AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de moertzombreur


moertzombreur
  15 septembre 2014
Mon idée du plaisir
Un livre déjanté, un texte hybride, du Jérôme Bosch appliqué à l'écriture. Il faut être soi-même un peu barré pour se lancer dans la lecture d'un tel texte. Il faut avoir un goût certain pour la littérature stupéfiante, une méfiance réflexe à l'encontre de la réalité, et une ferme volonté pour poursuivre ce questionnement en explorant les contrées de la folie humaine, en partant d'une supposition, peut-être fausse, que l'exploration de la Folie humaine peut permettre un éclairage du fonctionnement de notre conscience. Je ne vais certainement pas faire un résumé, impossible, de ce livre. le lecteur n'a qu'un choix possible, s'y jeter, et risquer une bonne noyade. Je crois que Will Self invente à lui seul un nouveau genre littéraire, dans la lignée d'Henri Michaux, de William Burroughs et de Ballard. Comment lire ce genre de livre, et pourquoi ? D'après Will Self "une grosse partie de la littérature anglaise est merdique. Par excès de préciosité. La littérature anglaise contemporaine essaie de décrire le monde avec des outils archaïques : la phrase, le chapitre, le paragraphe sont calqués sur des modèles désuets incapables de rendre
compte de l'improbable fourmilière qu'est le monde d'aujourd'hui" ; cela s'applique à une grosse partie de la littérature mondiale. C'est pourquoi je suis attiré par ce genre de livre, ce qui m'intéresse avant tout en littérature, c'est comment elle nous permet d'explorer de nouveaux territoires.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura