AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848654937
Éditeur : Sarbacane (02/11/2011)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Elle a 15 ans dans un corps de femme ; elle a perdu sa famille. Etats-Unis, New York. Il a 13 ans, il veut être un homme ; sa famille lui pèse. Elle va quitter son pays. Il va briser ses principes. Ils vont se rencontrer.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
petit-lips
  28 janvier 2012
- le livre se découpe en trois parties. Je vais vous parler du livre à partir du même schéma :)
- Dans la première, on fait connaissance avec la Cadette. J'ai adoré cette partie au Cameroun, pourtant je pensais que ça allait être la partie de l'histoire que j'allais le moins apprécier. La Cadette a une vie plutôt confortable mais tout éclate lorsque la guerre se déclare dans son pays, dans son village et ruine sa vie. Avec l'aide de Bienvenu, elle va lutter pour sa survie, pour la libération. C'est une jeune fille de 15 ans mature, qui rêve de sa vie perdue, et aspire à mieux. J'ai beaucoup aimé ce personnage, sauf son petit "délire" avec son grain de beauté (j'avoue que je n'ai pas vu du tout ce que ça venait faire là).
- Dans la seconde partie, nous suivons la vie du Fils de Lode, dans un quartier pourri de New York. Qu'est ce qu'elle m'a énervée Saskia !!! Je n'en pouvais plus de cette femme. Même si j'avoue que Lode n'est pas non plus un modèle. C'est dans une cellule familiale brisée et pleine de colère que le Fils, 13 ans, tente de s'en sortir. Il rêve d'une meilleure vie, d'un père plus battant et d'une mère moins gueularde. Grâce à l'arrivée de la Cadette il va s'ouvrir aux autres (enfin, à elle surtout) et elle va lui insuffler l'envie de se donner les moyens de s'en sortir.
- Et dans la dernière partie, ces deux jeunes adolescents se rencontrent. Cette partie du récit se déroule vite, si bien qu'à la fin on a un sentiment de manque. Je pense que le contenu y aurait gagné à être plus étoffé. C'est justement le moment où l'on apprend à connaître les personnages, à se passionner pour leur "relation" ; et hop ça s'arrête.
- L'écriture de l'auteur est particulière. On y sent une certaine musicalité, le récit sonne comme une chanson. A vrai dire, certains passages m'ont fait penser à Mathias Malzieu. Les descriptions en général sont très bien, mais il y a eu certains passages qui m'ont paru assez lourds. Par exemple lorsque le Fils se balade dans la ville, je ne vois pas pourquoi on nous dit le nom des rues où il passe (sans autre description que le nom). Certains passages saccadés m'ont aussi "gênée". Voici deux citations pour vous montrer ce que je veux dire : "Derrière lui, les cris cessent. Dîner malgré tout, politesses" et "Et elle s'endort. Cauchemar bientôt, brume longtemps, images de mise à mort." . J'avoue ne pas avoir saisi ce que l'auteur a voulu transmettre avec de telles phrases courtes. J'ai été perturbée dans ma lecture lol.
Une certaine distance est mise par rapport aux personnages, mais je dois avouer que ça ne m'a pas gênée. le seul truc qui m'a embêtée c'est qu'ils n'ont pas de nom ! Mais c'est sans doute parce que je n'ai pas l'habitude ;)
- Pour conclure, j'ai beaucoup aimé cette histoire. J'ai aimé les deux personnages principaux : le Fils et la Cadette. Je regrette juste que la fin soit si précipitée et que l'auteur n'ai pas donné plus de place à l'histoire commune des deux jeunes :)
Lien : http://lectures-petit-lips.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Eipoca
  16 mai 2015
Première partie : le Cameroun, la cadette, quinze ans. Une manifestation qui tourne mal, sanglante, famille massacrée ; un voisin l'aide à s'enfuir : elle s'envole pour les États-Unis. Deuxième partie : New York, le fils, treize ans. Parents aigris, petites vies, mal choisies : il étouffe, rêve d'un avenir différent, loin des colères de ses aînés, de leurs petits trafics. Troisième partie : les routes de la cadette et du fils se rejoignent ; ils doivent d'abord supporter la présence l'un de l'autre, imposée, puis s'apprivoisent à leur manière, bancale, tâtonnante. de Douala à New York, la violence, à divers degrés, est bien présente. Les choix déroutants et nécessaires aussi. Ceux qui poussent à devenir adulte à présent, malgré soi. La réalité abrupte de ces deux adolescents est portée par une écriture exigeante, précise, ciselée, hachée mais harmonieuse, extrêmement poétique. Plaisante à la vue, plaisante à l'oreille : je n'ai pu m'empêcher, régulièrement, de me lire à voix haute des passages pour entendre pleinement, à travers les sonorités habilement agencées, la musicalité de la langue. Un vrai grand plaisir de lecture. Et n'hésitez pas au passage à écouter l'album de Milk Coffee & Sugar dont Edgar Sekloka est le coleader : vous y retrouverez des textes forts portés par des mots percutants !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Stellabloggeuse
  13 octobre 2014
Au Cameroun, la Cadette est en colère contre l'engagement politique de son père, qui les met tous en danger. Ils font pourtant partie des privilégiés, ils ont une belle maison. Et la Cadette, elle veut vivre, tout simplement. Mais lorsqu'elle perd sa famille, c'est pour sa survie qu'elle lutte. A New-York, le Fils étouffe dans son appartement trop petit, entre ses deux parents qui ne se supportent plus. le Fils aimerait bien ne plus se préoccuper d'eux, et vivre sa vie. Mais surout, la cadette et le Fils vont être amenés à se rencontrer, à New York.
J'ai l'impression qu'autour de moi, ce roman a beaucoup plu. Et pourtant, j'avoue que j'ai eu du mal à entrer dedans, je n'ai pas vraiment "accroché" à la première partie du livre, celle qui se passe au Cameroun. Je ne me suis pas vraiment attachée à la cadette, et j'ai été quelque peu agacée par l'évocation récurrente (voire répétitive) de son grain de beauté à la main.
En revanche, j'ai beaucoup aimé la vie New-Yorkaise du Fils, dont l'auteur dépeint le quotidien de manière très réaliste, parlante. J'ai particulièrement apprécié les moments durant lesquels il est en cours, peinture joyeusement cynique de ces classes de collège ingérables. Mais surtout, le fils a une personnalité attachante, et on a vraiment envie qu'il s'en sorte. La partie narrant la rencontre des deux personnages est également réussie, j'ai aimé la relation qui se tisse entre eux, et je l'ai trouvée très crédible.
Ce roman est également une belle leçon de survie en milieu hostile. Les deux jeunes gens s'adaptent, plient mais ne rompent pas devant la violence, que ce soit celle de la guerre ou du quotidien. Mieux, ils restent capable d'aimer, de se préoccuper des autres. Enfin, il faut rendre hommage au style de l'auteur, fluide, rythmé, musical. Ce qui n'est pas un hasard, puisque Edgar Sekloka fait aussi de la musique avec son groupe, Milk Coffee and Sugar.
Il en résulte que c'est un bon roman, mais qu'il brille plus par sa construction et sa langue que par l'histoire ou les émotions ressenties par le lecteur. En effet, je me suis surprise à rester un peu "en-dehors" de l'histoire, et à ressentir peu de choses face à des évènements qui auraient du m'émouvoir. Ainsi, en refermant le roman, et même si j'ai apprécié la fin, j'ai eu comme un goût d'inachevé.
Mais je dois reconnaître que globalement, les romans de cette collection sont d'une telle qualité que je commence à devenir plus exigeante (trop ?). de plus, tout est une affaire de goût, et je vous invite à vous faire votre propre opinion !
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SophieLJ
  11 novembre 2011
Ce roman d'Edgar Sekloka, publié chez Sarbacane dans la collection eXprim', dégage une force incroyable. Dans ces mondes régis par la haine et la violence, on rencontre deux adolescents aux envies d'ailleurs et de meilleur ! Mais sortir seul de l'horreur n'est pas simple. En unissant leurs forces, l'enfance pourra mourir pour laisser place à l'âge adulte.
Lien : http://litterature-jeunesse...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
StellabloggeuseStellabloggeuse   13 octobre 2014
Salon, écran plat pour le fils. Vaisselle et cuisine pour le père. Chambre et prière pour la mère. Non, tergiverse le fils en apparté, il n’y a pas de miracle, juste des hommes à part entière : défaillants. Le fils se répète en boucle l’amendement. Ses yeux piquent ; il ne sourira plus à tous les spectacles. Ne sera plus spectateur. […] Rotting Paris. Les images écorchent son insouciance. Ses yeux piquent, mais le fils les garde ouverts, car c’est à bien voir qu’on devient grand. Il le sait – si, si, il le sait – et de petites piqûres en petites larmes, du couloir au salon, il s’éloigne de son enfance. Il éteint l’écran plat et découvre, dans le reflet, que ses yeux brûlent de le voir adulte à présent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
EipocaEipoca   25 novembre 2011
Quelle que soit la saison, au bus le fils préfère marcher. Pour le spectacle qu'à force d'efforts et d'imagination, il voit palpiter du ciel de plomb au sol béton. Des pigeons qui papillonnent de branche en réverbère aux sans-abri qui butinent la pitié des passants, des cadres dynamiques qui font des claquettes avec leurs talonnettes aux athlètes qui font du jogging avec leur MP3, il observe le monde, guilleret ou pas, siffler l'humeur du matin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EipocaEipoca   25 novembre 2011
"La courbe en bas âge sous sa robe en basin, le pas fébrile dans ses sandales, elle guette.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Edgar Sekloka (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Sekloka
Edgar Sekloka - Adulte à présent .Edgar Sekloka vous présente son ouvrage "Adulte à présent" aux éditions Sarbacane dans la collection Exprim'.http://www.mollat.com/recherche/auteur/%20Edgar%20Sekloka.htmlNotes de Musique : Milk Coffee And Sugar - 9 - A la Ma' (feat. Ange Fandoh)
autres livres classés : new yorkVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Edgar Sekloka (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
259 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre