AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205077810
76 pages
Éditeur : Dargaud (16/03/2018)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Le corps nu d'un homme est découvert un jour sur une plage des environs de Barcelone. L'homme est inidentifiable, les poissons ont dévoré son visage, l'unique indice est un tatouage sur la peau : « Né pour révolutionner l'enfer ». La phrase sonne comme un avertissement et Carvalho est chargé de découvrir l'identité de l'homme. Une enquête qui embarque le lecteur, des rues de Barcelone au quartier rouge d'Amsterdam, où le sens du message se dévoilera peu à peu.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ogrimoire
  20 août 2018
Il est toujours difficile de donner son avis sur une adaptation, que ce soit d'un livre vers le cinéma ou vers une bande-dessinée. En effet, lorsque vous lisez le livre, vous vous faites, d'une façon ou d'une autre, une « image » des personnages, des lieux, vous vous construisez votre propre représentation de l'ambiance. Probablement cela vous est-il également arrivé, en parlant de livres, de découvrir que certains ne prononcent pas les noms comme vous…
Ici, typiquement, si je regarde les choses objectivement, je retrouve tous les « marqueurs » d'un bon roman de Montalban : des recettes – même si elles me paraissent moins développées que dans les romans, mais l'espace n'est pas le même -, les quartiers de Barcelone, et, naturellement, le choix d'un bon livre pour allumer le feu lorsque Pepe Carvalho cuisine.
L'enquête est d'une facture assez classique, avec un bon « spin » à la fin qui épice la sauce. Cela se lit très agréablement. Mais, pourtant, je n'ai pas retrouvé « mon ambiance » de Barcelone : même si les dessins essayent de retranscrire le côté un peu glauque de certains quartiers, j'aurais aimé un truc un peu plus le côté « gluant » des villes du sud, écrasées de chaleur le jour, et dont l'asphalte suinte encore la nuit… Je n'ai pas retrouvé ma « Charo », la prostituée avec laquelle Pepe Carvalho a une relation.
Bref, c'est une bonne bande-dessinée, formellement, tous les codes sont respectés pour que l'on soit en présence d'une enquête de Pepe Carvalho, mais la magie n'a pas totalement fonctionné sur moi…
Lien : https://ogrimoire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Fanvin54
  13 septembre 2020
Pepe Carvalho ! Voilà qui me ramène une bonne vingtaine d'années en arrière, lorsque je lisais les romans de Montalbàn, fasciné par son personnage et par la ville de Barcelone (que j'ai appris à découvrir depuis). C'est donc avec beaucoup de curiosité, et un brin de nostalgie, que j'ai lu cette adaptation BD de Tatouage... si je n'ai pas été plus enthousiasmé que cela du dessin, j'ai en revanche apprécié l'atmosphère générale et les personnages centraux, très bien restitués à mon sens. Carvalho y est notamment représenté comme dans mon souvenir, homme à femmes, amateur de bonne chère ... le tome suivant m'attend désormais.
Commenter  J’apprécie          70
Lalo65
  12 août 2018
Un Nestor Burma à l'espagnole!
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
ActuaBD   10 avril 2018
Dans la cohorte des personnages de polar issus des romans noirs ou policiers, débarque l’un des plus singuliers : Pepe Carvalho. Une première adaptation fidèle à l’atmosphère des enquêtes du célèbre détective de Manuel Vazquez Montalban.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Auracan   27 mars 2018
On se plonge aisément et avec plaisir dans l'ambiance de Tatouage, et la rencontre avec son héros détective privé s'avère surprenante. Un polar doux-amer à savourer...
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   14 mars 2018
En résumé, le passage de l’écrit à la bande dessinée est réussi pour Tatouage et Pepe Carvalho.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Fanvin54Fanvin54   13 mars 2018
Les Ramblas font semblant de savoir où elles vont, de la vaste médiocrité de la Plaza de Cataluna jusqu'au port.
Commenter  J’apprécie          60
OgrimoireOgrimoire   20 août 2018
Le soleil du Nord savait attendrir les couleurs. Il ne les soûlait pas avec la brutale luminosité du sud… et cette clarté nordique tire de la mer des nuances de vert, vieillit les rouges vineux des toits et touche chaque feuille des arbres d’Amsterdam d’un pinceau différent.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : Amsterdam (Pays-Bas)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Antigone de Jean Anouilh

Qui sont les parents d'Antigone :

Jocaste et Oedipe
Créon et Jocaste
Créon et Eurydice
Hélène et Ménélas

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thème : Jean AnouilhCréer un quiz sur ce livre