé en dit beaucoup trop, je ne m'attendais quand même pas à ce type d'histoire, surtout après en avoir oublié la 4ème de couverture. Je ne me basais que sur le titre et la couverture noire et dorée. L'ambiance est donc très bizarre tout au long de cette histoire dont on a quand même le fin mot.

Comme vous l'aurez compris, ce n'est pas le coup de coeur que j'attendais mais une bonne découverte du style et de l'imagination de l'auteur. J'en retenterais peut-être un autre même si celui-ci ne va pas me laisser un souvenir impérissable. Je l'ai fini car je voulais en connaître la fin mais arrivée à la dernière partie, j'avais oublié les détails du début. C'est dommage pour moi car la couverture est tellement belle que j'aurais aimé garder ce livre dans ma bibliothèque, mais quelque chose me retient de le faire. Si vous êtes amateurs de fantastique où il est question de réincarnations, je vous conseille de découvrir ce petit roman original.

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)

Commenter  J’apprécie          380

Voici un livre qui m'a été chaudement recommandé. Un véritable coup de coeur me dit-on.

Ma curiosité éveillée par tant d'enthousiamsme (et par une magnifique couverture), je me suis lancée sans a prori dans cette lecture, sans lire aucune critique ni même la quatrième de couverture.

Là, premier étonnement. L'auteur annonce la couleur en mettant un sommaire précisant à son lecteur qu'il va découvrir des histoires situées dans différentes époques, allant du futur (juin 2073) et remontant au fil des années, puis des siécles à "Une époque inconnue".

J'entre immédiatement dans l'ambiance et l'atmosphère bien particulière du livre. Merle et Eric, les deux héros sont tout particulièrement attachants. Je veux en savoir plus sur leur histoire et là... fin de la première partie et nous voilà transportés en juillet 2011. J'avoue avoir été complétement déstabilisée. J'ai commencé à lire quelques pages et je me suis retrouvée perdue. Mais où sont donc passés nos jeunes héros ? Déçue (et oui je l'avoue !) j'ai abandonné le livre deux ou trois jours pour finalement replonger dedans. Ce recul, nécessaire, a été bien profitable. J'ai retrouvé Merle et Eric, des fois amants, d'autres mère et fils, frère et soeur ou encore amis, au travers des sept périodes et, chaque pas en arrière dans leur histoire nous donne des explications.

Finalement j'ai adoré cette lecture, pleine de mystère, de charme, d'amour. J'ai trouvé l'intrigue très intelligement menée par Marcus Sedgwick. Et j'ajoute une mention spéciale pour la très belle traduction de Valérie Dayre qui contribue à faire de ce roman un véritable coup de coeur.

Commenter  J’apprécie          160

Ce livre me laisse une drôle d'impression d'inachevé.

Il n'y a ni véritable début ni franche fin, c'est plus une succession de morceaux des 7 vies des personnages principaux, Merle et Eric, tour à tour mère et fils, amants maudits ou frère et soeur. Ces 7 vies sont liées les unes aux autres, l'amour et la mort y sont étroitement mêlées.

Commenter  J’apprécie          190

Il est des êtres qui sont amenés à se retrouver à travers les siècles... des histoires d'amour qui défient le temps...

2073, Eric débarque sur l'île de Blessed pour essayer d'y découvrir le mystère que ses habitants y gardent jalousement. Il y rencontre Merle qui ne lui semble pas inconnue... En remontant le temps par bonds successifs jusqu'à des temps immémoriaux, le lecteur suit les aventures d'Eric (alors Eirikr) et Merle (alors Melle) tour à tour amants, frère et soeur, mère et fils jusqu'à découvrir la malédiction primitive qui liât leur destin à jamais...

Un roman étrange, à la construction bien particulière. Dans chaque récit, des éléments communs se retrouvent : une île partagée en deux, une plante aux pouvoirs mystérieux (la fleur du dragon), des personnages récurrents, un lièvre, et surtout un destin tragique.

Un texte qui malheureusement ne m'a pas vraiment convaincu même si j'ai apprécié l'originalité de ce Sacrifice à la Lune. Dommage !

Commenter  J’apprécie          140

La couverture et le titre m'ont appelée. Je n'ai même pas cherché à résister.

Pourtant je dois l'avouer je ne m'attendais pas aux 7 parties du roman.

7, quel chiffre plein de symbolisme.

7 parties, 7 époques, 7 histoires qui bien qu'elles puissent être lues indépendamment sont toutes liées par les personnages et quelques symboles, et qui s'imbriquent pour n'en former qu'une.

Au centre de ces intrigues :Éric, Merle, une orchidée Dracula, un lièvre et une île.

Au centre la Lune et le sacrifice.

Dans chacune des histoires, on les retrouve.

Ainsi que deux phrases : quand on parle du Diable, on en voit les cornes (moi qui connais ce proverbe avec le loup et la queue, il est drôle de constater que le loup est si "associé" au diable); il en va ainsi (quel fatalisme, quel renoncement, quel sacrifice).

Gothique je ne sais pas, romantique oui, mystique aussi c'est certain.

Pour ma part certaines parties ont été plus plaisantes que d'autres : le vampire (père/fils/ tombeau), le peintre (tableau/légende/solidarité), le tombeau tourmenté (amour/tolérance/ fantôme).

Je vous laisse vous faire votre opinion.

Ce livre de lit rapidement, le style de l'auteur est plaisant.

Reste à découvrir si vous serez sensible à sa sorcellerie.

Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (2)
Telerama
27 novembre 2013
L'histoire se déroule alors, romantique et violente, belle et tragique. L'éternité d'un amour peut tenir à quelques instants de perfection.
Lire la critique sur le site : Telerama
HistoiresSansFin
21 août 2013
Marcus Sedgwick nous livre ici un livre hors du commun, bouleversant, d'une poésie rare que la traductrice Valérie Dayre a su parfaitement rendre…
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation

Eric lui exposait les rudiments de la peinture à l'huile, lui expliquait que chaque couleur possède une nature différente et doit être traitée avec respect, de la même façon que l'on doit soin et respect à un animal en cage. Et que les brosses ont le pouvoir d'apprivoiser des bêtes, et de les transposer sur la toile, afin de créer la beauté, ou la puissance.

Commenter  J’apprécie          130

" Je puis être beaucoup de personnes, avait-elle entendu Merle dire sérieusement à Eric. Pourquoi dois-je n'en être qu'une seule ? Je suis une foule de gens et je les aime tous et tous m'aiment."

Commenter  J’apprécie          120

C'est une petite île, et une petite communauté. Nous n'avons pas besoin de courir. Nous marchons. Si quelque chose presse, on peut emprunter une bicyclette.

Commenter  J’apprécie          90

Simplement parce que nous sommes entrés dans le monde moderne, en avons-nous terminé avec la souffrance ? En avons-nous terminé avec l'amour, avec la mort ? En avons-nous terminé avec les guerres ? Là, il y aura des sacrifices ! Et quand les parents se tuent au travail pour nourrir leurs enfants ? Sacrifice ?

Et lorsqu'une mère meurt en couches ?

Sacrifice.

Commenter  J’apprécie          10

Les gens, la plupart des gens, tiennent que la civilisation ne cesse de progresser, que le monde s'améliore, devient plus pacifique, c'est parfois vrai. Mais s'il est une chose qu'il a apprise dans sa carrière d'archéologue, c'est que ce ne l'est pas toujours. Parfois, lorsqu'une civilisation décline, parfois, les choses retournent à un état plus primitif. Plus primitif et plus violent.

Commenter  J’apprécie          00

Video de Marcus Sedgwick (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marcus Sedgwick
Revolver de Marcus Sedgwick
autres livres classés : réincarnationVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4273 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre