AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DS6KE
Éditeur : Seuil (30/11/-1)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 70 notes)
Résumé :
La nuit, la maison retomba dans le silence. Je me sentis triste. Je sortis ma Boite, la vidai sur un coin de matelas, regardai un à un mes objets. Ce soir ,ils ne me parlaient pas. Ils gisaient inertes, maussades,un peu hostiles. Ils avaient perdu leur pouvoir magique et devenaient méfiants, secrets. Je les remis dans leur boite. Une fois le couvercle rabattu, ils se réveillèrent dans le noir pour se livrer à mon insu à des jeux fastueux et délicats. Ils ne savaient... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Lina1997
  23 juin 2015
La boîte à merveille peut déstabiliser, car la vie marocaine au début du XXème siècle y est dévoilée sans fards, mais passé outre le décalage culturel et notre regard eurocentré, on y découvre quelque chose de très émouvant.
C'est la vie des femmes qui est surtout exposée via le regard de Mohammed, petit garçon rêveur et solitaire, rudoyé par une violence quotidienne (les cris insupportables de sa mère, les médisances, la méchanceté des autres enfants, l'hypocrisie, les bousculades, les malédictions fulminées à tord et à travers...) que sa sensibilité lui rend d'autant plus nocives.
Il trouve refuge dans son imagination et sa "boite à merveille" qui parfois l'éblouit, parfois l'abandonne à ses cauchemars.
L'auteur s'éloigne du cliché de l'enfance heureuse et innocente pour nous confronter à son opposé que j'ai trouvé bien plus réaliste et véridique.
Les enfants souffrent d'autant, voire de plus d'angoisses, soucis et névroses que nous adultes. Seulement, ce ne sont pas les mêmes.
Ce qui nous laisse aujourd'hui indifférents transperce l'âme des enfants sans commune mesure. Mohammed souffre d'une douleur d'enfant, c'est terrible à lire et bouleversant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          700
Shrim
  07 novembre 2014
Un livre sans interet à mon goût.
Commenter  J’apprécie          290
InesBouabid
  26 mars 2020
Ahmed Sefrioui, aka Sidi Mohammed (auteur/narrateur/personnage) raconte son enfance quand il avait 6 ans. Par un va et vient entre le pdv du narrateur adulte et du narrateur enfant, le lecteur entre dans un monde solitaire, celui de Sidi Mohammed qui, malgré quelques amitiés timides, semble compter comme véritable ami que la Boîte à Merveilles. En faisant le bilan de son enfance, l'auteur raconte ses journées au Msid auprès de son maître et de ses camarades, à la maison, ainsi que les habitants de cette dernière. Par son genre, le récit reste un véritable témoignage du vécu de ses personnages par la fréquence des noms de quartier (ethnographie) qui constituent une véritable cartographie géographique.
La Boîte à Merveilles aborde des thèmes variés, notamment la société Marocaine, l'éducation, la polygamie, la trahison, la stérilité, e sacrifice, la superstition, l'enfance, le rêve et l'imagination, la solitude...
Quand à la symbolique de la Boîte à Merveilles, elle représente un coffret en bois renfermant des objets hétéroclites, qui ont de la valeur pour Sidi Mohammed, qu'il ressort dans les moments de tristesse, de solitude ou de confusion. C'est son bien personnel qui lui offre un échappatoire, une issue pour s'isoler du monde des adultes et des banalités de la vie quotidienne ; i troque un monde de contraintes contre un univers de rêve et de mystère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ayassin
  03 juin 2016
c'est incroyable suivez votre travail
Commenter  J’apprécie          170
nadawan
  06 février 2015
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
k.ajana__hotmail.comk.ajana__hotmail.com   08 janvier 2012
Mon père me parlait du Paradis. Mais, pour y renaître, il fallait d'abord mourir. Mon père ajoutait que se tuer était un grand péché, un péché qui interdisait l'accès à ce royaume. Alors, je n'avais au'une solution: ATTENDRE!! Attendre de devenir un homme, attendre de mourir pour renaître au bord du fleuve Salsabil. Attendre! C'est cela exister........
Commenter  J’apprécie          1101
katalounakatalouna   11 janvier 2014
J'avais peut-être six ans. Ma mémoire était une cire fraîche et les moindres événements s'y gravaient en images ineffaçables. Il me reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort.
A six ans j'était seul, peut-être malheureux, mais je n'avais aucun point de repère qui me permit d'appeler mon existence: solitude ou malheur.
Commenter  J’apprécie          280
Imane12685Imane12685   27 septembre 2016
Pour moi j'ai bien aimé le roman . C'est un retour en arrière qui nous permet de savoir les événements traditionnel en 1921 . Je le trouve amusant et aussi il nous apprit beaucoup de chose . Je suis vraiment triste de perdre un écrivain comme Ahmed SEFRIOUI .
Commenter  J’apprécie          230
ShrimShrim   20 septembre 2014
Je comprenais le langage des oiseaux et de bien d'autres bêtes encore, mais ils ne le savaient pas et s'enfuyaient à mon approche. J'en éprouvais beaucoup de peine.
Commenter  J’apprécie          350
CLMOHCLMOH   06 octobre 2013
Mon père venait le soir seulement à la maison, mais il me semblait que toute la journée se passait en préparatifs pour le recevoir.
Commenter  J’apprécie          390
autres livres classés : roman autobiographiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
912 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..