AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782910386009
142 pages
Éditeur : Editions de l'Encyclopédie des Nuisances (01/01/1993)
3.8/5   5 notes
Résumé :
Venus des "Dialogues d'exilés" de Brecht, deux personnages reprennent, cinquante ans après, leur conversation. En ce temps d'autres exils, où il n'y a plus "d'ailleurs" et où tout devient si vite différent que l'on se sent partout en terre étrangère, ils évoquent ce qu'est devenue leur "patrie dans le temps" : le projet d'émancipation collective qui s'était élaboré tout au long des Temps modernes, jusqu'á sa formulation révolutionnaire par le prolétariat des deux de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
stekasteka   31 juillet 2021
Des formes nouvelles, aussi déconcertantes que la désolation d'une rue piétonnière pour qui croyait avoir seulement à se plaindre des voitures.
Commenter  J’apprécie          10
PetamentiPetamenti   30 janvier 2020
Il n'est pas besoin d'être particulièrement porté à la critique pour s'apercevoir que l'affranchissement apporté par l'époque bourgeoise a sombré dans une absurdité irrémédiable. Chaque progrès apparaît foncièrement vicié et en règle générale tout ce qui devait faciliter la vie la dévore. L'idée que le processus historique commencé à la Renaissance puisse connaître un aboutissement heureux est si bien discréditée qu'on peut dire que les Temps modernes ont atteint leur point de perfection, la perfection étant précisément la qualité de ce qui ne peut plus être amélioré. Les Temps modernes sont donc achevés : ils avaient commencé dans les villes, ils finissent avec elles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
caracocaraco   29 avril 2021
Ce qui me déplaît fort dans cette idée de décadence, c’est qu’on ne sait pas quoi en faire. Si on la prend au sérieux, on ne peut plus agir contre la décomposition en cours, ni penser à ce que pourrait être une nouvelle organisation sociale. En réalité je pense que si on a besoin d’une telle idée, c’est que déjà on ne veut ni agir ni penser, mais qu’on veut tout de même garder la pose de celui qui discourt à son aise sur l’histoire universelle, et n’est pas dupe de la vaine agitation de ses contemporains. C’est ce que l’on appelle s’envelopper dans les vastes plis d’une proposition générale pour chatouiller astucieusement par en dessous sa vanité personnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bebzbebz   14 mars 2018
L'un d'eux l'a bien dit: en dépit de tous les révolutionnaires, il faut reconnaître que le rôle de l'imagination est moins d'établir des choses étranges que de faire paraître étranges les choses établies.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : histoire socialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2372 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre