AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Francis Kerline (Traducteur)
EAN : 9782020813297
360 pages
Éditeur : Seuil (13/05/2005)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Henry Wotton est un dandy qui use et abuse de tous les plaisirs illicites : sexe, drogue, alcool, et bons mots. Dans le studio de son ami (et ex-amant) Basil Hallward, vidéaste très en vogue, il rencontre Dorian Gray, un jeune homme d'une grande beauté. Il se propose de l'initier à toute une vie de débauche... Dorian se laisse tenter, tout en faisant le voeu de garder la fraîcheur et l'innocence de la jeunesse. Mais il y a le sida et ses ravages...
"Dorian" ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sodapop_Curtis
  15 juillet 2008
Rappel des faits :
Will SELF s'est amusé à transposer l'ultraclassique Portait de Dorian Gray d'Oscar WILDE un siècle plus tard. WILDE y décrivait la déchéance de la fin de son siècle (le XIXème), Will SELF quant à lui raconte le Londres gay des années 80 et 90 : sexe, drogue, et sida.
Dorian Gray, garçon naïf de la jeunesse dorée de Londres, vient de prêter son corps pour l'une des installations de Basil (artiste vidéaste) : Cathode Narcissus diffusent sur neuf moniteurs en plans de plus en plus rapprochés l'image de cette silhouette nue, parfaite et langoureuse. le jeune homme, lorsqu'il la découvre, est ébloui par sa propre beauté. Il formule alors ce voeu : que l'installation vieillise et s'enlaidisse, et qu'il reste à jamais tel qu'il est aujourd'hui.
La suite sur http://interstellar-overdrive.over-blog.com/article-6393300.html
Commenter  J’apprécie          30
fhanye
  10 septembre 2007
J'ai une passion un peu excessive pour ce roman qui se trouve être lui-même excessif : déchéance, drogue(s), sexe , cynisme, superficialité ... ; un cocktail détonnant ! le Dorian dont il est question dans le titre fait bien entendu référence "à LE Dorian", chef d'oeuvre d'Oscar Wilde (le portrait de Dorian Gray), ici Apollon évoluant dans le milieu gay anglais des annnées 80 (apparition du sida...). le pari était très risqué, c'est à mon avis une réussite totale.
Commenter  J’apprécie          40
VincentLavandier
  27 août 2010
Un remake du Dorian très glauque... Très fort également. Une vision du coté obscure de notre société ?
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
AymAym   14 février 2014
Dorian s'arrêta sur le seuil, la hanche saillante, le visage maussade, les cheveux en bataille. Wotton se tut, percevant une présence. Les deux hommes se tournèrent vers ce nouvel Adonis, et tout fut dit en quelques regards. Leur évaluation fut chaleureuse, la sienne froide, leur réévaluation plus chaleureuse encore, la sienne glaciale. C'était le triangle attendu, le triangle éternel : Baz aimerait toujours Dorian, Wotton n'aimerait jamais Dorian mais le désirerait constamment, Dorian tromperait Baz et n'aimerait jamais personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
UnityUnity   17 janvier 2017
Il aimait à croire que ce qu'il cherchait dans un amant n'était ni un visage, ni une silhouette, encore moins un style. (Beurk ! Trop pouf, trop précieux, trop chiqué, trop cliché. Le style ! Ce seul mot pouvait susciter des centaines de neuvaines sur son rosaire intérieur du mépris.) Non, ce que cherchait Wotton, c'était de l'argile mortelle qu'il pût modeler et façonner jusqu'à une netteté formelle qu'il ne trouvait pas chez lui-même. Henry Wotton voulait seulement être quelqu'un par procuration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
UnityUnity   31 janvier 2017
Quand je t'entendais parler d'Andiii, il y a cinq ans à Londres, je pensais que ce mec et sa fameuse coterie avaient un certain charme, mais maintenant je les ai vus et ils sont aussi creux que n'importe quelle clique de vieux pédés n'importe où dans le monde. Une vieille perche flétrie, avec ses cicatrices d'acné et ses perruques de rasta blanc et son magnétophone et son Polaroid à la con, qui déblatère en zozotant sur telle ou telle célébrité : "Ouah, Dorian, tu ne trouves pas qu'il est fantastique..." Tu parles, fantastique, quand c'est juste un acteur de télé de série Z qui le fait saliver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UnityUnity   02 février 2017
On a souvent tendance à s'intéresser davantage à l'assassin qu'à la victime. Les assassins restent toujours avec nous, n'est-ce pas ? - tandis que les victimes s'effacent sans gloire dans l'ombre et ne réapparaissent que dans la peau des éventuels acteurs qui interpréteront leur rôle pour le besoin d'une reconstitution télévisée. Reconnaissez que, faute de mieux, vous inviteriez plus facilement un assassin que sa victime à boire un verre, même si l'instinct de conservation vous incite à cacher tout objet contondant, y compris les pique-olives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UnityUnity   07 février 2017
J'ai une qualité, une seule : je hais les petites choses et toutes les grandes idées. J'exècre le soi-disant "art" du XXe siècle, je l'exècre passionnément. Qu'on roule en boule toute cette toile, toute cette peinture, ce plâtre, cette pierre, ce bronze et qu'on les jette dans la pissotière toc de Duchamp. A part quelques remarquables exceptions - Balthus, Bacon, Modigliani -, les artistes de notre temps ont été à mille lieues de la beauté ou de toute représentation significative de la forme humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Will Self (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Will Self
A literary and artistic meditation on the theme of night travel from two of our greatest contemporary creative talents, Quentin Blake and Will Self. Discover more of the book here: https://bit.ly/2lOpzsr
Animation: by YUKIMOTION based on illustrations by Quentin Blake
autres livres classés : sidaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
760 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre