AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374251470
Éditeur : Rue Echiquier (07/03/2019)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Comment comprendre la persistance des inégalités en France alors que l’égalité est proclamée centrale au pays des droits de l’H(h)omme ? C’est à cette question que Réjane Sénac répond dans cet essai dérangeant, bousculant et original. Elle remet en cause la conception française de l’égalité, comme un mythe à déconstruire pour tendre vers une égalité sans condition : en deça du sexe, de l’origine sociale et ethno-raciale, de la religion et de l’orientation sexuelle. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sphilaptere
  06 mars 2019
Je vais essayer de ne pas dire trop de bêtise sur ce livre (mission impossible pour moi en général). Petit mais dense, il fait beaucoup appel à l'actualité, tout en abordant des questions de fond. Il m'a fait presque trop réfléchir.
1 - Liberté, égalité, fraternité, quel est votre té préféré ? Pour Rejane Senac je crois que c'est l'égalité. La fraternité a un goût de moisi.
2 – La fraternité est un concept à géométrie variable. Les principes républicains ont été rapiécés plusieurs fois. Les français croient-ils à leurs mythes ?
3 – L'égalité ne naît pas de la diversité. Elle ne dépend pas d'une complémentarité supposée, d'un "bénéfice". Elle doit être sans condition.
4 - Finalement, les identités sexuelles alternatives, c'est une chance. Une opportunité pour ne plus penser en terme binaire.
5 - On peut avoir un discours en faveur de l'égalité, même en y croyant, mais favoriser l'inégalité par ce discours. (mais ça c'est classique dans tous les domaines).
Il y a une chose assez dérangeante quand on s'intéresse aux mangakas, qui sont souvent des personnes très discrètes. Ce sont les auteur.e.s dont on ne connaît pas le sexe. Comme c'est perturbant ! le japonais est une langue sans genre grammatical (mais le choix des mots et tournures diffère beaucoup selon qui parle). Vous pouvez feuilleter le blog de Kaili Sorano sur les poissons exotiques, vous n'en saurez pas plus sur elle. Ou sur lui. Au point qu'il est malaisé de parler de cette personne dans notre langue. Et pourtant, homme ou femme, quelle importance ?
(masse critique)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          326
rosacalifronia
  24 mars 2019
Déjà, le design éditorial est moderne et attractif. Réjane Sénac mène ici sa propre réflexion autour des valeurs de l'égalité et de la fraternité. Cet essai est complet, en ce sens qu'il crée une passerelle entre passé et présent afin de mieux envisager le futur. Les discriminations ou les avancées des siècles précédents permettent d'appréhender l'actualité. Si l'Académie Française a instauré la règle du « masculin l'emporte sur le féminin » au XVIIe siècle, elle vient de réhabiliter la féminisation des métiers. L'écriture inclusive est visuelle, car elle est utilisée par l'autrice. Réjane Sénac s'appuie sur des ouvrages et des auteurs fondamentaux tels que Simone de Beauvoir, Françoise Héritier. Sont cités également Condorcet, Voltaire, Hugo. Cet essai parle des inégalités hommes-femmes, bien sûr, mais pas seulement ; les inégalités sont genrées, ethniques, sociales. Il retrace l'histoire de l'exclusion à travers l'éducation et le juridique notamment qui, au final, tient dans la seule notion de pouvoir. S'opposent le politique et le civil, les lois de l'exécutif et les lois humaines (la solidarité en somme). En résumé, il s'agit d'un ouvrage complet, finement argumenté, basé sur de nombreuses références. Je remercie l'équipe de Babelio ainsi que les éditions Rue de l'échiquier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
RedPanda
  04 avril 2019
Je remercie les Editions Rue de l'Echiquier pour cette belle collection, à la mise en page agréable et à l'écriture inclusive (c'est tellement plus agréable !), ainsi que Babelio pour cette masse critique.
Ce titre m'intriguait énormément : la revendication de l'Egalité accolée à l'idée d'être "semblables", me semblait intéressante et je voulais savoir comment l'autrice comptait nous en faire la démonstration. En effet, on parle souvent de la "complémentarité" entre les femmes et les hommes, on a peur de "l'assimilation à l'identique" lorsque l'on revendique des parcelles d'égalité.
Tout d'abord, la démonstration de Mme Senac n'est pas limitée à la question de l'égalité entre les femmes et les hommes, mais elle inclut également les personnes racisées. On est donc véritablement dans la définition de ce que recouvre le concept de "l'altérité" (même si entendu comme étant autres celleux qui ne sont pas hommes blancs).
J'ai apprécié que soient balayées plusieurs siècles de réflexion, que l'on rappelle les premiers penseurs masculin du féminisme (je recommande en cela la lecture de Féminismes au masculin de Benoite Groult), et que l'on revienne également sur la notion de "fraternité", que je n'avais jamais réellement considéré dans toutes ses acceptions.
Les références sont profondément ancrées dans l'actualité, l'autrice parle des Gilets jaunes, de #MeToo, de l'Affaire Weinstein, des procès (d'intention ou réel) des artistes. Les bases de la réflexion sont extrêmement intéressantes, rappelant par là que l'on est encore loin de cette égalité, qu'elle est toujours parasitée par les réflexes profondément ancrés de crispation et d'entre soi alimentés par les hommes, qui se reconnaissent entre pairs, faisant que ce concept soit totalement à géométrie variable et intègre des critères spécieux dans son appréciation et son application "aux autres". Réjane Sénac déconstruit totalement le mythe de l'égalité et de l'universalisme supposé des droits acquis, et rappelle l'importance de toujours questionner celle-ci, et surtout de refuser de considérer la France comme étant un pays à l'ancienneté dans l'égalité, eu égard à la Déclaration des droits de l'Homme de 1789... puisque de nombreuses catégories de personnes ont été exclues des bénéfices de ces droits.
Malgré tout, je trouve dommage que la réflexion très riche de Réjane Sénac ait été parfois ardue à suivre, sans doute parce que le format exigeait de la concision. J'ai trouvé que parfois, certaines idées se suivaient, sans que je saisisse la logique et la connexion entre elles. Ce n'est pas un ouvrage que je conseillerai pour découvrir mais plutôt pour approfondir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SphilaptereSphilaptere   04 mars 2019
Concernant celles et ceux qui sont du côté des dominant.e.s, selon un ou des critères d’identification sexués, sociaux ou racisés, il faut être vigilant.e à ne pas succomber à la tentation – souvent inconsciente, bienveillante et déculpabilisante – d’aborder le “ comment “ de l’émancipation en se positionnant en surplomb, voire en donneur.se de leçons. Dans le cas contraire, elles/ils participent l’ordre inégalitaire, au nom même de l’égalité.

Les derniers mots de La Colonie de Marivaux expriment cette tentation, ce piège insidieux. Timagène, un homme noble s’adresse ainsi aux femmes, nobles et du peuple, qui s’étaient unies pour se révolter contre le pouvoir des hommes : “ Je me réjouis de voir l’affaire terminée. Ne vous inquiétez point, Mesdames ; allez vous mettre à l’abri de la guerre, on aura soin de vos droits dans les usages qu’on va établir.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Videos de Rejane Senac (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rejane Senac
Parité, diversité, égalité ? La politologue Réjane Sénac est notre invitée pour présenter son analyse de l'égalité républicaine à la française.
Pour en savoir plus : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/entre-nous-legalite-peut-elle-simposer
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/
autres livres classés : égalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
399 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre