AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gilles Ortlieb (Traducteur)
EAN : 9782253932567
222 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/01/1900)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
..
Prix Nobel de littérature en 1963, Georges Séféris est unanimement considéré comme le plus grand poète de langue grecque du XXe siècle. A son actif un seul roman : "Six Nuits sur l'Acropole". Un texte envoûtant, qui combine le récit classique et le journal intime - celui d'un écrivain, nommé Stratis, dont on peut imaginer qu'il s'agit de Séféris. Hymne à l'amour, à la Grèce, à la culture, "Six Nuits sur l'Acropole" nous invite au voyage et à la rêverie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sachenka
  15 juin 2019
Georges Séféris, prix Nobel de littérature en 1963, est surtout (re)connu pour sa poésie. Toutefois, il a laissé derrière lui un roman : Six nuits sur l'Acropole. J'aurais aimé pouvoir écrire que je l'ai aimé. Mais bon, c'est quand même une oeuvre de jeunesse que l'auteur a retravaillé un peu tardivement. Je n'ai pas détesté mais il y manquait un peitt quelque chose qui m'aurait vraiment emballé, sans doute cette poésie à laquelle je m'attendais. Tant pis, je me rabattrai sur un de ses recueils de poèmes. Si je suis bien en mal de raconter ce ce roman, c'est peut-être parce qu'il ne s'y passe pas grand chose, justement. Que des jeunes désoeuvrés qui se livrent leurs états d'âmes !
Mais c'est trop réducteur. La narration est assurée sporadiquement par un de ces jeunes, Stratos. Il retrouve sa bande d'amis : Nikolas, Klis, Salomé et la Sphinge. Ensemble, ils parlent de littérature, de théâtre et de cinéma (quoique un peu trop superficiellement à mon gout), ainsi que de leurs idées pour une meilleure Athènes. Et leurs six nuits, c'est six visites nocturnes de la fameuse colline les soirs de pleine lune. Entre ces rendez-vous, de très nombreuses autres nuits s'écoulent, qu'elles soient riches en événements ou non. le reste du temps, ils flânent, se cherchent et se retrouvent, espèrent l'amour, regrettent de ne pouvoir rendre cet amour, etc.
Et l'Acropole dans tout ça ? C'est le lieu des confidences, des réflexions. Après tout, il a bien su inspirer et faire rêver les gens pendant plus de vingt siècles ! C'est un vaisseau à voyager dans le temps et dans l'espace. « Nous sommes retournés sur l'Acropole. Ce soir. La lune toute ronde répandait une lumière diluée, facile. le rocher voyageait, aérien, pendant que nous déambulions, toutes voiles dehors, sur le pont de la grande galère. » (p. 165) Pour Stratis et ses amis, la voûte céleste apparaissait différente à cet endroit, alors qu'ils habitent à quelques kilomètres de là. Et moi qui vit à des dizaines de milliers de kilomètres de la Grèce, j'essayais de visualiser leurs nuitées… Peut-être m'imaginer auprès d'eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
ThierryA
  18 octobre 2016
Lu il y a trop longtemps pour une critique pertinente.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SachenkaSachenka   14 juin 2019
Au coucher du soleil, nous avons fait une promenade dans la montagne. Chemin sous les oliviers. Un vieil aveugle assis sur un muret, les deux mains posées sur son bâton. Plus loin, une vieille avec des cheveux comme de la laine crue, qui gardait des moutons. La petite chapelle au sommet. Nous avons regardé en bas, vers l'autre vallon. Le souffle tranquille des pins, la montagne en face, plongée dans l'obscurité : une masse noire avec, posée sur sa crête, un empan plus haut, l'étoile du berger. Le va-et-vient immobile de la mer, sentiment d'équité ; la balance qui adoucit le destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
brigetounbrigetoun   24 novembre 2009
Midi s'aiguisait les dents sur les marbres brûlants qui scintillaient, insaisissables et immobiles, des infimes éclats de milliers de grains de sable. M'apparut à nouveau, dans un éclair, l'enchantement soudain qui m'aveuglait devant la mer de mon enfance lorsque tout, les maisons, les barques, les plages et les îles, semblait suspendu à un fil de soie près de se rompre, en les précisant dans les ténèbres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
brigetounbrigetoun   10 septembre 2011
Je me suis réveillé avant le jour. Une lune en papier de soie collée à ma fenêtre. Larmes de l’aube, heure violette : violet – antique – grec. Le goût amer de l’éveil ; le goût saumâtre de l’incertitude ; dégoût. Je marche le long d’un étroit bord de mer, c’est mon envie de pleurer.
Commenter  J’apprécie          40
SachenkaSachenka   13 juin 2019
L'art et la volupté vont toujours de pair!
Commenter  J’apprécie          90
brigetounbrigetoun   24 novembre 2009
Les deux faons jumeaux bondirent pour aller s'abreuver aux fontaines de la lune. Stratis sentit passer sur son front un vent de folie. Il se leva, prit violemment la Sphinge par le bras et l'entraîna à sa suite dans la descente, sans se retourner.
En bas, une fois passé la grande porte, la Sphinge se libéra d'un geste rageur et alla, titubante, s'asseoir sur un rocher
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Georges Séféris (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Séféris
La maison près de la mer, Georges Séféris lu par Nathalie Nerval et Jean-Claude Michel
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature hellénique. Littérature grecque>Littérature grecque moderne (56)
autres livres classés : acropoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

les 7 péchés capitaux: 1- la gourmandise

Le fameux village gaulois qui résiste aux envahisseurs est encerclé par des camps romains aux noms évocateurs; retrouvez le bon

Tartopum
Donnemoidurum
Babaorum
Crépopum

11 questions
205 lecteurs ont répondu
Thèmes : douceur , diabète , sucreries , gourmandises , VicesCréer un quiz sur ce livre