AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Nanne


Nanne
  23 mai 2008
Trois prénoms. Trois nouvelles. Trois périodes dans le temps. Trois perceptions différentes de l'Histoire commune du peuple allemand. "La chambre noire" de Rachel Seiffert nous convie à feuilleter un album de photos souvenirs, dont de nombreux allemands voudraient qu'il n'ait jamais existé. Trois nouvelles qui vont crescendo dans la découverte de l'horreur.

"Helmut" raconte l'histoire - presque banale - d'un enfant né en 1921 dans une modeste famille berlinoise. Helmut est atteint d'une affection congénitale qui le prive d'un muscle de la poitrine. Rien de grave, sauf que ses capacités musculaires seront - toute sa vie - limitées malgré les exercices thérapeutiques. C'est à l'école qu'Helmut apprendra qu'il est différent, au cours d'une inspection du professeur de gymnastique. "Helmut se retrouve avec les petits gros, les dents cariées, les amorphes, et il ne comprend pas pourquoi. Mais une fois que sous les yeux silencieux de sa classe il est prouvé qu'il n'arrive pas à lever son bras droit aussi haut que les autres, à cet instant, il découvre qu'il est imparfait". Sa puberté coïncide avec l'arrivée du 3ème Reich. Helmut décide d'arrêter sa scolarité et de travailler avec son père dans le magasin de photos de Gladigau. Parallèlement à la photo, Helmut se passionne pour le trafic ferroviaire. Cela lui servira à comprendre les évolutions de la guerre. Parce qu'Helmut - comme ses parents - est un fervent nazi, persuadé de la victoire et totale du régime.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus