AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Bonnafont (Traducteur)
EAN : 9782264025388
288 pages
Éditeur : 10-18 (05/11/1999)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 40 notes)
Résumé :
En l'an 1471, en pleine guerre des Deux-Roses, Roger le colporteur s'engage pour la première fois sur les dangereuses routes d'Angleterre.
À Bristol, il est logé chez l'échevin Weaver où la servante lui conte que Clément, le fils de la maison, a disparu à Londres quelques mois plus tôt. On l'a vu pour la dernière fois devant l'auberge La Confiance.
Ému par ce malheur, Roger promet d'enquêter. Sa route le mène ensuite à Cantorbéry où il apprend que maît... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
frankgth
  07 mars 2013
En l'an de grâce 1471, peu après la mort de sa mère et sentant que la vie à l'abbaye qui s'ouvre à lui ne pourra le combler, un tout jeune garçon décide d'abandonner son relatif confort pour tenter sa chance et vivre ses rêves de voyage en embrassant la dure profession de colporteur.
C'est sur le chemin de la ville de Londres qui l'attire par dessus tout qu'il va entendre parler d'une étrange histoire de disparition dans la capitale. Fougueux et à la recherche d'aventure, il ne va pouvoir s'empêcher d'aller mettre son nez dans une affaire que tout le monde lui conseille pourtant d'oublier. Mais lorsque la piste remonte aux plus grand nobles du royaume, que peut faire un jeune homme sans argent ni relations ?
Premier d'une série de romans qui doit actuellement en compter une vingtaine, on s'attache facilement à Roger, héros de la série. Et on le suit donc avec plaisir dans cette Angleterre médiévale agréablement dépeinte pour une histoire qui s'agrège remarquablement à L Histoire.
Au final, pas exceptionnel mais agréable, je continuerais la série avec plaisir car on peut supposer que l'auteur comme notre jeune Roger va progresser avec le temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Pris
  13 août 2014
Je commence tout juste cette série. J'apprécie beaucoup les séries historico-policières britanniques et je vais lire la suite du Colporteur avec, je le pressens, beaucoup de plaisir.
Le contexte historique est complexe puisque l'action se situe en pleine guerre des Deux Roses; après quelques mises au point historiques dans le deuxième chapitre (et un papier avec un crayon pour m'y retrouver car je connais très mal cette période), me voilà lancée dans l'aventure de ce jeune colporteur.
Je ne suis pas encore convaincue par l'aspect policier de cette série - mais cela va peut-être s'améliorer dans les romans suivants-, cependant la description de la vie quotidienne est très bien dépeinte et est convaincante, le héros est sympathique même si sa personnalité manque, pour l'instant, de complexité à mon goût.
Commenter  J’apprécie          80
Alexielle63
  10 juin 2014
Roger vient de quitter l'abbaye de Glastonbury où il ne se sentait pas à sa place, pour se faire colporteur. Un jour où il se trouve à Bristol pour vendre ses produits, il fait la rencontre de Marjorie Dyer, servante de l'échevin Weaver, qui lui raconte la disparition mystérieuse du fils de son maître, Clement. Plein d'espoirs, l'échevin charge alors Roger d'enquêter sur cette affaire une fois qu'il sera à Londres, ville où ont eu lieu les faits. le colporteur reprend alors la route et une fois à destination, s'acquitte de sa tâche, complétée par une autre disparition dans des circonstances similaires.
L'intrigue se déroule dans une période troublée : celle qui oppose les Lancastre aux York, les deux familles royales rivales. C'est une période que je ne maîtrise pas du tout et j'avoue que ça m'a posé problème. Un arbre généalogique des personnages historiques ayant existé en début d'ouvrage ainsi que quelques notes sur le contexte en fin d'ouvrage n'auraient pas été de trop, bien au contraire. Leur absence se fait cruellement ressentir pour qui en connait peu ou pas du tout sur la Guerre des Deux-Roses, même s'il ne s'agit que d'un contexte qui n'a pas vraiment de lien avec l'intrigue principale.
Ensuite, avant d'entrer véritablement dans le coeur du sujet : la disparition de Clement Weaver qui est rapidement évoquée au début, il faut attendre un bon moment, le temps que notre héros se rende de Bristol à Londres, ce qui tarde à arriver. Ses pérégrinations comme la visite de Saint Thomas à Cantorbéry ne sont pas des plus intéressantes. Je me suis ennuyée et n'eut été le peu de pages que compte ce livre, je l'aurais sans doute abandonné, d'autant que les indices laissés par l'auteur nous amènent très vite à deviner l'identité du coupable. L'enquête manque de finesse et arrivée au bout, me reste une impression de « tout ça pour ça ». Mouais, bof. Je n'ai pas vraiment aimé ce polar historique. J'en ai un autre de la série dans ma Pal, La Fête des moissons, le 11ème de la saga, reçu en cadeau pour deux livres de l'éditeur achetés, ce qui m'a poussé à acheter le premier d'occasion, histoire de ne pas me sentir perdue, surtout dans la vie de Roger puisque chaque enquête est indépendante des autres. J'avoue qu'il (La Fête des moissons) me tentait davantage que celui-ci et peut-être aurais-je dû m'écouter et commencer par lui. J'essayerai tout de même de le lire mais pas tout de suite. J'espère qu'il sera meilleur que le Colporteur et la mort dont les imperfections sont peut-être dues au fait qu'il s'agit du premier…
Bref, une lecture peu concluante…
Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
badpx
  17 octobre 2017
Et hop. Voici une relecture assez rapide.
Mais très divertissante.
J'aime beaucoup cette série de Kate Sedley, elle mélange une enquête qui n'a rien à envier aux classiques d'Agatha Christie, et l'action se déroulant au XVème siècle c'est l'occasion de découvrir l'Angleterre de l'époque, au travers du descriptif de la vie des gens du peuple.
Évidemment, je ne maitrise pas trop les dynasties de souverains d'outre-manche, aussi j'ai vite été perdue par le rappel de leur généalogie en début de livre (je vais certainement reprendre "à tête reposée" cette partie du roman)
Mais cela n'est qu'une "toile de fond" et ne gène absolument pas le reste de la lecture. le sujet principal restant "les aventures de Roger le colporteur".
Commenter  J’apprécie          70
lapetitefadette
  01 août 2014
En 1471, en Angleterre, les souverains sont en pleine guerre des Deux-Roses qui affronte le clan des York à celui des Lancastre. le jeune Roger a passé sa jeunesse dans un monastère où il a acquis une culture qui n'est pas celle de son milieu. Bien trop curieux de la vie pour se satisfaire de cette vie recluse, il choisit de devenir colporteur pour arpenter les chemins du monde. Très observateur et intelligent, Roger va bientôt mettre ces compétences aux services des autres pour démêler bien des intrigues. Dans ce premier roman, Roger Chapman, le colporteur devenu un vieil homme se met à raconter ses aventures. Quand il s'engage pour la première fois sur les dangereuses routes d'Angleterre, il n'imagine pas qu'il va devenir l'un des fins limiers de l'époque À Bristol, sa ville natale, il est logé chez l'échevin Weaver où la servante lui conte que Clément, le fils de la maison, a disparu à Londres quelques mois plus tôt. On l'a vu pour la dernière fois devant l'auberge La Confiance. Ému par ce malheur, Roger promet d'enquêter. Sa route le mène ensuite à Cantorbéry où il apprend que maître Mallory a disparu dans les mêmes circonstances. Une enquête qui le mène à Londres et……aux portes de la mort.
J'ai découvert le polar historique avec Frère Cadfael, le héros d'Ellis Peters il y a des années. Kate Sedley en digne adepte du genre signe là un premier roman qui mêle très habilement intrigue policière et histoire. Je suis tombée dans la série et ne l'ai plus quitté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   28 mai 2016
Haute de plusieurs étages, cette maison comprenait certainement un office et une entrée, en plus d’une salle commune. Et sûrement aussi plusieurs chambres à coucher. Mais, là encore, je n’en savais pas davantage sur les chambres à coucher que sur les salles communes. Chez moi, je dormais sur un lit bas à roulettes dans un coin de la cuisine et, à l’abbaye, dans le dortoir des novices. C’était la première demeure de gentilhomme en laquelle j’eusse jamais pénétré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
920 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..