AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Elisabeth Kern (Traducteur)
ISBN : 2264040939
Éditeur : 10-18 (07/04/2005)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 15 notes)
Résumé :
En cette fin de XVe siècle, Roger le colporteur décide de s'offrir une semaine de repos bien mérité à Londres avec sa femme. Mais son répit sera de courte durée. A peine arrivé dans la trépidante capitale, il est contacté par le duc de Gloucester, une de ses vieilles connaissances, afin d'élucider une affaire moins banale qu'il n'y paraît : la fille d'un orfèvre londonien est soupçonnée d'avoir empoisonné son mari.
Or, l'accusée n'est autre que la cousine de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
petitsoleil
  09 octobre 2016
Deuxième polar que je lis, de cette série avec l'enquêteur de Kate Sedley, Roger le colporteur. Par rapport à d'autres séries des éditions 10-18, l'époque et le cadre (l'Angleterre du XVe siècle) sont moins exotiques et moins dépaysants, mais les enquêtes restent intéressantes. Après quelques longueurs, Roger, accompagné de son épouse Adela, enceinte, passe une semaine à Londres et revoit le duc, qui lui demande encore une fois son aide dans une enquête. Une histoire d'empoisonnement lors d'une fête de famille, il y a des mois déjà. Roger devra user de toute sa sagacité pour découvrir la vérité sur cette affaire bien mystérieuse.
Commenter  J’apprécie          250
Symphonia2
  07 juillet 2018
J'ai un faible pour les romans policiers et historiques et je connaissais déjà Anne Perry. Ce roman m'a permis de découvrir une nouvelle auteur de ce genre, Kate Sedley. J'ai bien aimé le contexte historique, l'Angleterre du XVème siècle car l'intrigue se passe à un moment crucial pour l'Angleterre, lorsque le roi condamne son frère, le duc Clarence, à mort pour trahison.

L'enquête est très intéressante et le suspens est maintenu jusqu'au bout. Elle est surtout faite de discussions, d'interrogatoires puisque l'enquête de Roger se passe des semaines après les faits, par conséquent les indices physiques ont disparu. Il y a donc peu d'actions.
Le plus: ce que j'ai apprécié c'est qu'on a le temps de connaître peu à peu chaque personnage ainsi que ses secrets et ses contradictions. Cet aspect me rappelle un peu les enquêtes de Miss Marple ou d'Hercule Poirot, dans lesquelles ce qui compte le plus est la logique et l'analyse du comportement humain et de la personnalité de chaque protagoniste.
Le moins: L'enquête est lente, parfois un peu trop.
Néanmoins, globalement le livre se lit très bien et vite. C'est définitivement une auteur que je vais relire avec plaisir en commençant par le début de la série des enquêtes de Roger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   09 octobre 2016
Un soudain sentiment de culpabilité m'étreignit alors.

Depuis ma brève conversation du samedi avec Christopher au sujet de la victime, et après le déjeuner avec maître Ford, j'en étais venu à éprouver une certaine antipathie pour Gideon Bonifant, ce qui m'incitait à une sorte d'indifférence quant à l'identité de son assassin.
Cependant, même à supposer que ces sentiments fussent justifiés, aucun meurtre n'était acceptable, si déplaisante qu'eût été la victime.

Et tout ce que je pouvais dire de Gideon d'après ce que je savais de lui, c'est qu'il m'apparaissait comme un être ingrat, irrévérencieux, désireux d'améliorer sa position quel que soit le moyen à utiliser.
Mais combien de centaines d'autres individus pouvaient être décrits ainsi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleilpetitsoleil   09 octobre 2016
- L'un des plus beaux exemples d'orfèvrerie que j'aie eu le privilège de voir dans ma vie est le diadème que portait notre princesse Marguerite le jour de son mariage avec le duc de Bourgogne, il y aura dix ans de cela cet été.
Hélas, je n'ai pas pris part à sa fabrication - j'aurais été le plus heureux des hommes si j'avais pu le faire -, mais le diadème a été exposé au Goldsmith's Hall avec d'autres objets composant la dot de la princesse, dont l'ensemble de ses bijoux, au cours des semaines qui ont précédé les noces.

Il n'était pas très grand, et conçu pour se percher au sommet de sa tête, afin de mettre en valeur ses superbes cheveux blonds. La couronne était en or, sertie de roses blanches en émail, de rubis, d'émeraudes et de saphirs.
Sur le devant, il y avait une croix en diamants et une énorme perle, incrustée dans une autre rose blanche.
Et tout le long du listel inférieur, des C (1) et des M étaient ouvrés dans l'or et reliés par des cœurs.

Oh, c'était splendide, maître Chapman, je t'assure !
En le voyant, je me suis senti fier de ma profession, fier des orfèvres qui l'avaient fabriqué !

Note (1) : Pour Charles le Téméraire (N.d.T.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   09 octobre 2016
Autour de moi, le monde bruissait déjà d'activité : les cloches carillonnaient, les ramasseurs d'ordures entassaient les immondices de la veille dans leurs brouettes, les commerçants retiraient leurs volets et ouvraient leurs boutiques, les camelots et les marchands de pâtés rameutaient les clients, les hommes de loi, dans leurs robes rayées, couraient vers St Paul.
Plongé au cœur de cette marée humaine qui me portait, je me sentais rempli d'exaltation en pensant que la vie était belle, avant d'avoir une pensée émue pour ces prisonniers qui, comme le duc de Clarence, languissaient en prison, souvent dans l'attente d'une exécution prochaine.
Je me repris toutefois en songeant que nul n'avait le droit de dérober à un autre être humain la vie que Dieu lui avait donnée, cette vie qui était notre chemin vers le Paradis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   09 octobre 2016
Miles me prit par le bras et me guida vers une petite table, sur laquelle un diadème composé de feuilles d'or et d'argent entrelacées était en cours d'élaboration.
- C'est pour ma cousine, maîtresse Shore, déclara-t-il en saisissant l'objet pour le tenir avec amour entre ses mains.
Elle le portera la semaine prochaine, à l'occasion du tournoi de Westminster, en l'honneur des petits mariés.
Il sera garni de ces perles d'Ecosse et de ces émeraudes d'Egypte.

Il poussa un soupir mélancolique.
- Si elle m'avait donné carte blanche, j'aurais fait quelque chose de bien plus somptueux. Mais Jane a transmis des instructions très strictes. Elle ne veut pas arborer une parure qui risquerait de porter ombrage à celles de la reine ou des sœurs de Sa Majesté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   09 octobre 2016
Miles se pencha vers l'une des étagères basses et se redressa aussitôt, tenant à la main une coupe de cristal dotée d'un pied en argent et bordée d'or ciselé (...)
Je pris avec respect l'objet entre mes doigts et le fis tourner avec lenteur pour l'examiner. L'éclat des flammes faisait étinceler le cristal de myriades de nuances colorées et se reflétait profondément dans le bord doré.
Parmi les grappes de raisin, les nymphes cabriolantes et les feuilles de vigne gravées, j'aperçus les initiales M et B entrelacées, que mon hôte avait mentionnées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : angleterreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre