AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848103825
Éditeur : Emmanuel Proust (19/01/2012)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 16 notes)
Résumé :
10 avril 1912, à Southampton... les passagers qui embarquent à bord du plus grand paquebot de tous les temps: "le RMS Titanic" ignorent qu'un psychopathe est enfermé à fond de cale. Pourtant surveillé nuit et jour, par les fameux détectives Pinkerton, le tueur s'échappe.
C'est la panique après la découverte d'un premier, puis d'un second meurtre! D'autant que les enquêteurs ont la quasi certitude qu'un autre tueur se trouve à bord, beaucoup plus dangereux, et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Eric75
  19 mai 2012
Cette bédé constitue un paradoxe : comme son titre l'indique, nous embarquons à bord du Titanic, le drame semble tracé d'avance, et on croit déjà connaître la fin… mais il n'en est rien !
Le scénariste, Roger Seiter installe dans ce tome 1 tellement d'histoires collatérales et de personnages au caractère bien trempé qu'à peine la lecture finie, on attend avec impatience le tome 2 pour connaître la suite ! le suspense est tel que l'on finit même par oublier, et c'est un comble, que tout ce joli monde vient d'embarquer à bord du Titanic le 10 avril 1912 pour le voyage d'inauguration vers New-York, comme si le destin des passagers n'était pas désormais scellé. Or on fête cette année le 100ème anniversaire de la catastrophe (à venir dans le tome 2, sauf coup de théâtre de dernière minute) et les commémorations sont nombreuses pour nous rappeler le naufrage et ses 1.500 morts.
Parmi ces personnages, qui survivra à la catastrophe dans le tome 2 ? On ne se pose même pas la question, car les parcours individuels ont occulté le destin collectif. Quel tour de force de la part du scénariste ! On trouve pêle-mêle dans ce premier tome, outre les officiels de bord, un inspecteur de la police métropolitaine de New-York, des enquêteurs de l'agence Pinkerton, une journaliste du Times, un policier à la retraite qui recherche la vérité sur Jack l'Eventreur, une riche héritière revenues des colonies, un petit escroc minable, et un tueur en série que l'on ramène à New-York dans le plus grand secret. Les personnages arpentent le navire et se croisent en poursuivant les buts plus ou moins avouables et mystérieux qui les ont fait monter à bord.
Les dessins de Luc Brahy sont manifestement réalisés avec l'aide d'un ordinateur (traitement des couleurs, lettrage, incrustation d'éléments photographiques…) avec un degré de réussite variable. Si les vagues (page 34), les ciels (pages 34, 46 et 55) et le brouillard (page 28) sont particulièrement soignés, le reste perd en spontanéité, mais ce n'est que mon avis. Si les traits et les expressions des personnages sont un peu trop figés (exemple page 48), la mise en page reste toujours superbe et d'inspiration cinématographique, avec quelques plans de coupe osés (pages 15 et 25). Luc Brahy réussit à imposer son style personnel avec sa représentation presque chorégraphique du Titanic, ce qui n'est pas si facile quand tout le monde se souvient des somptueux travellings du film de James Cameron.
Les personnages sont montés à bord et vont maintenant devoir affronter leur destin. Nous avons à peine eu le temps de faire leur connaissance et de comprendre leurs motivations. le temps est comme suspendu, dans la nuit du 11 au 12 avril. Les fantômes du passé réveilleront peut-être vos peurs… mais dans le tome 2 seulement (L'ange noir du Titanic, à paraître), à se procurer obligatoirement après la lecture de celui-ci ! Je sens que les personnages – au caractère bien trempé, comme je le disais plus haut – ne vont pas mouiller que leur chemise…
Je remercie Babelio et l'éditeur Emmanuel Proust pour cette très belle BD reçue dans le cadre de l'opération Masse Critique BD de 2012.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Northanger
  19 mai 2012
L'originalité de cette bande dessinée consiste à réunir tous les ingrédients du genre policier dans un cadre historique devenu légendaire, celui du Titanic. Ce n'est pas tant l'aspect documentaire qui l'emporte, comme dans de nombreux récits consacrés au célèbre navire, mais plutôt l'atmosphère, une atmosphère inquiétante sur fond de crimes et de secrets.
Le récit débute le 5 avril 1912 à Londres, dans une ambiance victorienne à souhait, dans le quartier de Whitechapel, qui n'est pas sans évoquer Jack l'éventreur ; l'inspecteur américain McCoy procède à l'arrestation musclée d'un tueur en série, lui-même américain, Casper Vanhounde. le 8 avril à Southampton, la journaliste Alice Launceston-Graves embarque à bord du Titanic pour rédiger un article sur les derniers préparatifs du voyage. Dans la nuit, Casper Vanhounde, qui doit être jugé aux Etats-Unis, est conduit dans une cellule à bord du paquebot ; le lendemain, c'est sa fiancée qui monte dans le navire dans l'espoir de le faire évader, ainsi que l'inspecteur Abberline, retraité mais visiblement intrigué par Lady Emily Bridgeman, de retour des Indes et amie d'enfance de la journaliste Alice ; cette dernière, qui a eu vent de l'affaire Casper Vanhounde, est bien décidée à publier un papier sensationnel... Tous les éléments sont réunis pour une croisière qui s'annonce mouvementée, sans même parler du naufrage. On côtoie également des figures devenues historiques comme le Capitaine Smith et Ismay, le directeur de la White Star Line. le dessin à la fois réaliste et raffiné, les beaux plans d'ensemble restituent au Titanic son ampleur et sa majesté ; les vignettes qui se superposent à une image de fond pour souligner la continuité du lieu, la taille des vignettes, extrêmement variable d'un page à l'autre donnent à ce récit le dynamisme d'une séquence cinématographique.
Je regrette simplement que cette aventure se déroule en deux tomes parce que je suis restée sur ma faim et le tome 2 n'a pas encore été publié... Sinon, c'est une lecture que je recommande à tous pour frissonner à nouveau sur le Titanic.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bubu-le-bourguignon
  21 mars 2012
Ce premier tome est une réussite.
L'enquête policière à bord du Titanic n'est pas encore entamé puisqu'il va survenir sur le T2. Mais les ingrédients sont là : une journaliste qui retrouve une amie 20 ans après et qui cache un secret, un assassin (prisonnier à fond de cale) ignorés de tous les passagers, un flic à la retraite à la recherche du plus grand tueur du XIXème siècle. Il y a tellement de scénarios dans ce premier album que l'on se demande si un 2ème tome ne sera pas un peu court pour répondre à toutes les interrogations.
Vivement la suite.
Commenter  J’apprécie          40
Sand94
  28 mai 2012
Au commencement, un jeune inspecteur new-yorkais, Elloy Mac Coy, traque et arrête, dans Londres, un tueur en série. Ne pouvant le faire juger en Angleterre, le jeune inspecteur, décide de le rapatrier aux Etats-Unis. L'homme est enfermé dans la prison du navire ; une journaliste embarque sur le Titanic pour relayer le premier voyage du bateau que l'on dit insubmersible ; une étrange jeune femme blonde, au passé trouble, embarque également, mais on ignore le but de son voyage, enfin, la fiancée du meurtrier, bien décidée à faire évader son homme, prend un billet de troisième classe. La tension est donc à son maximum quand le navire largue les amarres.
Je suis toujours très attentive aux illustrations des BD. Celles-ci peuvent soit être rédhibitoires, soit au contraire motiver ma lecture, quelque soit l'histoire racontée. Celles de Luc Brahy correspondent à mes attentes. le trait est fin, réaliste jusque dans les détails, clair, et rendent parfaitement compte de l'Angleterre du début du siècle. La trame de l'histoire, la variété des personnages, les liens encore secrets qui les unissent sont autant d'éléments qui poussent à la lecture. Enfin, le contexte historique, le fait d'embarquer dans le Titanic à la suite des personnages, m'a beaucoup plu.
Lien : http://leslivresdegeorgesand..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Seiraan
  15 mai 2012
Vraiment une première BD qui met l'eau à la bouche.
Je ne suis pas une grande amatrice de policier surtout dans la BD mais tous les ingrédients sont là pour nous tenir en haleine.
Si, j'ai choisi cette BD là, c'est pour son lieu de fond: le titanic. Je connait bien le bateau pour l'avoir un peu étudier et j'ai beaucoup apprécié l'exactidute du dessin. Les quatres cheminés dont une qui n'est allumée. le premier accident éviter de justesse. Les personnes autant dans les noms que physiquement. Il y a juste un détail qui m'a fait tiquer (mais qui n'enleve rien à la BD mais juste pour moi qui suis fan du Titanic): Thomas Andrews n'a jamais dit que le Titanic était insubmersible mais c'est vraiment un détail ^^'
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (5)
BDGest   05 mars 2012
Le condamné du Titanic est une réussite à tous les points de vue. Vivement la suite !
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   27 février 2012
De plus en plus à l’aise, à l’image d’une couverture splendide, le dessinateur montre un talent sans cesse croissant, superbement mis en valeur par les couleurs de Marine Tumelaire.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   06 février 2012
Dans un album séduisant et inventif, Seiter et Brahy nous proposent une nouvelle visite très personnelle du célèbre navire. Un album aussi instructif que beau !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   01 février 2012
Un premier tome qui s'avère être une belle surprise et qui nous fait naviguer dans un voyage dont on connait déjà l'issue. Mais où le suspense tient la mer et ne va pas vous lâcher.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   17 janvier 2012
Ce passionnant diptyque permet à Luc Brahy de composer des planches élégantes, de haute tenue graphique, servie par l’efficace mise en couleurs de Marine Tumelaire. Quant à Roger Seiter, il compose un récit haletant, prenant et angoissant, dont nous découvrirons le climax avec la parution de la seconde et dernière partie, titrée L’Ange noir du Titanic, annoncée par les éditions Emmanuel Proust pour octobre 2012. Un album tout bonnement captivant !
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Eric75Eric75   19 mai 2012
- J'imagine que ce scribouillard en jupon va nous coller aux basques jusqu'à New-York ? ...
- Avec l'accord de la Compagnie, elle doit rédiger une série d'articles consacrés à la vie des femmes à bord... Toutes les femmes... Des aristocrates de la première classe aux mères de familles des ponts inférieurs ! ...
- Une suffragette !... Il ne manquait plus que ça !...
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Roger Seiter (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roger Seiter
Trou de mémoire : Combien de temps un homme peut-il survivre sans respirer ? de Pascal Regnauld et Roger Seiter aux éditions du Long Bec
Gilford Milton enquête toujours sur lui-même. Plus que jamais, il a besoin de retrouver sa mémoire pour retrouver sa vie. Une existence qui, au fur et à mesure qu'il la découvre, lui paraît de plus en plus compliquée. Il a maintenant la certitude d'avoir gagné beaucoup d'argent comme tueur à gage. Mais il n'est pas pour autant au bout de ses surprises. Non seulement, il a visiblement plusieurs adresses à New-York, mais en plus, il a une petite amie et une famille. Ou plus exactement, il a un frère. Il compte bien sur ce dernier pour l'aider à retrouver des souvenirs. Mais contacter ce frangin inespéré n'est pas la meilleure idée qu'il va avoir. Et surtout, cette initiative-là, il risque de la payer très cher ?
http://www.lagriffenoire.com/57906-bd-trou-de-memoire-combien-de-temps-un-homme-peut-il-survivre-sans-respirer--vol2.html
Trou de mémoire de Pascal Regnauld et Roger Seiter aux éditions du Long Bec
Imaginez un type qui se réveille au petit matin sur le port de San Francisco avec une blessure à la tête, un flingue à ses côtés et le cadavre d'une fille quelques mètres plus loin. Même s'il est sonné et a mal au crâne, il comprend immédiatement qu'il est dans la merde et qu'il va avoir les flics sur le dos. S'il ne veut pas finir sur la chaise électrique, il a intérêt à se barrer vite fait. Mais pour aller où ? Car il réalise tout à coup qu'il a totalement perdu la mémoire. Il ne se souvient ni de son nom, ni de sa vie. le voilà obligé de fuir la police tout en menant une enquête sur lui-même. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il va aller de surprise en surprise...
http://www.lagriffenoire.com/332-bd-trou-de-memoire-gila-monster-vol1.html
Vous pouvez commander sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : titanicVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3521 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre