AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246798221
Éditeur : Grasset (09/05/2012)

Note moyenne : 3.13/5 (sur 31 notes)
Résumé :
"La Vierge m'est apparue le 1er avril 2008. La date était mal choisie. Je sais qu'humour et spiritualité ne sont pas toujours antagonistes, mais sincèrement, j'aurais préféré le 31 mars."

Quand la Vierge Marie apparaît à Pierre Mourange, vétérinaire incroyant et morose, elle croit sans doute lui faire plaisir.
Elle aurait dû lui demander son avis.
Cocktail d'humour et d'insolence pour une subtile comédie d'Antoine Sénanque.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Herve-Lionel
  31 mai 2019

La Feuille Volante n° 1352 – Mai 2019.
Salut MarieAntoine Sénanque – Grasset
A lire le titre et la 4° de couverture, on a le choix entre le début d'une prière classique mais revisitée sur le mode osé et des salutations adressées à une femme. Pierre Mourange, vétérinaire de son état, veuf, 51 ans, hypocondriaque, écrivain manqué, catholique non pratiquant, a vu la Vierge lui apparaître, silencieuse, le 1° avril 2008 et même si la date ne fait pas très sérieux, il y croit mais cela l'inquiète. Il y a des précédents et, en principe, ensuite, on entre dans les ordres ce qu'il ne semble pas avoir envie de faire. Il s'en tirera avec un pèlerinage à Lourdes, à cause de son apparition sans doute, mais après une réflexion un peu lente et fumeuse sur la religion qu'il ne pratique pas, sur Dieu, sur l'au-delà... du coup des questions l'assaillent. Pourquoi lui? Est-ce une hallucination? Qu'est ce que cela signifie? Ne ce serait pas plutôt mauvais signe, genre peur de la mort pour lui ou rappelle de celle de son épouse et de l'amour qu'il lui portait… La conversation avec un prêtre et la fréquentation de psychiatres ne sont n'est pas vraiment de nature à le rassurer, pas plus que les examens médicaux, ou alors cela traduit-il simplement son besoin d'une femme. Lui, qui était plutôt solitaire depuis dix ans et la disparition de son épouse, devient d'un coup, pour toutes les grenouilles de bénitier de la paroisse, un véritable faiseur de miracles et un intercesseur. Puis, on s'égare un peu dans sa vie familiale et sentimentale d'ailleurs plutôt tristes et on revient à ses apparitions, parce qu'il y en a une autre, à l'occasion d'une rencontre avec Mariette, un diminutif de Marie, une veuve convertie aux médecines douces, aux soins palliatifs pour animaux et à la recherche spirituelle et qui ne lui est pas indifférente. Mine de rien, s'insère dans sa vie. Il n'en faut pas plus pour semer le doute dans son esprit !
Cette apparition embarrasse l'Église qui l'accueille avec scepticisme comme jadis elle les recherchait activement, et cela fait naître plus de doutes que de certitudes. Tout au plus y voit-elle une occasion de prosélytisme en invitant Pierre a plus d'humilité, de culpabilité et surtout à davantage de pratique religieuse en lui rappelant les dogmes, les mystères, les évidences qui ne le sont pas pour lui, pauvre mécréant. L'auteur en profite pour glisser quelques remarques de bon sens au sujet de cette religion qui ne peuvent pas ne pas avoir au moins effleuré tous ceux qui n'en sont pas des inconditionnels et personnellement je trouve cela plutôt bien.
Au début, cela menaçait d'être intéressant dans une période où les apparitions divines sont de plus en plus rares, que les églises se vident et que la hiérarchie catholique est quelque peu bousculée et que, dans d'autres religions, dieu se manifeste davantage, même si ce message inspire autour de lui meurtres et dévastations. Au lieu de cela le lecteur est plongé dans la vie familiale et sentimentale pas vraiment passionnante du narrateur, est amené à connaître pas mal de digressions loufoques que j'ai eu du mal à rapprocher du thème de ce roman, il est informé de ses états d'âme, de son évolution intérieure. Quant aux apparitions, on peut toujours y voir une occasion de réflexion même si la mort, le deuil, la dépression, l'envie de spiritualité, les relations familiales difficiles, sont aussi suscités.
Ça tient sans doute à moi qui n'ai sans doute pas compris grand-chose peut-être parce que quand je lis un roman qui évoque cette religion, j'ai tendance à vouloir passer à autre chose mais le livre a bien souvent failli me tomber des mains. J'en ai poursuivi la lecture je me demande encore pourquoi. Pourtant cela se lit bien, le style est fluide, un tantinet caustique avec pas mal d'humour. Par les temps qui courent il vaut mieux rire de tout ! Ce qui finalement m'a plu le plus dans ce roman, c'est l'exergue « A Quinila, parce qu'elle est bien jolie ». Les écrivains devraient toujours dédier leur roman à une jolie femme !
©Hervé Gautier.http://hervegautier.e-monsite.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Actulitteraire
  22 mai 2012
Pierre Mourange, veuf quinquagénaire, vétérinaire, catholique non pratiquant, a vu la Vierge. le dire à son entourage est, évidemment, la principale question qui se pose au début du roman. Les conséquences de cette annonce et les événements à venir sont, par la suite, analysées non sans humour, grâce à une écriture caustique et agréable à appréhender pour le lecteur.

L'écriture de Arnaud SENANQUE est, dans ce roman, très intéressante à analyser. À travers une écriture régulièrement composée de longues phrases - incisives toutefois - le lecteur accède à la vision d'un homme désabusé, qui ne modère par ses propos, quant à ses pensées et jugements. de plus, les digressions régulières s'intègrent parfaitement au contenu et empêchent une certaine lourdeur stylistique. À la fois monologue intérieur et pamphlet public, ce roman invite le lecteur à rire, à s'irriter, à se poser des questions, et à appréhender les choses sous un angle différent. En témoigne la vision de la vérité du narrateur, qui n'hésite pas à affirmer l'hégémonie de la vérité empirique.

De ce fait, Salut Marie ! est aussi un roman aux traits philosophiques. Après cette première apparition, le narrateur s'interroge, entraînant ainsi le lecteur dans ses jeux d'esprit et dans sa logique presque scientifique. Ce même narrateur est simple est complexe à la fois. L'un de ses meilleurs amis n'hésite d'ailleurs pas à le lui dire : [...] tu es mou, Pierre, détaché, indifférent, défaitiste, décourageant. C'est, bien évidemment, ce caractère quelque peu blasé qui dirige les événements de l'intrigue. Cette psychologie de anti-héros - revêche sans être antipathique - va dénoter par rapport aux autres protagonistes, et ainsi faire sourire le lecteur à de nombreuses reprises.

Salut Marie ! est donc un roman qui semble abouti, tant par le narrateur que par le thème, orginal et traité avec habileté. Mélange d'essai philosophique, de roman fantastique (définit par T. Todorov comme un événement qui ne peut s'expliquer par les lois de notre monde familier (sic)) ou encore de journal, ce livre dénote et impose sans nul doute une certaine profondeur comique assez perspicace.
Lien : http://actulitteraire.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
helene55
  05 août 2019
Le personnage quoique un peu tristounet est raconté avec humour tout de même. Un bel essai à raconter une raison à tant de choses, ce qui m'a fait sourire. Distrayant mais sans plus.
Commenter  J’apprécie          10
Livramoi
  31 mai 2019
Le quatrième de couverture ainsi que le bandeau rouge qui orne le livre donne bien le ton de ce roman.
Désopilant , drôle et décalé sont les adjectifs qui qualifient le mieux ce livre.
Perso, j'ai beaucoup aimé et j'ai souri à plusieurs reprises. Que ça fait du bien !
Des thèmes graves y sont abordés comme le deuil, la maladie, l'anorexie , la dépression et même l'euthanasie.
Cependant , Antoine Senanque à l'art de traiter ces sujets graves avec beaucoup de dérision et de légèreté.
Commenter  J’apprécie          10
charlottelit
  30 mars 2015
contrairement à Phiphi, je n'ai pu aller au-delà de quelques pages dans l'au-delà avec MARIE et n'ai donc pas pu la saluer ... déçue car le précédent Sénanque m'avait plu.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
LeSpectacleduMonde   19 juin 2012
Loin de toute dissertation sulpicienne, Salut Marie ! est un récit dense, habité par des personnages qu’Antoine Sénanque peint en styliste de premier ordre, distillant coups de griffe et de coeur, oscillant entre humour et chagrin.
Lire la critique sur le site : LeSpectacleduMonde
LesEchos   15 mai 2012
Oui, mais Sénanque, tu l'as vue la Vierge, ou pas ? Parce que nous, en attendant, on a bien ri.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Herve-LionelHerve-Lionel   29 mai 2019
La nature a inventé deux artifices pour nous retenir sur cette planète : le plaisir afin de nous inciter à nous reproduire sans bâiller et la peur de la mort pour éviter qu'on ne s'y précipite. Ce sont des bases simples que nous avons perdues de vue. Le bonheur, création postérieure et humaine, n'était prévu par personne.
Commenter  J’apprécie          30
YannickgeYannickge   11 juin 2012
De toute façon, on ne peut pas la détester. Elle est si ennuyeuse que les haines les plus farouches s'endorment à ses pieds.
Commenter  J’apprécie          20
somebaudysomebaudy   05 avril 2014
Ma belle-soeur pédale aux côtés de son époux avec des petites boules clignotantes en couronne autour de son casque pour signaler sa présence à son prochain afin qu’il ne se précipite pas sur elle. Précaution qui m’a toujours semblé inutile.
Commenter  J’apprécie          00
somebaudysomebaudy   05 avril 2014
- Tu vas aller à Lourdes ?
- Oui.
- Rapporte de l’eau. Pour mes plantes.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Antoine Sénanque (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Sénanque
Antoine Sénanque nous raconte les aventures de Jonathan Weakshield, un gamin chassé d'Irlande et qui va gravir les échelons de la pègre.
autres livres classés : viergeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15154 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre