AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818018099
Éditeur : P.O.L. (12/04/2013)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Si le Japon est connu comme un pays de fine gastronomie, sa littérature porte elle aussi très haut l'acte de manger et de boire. Qu'est-ce qu'on mange dans les romans japonais ! Parfois merveilleusement, parfois terriblement, et ainsi font leurs auteurs, Tanizaki, Dazai, Kafû... Du XIIe siècle à nos jours, dix gourmets littéraires vous racontent leur histoire de cuisine.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
polarjazz
  08 mai 2016
Dix nouvelles consacrées à la gastronomie japonaises et écrites par des écrivains japonais.
Ma préférée : Matin d'adieu de Kenji Miyazawa dont j'ai cité un passage.
"Le club des Gourmets" est à déguster avec un thé quelques Yôkan pâtisseries traditionnelles.
Gastronomie, épicurisme, érotisme. C'est tout cela à la fois.
J'ai passé un agréable moment en lisant la nouvelle de Rosanjin Kitaôji qui relate avec un humour sarcastique la première fois qu'il a visité la Tour d'Argent. le plus vieux restaurant parisien cuisine avec dévotion le canard. J'y ai appris que chaque canard était gratifié d'un numéro.
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
polarjazzpolarjazz   08 mai 2016
Quand tant de gens te veillent
faut-il que tu souffres encore ?
quand je marche dans ce monde crépusculaire
loin de la force que procure une grande foi
toute pureté est moindres vertus perdues
faut-il que tu empreintes seule
le chemin qui t'est destiné ?
quand moi, ton seul compagnon de foi
j'erre dans la plaine sombre aux plantes vénéneuses
et champignons phosphorescents
triste et las du chemin aveuglant et glacial de la purification
où vas-tu donc, seule ?

Kenji Miyazawa est pour ainsi dire l'incarnation exemplaire du chaos que fut la modernisation au Japon. Rétrospectivement, il semble avoir voulu embrasser toute pensée, quelle qu'elle fût,qui fût porteuse d'une vision. Or cette étrange façon de cohabiter avec des pensées aussi diverses était sans doute une caractéristique générale de l'époque Taishô (1912-1926), période de modernisation foisonnante, encore loin du mécanisme sclérosé qu'elle allait engendrer plus tard et qui conduirait le pays tout droit vers la Seconde Guerre mondiale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DamepluieDamepluie   14 août 2013
Le danseur de butô Tatsumi Hijakata disait que lorsqu'il avait soif, il descendait à l'intérieur de son corps et buvait l'eau du puits ancien qui s'y trouvait. C'est dans ce vieux puits que sa soeur aînée s'était jetée, paraît-il. La conscience de Hijikata n'était pas fictive, elle était tout à fait réelle au contraire. Il m'a aussi dit ceci (sauf erreur de mémoire): quand tu as mal quelque part, mange cette douleur. La douleur est insupportable tant que tu la considères comme une agression extérieure. Mais déguste-la comme un fromage parfaitement affiné et la douleur devient plaisir. Rien à voir avec le masochisme. Il s'agit d'un acte d'attaque radicale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DamepluieDamepluie   14 août 2013
La cuisine, c'est à la fois conceptuel et existenciel. Mettre des aliments dans sa bouche,mâcher, avaler, cette cuisine-là appartient incontestablement aux plats de l'existence, mais l'essence du goût, c'est comme la chaleur résiduelle qui demeure après la lecture d'un livre.
Commenter  J’apprécie          00
DamepluieDamepluie   14 août 2013
Il n'y a de régime véritable que celui qui mange la faim.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Ryoko Sekiguchi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ryoko Sekiguchi

Ryoko Sekiguchi Ce n'est pas un hasard
Ryoko Sekiguchi - Ce n'est pas un hasard - éditions POL : Où Ryoko Sekiguchi tente d'expliquer pourquoi elle a écrit "Ce n'est pas un hasard", au moment de de la catastrophe survenue au Japon le 11 mars 2011, tremblement de terre, tsunami et explosion de la centrale de Fukushima-Daiishi, et parle du visible et de l'invisible, du dedans et du dehors, des catastrophes et du jour d'avant, des fantômes et des fantasmes, de la maladie et de la mort et de la vie ordinaire, d'Atiq Rahimi, de Hiroshima et de Fukushima, de la disparition, des zones désormais interdites, à l'occasion de la parution de "Ce n'est pas un hasard" aux editions POL, le 8 septembre 2011 à Paris (France) 運命ではなく、それがそうである 福島の発電所の地震、津波と爆発
+ Lire la suite
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre