AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Francis Kerline (Traducteur)
EAN : 9782879296432
345 pages
Editions de l'Olivier (01/10/2009)
2.63/5   46 notes
Résumé :
En vacances sur une île avec femme et enfants, Tom Bodzinski décide d'arrêter de fumer. Mais son ultime mégot atterrit par inadvertance sur la tête d'un autochtone et sa bonne résolution tourne au cauchemar : Tom est accusé de tentative de meurtre. Il est condamné par une mystérieuse tribu, les Tayswengos, et ne peut quitter l'île. Naïf, il réagit à cette situation kafkaïenne avec passivité. Il ignore qu'un étrange périple l'attend, avec chamanes, rituels initiatiqu... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
jmb33320
  07 novembre 2021
« le motel était un blockhaus en parpaing bleu gris avec un toit en tôle ondulée. Il ressemblait à une latrine construite par des chevaux intelligents. Chacune des portes de la stalle était équipée d'une serrure à pièces de monnaie, dans laquelle le « pensionnaire » devait insérer vingt dollars pour obtenir sa clé. Il n'y avait pas de personnel en vue. »
Un geste apparemment anodin sera le commencement de grands ennuis pour Tom Brodzinski et sa famille. Ils sont en vacances dans une « île-continent » (imaginaire) immensément longue à parcourir. Alors qu'il jette par mégarde le mégot de sa dernière cigarette de son balcon, celui-ci atterrit sur le crâne d'un vieil homme, assis sur un fauteuil juste en dessous. Il est légèrement brûlé mais sa compagne, une jeune femme autochtone, va porter plainte contre Tom. Particularité de ce vaste pays touristique, c'est une cour de justice coutumière qui est compétente. Tom devra entreprendre un très long voyage pour être jugé, en compagnie d'un certain Prentice, qui lui doit être déposé aux « Tontine Townships », à mi-chemin…
Toute la vie de Tom va être remise en question à l'occasion de ces tribulations, y compris celle qu'il menait avant de venir en vacances dans ce pays.
Je me suis d'abord demandé pourquoi « The Butt » (le mégot) était devenu « No Smoking » en français. Pour me rendre compte qu'en effet ces panneaux d'interdiction étaient très fréquents dans ce récit surréaliste. On s'y entretue à qui mieux-mieux, sur ce continent, on y signe des contrats qui encouragent les co-signataires à vous faire passer de vie à trépas pour leur plus grand bénéfice (tontines) mais les fumeurs y respectent « la ligne des seize mètres » !
Que dire de plus ? le style de Will Self est vraiment original, barré même. Ce que je savais déjà car, si je ne suis pas un fan absolu, j'ai tout de même lu de lui quelques autres romans. « le livre de Dave », « Les grands singes », « Vice-versa », et « Ainsi vivent les morts » par exemple. Et ce « No smoking » ne dépare pas dans le lot. Il ne plaira pas à tout le monde mais cet avorton étrange et mal-fichu est tout de même très attachant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
totom
  23 juin 2012
Excellent concept, livre tout juste moyen.
Une bonne idée: mettre en scène un pays qui serait l'apothéose du relativisme culturel mâtiné de bien-pensance occidentale.
Les lois tribales arriérées de ce pays sont enchâssées dans des contrats et un système légal très proche de l'anglo-saxon. Tout ça pour montrer l'absurdité -la stupidité- du résultat.
Mais l'intrigue est trop visiblement un prétexte pour aligner l'énumération des conséquences de ce brillant concept. Les personnages ne sont ni crédibles, ni suffisamment campés pour en faire des "figures" de fable.
Le livre est sauvé par le fond, une grande inventivité, et par quelques passages burlesques assez drôles.
Commenter  J’apprécie          60
marcanciel
  22 septembre 2012
Quand j'ai lu le pitch, je m'attendais à un livre de psychopathe... mais j'ai vite déchanté.
Pourtant, Will Self a une réputation aussi sulfureuse que possible et ses premiers bouquins m'ont l'air de battre des records dans le genre. Mais non, là, globalement, je me suis ennuyé et ce n'est pas le pire.
L'histoire est celle de Tom Brodzinski, un type banal, qui part en vacances avec sa petite famille dans une gigantesque île genre Madagascar, qui y décide d'arrêter de fumer, incité par une politique particulièrement hostile aux fumeurs et... d'une grande hypocrisie. Alors, après avoir terminé son ultime clope sur le balcon de son hôtel, il jette le mégot encore incandescent qui atterrit... sur le crâne d'un autochtone. Ce simple geste lui vaut d'être poursuivi pour tentative de meurtre.
Jusque-là, tout va très bien. C'est après que ça se complique. Pour le lecteur j'entend, parce que pour le personnage, dès le premier chapitre, il se retrouve dans un merdier pas possible qui ne va pas aller en s'arrangeant. L'idée de base est géniale mais le reste est excessivement mal amené. [...]
Lien : http://tutevukantalu.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LeCombatOculaire
  11 mai 2016
Ce road-movie anxiogène, digne d'un mauvais rêve sous acide ou d'un terrier sans fond à la recherche du lapin blanc, n'est pas un coup d'essai dans la folie ni dans l'originalité pour l'auteur (voir La théorie quantitative de la démence) et ça n'est qu'une pierre parmi un immense édifice furieux. Sentez aussi ce petit air de Féroces infirmes retour des pays chauds de Tom Robbins - qui n'est pas moins fou que Will Self, sans séjourner toutefois dans la même cellule.
Pourtant, il y a toujours un côté très terre à terre dans ses histoires : des hommes très ennuyeux, ennuyés, dans un pays où tout est très organisé, avec son lot d'interdictions, de règles, de lois indiscutables, des couples normaux, avec des enfants braillards. Rien ne semble inventé, et pourtant tout est surréaliste, faux, monté de toute pièce. le rapport réalité / science-fiction est toujours plus flou, et la limite de plus en plus effacée. C'est peu dire qu'on se sent seul et perdu. Enfin, jusqu'à ce qu'on relève le nez... En tout cas, l'alliance de l'humour anglais et du récit d'aventure fonctionne à merveille, et Will Self reste encore une fois l'un des auteurs les plus dingues de ma bibliothèque.
(voir la critique intégrale sur le blog)
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tenrev
  01 juin 2015
Grosse déception. J'attendais beaucoup de la plume de Will Self suite à différents articles parus dans la presse.
L' idée de base est très séduisante et propice à envisager un roman délirant voire surréaliste.
Eh bien non. Le lecteur (enfin moi) s'enfonce dans un récit sans profondeur, linéaire, les personnages sont plats, le rythme est comme le parcours du héro: chaotique.
Aucun des personnages n'attirent la compassion ou la sympathie.
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Will Self (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Will Self
A literary and artistic meditation on the theme of night travel from two of our greatest contemporary creative talents, Quentin Blake and Will Self. Discover more of the book here: https://bit.ly/2lOpzsr
Animation: by YUKIMOTION based on illustrations by Quentin Blake
autres livres classés : roman anglaisVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
932 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre